Le chômage continue de monter

De
Publié par

En Alsace, le taux de chômage a poursuivi sa hausse tout au long de l'année pour s'établir à 6,8 % de la population active en décembre 2002. Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 21 % par rapport à l'année précédente. Cette montée du chômage s'est faite surtout au détriment des hommes et des moins de 50 ans. Le chômage de longue durée a, lui aussi, fortement augmenté.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 23
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

EMPLOI-TRAVAIL
Le chômage
continue de monter
servée pour la première fois depuis Chez les hommes, le nombre deEn Alsace, le taux de chômage
9 ans dans la région. Avec une aug- demandeurs d‘emploi est en aug-a poursuivi sa hausse tout au
mentation d’un point sur l’ensemble mentation de 25 %, alors qu’il est
long de l’année pour s’établir à
de l’année, l’Alsace a été plus af- en hausse de 17 % pour les fem-
6,8 % de la population active fectée par la hausse du chômage mes. Cette différence est liée à la
en décembre 2002. Le nombre que l’ensemble du pays, dont le forte baisse de l’emploi dans les
taux n’a augmenté que de 0,3 point. secteurs de l’industrie et de lade demandeurs d’emploi a
Dans la région, le Haut-Rhin est lé- construction. En effet, les hommesaugmenté de 21 % par rapport
gèrement moins touché que son y sont plus représentés que les
à l’année précédente.
voisin du nord, avec des taux res- femmes. Le nombre de chômeuses
Cette montée du chômage pectifs de 6,5 et 7,0 %. a moins augmenté grâce à la
s’est faite surtout au détriment bonne tenue de l’emploi salarié
dans le secteur tertiaire, majoritai-des hommes et des moins de La plus forte hausse
rement féminin. De plus, le nombre50 ans. Lechômagedelongue des régions françaises
de cadres ou de techniciens au
duréea,luiaussi, fortement
En décembre 2002, près de chômage est en forte augmenta-
augmenté. 54 700 personnes en Alsace tion, mais ils représentent toujours
étaient chômeurs de catégorie 1, une faible partie des demandeurs
d’emploi.c’est-à-dire à la recherche d’un
travail à temps plein et à durée in-
Le nombre de demandeurs d’em-déterminée. Avec une croissance
n 2002, dans un contexte éco- d’environ un cinquième du ploi âgés de moins de 25 ans estE nomique de ralentissement et nombre de chômeurs depuis le en hausse de 22 % sur l’année.
d’attentisme, la hausse du chô- début de l’année, l’Alsace a enre- Cette tranche d’âge occupe davan-
mage régional s’explique en partie gistré la plus forte hausse fran- tage d’emplois précaires, comme
par la baisse de l’emploi salarié ob- çaise. les CDD ou les missions d’intérim,
Le chômage retrouve son niveau de mars 1998
8,0
Taux de chômage (en %)
7,5
7,0
6,5
6,0
5,5
5,0
4,5
4,0
sept.1998 sept.1999 sept.2000 sept.2001 sept.2002mars 1998 mars 1999 mars 2000 mars 2001 mars 2002 mars 2003
Bas-Rhin Haut-Rhin Alsace28
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 5 · L'année économique et sociale 2002 · juillet 2003
Source : ANPE - DaresEMPLOI-TRAVAIL
particulièrement sensibles à la Plus forte augmentation du chômage chez les hommes
conjoncture. Avec le ralentisse-
Demandeurs d’emploi
ment économique et la faible crois- Évolution 2001-2002 (en %)
de catégorie 1*
sance au cours de l’année 2002,
Alsace 2001 Alsace 2002 Alsace Franceles jeunes ont donc été largement
touchés par le chômage. Hommes 24 041 30 085 25,1 8,1
moins de 25 ans 5 226 6 430 23,0 8,7
25 à 49 ans 15 289 19 526 27,7 8,7Restructurations
50 ans et plus 3 526 4 129 17,1 5,1et licenciements économiques
Femmes 21 029 24 600 17,0 1,4
Le nombre de nouvelles person- moins de 25 ans 4 890 5 871 20,1 3,9
nes inscrites à l’ANPE a progressé 25 à 49 ans 13 865 16 162 16,6 1,1
de 11 % par rapport à 2001. Suite à 50 ans et plus 2 274 2 567 12,9 -0,4
de nombreux plans de restructura- Ensemble 45 070 54 685 21,3 4,8
tions, les inscriptions pour cause moins de 25 ans 10 116 12 301 21,6 6,4
de licenciement économique ont 25 à 49 ans 29 154 35 688 22,4 4,9
augmenté de 65 %. Ce motif 50 ans et plus 5 800 6 696 15,4 2,6
d’entrée concerne principalement *au 31 décembre
des hommes âgés de 25 à 49 ans.
Le nombre de nouveaux chômeurs progressé, même si son niveau Néanmoins, le chômage de très
enregistrés suite à des démissions reste très bas par rapport à la fin longue durée, excédant trois ans,
est en forte baisse ; dans un envi- des années 90, années particuliè- marque encore une baisse de 3 %
ronnement incertain, il n’est pas rement créatrices d’emplois. environ.
surprenant que les salariés hési-
tent à quitter leur travail actuel. Par Nette augmentation Pas d’amélioration début 2003
ailleurs, le nombre d’inscriptions
du chômage de longue durée
ayant pour motif une fin de contrat À l’issue du premier trimestre
(CDD ou intérim) est en hausse. 2003, 56 400 demandeurs d’em-Le nombre de demandeurs d’em-
Habituellement, ces types de con- ploi étaient inscrits à l’ANPE, soitploi inscrits depuis plus d’un an a
trats permettent une insertion sur 3 % de plus qu’au trimestre précé-augmenté de 34 %. Cette progres-
le marché du travail. Ils ont été dent et 18 % de plus qu’en marssion est seulement de 4 % au ni-
moins efficaces dans cette période 2002. Durant ce premier trimestre,veau national. Le chômage de
de crise. Enfin, le nombre d’ins- les nouveaux chômeurs étaientlongue durée touche maintenant
criptions à l’ANPE lors d’une pre- principalement des jeunes et desun chômeur alsacien sur cinq.
mière insertion sur le marché du hommes.
travail est en nette croissance, et Ce phénomène concerne princi-
concerne principalement les jeu- Encore élevé, le nombre d’en-palement les ouvriers et les em-
nes. trées dans les fichiers de l’ANPE àployés qui occupaient des emplois
la suite d’un licenciement écono-"à durée limitée". Avec 55 % des
Le nombre de sorties des fichiers mique est cependant en repli d’en-cas, les hommes, plus représentés
de l’ANPE en 2002 a été supérieur viron 10 % par rapport au même tri-dans ces profils, sont plus affectés
à celui de l’année précédente. En mestre de l’année 2002.par le chômage de longue durée
effet, le nombre d’entrées en stage que les femmes. L’ancienneté du
a fortement augmenté (+32 %). Le chômage affecte tous les âges ; en
nombre de demandeurs d’emploi 2002, l’âge moyen du chômeur de Laurent MONNIN
ayant repris une activité a lui aussi longue durée est de 38 ans.
29
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 5 · L'année économique et sociale 2002 · juillet 2003
Source : ANPE-Dares

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.