Les jeunes salariés en Bourgogne, insertion progressive dans le monde du travail

De
Publié par

Les jeunes accèdent le plus souvent à des postes de courte durée. C'est à partir de 26 ans que leur situation professionnelle s'améliore et se rapproche de celle des salariés plus âgés. Jusqu'à 25 ans, un emploi d'ouvrier sur deux est non qualifié. La proportion de postes occupés par les jeunes est particulièrement forte dans l'hôtellerie-restauration et les services opérationnels aux entreprises, notamment les agences d'intérim.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 58
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

CONSEIL ECONOMIQUE
ET SOCIAL
DE BOURGOGNE
Les jeunes salariés en Bourgogne :
insertion progressive dans le monde du travail
Davantage de jeunes femmes dans le commerce de détail
et de jeunes hommes dans les servicesLes jeunes accèdent
opérationnels aux entreprises
le plus souvent à des
Volume d'emploi en équivalent temps complet par sexe et âge (en %)postes de courte durée.
Bourgogne 1995 - salariés des secteurs privés et semi-publics
C’est à partir de 26 ans
Hôtellerie-restauration Commerce de détail et réparation
âge âgeque leur situation
6565
60 60 Hommes FemmesHommes Femmesprofessionnelle s’améliore
55 55
50 50et se rapproche de celle
45 45
40 40des salariés plus âgés.
3535
Jusqu’à 25 ans, un emploi 30 30
25 25
d’ouvrier sur deux
20 20
18 18
4 3 2 1 0 1 2 3 4 % 4 3 2 1 0 1 2 3 4 %est non qualifié.
Services opérationnels aux entreprises (y compris intérim) Ensemble des secteursLa proportion de postes
âge âge
65 65
occupés par les jeunes est 60 60Hommes Femmes Hommes Femmes
55 55particulièrement forte dans
50 50
45 45l’hôtellerie restauration
40 40
35 35et les services
30 30
25 25opérationnels aux
20 20
18 18entreprises, notamment 4 3 2 1 0 1 2 3 4 % 4 3 2 1 0 1 2 3 4 %
Source : INSEE - DADS.les agences d’intérim.
1CONSEIL ECONOMIQUE
ET SOCIAL
DE BOURGOGNE
n 1995, les emplois proposés
Salariés de 21 à 25 ans : seulement un sur quatreE aux jeunes de 18 à 30 ans par
occupe un poste permanent
les employeurs privés et semi publics
de Bourgogne sont majoritairement Part des postes permanents par tranche d'âge (en %)
Bourgogne 1995 - salariés des secteurs privés et semi-publicsdes emplois temporaires. Parmi les sa
lariés de 18 à 25 ans, seulement 21 % 70
ont un poste permanent (temps com
plet toute l’année dans le même éta 60
blissement). 19 % sont à temps partiel,
13 % ont un poste intermittent et 47 % 50
ont occupé un poste à temps complet
40une partie de l’année. C’est à partir de
26 ans que les conditions d’emploi des
30jeunes se rapprochent de celles des
salariés plus âgés. Entre 26 et 30 ans,
20un salarié sur deux occupe un poste
permanent. Ils sont environ deux sur
10trois après 30 ans.
Les jeunes femmes sont plus sou
0
vent à temps partiel que les hommes : 18-20 21-25 26-30 31-35 36-40 41-45 46-50 51-55 56-60 61 et plus
entre 18 et 30 ans, 28 % d’entre elles Source : INSEE - DADS.
travaillent moins de 80 % de la durée
légale (9 % pour les hommes). Après
30 ans, elles ne sont que 24 % (6 % Cette forte proportion de postes de dans la vie active se fait de plus en plus
pour les hommes). courte durée ne s’explique que très par le biais de contrats de courte durée
Les postes tenus par les jeunes sont partiellement par les remplacements qui tendent ainsi à devenir un passage
de courte durée : quatre sur dix durent de la période estivale. Les "jobs d’été" obligé. Au delà de 25 ans, les condi
moins de six mois contre un sur dix (entre le 15 juin et le 15 septembre) tions d’emploi sont comparables à cel
parmi les salariés de plus de 30 ans. représentent seulement 12 % de l’en les des salariés plus âgés.
Très courtes pour les plus jeunes, les semble des postes occupés en 1995 Du fait du caractère temporaire des
durées de contrat s’allongent avec par les 18 20 ans et 3,5 % de ceux despostes occupés par les jeunes et de
l’âge. Si 68 % des postes occupés par 21 25 ans. l’importance du temps partiel, on cons
les 18 20 ans ne dépassent pas six tate des écarts entre le volume d’em
mois, cette proportion est de 46 % pour ploi et le nombre de postes. En 1995,
Passer d’abord par desles 21 25 ans et de seulement 24 % les jeunes de 18 à 30 ans occupent
pour les 26 30 ans. La fréquence des 34 % des postes en Bourgogneemplois de courte durée
embauches pour des périodes limitées (183 700), mais ne représentent que
génère une forte rotation du personnel 27 % du volume d’emploi exprimé en
Les embauches de jeunes pour desjeune. C’est ainsi que les salariés de équivalent temps complet.
18 à 30 ans sont concernés par 60 % durées limitées correspondent à un Cet écart cache cependant de fortes
phénomène plus profond. Elles reflè des recrutements effectués en 1995 et disparités selon les âges. Les 23 400
tent les nouvelles évolutions du mar par 57 % des contrats qui se sont postes tenus en 1995 par les jeunes de
achevés dans lannée.’ ché du travail : l’insertion des jeunes 18 à 20 ans représentent l’équivalent
Un jeune salarié sur dix occupe un poste d’apprenti ou de stagiaire
En 1995, 27 700 postes de stagiaires ou entre 14 et 17 ans. Ils préparent pour la
d’apprentis sont dénombrés dans les plupart à un emploi d’ouvrier qualifié.
établissements de la région (5,1 % de Les 17 600 autres postes de stagiaires
l’ensemble). 19 700 concernent des sala ont bénéficié à des salariés plus âgés :
riés de 14 à 30 ans. Un peu plus de 10 %près de la moitié a entre 21 et 30 ans.
des jeunes de cet âge qui travaillent sontLes jeunes de moins de 26 ans accèdent
ainsi employés sur ce type de poste. Lesnotamment à des stages en alternance
10 100 contrats d’apprentissage sont (contrat de qualification, d’adaptation,
majoritairement occupés par des jeunes contrat initiative emploi, contrat emploi
de moins de 20 ans : un apprenti sur solidarité...) dans le cadre des dispositifs
deux est âgé de 18 à 20 ans, un tiers ad’aide à l’emploi.
2Les jeunes salariés en BourgogneCONSEIL ECONOMIQUE
ET SOCIAL
DE BOURGOGNE
de 8 000 postes à temps complet soit Où vont majoritairement les jeunes ?
un rapport de 3 à 1. Pour les 21 25 ans, En 1995, les 18 25 ans se dirigent Les durées de contrat
les 80 000 postes comptabilisés cor principalement vers le commerce et les s'allongent avec l'âge
respondent à 40 200 "temps complet" services opérationnels aux entreprises
Bourgogne 1995 - salariés des secteurs(rapport de 2 à 1). Pour les 26 30 ans, (19 % et 17 % d’entre eux). Viennent
privés et semi-publics
l’écart entre le nombre de postes et ensuite l’hôtellerie restauration pour
le volume d’emploi est plus faible les 18 20 ans et le secteur de la santé Répartition des postes de1à3mois
selon la durée de travail de3à6mois(rapport de 1,4 sensiblement identique et de l’action sociale pour les 21 25
en nombre de mois (en %) plus de 6 moisà celui enregistré pour les salariés de ans. Après 25 ans, les jeunes se répar
plus de 30 ans). tissent d’une façon plus homogène
dans l’ensemble des secteurs écono 18 - 20 ans
miques. Certaines activités sont plus
Peu d’emplois qualifiés féminisées. Les jeunes femmes tra
vaillent principalement dans la santé et 32,2 %avant 25 ans
l’action sociale ainsi que dans le com 48,8 %
merce de détail où les mouvements de
En Bourgogne, les postes offerts personnel sont nombreux.
aux jeunes sont principalement des Parallèlement, quelles sont les acti
postes d’ouvriers (42 %) et d’employés vités qui accueillent une proportion im 19,0 %
(32 %). Jusqu’à 25 ans, un emploi d’ou portante de jeunes ? Deux secteurs se
vrier sur deux est non qualifié. A partir distinguent : les services opérationnels
21 - 25 ansde 26 ans, les postes d’ouvriers propo aux entreprises (agences d’intérim,
sés sont majoritairement qualifiés et services de nettoyage et services
l’exercice d’une profession intermé- divers) et l’hôtellerie restauration, où 27,2 %
diaire devient plus fréquent. Parmi les 60 % des postes sont occupés par des
salariés de 26 30 ans, 18 % sont tech salariés de moins de 31 ans et notam
niciens ou exercent une profession in ment des salariés de 21 à 25 ans
termédiaire administrative et (30 % contre 17 % de 26 30 ans). 54,1 %
commerciale, de la santé et du travail
18,7 %social. Moins de jeunes
Les postes qualifiés sont plutôt attri
bués aux jeunes les plus diplômés qui dans l’industrie
26 - 30 anssortent plus tardivement du système
que dans le tertiairescolaire ou à ceux ayant déjà une ex
12,1 %
périence professionnelle. Pour les plus
jeunes sans qualification, l’entreprise Les activités récréatives culturelles
12,0 %peut aussi être un lieu de formation : et sportives ainsi que le commerce de
un jeune sur trois âgé de 18 à 20 ans détail et la réparation automobile don
75,9 %qui travaille est apprenti ou stagiaire. nent également une place importante
66 % de postes non permanents avant 30 ans
Répartition des postes par âge Bourgogne 1995
31 ans et plusSalariés des secteurs privés et semi publics
6,5 %
18 30 ans 18 20 ans 21 25 ans 26 30 ans 31 ans et plus 6,6 %
nombre% % %%%
de postes
Permanents 61 700 33,6 11,5 23,8 49,9 63,1
Non permanents 122 000 66,4 88,5 76,2 50,1 36,9
86,9 %
temps complet 69 900 38,0 59,0 43,2 26,8 15,0
temps partiel 31 500 17,1 15,8 19,4 15,2 13,9
intermittent 20 200 11,0 13,4 13,4 7,9 7,4
Source : INSEE - DADS.
autre 400 0,3 0,3 0,2 0,2 0,6
Ensemble : % /// 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
nombre 183 700 /// 23 500 80 000 80 200 353 500
Source : INSEE DADS.
3Les jeunes salariés en BourgogneCONSEIL ECONOMIQUE
ET SOCIAL
DE BOURGOGNE
aux jeunes : près de la moitié de leur
Les postes de travailpersonnel est âgée de 18 à 30 ans. Si
l’industrie agro alimentaire a recours
Cette étude est réalisée à partir des don l’année dans deux établissements diffé
à une main d’oeuvre jeune (43 % de
nées issues du fichier des DADS (Décla rents de la région.
ses salariés), l’industrie textile, la mé rations Annuelles de Données Sociales) Un poste est considéré comme perma-
tallurgie ou l’industrie des composants de l’année 1995. nent s’il est occupé par un salarié ayant
électriques et électroniques en em- Elle concerne les salariés des établisse travaillé toute l’année à temps complet.
ments implantés en Bourgogne relevant Il peut également être intermittent, àploient beaucoup moins (25 %).
de l’industrie, du commerce et des temps partiel, ou à temps complet une
services dans les secteurs privés et partie de l’année. Un poste est considéré
83 000 F par an pour semi publics ainsi que les agents des à temps partiel lorsque la durée de tra
collectivités territoriales et de la fonction vail est inférieure à 80 % de la durée
les postes permanents publique hospitalière. Les agents de légale. Il est intermittent si le salarié,
l’État, les salariés de l’agriculture et de sous contrat à durée indéterminée, oc
la sylviculture ainsi que ceux des servi cupe un emploi qui comporte par natureEn Bourgogne, un salarié de 18 30
ces domestiques et des activités extra une alternance de périodes travaillées etans ayant travaillé à temps complet
territoriales en sont exclus. L’analyse de périodes non travaillées.
toute l’année dans le même établisse
repose sur la notion de "poste". Un posteLe volume d’emploi représente le nom-
ment a perçu en moyenne 82 800 F en représente l’emploi d’un individu tra- bre de postes en équivalent temps com-
1995. Ce type d’emploi ne concerne vaillant dans un établissement. Si un plet annuel. Si un salarié a travaillé 1 000
cependant que 34 % des postes occu individu a eu plusieurs périodes d’emploi heures en 1995 dans un établissement,
dans le même établissement au cours dele volume d’emploi correspondant est depés par les jeunes et à peine un quart
l’année, on ne retient qu’un seul poste. 1 000 / 2 028 soit 0,49 (2 028 étant parde ceux tenus par les 21 25 ans. Avec
En revanche, deux postes sont compta définition le nombre annuel d’heures ef l’âge, le montant des rémunérations se
bilisés si l’individu a travaillé au cours defectuées sur un poste permanent).
rapproche de celui des salariés de plus
30 ans. Ainsi, un jeune de 26 30 ans a
touché en moyenne 89 800 F, soit
13 % de moins qu’un salarié de 31 à
35 ans, mais 20 % de plus qu’un salarié
de 21 à 25 ans. Les 18 20 ans ont des L’étude présentée dans ce numéro portant sur l’insertion des jeunes
rémunérations plus faibles, un certain salariés en Bourgogne et celle qui suivra sur le potentiel de départs
nombre d’entre eux étant apprentis ou en retraite en Bourgogne sont au centre des travaux actuels du groupe
"Prospective" du Conseil économique et social de Bourgogne (CESR).stagiaires.
Elles ont été souhaitées par les Conseillers lors de la préparation de
la contribution du CESR relative au dispositif "emplois jeunes".Régine Bordet.
Pour en savoir plus :
INSEE BOURGOGNE
- CDD, intérim et CES : de nouvelles formes d’emploi INSEE Bourgogne 2 bis, rue Hoche 21000 Dijon
Dimensions n° 42 février 1997.
Tél : 03 80 40 67 67
- Les trajectoires des jeunes : distances et dépendances entre générations Fax : 03 80 40 67 40
INSEE Économie et Statistique n° 304 305 1995.
Directeur de la publication : Alain Ravet
- Regards sur les bac + 2 en Bourgogne OREF décembre 1997.
Rédacteur en chef : Lionel Espinasse
- Les jeunes en Bourgogne, 18 analyses localesbre 1996. Assistante de rédaction : Martine Molet
- L’entrée des jeunes dans la vie active en Bourgogne CEREQ IREDU Maquette PAO : Maryvonne Poisot
octobre 1997.
Abonnement :
- Formation en alternance Ministère du travail et des affaires sociales Premières 11 numéros par an + Bilan économique
informations n° 17.1 avril 1998. et social annuel : 150 F.
- L’insertion professionnelle des jeunes Ministère de l’éducation nationale, de la 15 F. le numéro
recherche et de la technologie Éducation et formations n° 52 décembre 1997.
Impression : Imprimerie 21
- Les jeunes et l’emploi Ministère du travail et des affaires sociales - Cahier travail
Dépôt légal : à parution
et emploi 1996.
ISSN 1246 483 X
- Le marché du travail des jeunes en question CEREQ Formation emploi n° 60
Code Sage D985416octobre 1997.
- Mode d’accès à l’emploi des jeunes - CEREQ Formation emploi n° 54 avril 1996.
4Les jeunes salariés en Bourgogne

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.