La durée du travail à temps complet

De
Publié par

La durée du travail habituelle des salariés à temps complet est de 41 heures par semaine. Les hommes travaillent en moyenne près de 2 heures de plus par semaine que les femmes, les cadres 4 heures de plus que les autres salariés. La position dans l'échelle des salaires, le secteur d'activité, la taille de l'établissement et le type de rythme de travail ont une importance secondaire. Les hommes et les ouvriers débutent plus tôt leur journée de travail, les seconds la terminant plus tôt également.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 91
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 545 SEPT EMBRE 1997
PRIX : 15 F
La durée du travail
à temps complet
Jean-David Fermanian, Division Emploi, Insee
et Marie Paule Baesa, Ceders, Université de la Méditerranée Aix Millear IIse
La semaine de travail professionnel des femmesa durée du travail habituelle des
est moins longue que celle des hommes pour
salariés à temps complet est de 41deux raisons. En premier lieu, hommes et fem L heures par semaine. Les hommes mes ne se répartissent pas de la même manière
en termes de qualification, de secteur d’activité,travaillent en moyenne près de 2 heures
d’ancienneté... Ainsi, la prédominance mascu
de plus par semaine que les femmes, lesline parmi les cadres, catégorie caractérisée par
cadres 4 heures de plus que les autres une durée du travail élevée, explique une partie
de l’écart entre hommes et femmes. En secondsalariés. La position dans l’échelle des
lieu, au sein de chaque catégorie, la semaine
salaires, le secteur d’activité, la t illea de des femmes est moins longue. La différence est
l’établissement et le type de rythme de particulièrement forte chez les cadres, puis
qu’elle atteint environ 3 heures et demi par se travail ont une importance secondaire.
maine (tableau 1). Chacune de ces deux
Les hommes et les ouvriers débutent plusraisons explique la moitié de l’écart total
tôt leur journée de travail, le sesc onds la moyen de 1 heure 52. On peut donc dire que
« toutes choses égales par ailleurs », la se terminant plus tôt également.
maine de travail des femmes dure 55 minu
tes de moins que celle des hommes. Cet
écart ne peut se rapporter au neau hiérarchi iv
La durée habituelle de travail des salariés àque, à l’entreprise, à l’ancienneté...D’autres fac
temps complet (hors enseignants) est de 41teurs, difficilement mesurables, tels les
heures 05 par semaine, soit deux heures de contraintes familiales et la répartition des tâches
plus que la durée légale. [Les enseignants au sein des couples, fourniraient sans doute des
ne sont pas pris en compte ici car leur temps éléments d’explication.
de travail réellement effectué, difficile à éva Les disparités de durées du travail, que l’on
luer, dépasse en général largement leur vient de voir selon le sexe et le groupe socio
charge d’enseignement.] professionnel, se retrouvent si on mène l’ana
Les cadres se distinguent par un temps de lyse selon d’autres variables (position
travail nettement plus long que les autres ca salariale, secteur d’activité, ancienneté...). Ce
tégories ; leur semaine de travail dure en pendant, ces variables sont liées les unes aux
moyenne 44 heures 45. Ouvriers et employésautres. D’où l’intérêt d’une analyse « toutes
travaillent pendant des durées voisines (envi choses égales par ailleurs », qui isole l’impact
ron 40 heures 20), et les profesions inter s d’un facteur donné, les autres étant identiques.
médiaires un peu plus (4heures 02).1 Dans la suite du texte, l’analyse est menée
Une grande différence sépare hommes et séparément et de façon symét ique pour lesr
femmes. Les hommes travaillent en hommes et les femmes, de façon à mieux ap
moyenne 1 heure 52 de plus que les fem préhender les effets de chaque variable pour
mes. chaque sexe.
Durée hebdomadaire habituelle pour les salariés à temps complet
Hommes Femmes Ensemble
Cadres et professions intellectuelles supérieures 45 h 38 41 h 53 44 h 45
Professions intermédiaires 41 h 40 39 h 57 41 h 02
Employés 41 h 14 39 h 58 40 h 20
Ouvriers 40 h 35 38 h 44 40 h 17
Ensemble 41 h 48 39 h 56 41 h 05
Champ : salariés à temps complet hors enseignants
Source : Enquête complémentaire emploi 1995, Insee
˚
INSEE
PREMIEREInfluence de diverses variables sur la durée hbdome adaire habituelle de t avair l
Salariés à temps complet Hommes Femmes Salariés à temps complet Hommes Femmes
Durée hebdomadaire moyenne 41 h 48 39 h 56 Employés et ouvriers :
- parmi les 5% les mieux payés, + 48 mn + 29 mn
Catégorie socioprofessionnelle
- entre les 5% et les 25% les mieux payés, + 14 mn - 29 mn
Cadres d’entreprises dirigeants + 7 h 08 ...
- entre les 5% et les 25% les moins payés ; - 41 mn - 1 h 29
Cadres commerciaux d’entreprises + 3 h 47 + 2 h 44
- parmi les 5% les moins payés, - 1 h 32 - 4 h 26
Autres cadres d’entreprises + 4 h 09 + 4 h 15
Autres salariés référence référence
Ingénieurs de production + 3 h 11 ...
Secteur d’activité+ 4 h 41 + 3 h 51Autres types d’ingénieurs
Hôtels et restaurants + 2 h 59 - 1 h 10
Cadres du public, + 1 h 07 + 3 h 29
Industries agricoles et alimentaires + 1 h 17 + 58 mn
- 8 h 24 - 2 h 28Prof. de l’information, arts, spectacle
Commerce + 39 mn + 7 mn
Professions interm. commerciales des entreprises + 3 h 11 + 2 h 20 Biens intermédiaires référence référence
Prof. interm. administratives des entreprises + 1 h 41 + 1 h 41 Services aux entreprises - 34 mn - 43 mn
Agents de maîtrise + 51 mn + 39 mn Services personnels et domestiques - 24 mn - 1 h 36
Prof. interm. administratives de la fonction publique + 45 mn + 12 mnSanté, action sociale - 53 mn - 1 h 19
Techniciens + 7 mn + 13 mn Activités financières - 1 h 42 - 26 mn
Professions interm. de la santé, du travail social - 48 mn - 6 mnAdministration - 1 h 44 - 1 h 10
Education - 2 h 21 - 2 h 22Policiers, militaires + 2 h 22 + 4 h 39
Services directs aux particuliers + 21 mn + 5 h 30 Type de rythmes de travail
Irréguliers + 1 h 32 - 12 mnEmployés du public, fonction nettoyage,
Réguliers référence référencegardiennage + 1 h 05 + 1 h 41
Cycliques - 56 mn - 12 mn- 1 h 03Autres employés du public + 29 mn
Travailler le dimanche + 1 h 17 + 4 h 05Employés de commerce - 20 mn + 20 mn
Travailler le samedi + 56 mn - 14 mn- 1 h 25Employés adm. entreprises + 3 mn
Travailler la nuit - 1 h 10 - 58 mn
Chauffeurs + 1 h 24 ...
Taille de l’entreprise
Ouvriers agricoles + 19 mn + 2 h 03
Moins de 50 salariés référence référence
Ouvriers qualifiés de type industriel - 58 mn + 27 mn
De 50 à 499 salariés - 51 mn 5 mn
Ouvriers qualifiés de type artisanal - 32 mn + 1 h 51 500 salariés et plus - 1 h 22 - 19 mn
Cuvriers de la manutention, du magasinage, transport - 1 h 25 + 1 h 44 Ancienneté dans l’entreprise
- 1 h 22Ouvriers non qualifiés de type industriel + 1 mn Moins de 10 ans d’ancienneté référence référence
Ouvriersifiés de type artisanal - 1 h 25 - 3 h 28 Plus d’ancienneté :
Cadres - 22 mn - 2 h 26Position salariale dans la catégorie
Professions intermédiaires - 1 h 10 - 26 mnCadres et professions intermédiaire : s
Employés - 41 mn - 19 mn- parmi les 5% les mieux payés, + 1 h 56 + 1 h 19
Ouvriers 39 mn - 1 h 00- entre les 5% et les 25% les mieux payés ; + 1 h 25 + 7 mn
En couple avec 3 enfants et plus + 10 mn + 1 h 14- entre les 5% et les 25% les moins payés ; - 1 h 03 + 10 mn
Agglomération parisienne - 24 mn - 22 mn- parmi les 5% les moins payés, - 1 h 56 - 1 h 17
Champ : ensemble des salariés à temps complet déclarant une durée du travail habituelle, hors enseignants et professions scientifiques.
Modèle : régression par MCO du logarithme de la durée hebdomadaire habituelle.
Lire ainsi : En 1995, parmi les salariés à temps complet et « toutes choses égales parilleurs », a c’est-à dire à âge, secteur d’activité,ille ta d’établissement etcdent i iques, les cadres du public
hommes travaillent 1 heure 07 de plus que la durée moyenne des hommes (41 heures 48). Pour les autres variables, les écarts sont à interpréter par rapport à une situation de référence. Seuls
les secteurs économiques dont les coefficients de régression sont significatifs ont été représentés dans le tableau.
Source : Enquête « Durée du travail » 1995 complémentaire à l’enquête emploi 1995, Insee
de comportement entre les sexes n’estfessions intermédiaires sont dans laUne grande dispersion par
pas apparente dans le secteur public :moyenne. Dans les entreprises, lescatégorie socioprofessionnelle
qu’ils soient hommes ou femmes, les hommes appartenant à cette catégorie
Certaines catégories socioprofession cadres du public travaillent 43 heures, travaillent en moyenne 7 % de moins
nelles sont caractérisées par des du toutes choses égales par ailleurs. que les cadres et 7 % de plus que les
rées du travail relativement élevées : Encadrement rime souvent avec allon employés (pour les femmes, ces
ainsi, toutes choses égales par gement de la durée du travail, comme écarts sont respectivement de – 5 %
ailleurs, les cadres masculins du privéc’est le cas aux deux extrémités de et + 5 %). Cependant, l’écart de temps
occupant des fonctions administrati- l’échelle « encadrement », avec les de travail entre cadres et professions
ves, techniques ou commerciales, tra cadres dirigeants et les agents de maîtrise intermédiaires est quasiment nul dans
vaillent environ 4 heures de plus que (respectivement + 21,2 % et + 5,6 % parles fonctions commerciales.
l’ensemble des hommes (tableau 2). rapport aux ouvriers non qualifiés). Travailler au contact du public ou de la
Une fonction managériale accroît sen Toutefois, dans les fonctions de pro clientèle accroît les durées de travail.
siblement cet écart. En revanche, les duction, les différences de durées en Ainsi, les employées des services di
femmes cadres se distinguent moins tre cadres et ouvriers sont atténuées. rects aux particuliers travaillent 5 heu
des autres salariées. Cette différence En termes de durée du travail, les pro res 30 de plus que la moyenne des
¸femmes ; c’est surtout le cas dans lesdans la finance, l’éducation, la santé, complet, soit elle passe à temps par
emplois de concierge, garde d’en- l’action sociale et l’administration. tiel, voire en inactivité. Celles qui font
fants, employée de maison. Cette der Travailler dans une moyenne ou une le premier choix sont caractérisées
nière catégorie regroupe des durées grande entreprise implique une durée par une durée 3 % plus élevée que les
très variables, allant de quelques heu du travail plus courte (respectivement autres femmes à temps plein, toutes
res de ménage par semaine à des se – 50 mn et – 1 heure 20). Ce phéno choses égales par ailleurs. La majorité
maines de 7 jours. mène est sensible uniquement pour de ces femmes ayant une position pro
Policiers et militaires, chauffeurs, em les hommes. fessionnelle modeste, il s’agirait plutôt
ployés du gardiennage, ouvriers agri Pour les hommes, les rythmes influent de la recherche d’un surcroît de reve
coles ont également, « par tradition », en général sur la durée hebdomadaire nu pour couvrir les dépenses liées à
des durées de travail relativement éle habituelle. Ainsi, les salariés dits l’éducation des enfants.
vées. A l’inverse, les ouvrières non « cycliques », c’est à dire ceux dont le Comme les cadres sont surreprésen
qualifiées de type artisanal (essentiel travail est organisé en horaires alter tés dans la région parisienne, la durée
lement dans le nettoyage) bénéficient nants ou en cycles s’étendant sur plu moyenne du travail y est supérieure
d’une durée de 9 % plus courte que lessieurs jours, horaires caractéristiques de 1,2 % à celle prévalant dans le
autres employées, sans doute en com de l’organisation industrielle, tra reste du pays. Pourtant, toutes choses
pensation d’horaires décalés. vaillent une heure de moins que les égales par ailleurs, les salariés à
salariés ayant des horaires réguliers. temps plein travaillent légèrement
A catégorie Une telle compensation se retrouve pourmoins dans l’agglomération pari
le travail habituel de nuit : – 1 heure 10. sienne que dans le reste de la France :socioprofessionnelle donnée,
En revanche, les salariés pour les – 1 %, soit 24 minutes de moins parhoraires élevés et salaires
quels il n’existe aucune régularité au semaine. Notons que cet écart est lar
élevés sont liés
niveau des jours travaillés ou des ho gement inférieur au surcroît de temps
Au sein de chacune des catégories raires, conjuguent flexibilité et durée de transport domicile lieu de travail
socioprofessionnelles précédentes, du travail plus élevée que les réguliers :que connaissent les Franciliens par
ceux qui gagnent le plus sont aussi + 1 heure 30. Enfin, travailler habituelle rapport aux provinciaux : 1 heure 20
bien souvent ceux qui travaillent le ment le samedi et surtout le dimanche, par jour en moyenne (aller retour) en
plus. Ainsi, toutes choses égales par caractéristique fréquente dans le com agglomération parisienne contre 50
ailleurs, les 5 % de salariés masculinsmerce, les services aux particuliers, la minutes pour le reste de la France.
les mieux payés de leur catégorie, par santé ou le travail social, est corrélé
mi les cadres et les professions inter avec des durées du travail élevées. Les ouvriers commencent
médiaires, travaillent en moyenne 4 Au delà de 10 ans d’ancienneté dans plus tôt, les cadres finissent
heures de plus par semaine que les l’établissement, la durée du travail plus tard
5 % les moins bien payés. Parmi les diminue. C’est vrai dans tous les grou
ouvriers et les employés, cet écart est pes socioprofessionnels, mais particu Si plus de 4 salariés sur 10 commen
de 2 heures 20. Pour les femmes, ceslièrement au sein des professions cent à travailler entre 7 heures 30 et 8
écarts sont respectivement 2 heures intermédiaires pour les hommes ( 1 heures 30, hommes et femmes se dis
30 et 5 heures. heure 10) et au sein des cadres pour tinguent fortement à l’extérieur de
Pour les ouvriers et employés, il y a les femmes ( 2 heures 30). Ce phéno cette tranche horaire. Ainsi, les hom
une quasi proportionnalité entre durée mène est indépendant de l’âge du sa mes sont beaucoup plus nombreux
du travail et salaire, en dessous de 40larié. On peut l’interpréter soit comme que les femmes à débuter leur activité
heures. Au delà, la durée du travail un signe extérieur de démotivation, dans la tranche la plus matinale : plus
connaît une certaine rigidité à la une usure sous l’effet de la routine, du tiers d’entre eux « démarrent »
hausse (due en partie au seuil de dé soit comme un gain en efficacité ou un avant 7 heures 30 contre 1 femme sur
clenchement des heures supplémen avantage acquis. 5 environ. Symétriquement, ces pro
taires) et donc une sensibilité moindre L’âge n’a pas d’influence notable sur portions s’inversent après 8 heures
à la position relative dans l’échelle desla durée du travail. Les moins de 40 30. Ce phénomène peut être associé
salaires. Pour les professions intermé ans ne sacrifient pas plus que les au à la durée du travail plus courte chez
diaires et surtout les cadres, accrois tres leur temps libre ou leur vie fami les femmes, à la forte proportion
sement des responsabilités, du salaire liale à leur vie professionnelle, tandis d’hommes parmi la catégorie des ou
et de la durée du travail sont souvent que les plus de 50 ans ne « lèvent pas vriers (voir infra) et aux horaires de
concomitants. le pied » en fin de vie active, du moins certaines activités plus spécifiquement
pour ceux qui ne passent ni en prére féminines telles que l’accueil ou la vente
traite, ni à temps partiel. dans les secteurs de la distribution.Effet limité des autres facteurs
Avoir des enfants ou vivre en couple Concernant les horaires de fin d’activi
Peu de secteurs se distinguent fortement n’a pas d’incidence notable sur la du té, les écarts entre hommes et femmes
des autres, concernant la durée du travail.rée du travail. Néanmoins, à partir du sont beaucoup moins significatifs.
Néanmoins, travailler dans les industries troisième enfant, un choix semble C’est après 19 heures qu’ils devien
agricoles et alimentaires, le commerce et s’opérer pour la femme : soit, par goûtnent plus sensibles, les femmes finis
surtout l’hôtellerie augmente la durée ha ou par nécessité financière, elle dé sant plus tôt ( tableau 3).
bituelle de travail. L’inverse s’observe cide de continuer de travailler à tempsDes différences notables s’observent enrevanche entre les grandes catégories Horaires de début et de fin d’activité par sexe
socioprofessionnelles. Ce sont les ou
En %
vriers qui débutent le plus tôt : près de
Hommes Femmes Ensemble
la moitié d’entre eux commencent à
Début d’activité
travailler avant 7 heures 30 contre un Avant 7 H 30 36.4 22.3 31.3
quart des professions intermédiaires De 7 H 30 à 8 H 30 41.7 44 42.5
Après 8 H 30 21.9 33.7 26.2ou des employés, et seulement 14 %
Fin d’activitédes cadres. En « contrepartie », ils sont
Avant 16 H 30 32.6 34.7 33.2
plus de 4 sur 10 à terminer leur journée De 16 H 30 à 18 H 30.6 30.3 30.5
professionnelle avant 16 heures 30 alors De 18 H à 19 H 17.6 19.2 18.2
Après 19 H 19.3 16.1 18.1que plus du tiers des cadres finissent la
Champ : salariés à temps complet hors enseignantsleur après 19 heures. Ces derniers con
Source : Enquête complémentaire emploi 1995, Insee
naissent par ailleurs des horaires très
dispersés (plus de 20 % des salariés
Horaires de début et de fin d’activité selon la catégorie socioprofessionnelleayant des horaires irréguliers sont des
cadres) et une part non négligeable d’en En %
tre eux (13,7 %) prolonge son activité au Début d’activité Fin d’activité
delà de 19 heures 30 (tableau 4). Avant 7 h 30 Après 8h30 Avant 16 h 30 Après 19h
Au sein des catégories socioprofes Cadres et professions
intellectuelles supérieures 13.7 39.1 14.4 37.6sionnelles, le sexe n’induit pas de dif
Professions intermédiaires 25.8 29.7 28.8 18.3férences importantes en termes
Employés 25.2 29.9 35.2 17.4
d’horaires. Les femmes commencent Ouvriers 47.1 15.5 42 10.9
la journée systématiquement plus tard Champ : salariés à temps complet hors enseignants
que les hommes, sauf parmi les ou Source : Enquête complémentaire emploi 1995, Insee
vriers, pour lesquels la différence est
quasiment nulle, les rythmes de pro l’enquête Emploi de mars 1995 sur la duréeliers sont de 68 %, 12 % et 20 % pour les
duction s’imposant tout autant aux du travail. En 1995, l’échantillon comptait hommes, et 76,5 %, 11 % et 12,5 % pour
deux sexes. Par contre, les ouvrières 21 331 observations dont 15 373 salariés àles femmes.
finissent plus fréquemment que les temps complet.
hommes ouvriers avant 16 heures 30 La population active occupée a été subdivi
(52,7 % contre 40 %). A l’autre extrême,sée en trois parties : Pour les « réguliers »,
les hommes cadres terminent plus sou soit les jours travaillés sont les mêmes
vent que les femmes cadres leur journéed’une semaine sur l’autre, soit ils sont en Pour en savoir plus
après 19 heures (40,8 % contre 26,8 %). nombre différent mais varient de façon ré
gulière d’une semaine sur l’autre ; de plus,
« La baisse de la durée du travail », S.
Pour comprendre les réguliers connaissent les mêmes horai Lagarde. Insee Première, n°439, mars
res d’une semaine à l’autre. Les « cycli 1996.ces résultats
« Durée du travail, uniformisation ouques » ont des rythmes de travail organisés
éclatement », C. Afsa et O. Marchand.
en cycles s’étendant sur plusieurs jours ou
Economie et Statistique , n°231, avril
Les données utilisées proviennent des par ont des horaires alternants. Les « irrégu
1990.
ties « Description du temps de travail habi liers » regroupent les autres cas. Pour les « Le temps de travail », N. Roth. Don
tuel » et « Le travail au cours de la journée salariés à temps plein, les proportions res nées Sociales, 1990.
de référence » du volet complémentaire de pectives de réguliers, cycliques et irrégu
Direction Générale :
18, Bd Adolphe Pinard
A RETOURNER A : INSEE CNGP, B.P. 2718, 80027 AMIENS CEDEX 01
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE Tarif 1997
Paul Champsaur 1 an, 60 numéros = 530 F (France) 663 F (Europe) 827 F (Reste du monde)
Rédacteur en chef :
Nom ou raison sociale : ____________________ Activité : __________________________ Baudouin Seys
Rédacteurs : J.W. Angel, Adresse : _______________________________________________________________
C. Dulon, A.C. Morin, S. Tagnani___________________________________ Tél : _____________________________
Maquette : Régine Burlando
Ci joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : ___________________________ F.
ISSN 0997 3192
Date : _______________________________ Sgnaturei © INSEE 1997
?q˝qq

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.