Le chômage en Picardie : handicap d'une moindre formation, retombées favorables au contact de l'Ile-de-France

De
Publié par

Le chômage en Picardie est marqué par un net clivage géographique : depuis les difficultés apparues dans les années 1970 sur la situation de l'emploi, le chômage dépasse le niveau national dans l'Aisne et dans la Somme.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N°118 - 2003
Le chômage en Picardie : handicap
d’une moindre formation, retombées
favorables au contact de l’Île-de-France
Le chômage en Picardie est marqué par un net clivage géographique : depuis les difficultés
apparues dans les années 1970 sur la situation de l’emploi, le chômage dépasse le niveau
national dans l’Aisne et dans la Somme. Dans l’Oise, au contraire, il reste sous la moyenne.
Dans toute la Picardie, les actifs sont bien moins diplômés qu’en moyenne, ce qui pénalise
leur accès à l’emploi : le taux de chômage régional excède ainsi de 0,7 point la moyenne
erau 1 trimestre 2003 et cet écart pourrait s’expliquer entièrement par la moindre formation
des actifs. Les bons résultats observés dans l’Oise tiennent aux retombées favorables de
la proximité de l’Île-de-France, où travaillent 22 % des actifs occupés du département. En
revanche, dans la Somme et plus encore dans l’Aisne, le chômage est accentué par les
difficultés de certains tissus productifs. En Picardie, les femmes et les jeunes sont encore
plus qu’ailleurs exposés au chômage. Plus que dans le reste de la France, un diplôme
élevé facilite l’accès à l’emploi.
u 31 mars 2003, le chômage situe légèrement en dessous dans les taux comparables à ceux des princi-
s’établit en Picardie à 10,0%, zones de Compiègne (8,9%) et de pales agglomérations de l’Aisne et de
1à 0,7 point au-dessus du niveau Beauvais (8,7%). Il ne la dépasse que la Somme . Il est en revanche très fai-A
national (9,3%). La moyenne picarde dans celle, très peu peuplée, du ble dans les cantons à la frontière de
recouvre un net clivage entre le nord et Santerre-Oise (9,6%). Les contrastes l’Île-de-France ainsi que dans le pour-
le sud de la région. Dans l’Oise, le chô- observés dans l’Oise sont avant tout tour pavillonnaire des villes, où résident
mage ne dépasse pas 8,5% de la po- liés aux structures de l’espace et de les catégories socioprofessionnelles
pulation active. En revanche, il atteint l’habitat : le chômage est très élevé les plus qualifiées.
10,4% dans la Somme et 11,8% dans dans les agglomérations de Beauvais Dans l’Aisne, toutes les zones ont
l’Aisne. Les écarts de taux de chômage et de Creil-Nogent-sur-Oise, avec des un chômage au-dessus de la moyenne
entre le nord et le sud de la Picardie
persistent largement quel que soit

l’échelon géographique considéré (dé-
. ) & & 1&) & 2 % & - & + &4$ &)5 +-$ partement, zone d’emploi, canton). ,, --

.$
Le chômage en Picardie,
*
un très net clivage Nord-Sud

1
Dans l’Oise, le chômage s’inscrit ) & 2 % & $
nettement sous la moyenne nationale 3 3
&0&) &- dans la zone du Sud-Oise (8,1%). Il se !
# $ $ +$+ - $ %

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.