La fonction publique d'État : 13% des salariés lorrains en 2003

De
Publié par

Début 2003, la fonction publique d'État compte en Lorraine 102 400 agents, soit 13% de l'emploi salarié régional. Cette proportion est la plus élevée de la France continentale, ce qui place la Lorraine dans les toutes premières régions pour le taux d'administration par rapport à la population. Le ministère de l'Éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche, qui emploie la moitié de ces agents, est le premier employeur de l'État. Le ministère de la Défense, avec 27% des effectifs, occupe une place importante dans la région. La forte présence de militaires explique une moindre féminisation de la fonction publique lorraine : 46%, contre 50% en moyenne nationale. Le temps partiel concerne environ 10% des agents, dont une majorité de femmes. Entre 1990 et 2002, les effectifs lorrains ont augmenté de 3,3%, soit l'une des progressions les plus faibles des régions françaises. Cette hausse a profité essentiellement aux services de la Défense et de la Justice. En 2003, la tendance s'est inversée, avec une baisse de 1%. Ce recul devrait être confirmé par les nombreux départs à la retraite qui devraient intervenir dans les années à venir.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 39
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/lorraine Données sur ...
- octobre 2005N° 35
La fonction publique d’État :>
Début 2003, la fonction publique d’État compte en Lorraine 102 400 agents, soit
13% de l’emploi salarié régional. Cette proportion est la plus élevée de la France
continentale, ce qui place la Lorraine dans les toutes premières régions pour le taux
d’administration par rapport à la population.
Le ministère de l’Éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui
emploie la moitié de ces agents, est le premier employeur de l’État. Le ministère de
la Défense, avec 27% des effectifs, occupe une place importante dans la région. La
forte présence de militaires explique une moindre féminisation de la fonction
publique lorraine : 46%, contre 50% en moyenne nationale. Le temps partiel
concerne environ 10% des agents, dont une majorité de femmes.
Entre 1990 et 2002, les effectifs lorrains ont augmenté de 3,3%, soit l’une des
progressions les plus faibles des régions françaises. Cette hausse a profité
essentiellement aux services de la Défense et de la Justice. En 2003, la tendance
s’est inversée, avec une baisse de 1%. Ce recul devrait être confirmé par les
nombreux départs à la retraite qui devraient intervenir dans les années à venir.
Forte proportion en Meurthe-et-Moselle Au 31 décembre 2002, les différents minis-
Taux d'administration publique par département au 31 décembre 2002 tères de la fonction publique d’État emploient
102 400 personnes en Lorraine (1). Ces agents,
fonctionnaires ou non, occupent près de 13% des
emplois salariés de la région, proportion plus impor-
tante que dans toutes les autres régions de France
métropolitaine, hormis la Corse. La Moselle
concentre 45% de ces effectifs, soit plus de
46 000 personnes. En Meurthe-et-Moselle, environ
33 000 agents travaillent dans les établissements
régionaux des ministères, parmi lesquels 56% à
Taux pour
l’Éducation nationale. Les Vosges et la Meuse ras-1 000 habitants
semblent respectivement 9,9% et 12,5% de l’en-
40
35 (1) En plus de ces agents employés des ministères,
30
25 000 fonctionnaires d’État, titulaires et non titulai-
25
res, travaillent dans des établissements publics natio-
naux (CROUS, ANPE, CNRS, INRA, etc.), dans
Champ : Agents des ministères civils de l'Etat l’enseignement privé sous contrat, et à la Poste. Ces
Source : Insee - Fichiers de paie des agents de l'État - Estimations localisées de population
agents ne sont pas pris en compte dans cette étude.
Rédigé le 14/10/2005 - Directeur de la publication : Jean-Paul FRANÇOIS
INSEE Lorraine 15 rue du Général Hulot CS 54229 - 54042 NANCY
Tél : 03 83 91 85 85 © Insee 2005
© IGN - Insee 2005semble des agents de l’État en Lorraine. agents des ministères travaillant en lorrains sur son territoire. Plusieurs
Par ailleurs, avec 32 agents des Lorraine. Parmi ces agents, plus de grands États-majors ou Directions
ministères civils pour 1 000 habitants, la 13 500 sont instituteurs ou profes- sont implantés dans ce département.
Lorraine se situe à la cinquième place des seurs des écoles, 10 900 sont pro-
régions, la moyenne française étant de 31 fesseursdansles collègespublics,et Le ministèredel’Économie, desfinan-
pour 1 000. Des quatre départements 11 300 dans les lycées publics d’en- ces et de l’industrie pourvoit près de
lorrains, c’est la Meurthe-et-Moselle qui af- seignement général ou professionnel 6 200 emplois, soit 6% des agents
fiche le taux d’administration publique le de la région. Ils représentent en- de l’État en Lorraine. Près de 80%
plus élevé : 37 agents pour 1 000 habi- semble 69% des effectifs du minis- d’entre eux travaillent dans les servi-
tants. Cela tient en partie à l’importance tère de l’Éducation en Lorraine. Par ces déconcentrés du Trésor et des
de l’enseignement supérieur à Nancy. ailleurs, l’enseignement supérieur mo- Impôts.LaLorrainecompteégale-
Dans la Meuse, où 16,5% des emplois re- bilise près de 5 000 professeurs, ment plus de 700 agents des Doua-
lèvent de la fonction publique d’État, le taux dont 58% dans le seul département nes, basés essentiellement dans le
d’administration est par conséquent assez de la Meurthe-et-Moselle. département frontalier de la Moselle.
élevé : il atteint 34 pour 1 000. A l’in- Située au cœur de la «Région Terre Le reste des effectifs se répartit prin-
verse, il se situe au dessous de la Nord-Est», la Lorraine est fortement cipalement dans les directions dépar-
moyenne nationale en Moselle (30 pour militarisée. Avec 27% de militaires et tementales de la Concurrence, la
1 000) et dans les Vosges (29 pour 1 000). de personnels civils de la Défense par- consommation et la répression des
mi ses agents d’État, elle occupe, en fraudes, et dans les directions régio-
termes d’emplois dans ce ministère, nales de l’Industrie, de la recherche etUn emploi sur deux
le troisième rang des régions métro- de l’environnement, et de l’Insee.
à l’Éducation nationale
politaines, après la Bretagne (35%)et
À la fin de l’année 2002, plus de Provence-Alpes-Côte d’Azur (29%). La Une particularité :
50 000 personnes sont employées Défense, avec environ 28 000 per-
les agents des cultes
par le ministère de l’Éducation, de sonnes, est le deuxième employeur de
l’enseignement supérieur et de la re- l’État dans la région. La Moselle Le ministèredel’Intérieur,avecunpeu
cherche, soit environ la moitié des concentre 42% des effectifs militaires plus de 6 000 agents, est le quatrième
Effectifs de la fonction publique, par département, au 31 décembre 2002
Meurthe-et-
Ministères Meuse Moselle Vosges Lorraine
Moselle
Éducation nationale, enseignement supérieur, recherche 18 700 4 100 21 100 8 100 52 000
Défense 6 800 3 600 15 900 1 700 28 000
Économie, finances, industrie 1 900 600 2 700 1 000 6 200
Intérieur, aménagement du territoire 1 950 420 3 200 500 6 070
Transports, équipement, tourisme, mer 1 450 700 1 600 800 4 550
Justice 1 100 500 1 050 350 3 000
Autres ministères 1 100 280 850 350 2 580
Ensemble des ministères 33 000 10 200 46 400 12 800 102 400
Enseignement privé sous contrat 1 440 310 1 550 700 4 000
Établissements publics administratifs 4 940 930 4 000 1 530 11 400
La Poste 3 800 1 100 3 000 1 700 9 600
Total général État au sens large 43 180 12 540 54 950 16 730 127 400
Source : Insee - Fichier de paie des agents de l’État en 2002
L’Éducation nationale, premier employeur de l’État en Lorraine
Part dans Part des Agents à temps
Ministères Effectifs l’emploi public femmes partiel
(en %) (en %) (en %)
Éducation nationale, enseignement supérieur, recherche 52 000 50,8 62,6 12,7
Défense 28 000 27,3 17,0 2,0
Économie, finances, industrie 6 200 6,1 61,3 30,3
Intérieur, aménagement du territoire 6 070 6,0 31,7 8,9
Transports, équipement, tourisme, mer 4 550 4,4 23,4 11,2
Justice 3 000 2,9 45,4 13,7
Agriculture, pêche 1 420 1,4 48,9 25,3
Emploi, cohésion sociale, logement 900 0,9 76,1 32,3
Culture, communication 200 0,2 50,0 19,2
Ensemble des ministères 102 400 100,0 45,8 10,9
Source : Insee - Fichier de paie des agents de l’État en 2002
Rédigé le 27/07/2005 - Directeur de la publication : Jean-Paul FRANÇOIS
INSEE Lorraine 15 rue du Général Hulot CS 54229 - 54042 NANCY
Tél : 03 83 91 85 85 © Insee 2005employeur de l’État en Lorraine. Les agents. Parmi ceux-ci, près des trois évolution totale en Lorraine masque de
personnels actifs de la police nationale quarts exercent leur activité dans les nettes disparités entre les différents
représentent plus de la moitié de ces services judiciaires et pénitentiaires de ministères.
agents. En 2002, on comptait encore Meurthe-et-Moselle et de Moselle.
environ 450 emplois-jeunes (appelés «ad- Au ministère de la Justice, les effectifsLe ministèredel’Agriculture dispose
joints de sécurité») dans les effectifs de la ont augmenté de 20%, soit plus deen Lorrainedeprèsde1500
police. Avec Metz comme préfecture 500 personnes. Quelque 160 agentsagents. Un peu plus de la moitié de
de région, le département de la Mo- sont venus renforcer les services péni-ces agents travaillent dans les servi-
selle concentre 53% des agents du mi- tentiaires, 230 ont été affectés auxces régionaux du ministère. Les au-
nistèredel’Intérieur.Par ailleurs,en services judiciaires, et une centainetres relèvent de l’enseignement
Moselle comme en Alsace, quatre cul- d’autres aux services de protection judi-agricole technique ou supérieur.
tes - dits cultes reconnus - sont régis ciaire de la jeunesse. Le ministère deNancy bénéficie notamment de la
par un statut particulier : le culte catho- l’Intérieur compte 400 agents de plusprésence de l’Institut national de for-
lique, les cultes protestants luthérien et en 12 ans, dont une grande part d’ad-mation des personnels du ministère
réformé, et le culte israélite. Les per- joints de sécurité. L’évolution observéede l’Agriculture (Infoma), spécialisé
sonnels de ces cultes dépendent d’un au ministèredel’Agriculture (+27%)ré-dans les techniques agricoles, le
droit local qui leur confère un statut sulte essentiellement de la forte haussegénie rural et les travaux forestiers.
particulier. Ces agents, rémunérés par des effectifs de l’enseignement agri-
l’État, sont répartis en deux catégories, cole. Enfin, à l’Éducation nationale, laEnfin,leministère de l’Emploi,dela
les ministres du culte et les employés hausse de l’emploi de 6%, proportion-cohésion sociale et du logement
de secrétariat, et bénéficient de la qua- nellement plus faible que dans les mi-compte presque 900 agents dans
lification d’agents publics non titulaires nistères précédemment cités,sesdirectionsrégionalesetdéparte-
de l’État. Ainsi, en Moselle, quelque représente cependant 2 800 postesmentales,etleministère de la Cul-
400 personnels des cultes reconnus supplémentaires. Cette progressionture un peu plus de 200.
sont rattachés au ministère de l’Inté- concerne surtout l’enseignement se-
rieur. condaire (+14%) et l’enseignement su-
Les effectifs de la Police périeur (+65%).Le ministèredes Transports,del’équi-
et de la Justice en hausse
pement, du tourisme et de la mer
Al’inverse,leministère desTransportsemploie en Lorraine 4 500 personnes, Entre 1990 et 2002, les effectifs de la
et de l’équipement subit une baisse deprincipalement dans ses directions ré- fonction publique de l’État (hors Défense)
10%.Delamêmefaçon,auministèregionales et départementales, qui sont ont augmenté de 3,3% en Lorraine.
de l’Économie, le nombre d’emplois di-les antennes opérationnelles du minis- Cette progression figure parmi les plus
minue de 8%, notamment dans les ser-tère pour l’ensemble de ses missions faibles des régions françaises, la
vices déconcentrés des Impôts et desen matière d’aménagement urbain, rou- moyenne nationale étant de près de
Douanes.tier, ferroviaire ou fluvial, en partenariat 9%. Cela représente néanmoins 2 500
avec les collectivités territoriales. agents des ministères civils supplémen- En 2003 et pour la première fois de-
taires en 12 ans. Sur la même pé- puis 1987, l’emploi dans la fonction
Par ordre d’importance en termes riode, la population lorraine a augmenté publique d’État (hors Défense) diminue.
d’emploi lorrain vient ensuite le minis- de 0,7%, alors que la population fran- En Lorraine, la baisse, voisine de 1%,
tère de la Justice et ses 3 000 çaiseaaugmentédeplusde5%. Cette représente environ 700 emplois de
Effectifs : des évolutions contrastées selon les ministères
Évolution de l'emploi dans les ministères civils en Lorraine entre 1990 et 2002
Agriculture
Justice
Intérieur
Emploi, cohésion sociale, logement
Éducation nationale
Travail
Finances, économie, industrie
Transports, équipement, tourisme %
-12 -8 -4 0 4 8 12 16 20 24 28
Champ : agents des ministères civils
Source : Insee - Fichier de paie des agents de l'État en 2002
Rédigé le 27/07/2005 - Directeur de la publication : Jean-Paul FRANÇOIS
INSEE Lorraine 15 rue du Général Hulot CS 54229 - 54042 NANCY
Tél : 03 83 91 85 85 © Insee 2005moins qu’en 2002. Deux secteurs Au ministère de l’Emploi, de la cohésion ces et de l’industrie, la proportion d’a-
sont particulièrement touchés : l’Édu- sociale et du logement, le plus fémini- gents à temps partiel atteint
cation nationale (-575 postes)etles Fi- sé, trois agents sur quatre sont des respectivement 32% et 30%.
nances (-100 postes). femmes. A l’Éducation nationale, elles S’il est généralement choisi par les
représentent 62,6% des effectifs. A l’é- agents titulaires, le temps partiel est
cole primaire et maternelle en particu- au contraire souvent imposé auxDes emplois qualifiés
lier, l’enseignement est dispensé à non-titulaires. Parmi ces personnels,
Les agents de catégorie A, celle des 80% par des institutrices ou des fem- qui composent environ 9% des effec-
cadres de l’administration, représen- mes professeurs des écoles. Les servi- tifs de la fonction publique, plus du
tent plus de 40% des effectifs des ces de l’Économie et des finances quart sont embauchés sur des
ministères en Lorraine. Parmi emploient également une majorité de contrats à temps partiel.
ceux-ci, environ 4% occupent des femmes (61,3%).
fonctions supérieures telles que di-
A l’inverse, certains domaines restent De nombreux départsrecteurs d’établissement, magis-
encore largement dominés par le per-
trats, administrateurs, ingénieurs à venir
sonnel masculin. Si on exclut le minis-
des grands corps et enseignants de
tère de la Défense et ses 83% A la fin de l’année 2002 en Lorraine,
rang magistral. Les femmes sont
d’hommes, c’est au ministère des 24% desagentsdel’Étatont moins
sous-représentées dans ces métiers
Transports, de l’équipement, du tou- de 30 ans, contre 19,6% pour l’en-
où elles n’occupent qu’un poste sur
rismeetdelamer qu’onrencontre le semble de la France. Avec 39,8 ans
cinq. Le ministère de la Justice fait
moins de personnel féminin (moins du d’âge moyen, la fonction publique lor-
exception, avec un nombre de fem-
quart des effectifs). Au ministère de rainefigureparmi lesplusjeunesde
mes magistrats quasiment égal à ce-
l’Intérieur, les femmes sont à peine France, juste après la Cham-
lui des hommes.
32%. Majoritaires dans les préfectu- pagne-Ardenne.
res, elles ne représentent qu’un cin- Néanmoins, plus de 28% des agents
Fonction publique moins quième des effectifs au sein de la ont atteint ou dépassé le cap des 50
police nationale.féminisée en Lorraine ans, et les départs à la retraite de-
vraient s’accélérer dans les prochai-En Lorraine, 46% des agents de l’État
Temps partiel, nes années. A plus ou moins longuesont des femmes. Cette proportion est
un choix souvent féminin échéance, le non-remplacement deune des plus faibles des régions de
ces départs devrait entraîner une di-France métropolitaine. La forte représen- En 2002, en Lorraine, 11% des
minution des effectifs de la fonctiontation dans la région du ministère de la agents de l’État travaillent à temps par-
publique d’État, en Lorraine commeDéfense, où les femmes sont encore tiel. Une femme sur cinq a choisi cette
dans l’ensemble du pays.peu nombreuses, explique cette particu- solution, contre seulement 3% des
larité, qu’on retrouve dans les deux au- hommes. Au ministère de l’Emploi, de
tres régions à forte présence militaire, la la cohésion sociale et du logement, et
Bretagne et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Brigitte VIENNEAUXau ministèredel’Économie, desfinan-
Champ de l’étude
L’Insee recense les agents de l’État à par- Beaucoup d'agents de plus de 50 ans
tir des fichiers de paie des principales ad-
Structure par âge de la fonction publique de l'État (en %)ministrations. Le périmètre de l’État est
âgedéfini de façon principalement juridique
Hommes en Lorraine Femmes en Lorraine
enréférenceaustatutdelafonctionpu- en France en France65
blique. Les agents travaillant dans un or-
60ganisme soumis au droit administratif
recrutant sur la base du droit public sont
55
inclus dans le champ de l’État qui re-
groupe ainsi les emplois principaux des 50
ministères civils, de la Défense et les éta-
45blissements publics administratifs en de-
hors des caisses de sécurité sociale.
40
Dans le cadre de cet article, seuls sont
35
pris en compte les agents de l’État, titu-
laires ou non, employés des services ci- 30
vils de l’État ou du ministère de la
25Défense. Les agents de l’État hors mi-
nistère ne sont donc pas pris en
20
compte. Les emplois secondaires sont
15également exclus du champ de l’étude.
4 3 2 1 0 1 2 3 4
Les résultats reposent sur l’exploitation
dufichierdepaiedesagentsdel’Étatde Champ : agents des ministères civils (hors défense)
2002.
Source : Insee - Fichiers de paie des agents de l'État en 2002
Rédigé le 27/07/2005 - Directeur de la publication : Jean-Paul FRANÇOIS
INSEE Lorraine 15 rue du Général Hulot CS 54229 - 54042 NANCY
Tél : 03 83 91 85 85 © Insee 2005

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.