Les métiers de la mécanique : croissance des effectifs et précarisation des emplois

De
Publié par

La Lorraine possède une tradition d'industrie mécanique forte et ancienne. L'ampleur de cette industrie s'est encore renforcée avec le développement de l'industrie automobile et de l'emploi frontalier. La Lorraine s'inscrit ainsi à contre courant des évolutions nationales dans cette branche. Elle se singularise également par le fait que : - les ouvriers y sont davantage représentés, - le déclin du nombre d'ouvriers non qualifiés, enregistré aussi au niveau national depuis 1982, est moins prononcé en Lorraine, - le nombre de techniciens et agents de maîtrise a fortement augmenté dans les années quatre-vingt-dix, alors qu'il décroissait en France. L'implantation de la SMART a généré ponctuellement une hausse importante du nombre d'offres d'emplois d'ouvriers non qualifiés. Dès 1999, ce nombre d'offres par demande est à nouveau comparable au niveau national. Ce sont les ouvriers non qualifiés qui sont le plus concernés par la précarité de l'emploi. En témoignent la très forte progression de l'intérim (+ 35%) et le déclin du nombre de contrats à durée indéterminée (-22%) entre 1990 et 1999.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 32
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/lorraine
°13N
Les métiers de la mécanique :

La Lorraine possède une tradition d’industrie mécanique relativement
importante. Cette importance s’est renforcée avec le développement
de l’industrie automobile et de l’emploi frontalier. Ainsi les familles
professionnelles des ouvriers non qualifiés, des ouvriers qualifiés et
des techniciens et agents de maîtrise de la mécanique représentent
55% des effectifs de l’industrie automobile en Lorraine. La Lorraine est
à contre-courant des évolutions nationales, entraînant parfois des
inadéquations entre formation et qualification du poste. Cette évolution
favorable a permis d’offrir des débouchés pour des personnes venant
d’autres familles professionnelles ou d’autres régions. Elle ne s’est pas
traduite par une baisse de la précarité de l’emploi, au contraire.
Depuis 1999 les offres d’emploi sont nettement moindres, le secteur
étant très sensible à la conjoncture économique.
Si la Lorraine est depuis longtemps spécia- qualifiés ou non qualifiés de la mécanique étaient,
lisée dans les métiers de la mécanique, cette toutes deux, davantage représentées en Lorraine
spécialisation se retrouvait surtout chez les ou- qu’en France avec des parts respectivement 1,6
vriers (non qualifiés et qualifiés)etmoins chez les et 1,7 fois plus importantes.
techniciens et agents de maîtrise. Cette spécifici-
té s’est accrue dans les années quatre-vingt-dix Si le nombre d’ouvriers non qualifiés de la
par contraste avec le niveau national où les effec- mécanique baisse moins en Lorraine qu'en
tifs d’ouvriers de la mécanique sont en baisse. En France, cela traduit probablement une diffi-
Lorraine, les effectifs sont stables pour les ou- culté d’insertion professionnelle des jeunes à
vriers qualifiés et en déclin sensible depuis 1982 des niveaux de poste plus élevés. En effet,
pour les ouvriers non qualifiés (-12%), mais nette- les titulaires d’un bac représentent en 1999
ment moins qu'au niveau national (-40%). En 18% de cette famille contre seulement 13%
1999, les familles professionnelles des ouvriers dans l’ensemble de la France. Cette propor-
DIRECTIONRÉGIONALEDU
TRAVAIL,DEL’EMPLOIETDE Moindre déclin des catégories ouvrières et forte progression des techniciens
LAFORMATIONPROFESSIONNELLE
en Lorraine
Évolution 1990-1999 (%) Effectifs
Familles professionnelles de la mécanique en 1999
Lorraine France en Lorraine
Ouvriers non qualifiés - 14 - 23 18 630
Ouvriers qualifiés 1 - 20 13 200
Techniciens et agents de maîtrise 14 2 9 450
Ensemble - 4 - 15 41 280
Source : Insee - Recensements de la population
Vtion de surqualifiés a été mul- fessionnelle. Le nombre d’offres portion d’offre satisfaite certes
tipliée par neuf en dix-sept ans d’emploi cette année-là a été mul- moindre (80% en Lorraine contre
contre sept seulement en France. tiplié par dix par rapport à 76% au niveau national).
l’année précédente. Mais cet ef-
fet a été de courte durée. LeRattrapage d’effectifs Un vieillissement et
nombre d’offres d’emploi pour
chez les techniciens des transferts entre
une demande est revenu en
familles au bénéficeLestechniciensetagentsdemaî- 1999 au même niveau qu’en
des ouvriers qualifiéstrise étaient par contre sous repré- France et est même descendu
sentés dans les années quatre-vingt très en dessous en 2002. La baisse globale des effectifs
en Lorraine. Aujourd’hui, ils occu- Le dynamismedel’emploilorrain d’ouvriers non qualifiés de la mé-
pent la même proportion des sala- pour lestechniciensetagentsde canique se combine à un vieillisse-
riés dans la région que pour maîtrise semble aussi se tasser. ment modéré : la part des jeunes
l’ensemble de la France. Ce rattra- Le nombre d’offres d’emploi pour de moins de 25 ans dans la fa-
page s’est effectué dans les années une demande était ainsi très lar- mille professionnelle est en baisse
quatre-vingt-dix, en proportion gement supérieur dans l’en- mais reste très nettement supé-
comme en nombre (leseffectifssont semble de la France ces rieure à la moyenne nationale. En
en croissance dans les années dernières années, pour une pro- 1999, 22% ont moins de 25 ans
quatre-vingt-dix). Ce dynamisme régio-
nal de l’emploi s’est produit dans un Tassement de l'emploi offert aux techniciens
contexte national de baisse des ef- et agents de maîtrise
fectifs dans cette famille profession-
Nombre d'offres d'emploi pour une demande
nelle. Entre 1982 et 1990, le
1,20nombre d’emplois est resté stable
en Lorraine alors qu’il décroissait en
Techniciens et agents de maîtriseFrance. La croissance en Lorraine a 1,00
de la mécanique en France
été forte dans l’industrie automobile
et dans la métallurgie, alors que le Techniciens et
0,80 agents de maîtrise
nombre de techniciens et agents de de la mécanique
en
Lorrainemaîtrise de la mécanique a forte-
0,60ment diminué dans les industries
Ensemble Lorraine
des équipements mécaniques.
0,4012% desCette croissance a été aussi portée
technicienspar le travail à l’extérieur de la ré-
et agentsgion : la proportion des Lorrains tra- 0,20
de maîtrisevaillant à l’extérieur de la région est
travaillent hors
bien plus forte qu’au niveau national.
de la région 0
En 1999, 12% des techniciens et 1997 1998 1999 20022000 2001
agents de maîtrise de la mécanique
Source : ANPE, Insee, DRTEFP
lorrains travaillent hors de leur ré-
gion de résidence, alors que cette
Des actifs moins jeunesproportion n’est que de 9% pour
l’ensemble de la France. Cet écart
est largement imputable au travail
Répartition par tranche d'âge des actifs de la mécanique
frontalier, en effet 7% travaillent à
%80l’étranger. L’écart avec la France a
cependant tendance à se réduire 198270
1990depuis 1982, l’augmentation du
1999
60nombre de déplacements domi-
cile-travail ayant été moins forte en
50
Lorraine que la moyenne nationale.
40
30Moins d’offres d’emploi
depuis 2000 20
Le déclin contenu des effectifs
10
d’ouvriers non qualifiés provient
0surtout de l’implantation de la
moins de 25 ans de 25 à 49 ans 50 ans et plusSMART en Moselle qui a été, en
1998, une importante source
Source : Insee - Recensements de la population
d’emploi pour cette famille pro-
2alors que cette proportion est in- sonnel qualifié n’ayant pas au départ la mécanique sont employés dans
férieure à 9% pour l’ensemble des une spécialité mécanique comme lesservicesopérationnels aux en-
salariés lorrains. Cependant la des ouvriers qualifiés du bâtiment, treprises. La présence de cette fa-
ème
Lorraine est passée du 6 au voire de la restauration ou des mé- mille dans les services opération-
ème
13 rang des régions de ce point tiers de bouche. Ces entreprises nels s’explique par l’importance du
de vue. Les les plus jeu- ont pu avoir recours à la méthode recours des entreprises de l’in-
nes sont celles du Sud de la des habiletés de l’ANPE qui permet Réorientation dustriemécaniqueetenparticulier
France, PACA, Midi-Pyrénées, de sélectionner des candidats plus d’ouvriers de l’industrie automobile au travail
Corse, et surtout Langue- en fonction de leurs aptitudes que qualifiés vers intérimaire. En 1999, en effet,
doc-Roussillon où les jeunes de de leur spécialité de qualification. De la mécanique près de 13% des ouvriers non
moins de 25 ans représentent en- plus, certaines entreprises du Bâti- qualifiés de la mécanique sont inté-
core plus d’un tiers des ouvriers ment-Travaux Publics ont confirmé rimaires (cette proportion est de
non qualifiés de la mécanique. Sy- la fuitedecertainsdeleurs salariés 2,6% pour l’ensemble des salariés lor-
métriquement, cette famille n’est vers le secteur de la mécanique. rains). La précarisation de l’emploi
pas menacée dans l’immédiat par entre 1990 et 1999 dans cetteLa croissance des effectifs de tech-
un fort vieillissement. Les plus de famille s’illustre non seulement àniciens et agents de maîtrise ne
50 ans représentent en effet seu- travers une très forte progressions’est pas faite par un rajeunisse-
lement 10% des effectifs de cette du nombre d’intérimaires (+35%)ment : la Lorraine comptait 21% de
famille (contre 19% pour l’ensemble mais aussi à travers un déclin im-moins de 25 ans contre 16% au ni-
des salariés lorrains). La famille pro- portant du nombre de contrats àveau national en 1982, l’écart est
fessionnelle a par ailleurs bénéfi- durée indéterminée (-22%)pendantnégligeable en 1999. L’augmenta-
cié de l’apport des autres régions. la même période. De fait, ention enregistrée entre 1990 et
Les nouveaux arrivants relevant 1999, 71% des ouvriers non quali-1999 en Lorraine n’a pas non plus
de cette famille professionnelle fiés de la mécanique bénéficientété alimentée par un afflux massif
ont en effet augmenté et attei- d’un CDI ou sont titulaires de lavenant d’autres régions : en 1999,
gnent 5% des emplois de la fa- fonction publique contre 85% pourseuls 6% des effectifs résidaient
mille professionnelle en 1999. les salariés lorrains. L’instabilité dedans une autre région au recense-
l’emploi pour cette famille est parti-ment précédent, la même propor-La stabilité des effectifs d’ouvriers
culièrement accentuée en Lorrainetion que celle observée en 1990 etqualifiés de la mécanique, qui con- ème
qui se place en 2 position der-1982. L’apport vient probablementtraste comme on l’a vu avec la si-
rière le Nord-Pas- de-Calais dans led’une montée en qualification d’ou-tuation nationale, ne semble pas
classement des régions pour levriers, notamment pour des postescorrespondre à des embauches de
taux de recours à l’intérim.d’agents de maîtrise.jeunes qui compensent les départs
L’évolution depuis 1999 de la na-àlaretraite, mais plutôt àdes tra-
ture des offres d’emploi s’adres-vailleurs d’autres familles profession- Montée de la précarité
sant aux ouvriers non qualifiés denelles qui se réorientent vers la professionnelle pour
la mécanique traduit même unemécanique. Les effectifs des 30-34
les ouvriers dégradation continue du marchéans observés en 1999 sont ainsi
du travail puisqu’en 2002 les of-bien supérieurs aux effectifs des Parmi les trois familles de la méca-
fres d’emploi «durables» c’est-20-24 ans observés dix ans plus nique, ce sont celles des ouvriers,
à-dire de plus de 6 mois ne re-tôt. Une étude menée en 2001 en non qualifiés surtout, qui sont les
présentent que 11% de l’en-donne l’explication (1):lesentrepri- plus concernées par la précarité
semble des offres enregistréesses de la mécanique rencontrées de l’emploi et l’intérim. En Lorraine,
(48% pour l’ensemble des famillesn’hésitaient pas à recruter du per- 14% des ouvriers non qualifiés de
professionnelles en Lorraine). Les
demandes d’emploi enregistrées
Forte instabilité de l'emploi chez les ouvriers non qualifiés à la suite d’une fin de mission
Répartition de la durée des contrats dans les offres d'emploi chez les ouvriers
non qualifiés de la mécanique en Lorraine Famille professionnelle
La nomenclature des familles d’acti-
vité professionnelle, utilisée dans
%100
cette étude, permet de rapprocher
la nomenclature PCS de l’Insee et la
80
nomenclature ROME de l’ANPE.
60
Offres d'emploi
40
de plus de 6 mois (1) Jean-Marie SCHEER : «Recrutement
de1à6 mois20 et fidélisation des salariés : le cas de 30
entreprises en Lorraine», Cahiers Lor-
de moins d'un mois
0 rains de l’Emploi Étude, Direction Régio-
1998 1999 2000 2001 2002 nale du Travail, de l’Emploi et de la
Formation Professionnelle de Lorraine,Source : ANPE, Insee, DRTEFP
juin 2002.
3Baisse au centre de la Lorraine
Hausse dans
Évolution des effectifs de la mécanique en Lorraine de 1982 à 1999 par zone d'emploi
le Bassin Houiller,
à Sarreguemines
Longwyet à Briey Thionville
Bassin Houiller
Meuse du Nord
Sarreguemines
Une forte hausse des effec- Briey
tifs des métiers de la méca-
nique est observée dans les
Metzzones d’emploi de Sarregue-
Évolution de l'emploi
1990-1999mines et du Bassin-Houiller,
Sarrebourg
Commercy(%)en lien avec l’implantation de Bar-le-Duc Nancy
32 Toulla SMART et des sous-trai-
0
tants installés à proximité. -14
-36 LunévilleDesprogressionssensibles
ont également eu lieu dans
les zones d’emploi de Briey,
ÉpinalVosges de l'Ouest
de la Meuse du Nord et des Effectifs en 1999
Saint-Dié
Vosges de l’Ouest. Les au- 8 500
tres zones ont connu des ré-
2 650
ductions d’effectifs quelque-
Remiremont-Gérardmer
fois fortes.
Source : Insee - Recensements de la population
d’intérim représentent à la fin de d’emploi, les ouvriers qualifiés de la
l’année 2002 plus d’un tiers des mécanique se voient plus souvent
demandes (contre 13% pour les sa- proposer des offres d’une durée su-Ministère de l’Économie,
des Finances et de l’Industrie lariés lorrains). périeure à 6 mois (près d’un tiers des
Insee offres). Au niveau France entière etLes emplois d’ouvriers qualifiés sont
Institut National de la Statistique dans les autres régions, les 6 moiseux aussi souvent offerts par l’inté-et des Études Économiques
et plus représentent plutôt le quartrim. La part des inscriptions ouDirection Régionale de Lorraine
des offres, voire même moins en15, rue du Général Hulot réinscriptions à l’ANPE en 2002 ré-
CS 54229 Franche-Comté (13%). Il est difficilevèle un important recours à l’inté-
54042 NANCY CEDEX d’en déduire que la précarité estrim : 41% des demandes d’emploiTél :03 83 91 85 85
moindre en Lorraine, dans la me-
Fax :03 83 40 45 61 enregistrées dans l’année ont pour
sure où il se pourrait que les entre-www.insee.fr/lorraine cause une fin de mission d’intérim,
prises embauchent sur cette famillecontre 32% en moyenne nationale
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION en CDI àl’issuedecontratsdeet 22% en Lorraine pour le niveau
Jean-Paul FRANÇOIS moins de 6 mois, éventuellementde qualification «ouvriers qualifiés». IlDirecteur régional de l’Insee
renouvelés plusieurs fois. L’observa-n’y a qu’en Alsace que l’on retrouve
tion des taux de tension (rapportCOORDINATION RÉDACTIONNELLE un tel score. Par contre les écarts
Joël CREUSAT entre offres d’emploi et demandeurssont nettement moindres quand on
Valérie GUILLEMET d’emploi pour une même famille profes-ajoute aux fins de mission d’intérim
sionnelle) fait apparaître peu de ten-lesfinsdemission CDD (Contrats àRESPONSABLE ÉDITORIAL ET
sion en Lorraine, surtout par
RELATIONS MÉDIAS durée déterminée). Il est difficile de
rapport à l’Alsace (2)oulaJacqueline FINEL conclure s’il s’agit de pratiques ré-
Franche-Comté lors de la périodegionales différentes de la part des
RÉDACTRICE EN CHEF 1997-2001.employeurs ou de l’ANPE ou encore
Agnès VERDIN
du résultat d’une implantation et Laurent AUZET, Sylvie PETIT
SECRÉTARIAT DE FABRICATION d’une activité plus intense des agen- Insee LorraineMISE EN PAGE - COMPOSITION
ces d’intérim dans certaines ré-
Marie-Thérèse CAMPISTROUS
Jean-Marie SCHEERgions. Concernant les offresMarie-Odile LAFONTAINE
Direction Régionale du Travail,
de l’Emploi et de la FormationABONNEMENTS
professionnelle de LorraineMyriam PUJOL
(2) En Alsace, il existe des accords parti-
Code SAGE : EL041340
culiers entre l’ANPE et les agences d’in-
N° à la CPPAP AD 176
térim pour systématiser la déclaration
ISSN : 0293-9657
des missions d’intérim à l’ANPE, ce qui
© INSEE 2004
renforce la validité de l’indicateur de taux
de tension.
4

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.