La formation en entreprise continue de se développer

De
Publié par

En 1999, 29 % des salariés ont suivi une formation financée par leur employeur contre 19 % sept ans plus tôt. Mais les inégalités d'accès à la formation entre diplômés et non diplômés demeurent aussi fortes qu'en 1992. Les salariés qui travaillent dans les entreprises de plus de 500 salariés sont trois fois plus formés que ceux des entreprises de moins de 10 salariés. Ces différences se sont toutefois réduites depuis sept ans.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 54
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 759 - FÉVRIER 2001
PRIX : 15 F (2,29€)
La formation en entreprise
continue de se développer
Dominique Goux et Philippe Zamora, division Emploi, Insee
n 1999, 29% des salariés ont suivi employeurs, du privé et du public, forment leurs
salariés selon d’autres modalités. Ils leur propo-une formation financée par leur
sent des formations en situation de travail, avecEemployeur contre 19% sept ans
l’appui d’un tuteur, ou financent des prestations
plus tôt. Mais les inégalités d’accès à la pour que les salariés s’auto-forment. 9% des
salariés ont suivi au moins une formation enformation entre diplômés et non diplômés
situation de travail entre janvier 1999 et févrierdemeurent aussi fortes qu’en 1992.
2000, formation qui n’entre pas dans le cadre
Les salariés qui travaillent dans les entre- de la loi de 1971. Les cas d’auto-formation
prises de plus de 500 salariés sont trois financés par les entreprises sont particulière-
ment rares.fois plus formés que ceux des entreprises
de moins de 10 salariés. Ces différences se
sont toutefois réduites depuis sept ans. La généralisation de l’informatique
stimule la formation
Entre janvier 1999 et février 2000, six millions Déjà en tête des formations en 1992, l’informa-
de salariés ont suivi une formation financée par tique et la bureautique représentent désormais
leur employeur, soit 29% des salariés. C’est plus du quart des stages (tableau 2).Dans les
beaucoup plus qu’en 1992 : la proportion n’était années quatre-vingt-dix, l’usage de l’informatique
alors que de 19 %. Depuis bientôt trente ans que s’est généralisé : en 1998, plus de la moitié des
la formation professionnelle continue est insti salariés l’utilisent dans leur travail, contre un-
tutionnalisée, la proportion de salariés formés tiers en 1991 (enquête conditions de travail,
par leur entreprise n’a cessé d’augmenter. Dares-Insee). S’ils connaissent déjà l’informa-
La majorité des formations financées par les tique, les salariés doivent apprendre à se servir
entreprises entrent dans le cadre de la loi de de nouveaux outils, comme l’ordinateur portable
1971 et leur permettent de s’acquitter, voire ou l’internet. En 1998, on estimait que la moitié
dépasser leur obligation légale (encadré). En des entreprises de moins de 200 salariés
1999, 20% des salariés des entreprises privées étaient connectées à internet. Les plus grandes
ont suivi une formation dans ce cadre. Il s’agit de entreprises le sont presque toutes. Les salariés
formations en alternance, de congés individuels doivent aussi s’adapter à de nouvelles métho-
de formation et surtout de formations dans le des de travail, dont l’un des principauxvecteurs est
cadre du plan de formation (tableau 1). Dans le le micro-ordinateur relié à un réseau. Les stages
secteur public, 28% des salariés ont suivi au informatiques, s’ils sont les plus nombreux, sont
moins une formation de ce type en 1999. aussi les plus courts : 9 sur 10 durent moins
Indépendamment de cette obligation, les d’une semaine. Ils concernent les employés
Accès à la formation continue financée par l’employeur
En %
Type de formation Secteur privé Secteur public Ensemble
Formations dans le cadre de la loi de 1971 20,0 27,7 22,1
Formation en alternance 0,4 - 0,3
Congé individuel de formation 0,3 0,1 0,3
Stages, cours, séminaires, conférences 19,4 27,5 21,6
Autres formations 9,3 8,2 9,0
Formation en situation de travail 8,9 7,7 8,5
Auto-formation 0,6 0,5 0,6
1
Ensemble desformations financées par l’employeur 27,3 33,9 29,1
Lecture : entre janvier 1999 et février 2000, 29,1% des salariés ont suivi au moins une formation financée par leur employeur, 21,6% ont suivi au
moins un stage ou un cours de formation.
1. Les taux ne s’ajoutent pas puisqu’une même personne peut avoir suivi plusieurs formations de types différents sur la période. Les formations
en alternance sont ici sous-estimées car les enquêtés concernés ne savent pas toujours que la formation qu’ils suivent relève de la formation
en alternance.
Champ : salariés en mars 2000.
Source : enquête complémentaire à l’enquête Emploi sur la formation continue, 2000, Insee
INSEE
PREMIEREtout autant que les cadres, mais sont contre seulement un ouvrier qualifié sur tion de travail, sous la direction d’un
presque inexistants pour les ouvriers. 5 et un ouvrier non qualifié sur 8. tuteur. Ce type de formation, en situation
Les formations sur les conditions de tra Entre 1992 et 2000, l’accès à la forma de travail, reste marginal chez les- -
vail, l’hygiène et la sécurité représentent tion continue a progressé à tous les cadres (16%) et peu répandu aux
10,5% des stages, contre moins de 5% niveaux de la hiérarchie, de l’employé au niveaux intermédiaires (28%).
sept ans plus tôt. Près des trois quarts cadre, de l’ouvrier au contremaître. Les
des salariés sont soumis à des risques différences d’accès restent fortes, mais
Les inégalités selon le diplômeprofessionnels dans le cadre de leur ont tendance à diminuer. Quasi inexis-
travail : respirer des poussières est une tante en 1992, la formation des ouvriers aussi fortes qu’ilyaseptans
situation fréquente, tout comme risquer non qualifiés n’est plus rare en 2000 :
des blessures, des brûlures, des acci 12% d’entre eux ont suivi une formation L’un des objectifs de la loi de 1971 était-
dents de la circulation ou encore être financée par leur employeur. Du haut en de favoriser la promotion sociale et
exposé à des risques infectieux. Les bas de la hiérarchie, les nouvelles orga l’égalité professionnelle, en offrant une-
salariés étaient à peu près aussi nom nisations du travail nécessitent des sala seconde chance aux personnes n’ayant- -
breux à être exposés à des risques au riés plus autonomes et plus polyvalents. pas réussi dans le système scolaire. De
cours de leur travail en 1991 qu’en 1998. La formation continue permet aux fait, l’accès à la formation continue en
En revanche, ils sont de plus en plus ouvriers de s’adapter à ces nouvelles entreprise a progressé pour tous les
nombreux à déclarer être soumis à fonctions. Dans près de la moitié des niveaux de diplôme. Cependant, les
plusieurs risques (40% en 1998, contre cas, les formations proposées par inégalités d’accès selon le diplôme
34% en 1991). Devant l’augmentation l’employeur sont dispensées en situa obtenu en formation initiale sont aussi-
du nombre et de la variété des risques
professionnels et/ou la meilleure per-
ception de ces risques par le personnel,
les pouvoirs publics ont incité les entre-
La loi du 16 juillet 1971, modifiée en principalement destinés aux jeunes et
prises à mettre en place des dispositifs
février 1984, impose aux entreprises de prévoyant des périodes alternées d’emploi
de prévention en matière d’hygiène et de
10 salariés et plus de consacrer une part et de formation dans un organisme d’en-
sécurité au travail. Inversement, la plus
de leur masse salariale à la formation de seignement public ou privé.
grande formation des salariés aux
leurs salariés, faute de quoi elles doivent Les stages, cours de formation continue,
problèmes de sécurité, d’hygiène et de
verser une taxe d’un montant équivalent. séminaires et conférences : formations
conditions de travail a pu contribuer à la
Depuis 1992, cette part s’élève à 1,5% de qui se déroulent avec l’aide d’un formateur
baisse lente, mais continue, du nombre
la masse salariale. Elle était de 0,8% au ou d’un intervenant spécialisé, dans un
d’accidents du travail recensés au cours
moment de son instauration. En décembre endroit distinct du poste de travail.
des années quatre-vingt-dix : en 1998, on
1991, l’obligation a été étendue aux entre Les formations en situation de travail :-
comptait 4,5 accidents pour 100 salariés,
prises de moins de 10 salariés, aux indé formations qui se déroulent sur le lieu de-
contre 5,4 en 1991.
pendants et membres des professions travail, avec l’appui d’un tuteur et en faisant
Dans les années quatre-vingt et au
libérales ; le taux de participation est pour appel aux outils de travail.
début des quatre-vingt-dix, les
eux de 0,25% de la masse salariale ou du L’auto-formation : pratique de formation
entreprises ont modernisé leurs équipe-
plafond annuel de la sécurité sociale où la personne se forme principalement
ments ou ont réorganisé leur façon de
depuis 1995. seule, éventuellement avec des outils de
travailler. Ces réorganisations sont
Les contrats de formation en alternance formation particuliers. L’auto-formation
désormais moins fréquentes. Elles
(contrat de qualification, d’orientation et comprend les formations ouvertes ou à
s’accompagnaient souvent d’un pro-
d’adaptation) sont des contrats de travail distance.
gramme de formation aux nouvelles
techniques industrielles introduites dans
l’entreprise. Celles-ci ont légèrement
perdu de leur importance entre 1992 et
1999 : les formations aux techniques Un quart des formations traitent d’informatique et de bureautique
industrielles ne représentent plus que
En%
14% des stages financés par les
Spécialité de la formation 1999/2000 1992/1993
employeurs, contre 16% en 1992
Informatique, secrétariat, bureautique 25,3 22,0(tableau 2). Ce type de formation est
Techniques industrielles 14,2 15,8aussi spécifiquement dirigé vers les per-
Hygiène et sécurité, secourisme, conditions de travail 10,5 4,7
sonnes occupant des postes d’ouvrier,
Ressources humaines, communication, encadrement, maîtrise et management 10,4 11,5
qualifié ou spécialisé. Commerce, vente, marketing, connaissance des produits et des marchés 8,9 9,3
Gestion, économie, droit, connaissance de l’entreprise 7,9 9,7
Formations médico-sociales 5,9 5,0
Le niveau de qualification de Formations pédagogiques de formateur 4,2 5,5
Formations générales (hors économie, droit, et langues) 3,9 3,1l’emploi est déterminant
Langues 2,6 3,9
Autres formations 6,3 9,5L’accès à la formation continue est très
Total 100,0 100,0
variable selon le poste et la fonction
Champ : salariés en mars 2000 (ou mai 1993).occupés. La moitié des cadres et la moitié
Lecture : entre janvier 1999 et février 2000, 25,3% des formations financées par les entreprises portaient sur l’informatique,
des professions intermédiaires ont suivi
contre 22,0% des formations proposées par les entreprises entre janvier 1992 et avril 1993.
une formation professionnelle financée par Sources : enquête complémentaire à l’enquête emploi sur la formation continue, 2000, Insee, et enquête sur la formation
l’employeur entre janvier 1999 etfévrier2000, et la qualification professionnelle (FQP), 1993, Insee
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREfortes en 1999 qu’en 1992. Les plus techniques de vente, ce qui est en soit de 5 ans d’ancienneté dans leur entre-
diplômés étaient et demeurent les plus une occasion de recours à la formation prise ont bénéficié d’une formation en
souvent formés. Les personnes ayant continue. 1999, contre 37,9% de ceux de même
un diplôme inférieur au bac, ou pas de expérience, mais travaillant pour le
diplôme, restent à l’écart de la formation même employeur depuis plus de 10 ans
Les salariés anciens
dans tous les secteurs, y compris ceux (tableau 3). La formation continue est un
dans l’entreprisequi consacrent une part importante de investissement pour le salarié comme
leur masse salariale à la formation. pour l’entreprise. En formant un salarié,sont plus souvent formés
l’employeur prend le risque qu’il soit
L’accès à la formation continue aug débauché et que sa formation soit-
mente avec l’ancienneté dans l’entre valorisée dans une autre entreprise-
Les petites entreprises prise, mais il diminue avec l’expérience (effet dit de « piratage » ou « poaching »).
forment moins que les grandes ou l’ancienneté sur le marché du travail, Les entreprises préfèrent donc former
particulièrement en fin de carrière. Par les salariés dont elles anticipent qu’ils ne
Les salariés qui travaillent dans des peti exemple, seuls 19,3% des salariés de quitteront pas l’entreprise rapidement,-
tes entreprises sont moins formés que plus de 20 ans d’expérience et de moins ce qui est plutôt le cas des salariés déjà
ceux des moyennes ou des grandes
entreprises : 15% des salariés d’une
Les différences d’accès à la formation selon le diplôme n’ont pas baisséentreprise de moins de 10 salariés ont
suivi une formation entre janvier 1999 et En %
février 2000, contre 45% des salariés Taux de formation
d’entreprises de 500 salariés ou plus.
1999/2000 1992/1993
Ces très grandes entreprises forment
Catégorie socioprofessionnelled’ailleurs chaque année une proportion
Cadres 45,9 28,5
plus importante de leurs salariés que
Professions intermédiaires 41,3 28,3
l’Etat ou les collectivités locales. Employés 24,9 16,7
La fréquence de formation d’un salarié Ouvriers non qualifiés 11,8 4,2
augmente avec la taille de son entreprise Ouvriers qualifiés 19,8 11,1
Diplômepour au moins deux raisons. D’abord, la
Diplôme supérieur à BAC+2 43,9 27,7contrainte de dépenses de formation
BAC+2 42,1 30,0existe depuis bientôt trente ans pour les
Baccalauréat ou équivalent 36,1 27,2
entreprises de 10 salariés et plus, elle a
CAP/BEP 26,8 17,9
moins de 10 ans pour les entreprises plus BEPC 26,2 22,3
petites, de moins de 10 salariés (loi de Aucun diplôme ou Certificat d’études 14,9 8,7
décembre 1991). De plus, la contributionmini Taille de l’entreprise-
Entreprises privées de moins de 10 salariés 14,7 6,4male obligatoire des petites entreprises
Entreprises privées 10 à 49 salariés 20,2 10,4est six fois plus faible que celle des grandes.
Entreprises privées de 50 à 499 salariés 30,9 18,7La seconde raison tient à ce que l’absence
Entreprises privées de 500 salariés ou plus 44,5 29,9
d’un salarié, même pour une courte
État, collectivités locales 33,9 24,2
période, est plus difficile à gérer dans une Expérience et ancienneté
petite structure que dans une grande. Expérience inférieure à 6 ans 30,1 16,3
Toutefois, les différences d’accès à la Expérience comprise entre 6 et 10 ans
et ancienneté inférieure à 3 ans 25,7 15,2formation selon la taille de l’entreprise se
et ancienneté comprise entre 3 et 5 ans 39,1 19,9sont atténuées depuis sept ans. L’extension
et ancienneté supérieure à 5 ans 40,1 24,9de la loi de 1971 aux petites entreprises
Expérience comprise entre 11 et 20 ans
a certainement contribué à la baisse des
et ancienneté inférieure à 5 ans 22,1 18,8
disparités entre petites et grandes entre- et ancienneté comprise entre 5 et 10 ans 35,7 23,4
prises entre 1992 et 1999. Le système et ancienneté supérieure à 10 ans 39,7 25,4
de mutualisation tourne à plein régime Expérience comprise entre 21 et 30 ans 19,3 21,7depuis 1996 ; dans ce système, les 25,5 12,2entreprises versent les fonds destinés à 37,9 23,2la formation à des organismes paritaires
Expérience supérieure à 30 ans
collecteurs agréés, qui servent ensuite
et ancienneté inférieure à 10 ans 15,3 14,2
d’intermédiaire pour organiser et financer et ancienneté supérieure à 10 ans 26,9 8,1
les formations. Cette mutualisation a Durée du travail
également rendu plus facile l’accès à la Temps complet 31,4 20,6
Temps partiel 19,0 9,2formation pour les petites entreprises.
SexeEnfin, le nombre de entreprises
Hommes 29,6 19,8appartenant à des réseaux de franchises
Femmes 28,4 17,4
a augmenté. Ces petites
Ensemble 29,1 18,7
bénéficient de leur appartenance à une
Champ : salariés en mars 2000 (ou mai 1993).grande structure qui organise les formations
Lecture : entre janvier 1999 et février 2000, 29,6% des salariés hommes ont suivi une formation financée par leur employeur,
à leur place. De plus, l’appartenance à contre 19,8% entre janvier 1992 et avril 1993.
une même enseigne suppose souvent Sources : enquête complémentaire à l’enquête emploi sur la formation continue, 2000, Insee, et enquête sur la formation
et la qualification professionnelle (FQP), 1993, Insee.une uniformisation des produits et des
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREqu’elle a suivies entre janvier 1999 etanciens. En ce qui concerne l’effet de salaires élevés sont aussi celles qui
mars 2000, quelle qu’ait été la finalité del’expérience, plus un salarié est présent forment le plus, les deux étant possibles.
ces formations, professionnelle, sportive,depuis longtemps sur le marché du tra Pour évaluer l’effet de la formation à-
sociale ou encore culturelle.vail plus il se rapproche de l’âge de la court terme sur les salaires, on a comparé
Dans cette étude, on s’intéresse aux seules
retraite, et donc plus la période au cours pour les salariés formés et les autres
formations qui ont été financées par l’em-
de laquelle il pourra « rentabiliser » salariés, les évolutions annuelles de
ployeur. En ce qui concerne ces formations,
l’investissement de formation est courte. salaire. Les augmentations de salaire cette source vient compléter les informations
Les employeurs choisiront donc de pour les salariés ayant bénéficié de statistiques existant par ailleurs : enquêtes
former ceux de leurs salariés pour formation sont en moyenne un peu plus décennales sur la formation et la qualifica-
lesquels la durée potentielle de rentabi importantes que pour ceux n’ayant pas tion professionnelle (FQP), déclarations-
annuelles administratives obligatoires deslisation de la formation est la plus suivi de formation, mais ces différences
entreprises (formulaire fiscal 2483), enquêteslongue, c’est-à-dire les plus jeunes. ne sont pas significatives.
européennes Continuous Vocational Training
Survey (CVTS) auprès des entreprises et
Pour comprendre enquêtes récentes sur les conditions de vie
Les salariés les mieux payés ces résultats des ménages (PCV).
Les effets qui sont commentés dans le textesont aussi les plus formés
restent significatifs quand on les introduit
simultanément dans un modèle économé-L’enquête Formation continue est uneA ancienneté et expérience égales,
trique de type PROBIT.enquête complémentaire à l’enquête
dans des entreprises de tailles compara-
Emploi de mars 2000 et le résultat d’une
bles, les ouvriers ou les employés qui
collaboration entre le centre d’études et de
partent en formation gagnent avant for- recherche sur les qualifications (CEREQ),
mation environ 10% de plus que leurs la direction de l’animation, de la recherche,
Pour en savoir pluscollègues de même catégorie profes- des études et des statistiques (DARES) la
sionnelle qui ne seront pas formés délégation à l’emploi et à la formation
continue (DGEFP) du ministère de l’emploi(tableau 4). Pour les cadres, les diffé- « Statistiques technologiques des acci-
et de la solidarité, la direction de la program- dents du travail et des maladies professionrences de salaire avant formation sont -
mation et du développement (DPD) du nelles - année 1998 » CNAMTS 2000plus faibles, inférieures à 5%. La formation
ministère de l’éducation nationale, le com- « En 1998, plus d’un salarié sur deuxen entreprise concerne ainsi les salariés
missariat général au plan (CGP), le secrétariat utilise l’informatique dans son travail »qui sont en moyenne mieux payés que
aux droits des femmes et à la formation Michel Cézard et Lydie Vinck, Premières
leurs collègues de même catégorie pro- Synthèses, n° 53.2, 1998professionnelle et l’Insee. Elle concerne
fessionnelle, même expérience et même les personnes âgées de 15 à 65 ans inclus « Efforts, risques et charge mentale au
ancienneté. Soit l’effort de formation des ayant terminé leurs études initiales et n’ef travail », Les dossiers de la DARES, 1999.-
entreprises se concentre sur les salariés fectuant pas leur service national. 28 700 « La formation professionnelle continue»,
considérés comme les plus productifs, personnes ont été interrogées. Chacune Claude Dubar, 1995, collection Repè-
d’elles a décrit l’ensemble des formations res, La Découverte.soit les entreprises qui pratiquent des
« Réduction du chômage et formation
tout au long de la vie », André Gauron et
Jacques Freyssinet, Formation - EmploiDes salaires nets plus élevés pour les “ futurs formés ”
n° 72 - 2000(salaires de janvier 1999)
« Les entreprises, les salariés et la for-
En francs par mois mation continue » Dominique Goux et
Eric Maurin, Économie et StatistiqueSalariés qui auront suivi Salariés qui n’auront pas
Catégorie socioprofessionnelle n°306 - 1997, Inseeune formation en 1999 suivi de formation en 1999
« Investir dans la formation continue »Cadres 16 900 16 300
Hélène Michaudon, Insee-PremièreProfessions intermédiaires 12 400 10 800
n°697 - février 2000
Employés 9 900 8 700
« Formation continue et justice socialeOuvriers qualifiés 8 400 7 900
dans l’entreprise », François Aventur et SaïdOuvriers non qualifiés 7 400 6 500
Hanchane, Brefn°136 – novembre 1997
Champ : salariés en mars 2000.
« Un panorama de la formation continueLecture : les cadres qui n’auront pas été formés entre janvier 1999 et février 2000 gagnaient en janvier 1999, avant formation,
des personnes en France » Bref n°172 -en moyenne 16 300 francs nets par mois. A ancienneté et expérience égales, dans des entreprises de taille comparable, les
février 2001cadres qui auront été formés entre janvier 1999 et février 2000 gagnaient en moyenne 16 900 francs nets par mois.
Source : enquête complémentaire à l’enquête emploi sur la Formation continue, 2000, Insee
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14A RETOURNER A : INSEE-CNGP, B.P. 2718, 80027 AMIENS CEDEX 01
Directeur de la publication :
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2001
Paul Champsaur
1 an, 60 numéros = 530 F (France) 663 F (Europe) 827 F (Reste du monde) Rédacteur en chef :
Daniel Temam80,80€ 101,07€ 126,08€
Rédacteurs : J.-W. Angel,
Nom ou raison sociale : _____________________ Activité : ____________________________ R. Baktavatsalou, C. Dulon,
A.-C. Morin, B. OuvréAdresse : ________________________________________________________________
Maquette : T. Pécheux
___________________________________ Tél : _______________________________
Code Sage IP01759
Ci-joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : F.
ISSN 0997 - 3192
Date : _______________________________ Signature © INSEE 2001
INSEE
PREMIERE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.