Le revenu des ménages en 1999

De
Publié par

En 1999, les ménages mahorais ont perçu près de 1,75 milliards de revenus, ce qui représente en moyenne 4 500 francs par ménage et par mois. Ramené à l’unité de consommation cela ne représente plus que 1 820 francs par mois. Les revenus d’activité sont avec plus de 90 % de l’ensemble la première ressource des ménages. Ce sont les familles nombreuses, les familles monoparentales, les personnes âgées et les ménages dont le chef de famille est de nationalité étrangère qui ont les plus bas revenus.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 46
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INSEE INFOS
N° 9 mars 2001. prix 10F. 1,52 euro
En 1999, les ménages mahorais ont perçu près de 1,75 milliards de
revenus, ce qui représente en moyenne 4 500 francs par ménage et par mois.
Ramené à l’unité de consommation cela ne représente plus que 1 820 francsLE REVENU
par mois. Les revenus d’activité sont avec plus de 90 % de l’ensemble la
première ressource des ménages. Ce sont les familles nombreuses, les fa
milles monoparentales, les personnes âgées et les ménages dont le chef deDES
famille est de nationalité étrangère qui ont les plus bas revenus.
MENAGES
Le travail principale source de re-
venuEN 1999
Les revenus d’activité représentent nus d’activité se partage essentiellement
plus de 90 % de l’ensemble des ressour entre ceux des activités non salariales, et
ces des ménages. Parmi ces revenus, ce ceux des petits boulots. Les revenus d’ac
sont ceux des travaux salariaux qui sont tivités agricoles sont faibles mais une
les plus importants, puisqu’ils représen majeure partie n’est pas valorisée car
tent à eux seuls les trois quart du total beaucoup de produits agricoles sont auto
des ressources. Le reste des reve consommés.
Structure du revenu des ménages mahorais en 1999
autres reven usloyer perçu
prestations sociales
petits boulots
activité agricole
Institut National de la Statistique
activité n on salariale
et des Etudes Economiques
Antenne de Mayotte
51 haut du jardin des collèges
B.P 1362 97600 MAMOUDZOU
Tel : 02.69.61.36.35
Directeur de la publication : René JEAN
Rédacteur en chef : Christian TOULET
Impression : INSEE MAYOTTE
ISSN : 1291 2786
salaireDépot légal : décembre 1998
© INSEE 2001Tranche de revenus selon les types de ménagesUn quart des ménages perçoit moins de 1 000 F
Si le revenu moyen des ménages a considérable
ment augmenté ces dernières années, passant de 2 700 F
Ensem ble
par mois en 1995 à 4 500 F en 1999, cette hausse n’est
cependant pas la même pour tous les ménages. Le quart
Autre
des ménages mahorais perçoit moins de 1 000 F par mois,
et la moitié moins de 2 800 F, soit l’équivalent du SMIG.
Personne seule < 1000 F
Pour les ménages les plus défavorisés, les revenus d’acti 1000 F à 2800 F
2800 F à 5300 Fvité ne représentent qu’un peu plus de la moitié des res
Fam ille monoparentale
> 5300 F
sources, et ils sont constitués pour l’essentiel de revenus
de petits boulots. Le reste est composé des prestations C ouple avec enfant
sociales et de l’entraide apportée par la famille qui con
siste soit en versements réguliers de sommes en numérai C ouple sans enfant
res soit en achat de nourriture ou en paiement de factures
0% 20% 40% 60% 80% 100%telles celles de l’eau et de l’électricité.
Si l’on ramène le revenu à l’unité de consommation, ce
lui ci s’étale de 780 F par mois pour les familles mono
parentales à 3 000 F par mois pour les couples sans en
420 F 1 850 F 3 760 F 11 640 F fants. Les familles les plus aisées étant bien sûr celles dont
100%
les deux conjoints sont actifs.
80%
Les déterminants de la hiérarchie des revenus
60%
Plus la taille du ménage augmente, et plus le revenu par
40%
unité de consommation est faible. Les familles ayant le
revenu par unité de consommation le plus élevé se retrou
20%
vent à part sensiblement égale chez les ménages de moins
de quatre personnes quelle que soit la taille du ménage.
0%
< 1000 F 1000 F à 28 00 F 2800 F à 53 00 F > 5300 F La forte natalité observée à Mayotte tend à accroître la
s a la ir e s revenus d'activité agrico le revenus no n salariaux
taille des ménages et ainsi à faire diminuer les revenus du
petits boulo ts prestatio ns so ciales versem ents réguliers de tiers
autres revenus ménage par unité de consommation, puisque chez les mé
nages de sept personnes ou plus, le tiers de ceux ci ont un
Le revenu moyen de ces ménages les plus défavorisés est
revenu par unité de consommation inférieur à 450 F par
de 420 F par mois alors qu’il est de 11 640 F pour les
mois.
ménages les plus aisés, soit un rapport de 1 à 28. Pour
Les personnes seules sont à la fois présentes parmi les
comparer les revenus des ménages de façon plus rigou
hauts revenus et parmi les plus faibles revenus, le clivage
reuse, il est plus adapté de rapporter celui ci au nombre
se faisant sur le fait d’avoir ou non un travail en sortant du
d’unités de consommation qui tient compte du nombre
système éducatif.
d’individus du ménage et de leur âge. Rapporté à cette
unité, le revenu des ménages est alors de 1 820 F par mois. Tranche de revenu par unité de consommation selon la taille du
Par comparaison ce revenu était de 5 540 F à la Réunion ménage
en 1997, et de 7 800 F en métropole en 1996.
A Mayotte pour les ménages qui gagnent le moins, le 100%
revenu par unité de consommation est de 190 F en
moyenne contre 4 470 F pour les ménages les plus aisés.
80%
Le rapport se situe là de 1 à 24.
60% >230 0 F
1050 F à 2300 F
Les familles monoparentales sont les plus dému 450 F à 1050 F
40% <450 Fnies
20%Plus de la moitié des familles monoparentales ont un re
venu mensuel inférieur à 1 000 F, de la même façon que
les ménages où plusieurs personnes cohabitent avec de 0%
1 pers. 2 pers. 3 pers. 4 pers. 5 pers. 6 pers. 7 pers. etfaibles revenus. A l’opposé les couples ont le revenu par
plus
ménage le plus élevé.Revenu des ménages selon l’âge du chef de ménage Autre facteur déterminant le niveau d’étude du chef de
ménage, le revenu des ménages par unité de consomma
tion s’étend de 450 F pour les ménages dont le chef n’a6 000
reven u par un ité de con som m ation jamais fréquenté l’école à 8 500 F pour ceux ayant fait
reven u par m én age
des études supérieures.5 000
Dernier facteur, la nationalité, puisque le revenu des mé
nages dont le chef est français est plus de deux fois supé 4 000
rieur à celui dont le chef est étranger.
3 000
Revenu des ménages par unité de consommation selon la2 000
nationalité du chef de ménage
1 000
2 200
2 0000
15 à 29 an s 30 à 39 an s 40 à 49 an s 50 à 59 an s 60 an s et + T otal 1 800
1 600 français étrangers
1 400
1 200
En général le revenu des ménages augmente avec l’âge
1 000
du chef de ménage, celui ci progressant dans son par
800
cours professionnel. Si cela se vérifie pour les revenus
600
par ménage, cette augmentation est gommée par la hausse
400parallèle de la taille du ménage. En effet le revenu des
200ménages par unité de consommation est sensiblement le
0même quelque soit l’âge du chef de ménage, hormis
salaire a ctivité revenu non petit boulot prestations autres reven u totalpour les personnes âgées de plus de 60 ans où là le re
agricole salarial sociales reven us
venu diminue.
Les ménages qui habitent en zone urbaine (Mamoudzou,
Kougou et les deux communes de Petite Terre) possè
Le revenu moyen des salariés supérieur à celuident un revenu par unité de consommation de 2 200 F,
des travailleurs indépendantsalors qu’en brousse ce revenu n’est que de 1 400 F. Les
deux causes principales en sont que d’une part, les per
sonnes possédant un travail ont tendance à se rapprocher Le revenu moyen de l’activité principale d’un actif ayant
un emploi est de 4 000 F. C’est dans la fonction publi de ce lieu de travail, et d’autre part la taille moyenne des
que d’Etat que le revenu est le plus important, il fautménages est plus élevée en brousse qu’en zone urbaine.
souligner cependant que la proportion de cadres supé
rieurs y est la plus forte. Dans la fonction publique terri
toriale le revenu moyen s’élève à 4 400 F, contre 3 600
F dans le secteur privé soit près de 1 000 F de plus que leRevenu des ménages selon le niveau d’étude du chef de ménage
SMIG. Avec 2 800 F de revenu par mois les travailleurs
non salariés sont ceux qui gagnent le moins, tirés par le
17 500
bas par le revenu des agriculteurs qui s’élève aux alen
tours de 1 000 F par mois.
15 000
reven u par un ité de con som m ation Le revenu moyen des femmes, qui est de 3 400 F, est de
reven u par m én age 900 F inférieur à celui des hommes. Il faut noter que les12 500
femmes sont majoritaires dans les emplois aidés tels les
10 000 chantiers de développement locaux qui sont des types
d’emploi à temps partiel.
7 500
Le revenu de l’activité principale s’élève avec l’âge. Les
actifs âgés de moins de 25 ans débutent leur vie profes
5 000
sionnelle avec en moyenne 2 300 F par mois, pour des
emplois qui sont souvent à temps partiel. Le revenu des2 500
personnes âgées de 40 à 59 ans atteint quant à lui 4 400 F.
0 Ce revenu diminue ensuite pour les actifs les plus âgés,
n 'a jam ais été à école prim aire collège lycée études supérieures une des caractéristiques de Mayotte étant que la durée
l'école
d’activité est encore élevée.Source
Revenus de l’activité principale par sexe et statut
Une enquête emploi revenus a été effectuée en août 2000
auprès d’un échantillon de 2 000 ménages répartis sur toute
l’île. Cet échantillon a été tiré à partir des résultats du re
17 500
censement de la population, et à partir des logements neufs
15 000
construits depuis 1997.
12 500 A chaque personne du ménage a été posée la question de
savoir si elle avait perçu un revenu en nature ou en numé
Hommes Femmes10 000
raire au cours de l’année 1999. Les revenus perçus en na
7 500
ture ont été valorisés au prix du marché.
5 000
2 500
Définitions
0 Les revenus des ménages englobent:
Salarié de l'état Salarié de la Salarié du privé In dépen dan t les revenus d’activité salariaux et non salariaux
C ollectivité
les revenus du patrimoine mobilier et immobilier
les pensions et les retraites
les prestations socialesLes revenus moyens mensuels par catégorie socio profes
les dons en nature ou en numérairessionnelle s’échelonnent de 1 000 F pour les agriculteurs à
En sont exclus l’autoconsommation et les loyers fictifs12 100 F pour les cadres supérieurs. Si l’on s’intéresse aux
des propriétaires occupant leur logement ou ceux des per seuls ouvriers, les salaires versés dans le secteur privé sont
sonnes logés gratuitement.légèrement supérieurs à ceux de la fonction publique terri
toriale puisqu’ils sont respectivement de 3 000 F et 2 800 F.
Le revenu par unité de consommation est le revenu to 13 % des actifs ayant un emploi exercent une activité se
tal du ménage divisé par 1 pour la personne de référencecondaire. Le revenu moyen de cette activité secondaire
du ménage, + 0,5 pour chaque personne âgée d’au moinss’élève à 1 100 F par mois dont 450 F est constitué par le
de 14 ans, + 0,3 pour les personnes âgées de moins de 14revenu de «petits boulots».
ans.Enfin pour les personnes dont le seul revenu est celui de
«petits boulots», ce revenu s’élève à 700 F par mois. Cela
La personne de référence du ménage (ou chef de mé concerne 4 600 individus dont plus des deux tiers sont des
nage) est définie selon une règle basée sur la prédomi hommes.
nance données aux familles, puis aux pères, à l’activité et
à l’âge. Si le ménage comprend au moins un couple, la
personne de référence est l’homme du couple. S’il y a plu
Salaire mensuel par secteur d’activité sieurs couples, on choisit le plus âgé des actifs ou, à dé
faut d’actif, le plus âgé.
6 000
5 000
4 000 Bibliographie
INSEE INFOS n° 1: «Plus du tiers du budget des mahorais
3 000
consacré à l’alimentation» janvier 1998
2 000 «Les femmes à Mayotte» INSEE 1999
«Tableau Economique de Mayotte 2000/2001» INSEE
1 000
2000
0
A griculture, pêch e
In dustrie
C on struction
C om m erce, restaurant
tran sport, télécom m unication
T ertiaire
en sem ble

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.