Le boum des services

De
Publié par

Le nombre d'emplois a augmenté de 19% entre 1990 et 1999, soir 27 500 emplois supplémentaires. La plupart ont été créés dans le secteur tertiaire, particulièrement dans les services collectifs et les services aux entreprises. L'industrie a maintenu globalement ses effectifs tandis que l'agriculture et la construction supprimaient des emplois, surtout des postes d'ouvriers non qualifiés et de manœuvres.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

dos sierEvo lu tion de l’emploi (1990-1999)
Le boum des
ser vi ces
Expan sion du ter tiaire
e nombre d’em plois a aug - Une grande partie des emplois nou -
Le sec teur ter tiaire re pré sente main te nant 80 %-men té de 19 % entre 1990 et veaux ont été créés dans les acti vi
de l’em ploi. Les em ployés,L1999, soit 27 500 em plois tés de ser vice public qui emploient pro fes sions in ter mé diai res et
sup plé men tai res. La plu part ont été près de 80 000 per son nes en 1999. ca dres cons ti tuent la moi tié
créés dans le sec teur ter tiaire, par ti Si l’édu ca tion a vu ses effec tifs- des ac tifs oc cu pés.
-cu liè re ment dans les ser vi ces col aug men ter au même rythme que
Pa ges 12-13-lec tifs et les ser vi ces aux en tre pri l’ensemble des emplois, la san té,
ses. L’in dustrie a main te nu glo ba le - l’admi nis tra tion et l’action sociale
ment ses ef fec tifs tan dis que l’agri cul- ont aug men té beau coup plus.
ture et la cons truc tion sup pri maient Crois sance de la pré ca ri téSelon les sec teurs le pro fil du per --des em plois, sur tout des pos tes d’ou son nel est très dif fé rent. Dans La plu part des em plois créés de puis 1990 l’ont
vriers non qua li fiés et de man œu vres.
été sous un sta tut pré caire. Les jeu nes et lesl’édu ca tion et la san té il est très
fem mes sont les plus tou -Les ouvriers qua li fiés sont main te- diplô mé, sou vent ori gi naire de
chés par la pré ca ri té.nant plus nom breux que les non- métro pole et rela ti ve ment âgé.
qua li fiés et le sec teur ter tiaire L’action sociale, en fort déve lop pe -
Pa ges 14 à 16emploie plus d’ouvriers que l’agri - ment, emploie une forte pro por tion
c ul ture, la cons truc tion et l’industrie de fem mes. Le sec teur de l’admi -
réu nies. L’expan sion du sec teur ter - nis tra tion est domi né par les col lec -
tiaire se tra duit sur tout par celle des ti vi tés loca les qui emploient près 80 000 em plois de ser vice pu blic
employés, des pro fes sions inter mé- des deux tiers du per son nel. Ses
diai res et des cadres. Un actif occu - agents se dis tin guent de ceux de Près d’un em ploi sur deux est exer cé au ser vice
du pu blic dans l’édu ca tion,pé sur trois se déclare employé, l’Etat par un faible niveau de for -
la san té, l’ac tion so ciale ouqu’il soit employé de bureau, ma tion et une forte pro por tion de
l’ad mi nis tra tion. employé de com merce, cais sier, tra vail à temps par tiel. L’emploi
agent de ser vice, aide soi gnant ou mas sif de CES explique en partie Pa ges 16 à 19
employé de mai son. ces dis tor sions.
La crois sance de l’emploi s’est lar - Les ser vi ces aux entre pri ses ont
ge ment faite sous les sta tuts les plus encore une faible enver gure (11 000
Les ser vi ces aux en tre pri sespré cai res. L’emploi stable et à emplois en 1999) mais ont aug men -
temps plein a sta gné tan dis que se té leurs effec tifs de 72 % depuis Sec teur en pleine ex pan-
déve lop paient des for mes aty pi ques 1990. Ils emploient dans l’ensemble sion les ser vi ces aux en tre -
de l’emploi. Ain si les emplois aidés une main-d’oeuvre très qua lifiée. pri ses exi gent des ni veaux
de qua li fi ca tion très dif fé- ( Con trat Emploi-Soli da ri té et Emploi- Ils englo bent cepen dant des acti vi-
ren ts se lon les ac ti vi tés.Jeu nes) se sont mul ti pliés dans les tés ayant des exi gen ces de qua li fi -
acti vi tés de ser vice public et les ca tion très dif fé ren tes. Les acti vi tés
Pa ges 20 et 21
contrats à durée déter minée dans le de conseil, d’assis tance et de
sec teur pri vé. Les jeu nes et les fem - recherche-déve lop pe ment emploient
-mes, nou veaux venus sur le mar ché un tiers de cadres et un tiers de pro La no men cla ture des ac ti vi tés
de l’emploi, sont les plus tou chés fes sions inter mé diai res. Au con traire
par ces for mes d’emploi pré caire. les ser vi ces opé ra tion nels emploient Les ac ti vi tés éco no mi ques sont re grou pées en
Les CDD appa rais sent main te nant une majo ri té d’ouvriers et les pos tes 5, 16 ou 36 pos tes dans la no men cla ture éco -
no mique de syn thèse.comme une forme d’embauche et télé com mu ni ca tion une majo ri té
pou vant débou cher ulté rieu re ment d’employés. n
Page 22sur un emploi stable. Près de la
moi tié des per son nes qui sont
régies par ce type de con trat ont
moins de trente ans.
11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.