La fonction publique d'État : un emploi salarié sur dix

De
Publié par

Avec plus de 71 000 personnes à son service début 2001, l'État -hors Défense nationale- est le premier employeur public en Alsace. L'Éducation nationale est le ministère qui emploie le plus de fonctionnaires et couvre le plus uniformément l'ensemble de la région. Par ailleurs, 37 % des agents de l'État travaillent à Strasbourg. La proportion de fonctionnaires en Alsace reste inférieure à la moyenne métropolitaine.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 51
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

EMPLOI
La fonction publique d’État :
un emploi salarié sur dix
faible que celle de l’emploi salariéAvec plus de 71 000 personnes
En 2001, les trois fonctions publiques em-total (+3,3 % contre +10,7 %). Ce-à son service début 2001, l’État
ploient quelque 137 000 personnes enpendant, les effectifs de l’État ont
- hors Défense nationale - est Alsace : 71 000 dans la fonction publiquecru plus rapidement que l’évolu-
d’État (hors défense), 37 700 dans la fonc-le premier employeur public tion démographique, qui a été de
tion publique territoriale et environ 28 000
en Alsace. 2,7 % durant cette période. personnels hospitaliers du secteur public.
46 % des agents de l’État occupentL’Éducation nationale est le
leur emploi sur la zone d’emploi deL’Éducation : plus deministère qui emploie le plus
Strasbourg.la moitié des effectifsde fonctionnaires et couvre le
plusuniformémentl’ensemble
Hormis le ministère de la Défense,
delarégion.Par ailleurs, 37 % l’État emploie en Alsace quelque
des agents de l’État travaillent 71 000 personnes. 73% de ces 70 % des effectifs des services
fonctionnaires ou assimilés travail- régionaux des ministères et plusà Strasbourg.
lent dans les services déconcen- de la moitié de l’ensemble desLaproportiondefonctionnaires
trés des ministères, 14 % dans les agents de l’État travaillant dans
enAlsaceresteinférieureàla
établissements publics et 10 % à la région. Cette prépondérance
moyennemétropolitaine. la Poste. Enfin, les enseignants de l’enseignement se retrouve
privés sous contrat représentent aussi dans le budget qui lui est
3% du total des effectifs. alloué, puisque qu’il absorbe
En Alsace, les emplois fournis par Comme au niveau national, plus de la moitié des dépenses
l’État représentent un dixième des l’Éducation est l’employeur le régionales effectuées par les mi-
emplois salariés et plus de la moi- plus important, car il rassemble nistères.
tié des effectifs de la fonction pu-
blique au sens large, incluant les
Le champ de l’État
personnels territoriaux et hospita-
L’étude porte sur les personnels employés début 2001 dans les ministères civils,
liers. Les femmes occupent plus l’enseignement privé sous contrat, les établissements publics nationaux adminis-
tratifs, comme l’ANPE ou le CNRS, les étab publics à carac-de la moitié des emplois offerts
tère industriel ou commercial (EPIC), comme l’ONF ou le théâtre national depar l’État. L’emploi féminin dans la
Strasbourg, et la Poste. Les résultats ont été établis à partir d’une exploitation des
fonction publique d’État repré- fichiers de paie des principales administrations.
senteprèsde13%del’emploisa - Sont exclus de l’étude les personnels du ministère de la Défense et des établisse-
ments publics qui lui sont rattachés (environ 10 100 personnes, dont plus de 8 000larié total féminin, soit plus d’un
militaires), des établissements publics considérés comme des entreprises ayant
emploi sur huit. Entre début 1997
leur propre régime de salaires (SNCF, EDF-GDF, Aéroport de Bâle-Mulhouse) et
des EPIC relevant des collectivités territoriales, ainsi que des organismes consu-et début 2001, la croissance de
laires (chambre d’agriculture, chambre de commerce et d’industrie, chambre del’emploi dans la fonction publique
métiers).
d’État a été presque trois fois plus
3Chiffres pour l'Alsace · revue n° 18 · décembre 2003EMPLOI
L’Éducation emploie plus de la moitié des fonctionnaires
Part des
Effectifs en Structure
Ministères et autres services de l’État femmes
Alsace (en %)
(en %)
Les administrations économi- Éducation, Jeunesse et Sport 35 694 50,2 62,8
ques et financières, qui repré- Économie, Finances, Industrie 5 041 7,1 58,6
Intérieursentent sept fois moins d’emplois 4 788 6,7 27,2
Equipement, Logement, Transportque l’Éducation, viennent en 2 568 3,6 24,8
Justice 2 108 3,0 49,4deuxième position. Dans la ré-
Agriculture 869 1,2 48,2gion, 40 % des fonctionnaires du
Affaires Sociales, Santé, Travail 566 0,8 71,7ministère de l’Économie, des fi-
Culture 150 0,2 44,0nances et de l’industrie travail-
Autres ministères civils 18 0,0 50,0lent aux Impôts, 34 % au Trésor
Ensemble des ministères civils 51 802 72,8 56,4et 17 % aux Douanes.
Enseignement privé sous contrat 2 148 3,0 74,0Le troisième ministère em-
Établissements publics 9 817 13,8 57,3ployeur est l’Intérieur, même s’il
La Poste 7 360 10,3 50,9
dispose d’un budget supérieur à
Ensemble des services de l’État 71 127 100,0 56,5
celui de l’Économie.
À champ constant, le nombre de
fonctionnaires en Alsace a pro- D’après les résultats du dernier re- Les disparités
gressé de 3,3 % entre 1997 et censement, on constate que, mal- s’atténuent entre les
2001. Cette évolution n’a pas été gré une plus forte proportion de di- deux départements
uniforme, puisque les adminis- plômes supérieurs au bac chez les
trations relevant du ministère de femmes, celles-ci occupent moins Le nombre de fonctionnaires ou
assimilés rapporté au nombrel’Économie ont perdu des per- souvent des postes à responsabi-
sonnels ; les services déconcen- lités : 26 % d’entre elles sont ca- d’habitants est plus important dans
le Bas-Rhin. Cette disparité s’ex-trés des ministères de la Cul- dres, alors que 34 % des hommes
ture, de l’Équipement, de la Jus- exercent des fonctions d’encadre- plique assez naturellement par la
concentration universitaire, la loca-tice et de l’Agriculture figurent ment.
parmi les administrations d’État La part des personnels non-titulai- lisation de nombreux établisse-
ments publics, ainsi que la pré-qui ont le plus profité d’une res est d’environ 9 % des effectifs
hausse des effectifs. de l’ensemble des ministères ; sence d’administrations régionales
dans la capitale alsacienne. Ce-cette part oscille de 4 % pour le mi-
nistère de l’Économie à 27 % pour pendant, elle est en train de s’atté-L’État emploie
nuer, car l’évolution du nombrecelui de l’Agriculture. Par ailleurs,davantage de
la proportion de non-titulaires at- d’agents de l’État, entre 1997 etfemmes
2001, a été plus forte dans leteint 72 % dans les établissements
En Alsace, les femmes sont repré- publics, et dépasse les 95 % chez Haut-Rhin que dans le Bas-Rhin.
sentées à hauteur de 56 % dans la Des différences de répartitionles enseignants privés sous con-
fonction publique d’État. Leur pro- trat. subsistent, d’une part, pour les
portion est encore plus importante ministères à faible effectif,Le recours au travail à temps par-
dans le secteur social et éducatif, tiel concerne environ 20 % des comme les ministères chargés
puisquel’Éducationemploie63% de la culture ou des affaires so-personnels de l’État. Le temps
de femmes. Cependant, cette pro- partiel concerne plus souvent les ciales, d’autre part, pour les éta-
portion chute pour les ministères blissements publics, qui sontfemmes que les hommes,
de l’Intérieur, de l’Équipement et, puisque 29 % d’entre elles y ont principalement situés dans le
dans une moindre mesure, de la Bas-Rhin.recours, contre 10 % pour les
Justice. hommes. Au recensement de 1999, la
4 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 18 · décembre 2003
Source : Insee, fichier de paie des agents de l’État au 1/01/2001EMPLOI
Strasbourg et Colmar, largement dotées en personnels de l’État
Ensemble Personnel Personnel
Zone d’emploi ou Personnel de
des agents de de
département la Justice
de l’État l’Éducation l’Intérieur
Wissembourg 0,57 0,75 0,48 0,15
Strasbourg 1,50 1,32 1,56 1,31
Guebwiller 0,72 0,82 0,46 0,25
s’impose de très loin comme laThann-Cernay 0,62 0,80 0,19 0,19
principale ville administrative deMulhouse 0,90 0,92 1,20 1,56
la région. Colmar, préfecture duSaint-Louis 0,68 0,74 1,15 0,20
Haut-Rhin, arrive en deuxièmeAltkirch 0,60 0,78 0,31 0,22
position.Haguenau-Niederbronn 0,62 0,77 0,44 0,16
Cependant, certaines administra-Saverne-Sarre-Union 0,68 0,77 0,44 1,38
Molsheim-Schirmeck 0,64 0,81 0,28 0,18 tions sont installées quasiment
Colmar-Neuf-Brisach 1,10 1,02 1,29 1,80 uniformément sur le sol alsacien. Il
Sélestat- s’agit du personnel des écoles,
0,67 0,84 0,51 0,19Sainte-Marie-aux-Mines
collèges et lycées, ainsi que du
Bas-Rhin 1,09 1,07 1,02 0,89
personnel de la Poste, qui a su
Haut-Rhin 0,87 0,90 0,98 1,16
garder une implantation dans de
Lecture : Pour illustrer les disparités infra-régionales, on a recours à l’indice de spécificité nombreux centres ruraux. En effet,
les impératifs spatiaux de ces admi-S ij = (effectif du ministère i pour la zone de référence / effectif du ministère i sur l’ensemble de l’Alsace)
nistrations ou services publics ne(population présente sur le territoire j / population totale présente en Alsace)
sont pas identiques à ceux des au-
Plus l’indice est élevé, plus le territoire (zone d’emploi ou département) est riche en emplois d’agents de l’État.
tres services de l’État.
proportion des fonctionnaires de
l’État qui travaillent dans le L'Éducation couvre bien l'ensemble
Bas-Rhin et qui y sont nés est plus
du territoire alsacienfaible que celle des fonctionnaires
travaillant et nés dans le 100 Effectif Total
Haut-Rhin. Cette différenciation Éducation
90 Économie & Financess’explique par le fait qu’il y a légè-
Culture
rement plus de postes à responsa- 80
bilités dans le Bas-Rhin ; ces pos-
70
tes, spécialement d’encadrement
supérieur, font l’objet d’une plus 60
grande mobilité, et sont occupés
50plus fréquement par des hommes
et des quinquagénaires. 40
30Concentration
administrative 20
à Strasbourg
10
En raison de l’implantation d’un 0
grand nombre d’administrations, 010 20 30 40 50 60 70 80 90 100
établissements publics et uni- Répartition de la population alsacienne par commune (en %)
versités, 46 % des personnels
Lecture : les services des différents ministères ne sont pas répartis de façon homogèned’État occupent leur poste sur la
sur le sol alsacien : une courbe de concentration permet de mettre en évidence la
zone d’emploi de Strasbourg, répartition spatiale de chaque ministère. Plus la courbe représentant un ministère est
proche de la diagonale, plus sa répartition géographique est homogène. À l’inverse, plusdont 37 % à Strasbourg, qui
on s’éloigne de la diagonale, plus la répartition géographique est inégale.
5Chiffres pour l'Alsace · revue n° 18 · décembre 2003
Répartition des agents de l'État par commune (en %)
Sources : Insee, fichier de paie des agents de l’État au 1/01/2001 et recensement de la population de 1999
Sources : Insee, fichier de paie des agents de l'État au 1/01/2001 et recensement de la population de 1999EMPLOI
L'État moins présent en Alsace
que dans l'ensemble de la métropole
Une concentration manifeste ap- Moyenne métropolitaine 55
paraît en revanche pour ce qui (3,6 %) Corse
Île-de-France
concerne les personnels universi-
taires,dontplusde83%sontins -
50
tallés à Strasbourg. Au ministère
de l’Économie, trois zones d’em-
Midi-Pyrénéesploi sont particulièrement bien AuvergneLimousin Moyenne métropolitaine 45pourvues en personnel : ce sont Métropole (43,5 pour mille habitants)
Champagne-Ardenneles zones de Strasbourg, Colmar AquitaineFrance-ComtéLorraine Languedoc-RoussillonNord-Pas-de-CalaisBourgogneet Saint-Louis. Cette dernière tire Alsace
PACABasse-Normandie Rhône-Alpes 40son épingle du jeu grâce aux ef-
Bretagne Hte-NormandiePoitou-Charentes
Centrefectifs des Douanes présents à
Picardie
l’aéroport de Bâle-Mulhouse, ainsi Pays de la Loire
qu’à sa proximité avec la Suisse. 35
-2 0 2 4 68 10
Dans les services relevant du mi- Évolution des effectifs de l'État entre 1997 et 2001 (en %)
nistère de l’Intérieur, la répartition
des personnels est inégale selon mieux représenté dans la région le nombre d’élèves a diminué sur
les zones d’emploi. En effet, 82 % que dans l’ensemble de la métro- cette période, l’Équipement et la
des effectifs de la police nationale, pole. Cela s’explique par une part Justice.
personnel majoritaire dans ce mi- importante de jeunes scolarisés Par ailleurs, il semble que les ori-
nistère, sont localisés à Stras- en Alsace, mais aussi parce que ginaires de la région soient sensi-
bourg et Mulhouse (1). Les autres les Alsaciens s’orientent plus sou- blement sous-représentés au
ministères, ayant des petits effec- vent vers des filières techniques, sein de la fonction publique
tifs, sont également concentrés qui nécessitent davantage d’en- d’État. En effet, l’Alsace, contrai-
dans ces deux grandes villes. seignants. rement aux autres régions, pro-
Cette moindre proportion de fonc- cure peu de fonctionnaires pour
(1) La gendarmerie, davantage présente en zone
tionnaires en Alsace est aussi liée administrer le pays. De plus,rurale, relève du ministère de la Défense, qui n’entre
pas dans le champ étudié. à une forte concentration de la l’Alsace est encore souvent une
population alsacienne dans les terre de passage pour les fonc-
villes. Dans une région fortement tionnaires, dont beaucoup repar-Moindre proportion
de fonctionnaires urbanisée, les services de l’État tent ensuite vers le sud. Au recen-
ont relativement moins besoin sement de 1999, 58 % des fonc-en Alsace
d’un grand nombre de fonction- tionnaires qui travaillent en
L’Alsace est relativement moins naires pour remplir leurs mis- Alsace y sont nés ; les autres sont
pourvue en agents de l’État que sions. Toutefois, l’augmentation originaires essentiellement de
les autres régions : elle dispose de du nombre de fonctionnaires Lorraine, d’Île-de-France et de
41 fonctionnaires pour mille habi- entre 1997 et 2001 a été légère- Franche-Comté.
tants, contre 43pour la moyenne ment plus importante en Alsace
métropolitaine. Cet écart provient que dans la plupart des autres ré-
essentiellement d’une présence gions : l’Alsace se situe au 9e
Laurent MONNINmoindre des services des ministè- rang par le taux d’évolution des
res de l’Économie et de l’Équipe- effectifs de l’État. Cette crois-
ment. Le ministère de l’Éducation, sance régionale a concerné prin-
en revanche, est relativement cipalement l’Éducation, même si
6 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 18 · décembre 2003
Taux d’administration (pour mille habitants)
Sources : Insee, fichiers de paie des agents de l'État
et recensement de la population de 1999

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.