Le chômage en Haute-Normandie en 2005 : Le fléchissement est amorcé

De
Publié par

L'année 2005 est marquée par la décrue du chômage à compter du deuxième semestre, en Haute-Normandie ainsi que dans la plupart des régions françaises. En dépit de cette évolution encourageante, la Haute-Normandie est la 5e région la plus touchée par ce phénomène.L'amélioration de l'accès à l'emploi bénéficie surtout aux femmes et aux moins de 25 ans. Les inscriptions au chômage diminuent, principalement en raison de la baisse du nombre de licenciements économiques. Les sorties augmentent grâce à la progression vigoureuse du nombre de retours vers l'emploi, le nombre de chômeurs découragés restant stable.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Tags :
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

LE CHÔMAGE EN HAUTE-NORMANDIE EN 2005
Le fléchissement est amorcé
Isabelle BIGOT
André BOHL
time était le 13e département françaisL’année 2005 est marquée par la région la plus épargnée par le chô-
le plus touché par le chômage.mage (7,5 %) et à 2,9 points dudécrue du chômage à compter
Nord-Pas-de-Calais, région la plus at-du deuxième semestre, en
teinte (13,2 %). Le chômage a reculé
Haute-Normandie ainsi que
ACCÈS À L’EMPLOIdans presque toutes les régions, sauf
dans la plupart des régions MOINS DIFFICILE POUR LES FEMMESen Alsace et dans le
françaises. En dépit de cette Nord-Pas-de-Calais où il est resté ET LES JEUNES
évolution encourageante, la stable. Dans huit régions, le taux de
Au 31 décembre 2005, lachômage a baissé de 0,8 à 0,5 point etHaute-Normandie est la 5e
dans douze autres régions, l’améliora- Haute-Normandie compte 79 500 de-région la plus touchée par ce
mandeurs d’emploi (2), soit 6 300 detion du marché du travail s’est traduite
phénomène. L’amélioration de
moins qu’en décembre 2004. Cela re-de façon plus timide par une réduction
l’accès à l’emploi bénéficie présente une baisse de 7,3 % ende 0,4 point à 0,1 point du taux de
surtout aux femmes et aux chômage. région, contre -5,3 % au niveau natio-
nal. Cette évolution s’explique par unemoins de 25 ans. Les Dans le département de l’Eure, le
diminution générale du chômage, quitaux de chômage a régressé deinscriptions au chômage
0,3 point et s’élève à 9,5 %. L’Eure est bénéficie surtout aux femmes (-9,3 %)diminuent, principalement en
et aux moins de vingt cinq ansau 39e rang des départements métro-
raison de la baisse du nombre
(-8,4 %). Le nombre de demandeurspolitains, comme l’année précédente.
de licenciements économiques. d’emploi hommes s’est égalementEn Seine-Maritime, le taux de chô-
Les sorties augmentent grâce à mage est également en baisse de réduit, quoique de manière plus mo-
deste (-5,3 %). Les demandeursla progression vigoureuse du 0,7 point à 10,7 % et se situe au 14e
d’emploi inscrits depuis plus d’un anrang des départements français avecnombre de retours vers l’emploi,
la Drôme, la Charente-Maritime et la reculent de -3,9% contre -5,8% aule nombre de chômeurs
niveau national. Si les moins de 25 ansHaute-Corse. En 2004, la Seine-Mari-
découragés restant stable.
LES TAUX DE CHÔMAGE RÉGIONAUX (au 31 décembre 2005)
n décembre 2005, le taux de
Echômage (1) a baissé de
0,6 point par rapport à l’année précé-
dente, et atteint 10,3 % de la popula-
tion active. Malgré cette évolution
favorable, la Haute-Normandie se situe
au cinquième rang des régions françai-
ses les plus touchées par le chômage
à 0,8 point de la moyenne nationale.
Elle se situe à 2,8 points du Limousin,
(1) Taux de chômage : c’est le rapport entre le nombre de
chômeurs au sens du BIT (voir encadré) et la population ac-
tive totale.
(2) Demandeurs d’emploi de catégories 1, 2 et 3, hors activité
réduite, c’est-à-dire n’ayant travaillé aucune heure durant le
mois précédent.
CAHIER D’AVAL n° 73 - Juin 2006 15
EMPLOI
CHÔMAGELES DEMANDEURS D’EMPLOI INSCRITS À L’ANPE AU 31 DÉCEMBRE 2005
Catégorie 1 Catégories 1, 2 et 3 hors activité réduite
Seine- Haute- France Seine- Haute- France
Eure Maritime Normandie Métropolitaine Eure Maritime Normandie métropolitaine
Ensemble 20 905 52 871 73 776 2 381 768 23 392 56 110 79 502 2 616 244
Évolution sur un an (%) -3,8 -7,9 -6,7 -5,2 -5,0 -8,2 -7,3 -5,3
Hommes 10 412 27 515 37 927 1 236 704 11 252 27 920 39 172 1 283 969
Évolution sur un an (%) -5,1 -8,9 -7,9 -6,0 -6,3 -8,7 -8,1 -5,9
Femmes 10 493 25 356 35 849 1 145 064 12 140 28 190 40 330 1 332 275
Évolution sur un an (%) -2,4 -6,7 -5,5 -4,4 -3,8 -7,7 -6,6 -4,8
Moinsde25ans 4 872 13 991 18 863 478 931 4 736 13 073 17 809 471 459
Évolution sur un an (%) -3,0 -9,3 -7,7 -5,8 -3,7 -10,0 -8,4 -5,4
Inscrits depuis plus d’un an 6 523 17 701 24 224 725 535 8 179 19 514 27 693 826 595
Évolution sur un an (%) -3,2 -3,9 -3,7 -4,8 -4,0 -3,9 -3,9 -5,8
dont
Inscrits depuis plus de trois ans 1 146 3 896 5 042 131 005 … … … …
Évolution sur un an (%) +12,7 +5,3 +6,9 +9,3 ... ... ... ...
Sources : ANPE - DRTEFP Unités : nombre brut, %
ont bénéficié de la baisse du chômage,
LES DIFFÉRENTES CATÉGORIES DE DEMANDEURS D’EMPLOI
ils représentent 22 % des demandeurs
d’emploi haut-normands, soit une part
La région compte 134 500 demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE, à la fin du
supérieure de 4 points à la moyenne
mois de décembre 2005.
nationale. Parmi eux :
En Haute-Normandie, 35 % des 72 % sont sans emploi et immédiatement disponibles (catégories 1, 2 et 3).
chômeurs sont inscrits à l’ANPE 24,7 % sont sans emploi mais non immédiatement disponibles. Sont no-
tamment réputées non immédiatement disponibles, les personnes endepuis plus d’un an contre près de
congé de maladie ou en incapacité temporaire de travail pour une durée de32 % pour l’hexagone.
plus de 15 jours (catégorie 4), ainsi que les personnes ayant exercé, au
cours du mois précédent, une activité occasionnelle ou réduite excédant 78
heures (catégories 6,7 et 8).
NETTE DIMINUTION 3,3 % sont pourvues d’un emploi et à la recherche d’un autre emploi (caté-
DES LICENCIEMENTS ÉCONOMIQUES gorie 5).
ET DES FINS DE CONVENTION
DE CONVERSION
LES DEMANDES D’EMPLOI EN FIN DE MOIS SELON LA CATÉGORIE EN HAUTE-NORMANDIE
Effectifs Effectifs
Les inscriptions au chômage des fin fin Répartition Répartition Évolution Répartition Évolution
décembre décembre en 2005 en 2004 2005/2004 en 2003 2004/2003
demandeurs d’emploi de catégorie 1 2005 2004 (%) (%) (%) (%) (%)
sont liées pour plus de 30 % à des fins Catégorie 1 73 776 79 115 55 56 -6,7 59 -2,1
de contrats précaires (contrats à durée Catégorie 2 12 915 13 448 10 10 -4,0 10 -1,7
Catégorie 3 10 114 9 922 8 7 +1,9 6 +30,8déterminée ou mission d’intérim). Une
Catégorie 4 8 073 7 263 6 5 +11,2 5 +0,5inscription sur sept fait suite à un licen-
Catégorie 5 4 475 3 584 3 3 +24,9 3 -15,0
ciement ou à une fin de convention de
Catégorie 6 16 330 18 411 12 13 -11,3 13 +2,6
conversion. Les reprises d’activité et
Catégorie 7 2 977 3 074 2 2 -3,2 2 +4,5
les premières entrées sur le marché du
Catégorie 8 5 830 5 243 4 4 +11,2 3 +52,1
travail constituent près de 12 % des
Total 134 490 140 060 100 100 -4,0 100 +1,6
motifs d’inscription. Viennent ensuite
Sources : INSEE - DRTE Unités : nombre, %
les démissions pour près de 4 % des
inscriptions. Le nombre d’inscriptions a Les personnes inscrites en catégorie 1 ou 6 sont à la recherche d’un emploi à
moins baissé en Haute-Normandie durée indéterminée, à temps plein.
qu’en France (-1,1 % en Haute-Nor- Celles en catégories 2 et 7 sont à la recherche d’un emploi à durée indéter-
minée, à temps partiel.mandie contre -1,5 % en France). Les
Les personnes en catégories 3 et 8 sont à la recherche d’un emploi à durée
premières entrées sur le marché du
déterminée, temporaire ou saisonnier.
travail ont progressé de +8,5 % et les La mesure la plus proche du concept de chômage au sens du BIT correspond
reprises d’activité de +12 %. Les ins- à la somme des catégories 1, 2 et 3 dont on retranche les personnes ayant eu
criptions à l’ANPE faisant suite à un li- une activité réduite de moins de 78 heures.
cenciement économique ou à une fin
16 CAHIER D’AVAL n° 73 - Juin 2006NOMBRE D’INSCRIPTIONS À L’ANPE EN CATÉGORIE 1 AU COURS DE L’ANNÉE 2005 SELON LE MOTIF
Eure Seine-Maritime Haute-Normandie France
Évolution Évolution Évolution Évolution
2005/2004 2005/2004 2005/2004 2005/2004
Nombre (%) Nombre (%) Nombre (%) Nombre (%)
Licenciement économique +
fin de convention de conversion +
plan d’aide personnalisé 2 420 -23,2 3 704 -21,0 6 124 -21,9 255 085 -17,3
Autre licenciement 4 543 +9,1 9 213 +2,4 13 756 +4,5 584 968 +1,7
Démission 1 982 -1,7 3 649 -10,1 5 631 -7,3 232 319 -5,8
Fin de contrat 8 598 -2,9 20 587 -5,8 29 185 -5,0 1 146 031 -4,4
Fin de mission d’intérim 4 998 -0,3 9 621 -3,9 14 619 -2,7 390 489 -2,3
Première entrée 2 863 +11,5 10 066 +7,6 12 929 +8,5 379 458 +3,5
Reprise d’activité 1 087 +18,0 2 368 +9,5 3 455 +12,0 165 858 +9,4
Autres cas 13 224 -1,9 42 215 +2,1 55 439 +1,1 1 304 873 +1,7
Total 39 715 -1,1 101 423 -1,0 141 138 -1,1 4 459 081 -1,5
Sources : ANPE - DRTEFP Unités : nombre brut, %
NOMBRE DE SORTIES DES DEMANDES D’EMPLOI DE CATÉGORIE 1 AU COURS DE L’ANNÉE 2005 SELON LE MOTIF
Eure Seine-Maritime Haute-Normandie France
Évolution Évolution Évolution Évolution
Nombre 2005/2004 (%) Nombre 2005/2004 (%) Nombre 2005/2004 (%) Nombre 2005/2004 (%)
Reprise d’emploi 8 460 +4,1 22 083 +12,4 30 543 +10,0 1 100 817 +6,7
Entrée en stage 3 084 -12,0 10 188 -14,7 13 272 -14,1 363 206 -10,8
Radiation administrative 18 829 +1,3 53 141 +5,0 71 970 +4,0 2 138 762 +2,5
Arrêt de recherche 3 590 +9,9 7 326 -0,7 10 646 0,0 364 022 +1,5
Autres cas 2 977 -5,3 7 612 -1,5 10 589 -2,6 397 730 +5,5
Total 36 940 +0,9 100 350 +3,1 137 020 +2,3 4 364 537 +2,4
Sources : ANPE - DRTEFP Unités : nombre brut, %
de convention de conversion sont en de +2,3 % en Haute-Normandie, soit mentation de 10 % contre +6,7 % en
net repli en 2005 (-22 %). Les situa- une évolution comparable à celle du France. Les entrées en stage, avec
tions de chômage consécutives à une niveau national (+2,4 %). 9,7 % du total des sorties, sont supé-
démission, une fin de contrat ou une fin Plus de la moitié des sorties de rieures à la moyenne française qui est
de mission d’intérim connaissent éga- chômage des demandeurs d’emploi de 8,3 %. Elles ont décru de -14,1 %
lement une baisse mais d’ampleur plus de catégorie 1 sont dues à des radia- au niveau régional pour une baisse na-
modeste. tions administratives (52,5 %). Elles tionale de -10,8 %. La proportion de
sont en progression de +4 % en chômeurs découragés est de 7,8 % en
Haute-Normandie contre +2,5 % dans Haute-Normandie contre 8,3 % au
DAVANTAGE DE RETOURS l’hexagone. Les reprises d’emploi re- niveau de la France métropolitaine.
VERS L’EMPLOI présentent 22,3 % des sorties contre Les sorties pour cause d’arrêt de re-
25,2 % en France. Elles concernent cherche sont stables alors qu’elles
Tous motifs confondus, le nombre 30 500 sorties de chômage pour la augmentent de +1,5 % en France❏
des sorties de chômage a augmenté Haute-Normandie en 2005, en aug-
CAHIER D’AVAL n° 73 - Juin 2006 17

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.