Les conditions d'embauche des jeunes

De
Publié par

La place des moins de 25 ans dans le monde du travail se réduit pour ne plus représenter qu'un peu plus de 10% aujourd'hui. Néanmoins, plus du tiers des embauches concernent les jeunes. Plus que toute autre, c'est une tranche d'âge soumise à une rotation rapide du personnel. Plusieurs secteurs cependant se montrent très intéressés par cette catégorie de main-d'œuvre, allant même jusqu'à préférer ses candidatures.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 72
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

NORD-P AS-DE-CALAIS
ROFILS
AOÛT 1998Prix : 15 francs N°7P
de l’industrie automobile et du commerceLa place des moins de 25 ans dans leLes conditions de détail, où plus de 40% des postesmonde du travail se réduit pour ne
ont été attribués aux moins de 25 ans.
plus représenter qu’un peu plus de Dans ces secteurs, un jeune sera même
préféré à un aîné toutes choses égales10% aujourd’hui. Néanmoins, plusd’embauche
par ailleurs. Dans les services aux parti-du tiers des embauches concernent
culiers, et notamment dans l’hôtellerie et
les jeunes. Plus que toute autre, la restauration qui concentrent un peu
moins des trois quarts des entrées duc’est une tranche d’âge soumise àdes jeunes
secteur, c’est une majorité de jeunes
une rotation rapide du personnel. qui ont été recrutés. De même, les
Plusieurs secteurs cependant se hypermarchés et les supermarchés,
dans le secteur du commerce, couvrentmontrent très intéressés par cette
à eux seuls, 40% des embauches et
catégorie de main-d’œuvre, allant choisissent un jeune plus d’une fois sur
Chantal Devos deux. Dans les premiers, c’est même lemême jusqu’à préférer ses candi-
cas deux fois sur trois. Supermarchés etDivision Synthèses datures.
hypermarchés offrent par ailleurs le
démographiques et sociales même nombre de postes.L’insertion professionnelle dans des
emplois stables se faisant plus difficile-
Ce qui ne signifie pas que ces quatre
ment et plus tardivement aujourd’hui, les secteurs offrent des débouchés impor-
jeunes tendent à représenter une fraction
tants : si le volume des emplois offerts
décroissante des salariés : 17,6% en
dans les services aux particuliers et
1982 et seulement 12,3% en 1990.
dans le commerce représente respecti-
Pour autant, dans les embauches, sous
vement 10% et 14% des entrées des
toutes formes confondues, leur proportion
moins de 25 ans en 1995, celui dans
est importante. Ainsi, dans le secteur
l’automobile n’en représente que 1%.
privé et semi-public, les collectivités
territoriales et la fonction publique A contrario, quelques secteurs écono-
hospitalière, les moins de 25 ans ont miques ont une politique d’embauche
représenté 36,4% des signataires d’un différente, accordant leur préférence
contrat de travail salarié en 1995, à une main-d’œuvre plus âgée.Les
ce qui correspond à un peu plus de secteurs de l’industrie textile et de
100 000 embauches. l’habillement, dont près de 50% des
entrées sont des ouvriers non qualifiés,
Avantage aux jeunes dans recrutent dans les populations de plus
les services aux particuliers de 24 ans.Et, il faut avoir plus de
et l’automobile... 30 ans pour espérer faire partie du
personnel, plus qualifié, du secteur de
(1)Certains secteurs économiques se la production et de la distribution
distinguent en ouvrant plus largement d’énergie.Les jeunes sont aussi mal
leur porte aux jeunes. C’est le cas représentés parmi les recrues dans le
principalement des services aux parti- secteur des activités immobilières, dans
culiers, de l’industrie agroalimentaire, l’éducation, la santé et le secteur social :
(1) Dans le champ des DADS.
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS 130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00l’obtention des diplômes nécessaires à Il n’est en réalité que dans le commerce
l’exercice des fonctions proposées qu’un emploi à temps partiel est plus Pourquoi étudier
retarde ici l’insertion professionnelle. particulièrement un emploi pour un
Étudier les 16-24 ans peut paraître restrictif p
jeune puisque là seulement 59% des
En effet, les Nordistes, comme les Français en
...et des débouchés importants postes proposés à des jeunes sont à travail : seulement 35% des moins de 25 ans
en nombre dans d’autres temps complet contre 72% de ceux voisins européens qui affichent un taux d’acti
secteurs proposés aux plus âgés. portent la palme avec 74%.
En conséquence, la population susceptible d’ê
tés. Les jeunes qui obtiennent des diplômes éleIl faut ajouter à cela qu’une partie de laEn excluant les postes d’été, vient large-
peu représentés parmi les moins de 25 ans
différence pour l’ensemble des secteursment en tête des secteurs ayant recruté orecherche d’un premier emploi, seuls 16%
des jeunes en 1995, celui des services provient de la part plus importante avant 25 ans, ils sont 36% s’ils s’inscrivent à l’A
opérationnels (services de nettoyage, dans ces entrées, des jeunes femmes moins de 25 ans de niveau BEP-CAP est de 38%
Il convient donc de relativiser les analyses en tede surveillance, de location pour les (40% des embauches de jeunes et 35%
Il paraît cependant pertinent d’étudier cette entreprises et de travail temporaire) qui des embauches de plus âgés), davantage
attention particulière de la part des pouvoirsconcernées par les emplois à tempsa concentré 17,5% des postes attribués.
nombre de mesures d’aide à l’emploi.
partiel.Dans le classement des secteurs ayant
Au total, toutes choses égales paroffert des débouchés en nombre en
ailleurs, la préférence n’est donnée à1995, on trouve ensuite le commerce de
L’embauche des jeunes
détail qui a déjà été cité pour l’avantage un jeune ni pour un emploi à temps
Classement des secteurs selon la place rése
qui y est donné aux jeunes, puis d’autres partiel, ni pour un emploi intermittent et
Part du Pasecteurs, où les moins de 25 ans n’ont encore moins pour un emploi à domicile.
secteur dans 16-24
les embauches l’embpas particulièrement la préférence. Il s’agit
de 16-24 ans du s
Un jeune embauché l’est des secteurs de la santé et de l’action Services aux particuliers 10 5
pour une plus courte durée sociale, des collectivités territoriales, des Industries agricoles et alimentaires 4 5
que son aînéactivités de conseil et assistance aux Industrie automobile 1 4
Commerce de détail, réparations 14 4entreprises et de la construction.
Commerce et réparation automobile 2 4Les postes proposés aux jeunes salariés
Services aux entreprises 22 3
apparaissent en général beaucoup plusLes emplois autres qu’à temps Industries des biens intermédiaires 7 3
précaires que ceux attribués à leurscomplet ne sont pas forcément Administration 8 3
aînés. Près d’un jeune sur deux aura, Activités financières 2 3destinés aux jeunes
Éducation, santé, action sociale 11 3en cours d’année, quitté l’établissement
Commerce de gros, intermédiaires 4 3qui le rémunère, ce qui n’est le cas queLes emplois que les jeunes occupent sont
Industries des biens de consommation 2 3
de un salarié de plus de 24 ans sureffectués à temps complet pour 57%, ce Transports 3 3
quatre. Mais la fragilité apparente dequi signifie que pour eux, la fréquence Industries des biens d’équipement 3 2
ces postes est fortement influencée par Activités immobilières 1 2des emplois à temps partiel ou du travail
Construction 5 2l’existence des emplois effectués durantintermittent est assez élevée. Elle atteint
Énergie 1 2les vacances. En effet, 17% des postesainsi 43% pour seulement 30% chez
Tous secteurs 100 3pourvus par les jeunes ne durent que leleurs aînés embauchés dans la même
(1) : % de sorties en cours d’année 1995 parmi les entrées de la mêtemps d’un été. En excluant ces emploispériode. Mais il est hâtif de conclure que
Source : Insee - DADS
saisonniers, les mouvements de départles employeurs proposent moins faci-
sont atténués mais c’est tout de mêmelement un emploi à temps complet à un Les postes d’ouvriers non qualifiés représentent 23%
un jeune sur trois qui aura quitté enjeune qu’à un candidat plus âgé. Les de jeunes pour moins de 15% des emplois s
cours d’année l’établissement qui le Répartition des embauches de jeunes en 1995 selon la catégorie secteurs qui embauchent massivement
rémunère. L’emploi l’aura occupé endes jeunes ont en effet des pratiques de
Cadres moyenne quatre mois. Pour les plus âgés et chefs gestion de leur main-d’œuvre qui laissent d'entreprise
2%Stagiaires Professions dans la même situation, l’anciennetéune large place au temps partiel ou au 12% intermédiaires
10%dans l’emploi aurait été un peu plustravail intermittent et ce, à tous les âges.
Apprentisgrande même si la différence n’excède 5%C’est le cas des services aux particuliers
pas la dizaine de jours. Cet écart seoù ces types d’emploi ont été proposés
retrouve de manière générale dans laun peu plus de quatre fois sur dix sans
plupart des secteurs d’activité.distinction d’âge ou même des services
aux entreprises où la différence n’atteint
Ouvriers Des débuts sur des postes que six points (à 51% chez les jeunes Enon qualifiés
23%peu qualifiéscontre 45% chez leurs aînés). Dans
l’automobile qui semble privilégier les
Ouvriers jeunes, la règle est le temps complet Avant d’accéder à des professions
qualifiés
15%pour tous ou presque (94% des jeunes et qualifiées, répondant à la formation
Source : Insee - DADS
97% des plus de 24 ans). reçue ou aux aspirations, il semble qu’il
130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00 INSEE NORD-PAS-DE-CALAISfaille prendre patience. Les employeurs dans des conditions d’emploi précaires
les 16-24 ans ? qui ont fait entrer un jeune dans leur puisque seulement dans un cas sur
établissement en 1995 ne leur ont deux en contrat à temps complet.
pour analyser l’embauche des jeunes.
attribué de qualification reconnue que
général, entrent tardivement sur le marché du
dans 83% des embauches : le reste De la place pour les jeunes filless sont actifs. C’est beaucoup moins que leurs
relève des situations d’apprentissage mais pas la préférence ivité moyen de 46%. Les jeunes Danois rem-
ou de stage. Le volume principal des
être embauchée, présente quelques particulari- entrées se fait sur les qualifications La gent féminine est mieux représentée
evés, suite à des études supérieures sont ainsi d’ouvriers et d’employés, attribuées parmi les embauchés de moins de
. À titre d’illustration, parmi les jeunes à la
respectivement à 34% et 38% des 25 ans que parmi les plus âgés : la
nt un niveau de formation supérieur au bac
jeunes entrés. Ils ne sont que 10% à proportion est de 40% contre 35%.ANPE entre 25 et 30 ans. Par contre, la part des
bénéficier d’un poste dans les professions Vaudrait-il mieux être jeune si l’on est% soit 15 points de plus que pour les 25-30 ans.
ermes de catégorie socioprofessionnelle. intermédiaires et accèdent rarement à une femme et à la recherche d’un
tranche d’âge qui fait encore l’objet d’une un emploi d’encadrement. emploi ? Là encore, le poids de certains
s publics. Elle reste celle visée par un grand Les postes d’ouvriers non qualifiés secteurs dans le volume des postes
représentent près du quart des entrées offerts aux jeunes amène à nuancer le
de jeunes mais pour des emplois peu propos. Ce sont surtout des secteurs qui
stables : plus de la moitié des jeunes accueillent plus largement une main-
s par secteur d’activité
qui ont décroché ce type d’emploi ont d’œuvre féminine qui ont embauché les
ervée aux jeunes dans les entrées en 1995
quitté leur employeur en cours d’année, moins de 25 ans : commerce de détail,
rt des Part des temps Part des et ce, indépendamment du cas des éducation, santé et action sociale, ser-ans dans complets dans Taux de sortie femmes dans
bauche les embauches (1) les embauches nombreux postes temporaires d’été. vices aux particuliers en tête.
secteur de 16-24 ans de 16-24 ans
C’est surtout pour ces postes d’ouvriers Une analyse plus poussée révèle que,5256 40 52
non qualifiés que se forge l’idée qu’il toutes choses égales par ailleurs, leur5186 51 35
s’agit d’une solution passagère permet-4394 24 10 âge défavorise les jeunes filles à l’em-
4359 45 59 tant d’acquérir l’expérience nécessaire bauche. S’il embauche une femme, un
4086 34 16 à d’autres fonctions plus qualifiées. En employeur privilégiera une candidature
3749 55 30
effet, alors que les embauches de jeunes de plus de 24 ans.
3690 52 21
ouvriers non qualifiés sont nombreuses, Aucun bouleversement n’est sensible3635 29 53
on constate qu’au sein de la population3485 57 62 dans l’attribution à l’un ou l’autre sexe
3458 41 64 active ayant un emploi, c’est une caté- des postes par catégorie socioprofes-
3182 46 34 gorie en régression dont la part a sionnelle : tout juste peut-on remarquer
39 45 44 diminué de 5 points par exemple entre qu’un peu plus d’hommes sont embau-
3082 42 28
1982 et 1990. chés sur des postes d’employés avant2888 47 15
La qualification d’employé offre égale- 25 ans qu’après . Dans une étude longi-2764 51 45
2689 36 7 ment une place importante aux jeunes, tudinale effectuée précédemment, il
2277 68 37 dans le commerce notamment ; près ressortait que la profession d’employé
3657 45 41 d’un poste sur deux dans cette catégorie était en effet pour les hommes une
ême année. est attribué à un jeune, mais là encore étape intermédiaire, servant de tremplin
à la carrière.
Enfin, et cela n’est vrai qu’avant 25 ans,
% des embauches
dans le domaine des rémunérations,salariés Une rotation de la main-d’œuvre importante chez les jeunes
hommes et femmes se situent sur unsocioprofessionnelle Entrées, sorties et emplois salariés par âge en 1995
pied d’égalité. Les postes proposés
étant massivement peu qualifiés, les% du nombre total d’emplois salariés au 31 décembre 1995
rémunérations sont sensiblement iden-80
tiques. Il faut ajouter en outre que les
70
salaires moyens observés ici, s’appli-
60
quant sur une période ne dépassantEntrées
Sorties50 pas l’année, sont pratiquement des
Emplois salariés
40 salaires d’embauche. À partir de 25 ans,
et plus l’âge augmente, le salaire30
moyen des hommes se détache de celui
mployés 20
33% des femmes et ce, davantage encore
10
dans les postes qualifiés.
0
16-24 ans 25-49 ans 50 ans et plus
(2) Voir à ce sujet : Des parcours professionnels
mouvementés - Insee - Profils Nord-Pas-de-CalaisSource : Insee - DADS
n°2, février 1997.
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS 130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00Pour aller plus loin que l’analyse descriptive
Une régression logistique a été réalisée afin de déterminer dans quelle circonstance
la jeunesse est un atout pour l’obtention d’un poste. Elle permet d’identifier et de mesurer
les effets d’un certain nombre de variables qui peuvent jouer sur le phénomène étudié.
Il s’agit ici de l’influence de la jeunesse sur les caractéristiques d’une embauche.
Son intérêt est d’isoler l’effet propre de chaque variable, “toutes choses égales par
ailleurs”, c’est-à-dire d’analyser l’influence d’un facteur lorsque les autres sont maintenus
constants. Les variables retenues sont les suivantes : sexe, catégorie socioprofessionnelle,
activité économique de l’établissement employeur, condition d’emploi.
Par exemple, l’analyse descriptive indique que les jeunes femmes sont proportionnellement
plus présentes dans l’embauche que leurs aînées. Mais il faut savoir que beaucoup de
jeunes sont embauchés en tant qu’employés et que cette catégorie est très féminisée
(ou qu’ils sont embauchés dans des secteurs d’activité aussi très féminisés). L’intérêt de
la procédure logistique est de supprimer les effets de structure : “toutes choses égales
par ailleurs”, on observe que si une femme est embauchée, une plus âgée sera
préférée à une plus jeune. Cette conclusion ne préjuge cependant pas des moteurs de
cette apparente préférence (caractéristiques autres que celles étudiées, choix délibéré
de l’employeur, absence de candidates, etc.).
Pour comprendre ces résultats
Les données exploitées dans cette étude sont issues du fichier des DADS (déclarations
annuelles de données sociales, communes aux administrations fiscales et sociales).
Elles concernent les salariés des établissements implantés en Nord-Pas-de-Calais relevant
de l’industrie, du commerce et des services dans les secteurs privés et semi-publics
ainsi que les agents des collectivités territoriales et de la fonction publique hospitalière.
Les agents de l’État, les salariés de l’agriculture et de la sylviculture ainsi que ceux des
services domestiques et des activités extraterritoriales en sont exclus. L’analyse repose
sur la notion de “poste”. Un poste représente l’emploi d’un individu travaillant dans
un établissement. Si un individu a eu plusieurs périodes d’emploi dans le même établis-
sement au cours de l’année, on ne retient qu’un seul poste. En revanche, deux postes
sont comptabilisés si l’individu a travaillé au cours de l’année dans deux établissements
différents de la région. Les postes d’une durée de rémunération inférieure à 30 jours,
n’ont pas été pris en compte.
L’étude porte sur les postes pourvus au cours de l’année et concerne les jeunes âgés
de 16 à 24 ans. Les sorties de ces postes sont définies par la mention “départ définitif
de l’établissement”. Les postes ayant été définis comme “emplois d’été” débutent et se
terminent durant la période correspondant aux vacances scolaires d’été.
Pour en savoir plus
• Sortir du chômage - Insee - Profils Nord-Pas-de-Calais n° 16, décembre 1997.
• Des jeunes mieux formés mais plus souvent au chômage - Insee - Profils Nord-Pas-de-Calais
n° 17, décembre 1997.
• Insertion professionnelle aidée : des outils nombreux pour les jeunes - Insee - Profils Nord-
Pas-de-Calais n°8, août 1998.
• L’emploi des jeunes : plus tardif et plus instable qu’il y a vingt ans - Insee - Données sociales,
1997.
Directeur de la publication : Jean-Claude HAUTCŒUR - Service Administration des Ressources : Daniel HUART - Service Études Diffusion : François HOUSSIN
Service Statistique : Michel BREZAULT - Rédactrice en chef : Élisabeth VILAIN - Secrétaire de fabrication : Jean-Claude DELEHAYE
Vente : Bureau de vente, 130 avenue J.F. Kennedy - BP 769 - 59034 LILLE CEDEX - Tél : 03 20 62 86 66 - Télécopie : 03 20 62 86 00
CPPAD en cours - ISSN 1269-0260 - Dépôt légal août 1998 - © Insee 1998 - Code Sage PR0980820 - UNIVERS LILLE Tél : 03 20 63 10 07
130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00 INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.