La saisonnalité du chômage

De
Publié par

Pause relative en début d'été, pression en fin d'année, le marché du travail obéit, au-delà des effets conjoncturels, à des variations habituelles au point de les qualifier de saisonnières.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 25
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 85. Septembre 2003
La saisonnalité du chômage
Pause relative en VEC L’AFFAIBLISSEMENT de la croissance, la La saisonnalité sur le chômage est davantage
(1)début d’été, pression progression de l’emploi diminue et le marquée dans la région qu’en moyenne nationale ,
en fin d’année, le A chômage s’oriente à la hausse. Le marché constat à rapprocher de l’importance relative du travail
marché du travail du travail dépend certes de la conjoncture mais temporaire saisonnier. C’est en région parisienne que
obéit, au-delà des son évolution est marquée également par des l’impact saisonnier est le moins élevé et en
effets conjoncturels, variations saisonnières. Languedoc-Roussillon qu’il est le plus marqué. Dans
à des variations la région, c’est en Vendée que cette saisonnalité est
Dans les Pays de la Loire comme au niveauhabituelles au point la plus nette ; conséquence, en partie, de l’activité
national, le chômage n’est pas uniforme sur l’annéede les qualifier touristique estivale. C’est en Maine-et-Loire qu’elle est
et présente des variations importantes d’un trimestrede saisonnières. la moins marquée. La Vendée figure, à cet effet, parmi
sur l’autre dont une partie peut être qualifiée de
les dix départements de France pour lesquels les
normale puisque habituelle. Le trimestre auquel se
fluctuations trimestrielles du chômage sont les plusAline CLÉMOT réfère le nombre de chômeurs influe sur la valeur de
sensibles aux effets saisonniers.
ce dernier. Ainsi, on constate régulièrement une
Source : INSEE-DRTEFP, l’INSEE calcule erelative détente à la fin du 2 trimestre traduisant une Au cours des années, cet effet a toutefois ten-
les coefficients saisonniers à partir du nombre
de demandeurs d’emploi immédiatement intégration sur le marché de l’emploi moins difficile à dance à diminuer. La pause relative du début de
disponibles à la recherche n’ayant aucune cette période de l’année. En revanche, la période de l’été et la pression de la rentrée sont moins nettes,
activité même réduite (catégories 1, 2 et 3
septembre à décembre est marquée par une hausse la montée du chômage nécessitant une rechercheà activité réduite nulle). Données relatives
à l’année 2002. des inscriptions à l’ANPE suite à la sortie des jeunes d’emploi plus permanente.
(1) du système scolaire qui se présentent sur le marché L’impact de la saison sur le chômage est
mesuré ici par l’amplitude de l’écart relatif de l’emploi à la rentrée et à l’arrêt des contrats à
entre le chiffre brut et le chiffre corrigé des Une relative détente fin juin
durée déterminée de l’été. Les chiffres de la fin duvariations saisonnières ; cette amplitude est et une poussée en fin d'année
de 6,5 % en Île-de-France, de 11,8 % en er1 trimestre (fin mars) sont les plus proches de la
Pays de la Loire et de 15,3 % en Languedoc-
Roussillon. tendance de fond : l’impact saisonnier de cette 6
période de l’année est presque neutre. 4
INSEE Pays de la Loire
2Ainsi, une baisse du chômage -en données brutes-105 rue des Français Libres
BP 67401 fin juin ne traduit pas nécessairement une tendance 044274 Nantes cedex 2
Tél . : 02 40 41 75 75 à l’amélioration, tout comme une hausse en - 2Fax. : 02 40 41 79 39
septembre ou en décembre ne doit automatiquementwww.insee.fr
- 4
s’interpréter comme une dégradation. C’est l’objet Écart relatif entre le chiffre brut Directeur de la publication : Pierre MULLER
- 6 des demandeurs d'emploi en fin Rédacteur en chef : Emmanuelle WALRAET de la correction des variations saisonnières que
de chaque trimestre de 2002 Contact presse : Andrée RICOLLEAU
- 8 et le chiffre corrigé des variations saisonnières Tél. : 02 40 41 77 83 d’isoler la modulation saisonnière des observations
en Pays de la Loire (en % des données brutes)Mise en page : Annick HARNOIS
- 10pour mettre en évidence la tendance de fond.
Fin mars Fin juin Fin septembre Fin décembre
© INSEE-2003

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.