Le recul de l'emploi salarié picard s'accentue au 1er trimestre 2009

Publié par

n° 68 - 2009 A u premier trimestre 2009, les effectifs salariés picards du secteur marchand des établissements affiliés à l'URSSAF reculent fortement en données corrigées des variations saisonnières. Tous les départements picards sont touchés. Les pertes dans l'Aisne et la Somme avoisinent les 1 % tandis qu'elles s'élèvent àLe recul de l'emploi 0,6 % dans l'Oise. Sur un an, l'emploi salarié picard diminue de 1,1 %. C'estsalarié picard s'accentue dans l'Aisne que l'on constate le plus fort recul : - 2,1 %. La baisse est moins forte dans les deux autres départements :er - 0,9 % dans l'Oise et - 0,7 % dans la Somme.au 1 trimestre 2009 Accentuation des pertes industrielles, baisse dans le commerce L'emploi salarié marchand se contracte fortement La crise économique a gommé la croissance dans le secteur au cours du premier trimestre 2009. des services : - 0,1 % sur le trimestre (+ 0,5 % sur un an). Pratiquement toutes les branches de l'économie Les pertes s'amplifient dans les activités immobilières sont désormais touchées, et les pertes d'emploi (- 4,3 %). Le secteur des transports décline (- 1,7 %). Fait nouveau, le secteur des services aux particuliers voitcontinuent à s'accélérer dans la plupart diminuer ses effectifs (- 0,6 %) ce trimestre. Toutes sesdes secteurs industriels. composantes sont en baisse et notamment les activités récréatives, culturelles et sportives (- 3,4 %).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

n° 68 - 2009
A u premier trimestre 2009, les
effectifs salariés picards du secteur marchand des
établissements affiliés à l'URSSAF reculent fortement en
données corrigées des variations saisonnières. Tous les
départements picards sont touchés. Les pertes dans l'Aisne
et la Somme avoisinent les 1 % tandis qu'elles s'élèvent àLe recul de l'emploi 0,6 % dans l'Oise.
Sur un an, l'emploi salarié picard diminue de 1,1 %. C'estsalarié picard s'accentue dans l'Aisne que l'on constate le plus fort recul : - 2,1 %.
La baisse est moins forte dans les deux autres départements :er
- 0,9 % dans l'Oise et - 0,7 % dans la Somme.au 1 trimestre 2009
Accentuation des pertes industrielles,
baisse dans le commerce
L'emploi salarié marchand se contracte fortement La crise économique a gommé la croissance dans le secteur
au cours du premier trimestre 2009. des services : - 0,1 % sur le trimestre (+ 0,5 % sur un an).
Pratiquement toutes les branches de l'économie Les pertes s'amplifient dans les activités immobilières
sont désormais touchées, et les pertes d'emploi (- 4,3 %). Le secteur des transports décline (- 1,7 %). Fait
nouveau, le secteur des services aux particuliers voitcontinuent à s'accélérer dans la plupart
diminuer ses effectifs (- 0,6 %) ce trimestre. Toutes sesdes secteurs industriels.
composantes sont en baisse et notamment les activités
récréatives, culturelles et sportives (- 3,4 %). En revanche,
les services aux entreprises (non compris l'intérim)
progressent : + 0,8 % sur le trimestre (+ 1,8 % sur un an).
Catherine DIZY Cette évolution positive est à relativiser compte tenu du
marasme du secteur de l'intérim.











$
$
# $
# $
# # $
# $
# # $
# $ % & & # # $ % & &’ !
# $ % & &
# # $ % & &’ !
# $ #
# $

" "


!


IPC 68 août 2009
L'emploi salarié dans le commerce se replie (- 0,7 %). Les se maintenir ce trimestre (- 0,1 %) mais la progression sur
pertes s'amplifient dans le commerce de l'automobile (- un an reste rapide (+ 2,1 %). Les pertes sont toujours
1,5 %). L'emploi diminue de nouveau dans le commerce importantes dans l'Aisne : - 0,8 % ce trimestre et - 1,7 %
de détail (- 0,5 %). sur un an. En revanche, l'Oise maintient ses effectifs ce
trimestre : + 0,2 % avec un rythme annuel de + 0,6 %.L'emploi dans la construction continue sa décrue
(- 0,2 %). En rythme annuel, ce secteur ne progresse plus L'emploi industriel continue de diminuer fortement ce
que de + 0,3 %. Dans la Somme, les effectifs ne peuvent trimestre : - 1,7 %. L'évolution annuelle s'établit à - 4,1 %
et se rapproche du chiffre de la crise industrielle de 1993.



Les trois départements picards sont impactés. Ainsi, les


pertes dans la Somme s'amplifient : - 2,4 % ce trimestre et


- 4 % sur un an. Les effectifs salariés dans l'Oise reculent
toujours au même rythme (- 1,5 %) tandis que les pertes

dans l'Aisne s'aggravent (- 1,4 % ce trimestre, - 4,6 % sur
12 mois). La grande majorité des secteurs industriels subit

la crise. Certains affichent même des pertes importantes :
l'habillement, cuir (- 6,5 %), l'industrie textile (- 5,9 %), la

métallurgie et transformation des métaux (- 3,4 %), l'édition,
imprimerie, reproduction (- 2,5 %), les industries du bois

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.