Les emplois jeunes dans le Lot

De
Publié par

La situation du chômage fin septembre 2000 et de l'emploi salarié au 2ème trimestre 2000 ainsi que l'évolution du PIB et de la valeur ajoutée en 1998 sont présentées au recto. Le verso de ce numéro est consacré à une étude réalisée en partenariat avec la Direction Régionale du Travail de l'Emploi et de la Formation Professionnelle (DRTEFP) sur les emplois jeunes, trois ans après la mise en place du dispositif : les personnes concernées (en particulier leur niveau de formation), les secteurs d'activités qui ont eu recours à ce type d'emploi.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 38
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

numéro 4-46 : janvier 2001
SYNTHESE CONJONCTURELLE BREVES
Bilan mitigé de la saison touristiqueProgression régulière de l'emploi
estivale avec une baisse du nombre
Depuis janvier 2000, l’emploi de nuitées au troisième trimestre, maisEvolution du taux de chômage
salarié lotois (hors agriculture, admi- et de l'emploi avec une fréquentation record des
Emploi (base100 au 4 T 94) Taux de chômage (%)nistration, santé et action sociale) a installations culturelles et sportives au
116 11,0
continué de progresser (+ 0,7 % au cours de la première quinzaine d’août.114 Emploi
10,5
112deuxième trimestre après + 1,2 % au
10,0110 Le fabricant de portes et fenêtres Noëlpremier). Ainsi, fin juin 2000, il aug-
108
9,5 inaugure à l’automne 2000 une
106mente au même rythme qu’en fin
deuxième unité de production lotoise104 9,0
d’année 1999 (3,3 % en glissement
102 à Luzech : 20 MF d’investissements et
8,5Chômage100annuel). Cette croissance est égale à 20 emplois.
98 8,0celle de la France (3,2 %) et inférieure 4T94 4T95 4T96 4T97 4T98 4T99 3T2000
2T95 2T96 2T97 2T98 2T99 2T2000
Ratier-Figeac (équipementier aéro-à celle de Midi-Pyrénées (4,4 %).
Taux de chômage Emploi salarié
e e nautique), qui devrait passer aux 353 trimestre 2000 2 trimestre 2000Au cours du troisième trimestre 2000,
(%) (en milliers) heures au 1er janvier 2001, envisage
la croissance de l’emploi devrait se Lot 8,2 30,0
de délocaliser certaines activités versMidi-Pyrénées 10,4 561,9maintenir ou ralentir légèrement.
France 9,5 14 481,8 les pays de l’Est afin de satisfaire aux
L’activité industrielle, toujours bien Source : INSEE, estimations trimestrielles cvs contraintes de coûts fixés par les
orientée dans le secteur des biens inter- donneurs d’ordres aéronautiques.
médiaires, se stabilise au cours de l’été aux entreprises et notamment dans
Les mises en chantiers de logementsdans ceux des biens d’équipements et l’intérim.
neufs s’accroissent de 12 % entrede l’agroalimentaire. Les mises en Le taux de chômage baisse dans le
janvier et septembre 2000 par rapportchantiers de logements neufs conti- Lot comme dans tous les départe-
à la même période de l’année précé-
nuent de progresser sensiblement au ments de la région. Il a diminué de
dente, grâce au dynamisme du secteur
cours des trois premiers trimestres . 1,2 point sur un an, pour s’établir à
des logements individuels.
L’emploi reste bien orienté dans le 8,2 % fin septembre 2000 (après
commerce et se redresse dans les 8,1 % fin juin) et de 2,5 points depuis
services aux ménages (notamment la mi-1997 (taux le plus fort de la
dans ceux liés aux activités touristiques). décennie). Il reste nettement inférieur
En revanche, la conjoncture semble aux taux régional (10,4 %) et national
moins favorable dans les services (9,5 %).
DONNEES DE CADRAGE
Structure et évolution de l'économie du département
Lot Midi-Pyrénées France
1990 1998 1990 1998 1990 1998
Produit Intérieur Brut (en milliards de francs) 13,0 17,3 246,0 321,9 6 620,9 8 536,3
Répartition de la valeur ajoutée (%) :
- agriculture 8,7 7,5 4,9 4,6 3,7 3,2
- industrie 19,4 19,8 20,0 17,7 22,6 20,2
6,4 4,9 6,1 4,6 5,7 4,3 - construction
- services principalement marchands * 44,3 44,8 47,6 49,7 49,6 51,6
21,2 23,0 21,4 23,4 18,4 20,7 - services administrés **
Produit Intérieur Brut par habitant (en milliers de francs) 83 109 101 127 114 142
226 292 263 330 294 373érieur Brut par emploi
* commerce, transports, services financiers et immobiliers, services aux entreprises et aux particuliers ** éducation, santé, action sociale et administration
Sources : Insee (données nationales et régionales), Insee Midi-Pyrénées (estimations départementales)
19234567890123456789012345678192345678901234567890123456781991923456789012345678901234567899234567890123456789012345678123456789012345678901234567823456789012345678901234567823456789012345678901234567891192345678901234567890123456781923456789012345678901234567819234567890123456789012345678199112345678901234567890123456789192345678901234567890123456782345678901234567890123456781119123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789234567890123456789012345678234567890123456789012345678119923456789012345678901234567823456789012345678901234567811199923456789012345678901234567811234567890123456789012345678999123456789012345678901234567823456789012345678901234567823456789012345678901234567823456789012345678901234567891192345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678123456789012345678901234567823456789012345678901234567812345678901234567890123456789923456789012345678901234567819234567890123456789012345678192345678901234567890123456781923456789012345678901234567819234567890123456789012345678192345678901234567890123456781911234567890123456789012345678234567890123456789012345678991123456789012345678901234567823456789012345678901234567899112345678901234567890123456782345678901234567890123456789919234567890123456789012345678112345678901234567890123456789234567890123456789012345678199123456789012345678901234567823456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781992345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678234567890123456789012345678911923456789012345678901234567823456789012345678901234567891192345678901234567890123456782345678901234567890123456781234567890123456789012345678992345678901234567890123456781191234567890123456789012345678234567890123456789012345678199123456789012345678901234567823456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781992345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678234567890123456789012345678911923456789012345678901234567823456789012345678901234567891192345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678Les emplois jeunes dans le Lot
Dans le Lot, 649 jeunes sont 77 % des bénéficiaires ont un niveau de formation supérieur ou égal au bac
entrés dans le dispositif « Nouveaux
Lot Midi-Pyrénées
Services - Emplois Jeunes » au cours
Hommes Femmes Ensemble Hommes Femmes Ensemble
des trois dernières années. A ce chiffre,
Troisième cycle universitaire 9 12 21 112 221 333il faut ajouter plus de 200 recrues
BAC + 4 32 45 77 365 780 1 145dans la Police et surtout l’Education
BAC + 2 48 80 128 726 1 059 1 785
Nationale en qualité d’aide-éducateurs.
BAC ou équivalent 67 90 157 1 126 1 116 2 242
Hors Education Nationale et
BEP / CAP 63 40 103 942 521 1 463
Police, 497 personnes demeurent dans Fin de scolarité 7 4 11 123 50 173
le dispositif fin octobre 2000, soit un TOTAL 226 271 497 3 394 3 747 7 141
taux de rupture de contrat de 24 % Source : DRTEFP - octobre 2000
supérieur au niveau régional (19 %).
Comme en Midi-Pyrénées, les possèdent en moyenne un niveau (15 % chacun). Le secteur du sport
supérieur à celui des hommes. constitue dans ce département unfemmes occupent 52 % des emplois
jeunes du département et les jeunes Hors Education Nationale et domaine d’activité un peu plus im-
de moins de 25 ans représentent 78 % Police, les associations emploient portant que dans l'ensemble de la ré-
des bénéficiaires. Les hommes sont 52 % des emplois jeunes (49% en gion (13 % contre 10 % en
cependant en proportion plus nom- Midi-Pyrénées). Les collectivités locales Midi-Pyrénées).
ont embauché 29 % des emplois Un jeune sur trois occupe un postebreux parmi les plus de 25 ans. Près
de 76 % des bénéficiaires étaient en jeunes lotois, le reste relevant des éta- d’animateur ou d’éducateur contre
recherche d’emploi préalablement à blissements publics. seulement un sur cinq au niveau
leur entrée dans le dispositif et 85 % Près de 94 % des bénéficiaires régional.
En partenariat
d’entre eux étaient inscrits à l’ANPE disposent d’une rémunération com-
prise entre le SMIC et 1,2 fois ledont 28 % depuis plus d’un an
( 25 % pour la région). SMIC.
Comme au niveau régional, 77 % Les domaines d’activité concernés
des bénéficiaires disposent d’un par ce dispositif relèvent principale-
niveau de formation égal ou supérieur ment de la « famille-santé » (16 %)
puis de la culture et de l’environnementau baccalauréat. Les jeunes femmes
Définition
Des emplois jeunes relativement
amme ??N eaux S vices - Emplois J eunes?? prévu par la loi du
répartis sur l'ensemble du département 16 octobre 1997 vise à répondre à des besoins non satisfaits ou émergents en
développant des activités nouvelles et à insérer des jeunes dans l’emploi. Au-delà
de ces objectifs, la professionnalisation des emplois constitue la garantie d’une
pérennisation de ces postes.
Les b?n?ficiair sont des jeunes de moins de 26 ans principalement, l’accès étant
ouvert jusqu’à 30 ans pour ceux n’ayant pratiquement pas travaillé depuis la fin
de scolarité.
Le champ d?application est constitué par les associations, les collectivités locales,
Gourdon les établissements publics (hôpitaux, La Poste, ...) ainsi que par la Police et
l’Education Nationale, ces deux derniers acteurs faisant l’objet d’une convention
Labastide- nationaleMurat
Cazals Figeac La dur?e du contr à temps plein est de 60 mois, sous forme de CDI ou CDD.
L’Etat verse mensuellement à l’employeur une aide qui s’élève à 98 043,12 F
par an pour un temps plein.
Nombre d'emplois jeunesCahors
pour 1 000 habitants
5 et plus Pour en savoir plus
de 3 à 5
- Bilan d’étape au 30 juin 1999 -de 1 à 3
moins de 1 Sabine DUBOSC (DRTEFP – CNASEA).
© Insee 2000 - IGN 1999 - CARIF-OREF.
.
Source : DRTEFP - octobre 2000
Directeur de la publication : Impression : Prix au numéro : 10 F - 1,52 €
Benjamin Camus Insee Midi-Pyrénées Abonnement : 3 numéros par an36, rue des 36 Ponts - 31054 Toulouse Cedex 4
Rédacteur en chef : Bruno Mura ISSN : 1298-9525Téléphone : 05 61 36 61 13 pour les 8 départements de la région
© Insee 2001 SAGE : R46040176 France : 100 F - 15,24 €Télécopie : 05 61 36 62 00
Europe : 125 F - 19,06 €Dépôt légal : janvier 2001
Reste du monde : 135 F - 20,58 €
.eusvIL?rno??rreraeeusooyvt?gre
ZOOM

yr?n?es - R egar ds sur nsee M idi-P
idi-P ??A ccor ds cadres nationaux en M
??E mplois J eunes et politique de la ville??
? N eaux Svices - E mplois J eunes ?
p

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.