Les métiers du transport et de la logistique en Lorraine à lhorizon 2020 :quelles ressources pour demain ?

De
Publié par

En 2006, les métiers du transport et de la logistique emploient 63 000 personnes en Lorraine. Cela représente 7,3% des emplois sur le territoire régional, un peu en deçà des autres régions du Nord-Est. Pourtant, le transport et la logistique constituent une filière économique qui devrait se développer dans un futur proche, notamment en Lorraine. La filière devra donc attirer la main-d’œuvre et les compétences nécessaires, au moins pour compenser les nombreux départs en fin d’activité. Pour faire face à son expansion prévisible, elle devra relever un certain nombre de défis, comme par exemple la féminisation de ses métiers. Actuellement, seulement 17,4% des emplois lorrains exercés dans ces métiers sont occupés par des femmes, contre 20,3% en France métropolitaine. La filière devra accompagner et maintenir des effectifs croissants de seniors en emploi ; elle devra aussi mener une politique dynamique des salaires et différenciée par métiers. Sommaire 63 000 salariés dans les métiers du transport et de la logistique en Lorraine dont 28 000 conducteurs de véhicules Des efforts de féminisation à poursuivre plus ou moins intensément selon les métiers Encadré - Marché du travail et statut de l’emploi salarié Cadres : le métier le plus attractif Des trajectoires ascendantes, mais pas seulement Des taux de rotation plus élevés chez les femmes Conducteurs de véhicules : le métier le plus ouvert et le plus polyvalent Mouvements intenses entre ouvriers qualifiés et non qualifiés Des promotions possibles en sortie pour les ONQ Risques modérés de déclassement pour les cadres La mobilité professionnelle récompensée par des hausses de salaire Départs en retraite les plus nombreux chez les conducteurs de véhicules Tensions de recrutement de conducteurs routiers Encadré - Méthodologie 63 000 salariés dans les métiers du transport et de la logistique en Lorraine dont 28 000 conducteurs de véhicules Des efforts de féminisation à poursuivre plus ou moins intensément selon les métiers Encadré - Marché du travail et statut de l’emploi salarié Cadres : le métier le plus attractif Des trajectoires ascendantes, mais pas seulement Des taux de rotation plus élevés chez les femmes Conducteurs de véhicules : le métier le plus ouvert et le plus polyvalent Mouvements intenses entre ouvriers qualifiés et non qualifiés Des promotions possibles en sortie pour les ONQ Risques modérés de déclassement pour les cadres La mobilité professionnelle récompensée par des hausses de salaire Départs en retraite les plus nombreux chez les conducteurs de véhicules Tensions de recrutement de conducteurs routiers Encadré - Méthodologie
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 70
Tags :
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/lorraine
°
198N Les métiers du transport
et de la logistique en Lorraine
à l’horizon 2020 :
En 2006, les métiers du transport et de la logistique emploient 63 000
personnes en Lorraine. Cela représente 7,3% des emplois sur le territoire
régional, un peu en deçà des autres régions du Nord-Est. Pourtant,
le transport et la logistique constituent une filière économique qui devrait
se développer dans un futur proche, notamment en Lorraine. La filière
devra donc attirer la main-d’œuvre et les compétences nécessaires,
au moins pour compenser les nombreux départs en fin d’activité.
Pour faire face à son expansion prévisible, elle devra relever un certain
nombre de défis, comme par exemple la féminisation de ses métiers.
Actuellement, seulement 17,4% des emplois lorrains exercés
dans ces métiers sont occupés par des femmes, contre 20,3% en France
métropolitaine. La filière devra accompagner et maintenir des effectifs
croissants de seniors en emploi ; elle devra aussi mener une politique
dynamique des salaires et différenciée par métiers.
D’ici 2020, les métiers du transport et mande de travail dans ces métiers. Les mobili-
de la logistique constitueront un pourvoyeur ma- tés professionnelles croissantes qui caractéri-
jeur d’emplois dans l’économie française, sent actuellement les marchés du travail ont
comme conséquence des nombreux départs à la pour conséquence que les secteurs et métiers
retraite et des créations nettes d’emplois. Ce seront en étroite concurrence pour attirer les in-
phénomène pourrait même être accentué en Lor- dividus.
raine, du fait de sa situation géographique straté-
gique au sein de l’Europe. Qu’en est-il aujourd’hui de l’offre de travail
dans ces métiers, en termes d’âge, de genre
Parmi les actifs occupés dans le domaine pro- et de trajectoires professionnelles des actifs
fessionnel (c’est-à-dire l’ensemble des métiers)du concernés ? Plus précisément, de quels mé-
transport et de la logistique, un sur trois partira tiers proviennent les actifs actuellement dans
en fin d’activité d’ici 2020, du fait des pyramides les métiers du transport et de la logistique, et
des âges vieillissantes. Ces départs devraient symétriquement quels sont leurs débouchés ?
être plus que compensés, si des besoins sup- Une connaissance plus fine de ces réalités
plémentaires de main-d’œuvre et de compéten- devrait permettre d’anticiper et d’organiser les
ces apparaissaient. Or, un certain nombre de recrutements de main-d’œuvre et de compé-
tensions se font déjà sentir pour satisfaire la de- tences dans les prochaines années. Cela de-
Vmandera notamment de mobiliser Comté, avec laquelle elle fait jeu Les adultes de l’âge mûr sont pré-
les passerelles entre métiers et de égal. dominants : sept sur dix ont entre 25
développer les trajectoires profes- et 49 ans ; un sur dix, entre 15 et 24
sionnelles attractives. ans ; deux sur dix, entre 50 et 64... dont 28 000 conducteurs
ans. La structure par âge des actifsde véhicules
du transport et de la logistique est63 000 emplois dans
En Lorraine, les effectifs les plus
presque identique en Lorraine et enles métiers du transport importants du domaine profession-
France métropolitaine. Les aînéset de la logistique nel du transport et de la logistique
(entre 50 et 64 ans) sont moins pré-
sont concentrés dans la familleen Lorraine ...
sents dans le transport et la logis-
professionnelle des conducteursLes métiers du transport et de la lo- tique que dans l’ensemble de tous
de véhicules : 28 000 emplois, soitgistique emploient, en France mé- les métiers, aussi bien en Lorraine
44,9% des emplois du domaine.tropolitaine, 1 838 000 actifs en âge (écart de 3,6 points) qu’en France mé-
Les deux autres familles profes-de travailler, dont 63 000 en Lor- tropolitaine ; il en est de même des
sionnelles importantes du trans-raine, en 2006. Le domaine profes- jeunes (entre 15 et 24 ans), mais à un
port et de la logistique sont lessionnel du transport et de la degré nettement moindre (écart de
ouvriers de la manutention : leslogistique de la Lorraine pèse ainsi, près d’un point en Lorraine).
non qualifiés, avec 11 000 em-en terme d’emplois, 3,4% du même
plois, soit 17,5% des emplois dudomaine professionnel national, ce ... plus ou moins
domaine ; les qualifiés, avecqui correspond exactement au poids intensément selon14 000 emplois, soit 22,7% desde l’emploi total lorrain dans l’emploi
les métiersemplois du domaine.total national.
Cependant, les caractéristiques dé-
Le domaine professionnel du trans- Des efforts mographiques diffèrent d’une famille
port et de la logistique n’est pas une
professionnelle à l’autre. Ainsi, la fa-de féminisation
spécificité lorraine, puisque 7,3%
mille des ouvriers non qualifiés de laà poursuivre ...des Lorrains en emploi sur le terri-
manutention, féminisée à 30%, se
toire lorrain exercent un métier de Les métiers du transport et de la
caractérise par la prédominance des
ce domaine, soit sensiblement la logistique sont peu féminisés :
jeunes parmi les hommes, et une
même proportion qu’en moyenne seulement 17,4% des emplois lor-
présence plus forte des femmes par-
hexagonale. Cependant, la Picardie, rains exercés dans ces métiers
mi les anciennes générations. Parmi
le Nord-Pas-de-Calais, la Haute- sont occupés par des femmes,
les ouvriers qualifiés de la manuten-
Normandie se situent au-dessus de alors que le taux de féminisation
tion, féminisée à seulement 12%,
la barre des 8% d'actifs employés de ces métiers atteint 20,3% en
prédominent les adultes d’âge mûr
dans le domaine du transport et de France métropolitaine. Or, pour
(entre 25 et 49 ans). Les effectifs par
la logistique. La Lorraine se situe au l’ensemble des actifs, tous métiers
tranche d’âge des conducteurs de
dixième rang des régions métropoli- confondus, la Lorraine fait presque
véhicules, des hommes à près de
taines du point de vue de ce critère, aussi bien que l’Hexagone,
90%, se distribuent de manière “nor-
mais derrière les régions du puisque le taux de féminisation de
male”, la classe modale étant celle
Grand-Est : Champagne-Ardenne, la population active atteint 45,9%
des 40-44 ans. La distribution par
Bourgogne, Alsace, Picardie, en Lorraine, contre 46,7% en
tranche d’âge des agents d’exploita-
Nord-Pas-de-Calais, sauf Franche- France métropolitaine.
tion masculins est asymétrique à
droite : plus la tranche d’âge est
élevée, plus leurs effectifs sont im-Le domaine professionnel du transport et de la logistique : peu féminisé
portants, avec toutefois une décrois-
Pyramide des âges en niveau - Lorraine sance de leur nombre à partir de 55
Âge ans ; pour les femmes qui constituent
15% des effectifs, la distribution par60
tranche d’âge est plus heurtée.
55
La distribution des agents administra-
50
tifs et commerciaux masculins est as-
45 sez irrégulière, la classe modale
Hommes 40 Femmes étant celle des 45-49 ans ; en re-
vanche, les femmes qui sont à parité35
avec les hommes dans ce métier
30
sont plus présentes parmi les jeunes
25
générations (25-29 ans). Enfin, avec
20
une distribution asymétrique à droite,
15 lesplusgroseffectifsdecadres ont
entre 45 et 49 ans, les femmes ne re-
10 000 8000 6000 4000 2000 002000
présentant qu’un actif occupé sur huit
Source : Insee, recensement de la population 2006 dans cette famille professionnelle.
2de la manutention sont la famille nettes, systématiquement négatif,Cadres : le métier
professionnelle la moins attractive : possède une grande variabilité : ain-le plus attractif
son taux d’entrées nettes de -8,7%, si, la famille professionnelle des ou-
Les cadres constituent la plus at- négatif, est le signe patent d’un vriers non qualifiés du bois et de
tractive des six familles profession- manque d’attractivité de ce type de l’ameublement affiche le taux d’en-
nelles du transport et de la métier. Le manque d’attractivité de trées nettes de -1,9%, tandis que
logistique en Lorraine, pour les sala- cette famille professionnelle est une celle des ouvriers non qualifiés des
riés changeant de métier : son taux caractéristique que l’on peut retrou- industries de process affiche le taux
d’entrées nettes s’élève à 9% des ver dans les familles d’ouvriers non de -9,8%.
effectifs moyens de cette famille. Au qualifiés d’autres domaines profes-
contraire, les ouvriers non qualifiés sionnels, mais leur taux d’entrées Des trajectoires
ascendantes,
Marché du travail et statut de l’emploi salarié mais pas seulement
Deux périodes doivent être distinguées, pour ce qui est de la nature du marché du tra-
D’une façon générale, l’attractivité
vail et du statut de l’emploi :
des familles professionnelles du
- De 1945 à 1975, le marché du travail et le statut de l’emploi salarié se caractérisaient par :
transport et de la logistique aug-
* l’emploi à vie dans le même métier et la même entreprise ;
mente avec leur niveau de qualifica-
* la réalisation d’une carrière et la progression de la rémunération, en fonction de tion, les mobilités entre métiers se
l’ancienneté, tout au long de la vie ;
déroulant logiquement et préféren-
* la promotion sociale subséquente.
tiellement dans des trajectoires as-
- Depuis 1975, le marché du travail et le statut de l’emploi salarié se caractérisent par : cendantes. Toutefois, cette règle
* la mobilité professionnelle, se traduisant par les changements de métier et n’est pas exempte d’exceptions. Les
d’entreprise tout au long de la vie ;
métiers de conducteurs de véhicu-
* la précarisation subséquente des salariés (de tous les âges), se définissant par les, quoique qualifiés, ne sont pas
des périodes de chômage entre deux emplois.
attractifs, en raison vraisemblable-
Le suivi des trajectoires professionnelles devient ainsi une nécessité pour les acteurs
ment de leur pénibilité. La famille
tant publics que professionnels, dans l’optique d’une gestion optimale des ressources
des agents administratifs eten main-d’œuvre, ce d’autant plus que les départs en retraite seront nombreux dans
commerciaux des transports et dules années à venir.
tourisme l’est encore moins.Sur le nouveau marché du travail, se sont renforcées les mobilités sur le segment ex-
terne, entre métiers, entreprises, voire secteurs, au détriment du segment interne in- Attractivité et rotation (ou turn over)
tra-entreprises. Dès lors, du fait d’une plus grande fluidité du marché du travail
ne sont pas synonymes. La faible
externe, est-il nécessaire pour les entreprises de conserver et d’attirer la main-
rotation peut aller de pair avec l’at-d’œuvre, en créant en leur sein des parcours professionnels qui soient intéressants
pour leurs salariés en termes de carrière et de rémunération, mais aussi en faisant tractivité (agents d’exploitation)ouun
appel et en renforçant les passerelles entre métiers déjà existantes. défaut d’attractivité (conducteurs de
Forte mobilité professionnelle des ouvriers non qualifiés
Taux Taux Taux d’entrées Taux de rotation
Familles professionnelles
d’entrées (%) de sorties (%) nettes (%) (%)
Ouvriers non qualifiés de la manutention 26,0 34,7 -8,7 30,4 qualifiés de la 18,6 16,5 2,1 17,6
Conducteurs de véhicules 9,6 10,2 -0,6 9,9
Agents d'exploitation des transports 9,7 7,3 2,4 8,5
Agents administratifs et commerciaux des transports et du tourisme 15,5 19,1 -3,6 17,3
Cadres des transports, de la logistique et navigants de l’aviation 22,9 13,9 9,0 18,4
Ensemble des six familles (y compris les flux entre les six familles) 14,5 15,0 -0,5 14,8
Source : Insee, DADS 2005 et 2006
Les femmes plus mobiles que les hommes
Taux de féminisation Taux de rotation Taux de rotation
Familles professionnelles
(%) des femmes (%) des hommes (%)
Ouvriers non qualifiés de la manutention 33,1 23,5 33,7 qualifiés de la 11,1 19,2 17,4
Conducteurs de véhicules 9,5 13,4 9,6
Agents d'exploitation des transports 13,6 ns 7,6
Agents administratifs et commerciaux des transports et du tourisme 59,6 16,4 18,7
Cadres des transports, de la logistique et navigants de l'aviation 11,8 ns 17,4
Ensemble des six familles (y compris les flux entre les six familles) 15,8 17,8 14,2
ns : non significatif (nombre d’individus concernés < 100)
Source : Insee, DADS 2005 et 2006
3véhicules). De même, la rotation peut des six familles professionnellesDes taux de rotation plus
être élevée, que le métier soit très tourne plus rapidement que le per-élevés chez les femmes
attractif (cadres) ou dépourvu de sonnel masculin de toutes ces famil-
toute attractivité (ouvriers non quali- Les ouvrières non qualifiées de la les. Toutefois, dans les métiers
fiés). Dans certains cas, la forte ro- manutention changent moins sou- féminisés, les femmes tournent
tation des effectifs est pénalisante vent de métier que leurs homolo- moins vite que les hommes, tandis
dans la mesure où elle nécessite gues masculins : leur taux de que l’inverse se produit dans les
des processus d’embauche répétés rotation est inférieur de 10,2 points métiers peu féminisés, ce qui traduit
et des coûts de gestion élevés. Ces à celui des ouvriers de sexe mascu- peut-être une meilleure intégration
difficultés sont même accrues si l’at- lin. Au contraire, les conductrices de professionnelle dans le premier cas
tractivité du métier est faible, ce qui véhicules changent plus souvent de que dans le second.
suppose alors de recourir aux sor- métier que les conducteurs hom-
ties de formation initiale et du mar- mes. D’une manière générale, le Conducteurs de véhicules :
chédutravail. personnel féminin de l’ensemble le métier le plus ouvert ...
Les conducteurs de véhicules sont,
Prédominance des mobilités horizontales parmi les entrées parmi les familles professionnelles
dans la famille professionnelle des ouvriers qualifiés de la manutention du transport et de la logistique, celle
qui accueille les métiers les plus di-
Ouvriers non qualifiés de la versifiés. En effet, les trois métiers
manutention
dont les salariés se reconvertissent
le plus en conducteurs de véhicules
Ouvriers qualifiés de la
manutention représentent moins du tiers de tous
les transfuges qui deviennent
Mobilité
conducteurs de véhicules. LesConducteurs de véhicules
Ascendante de véhicules et les ou-
Horizontale
Descendante vriers qualifiés de la manutention
Agents d'exploitation des
sont deux familles professionnellestransports
présentant une étroite connexité
Agents administratifs et entre elles, puisque les ouvrierscommerciaux des transports et
du tourisme qualifiés de la manutention sont les
plus nombreux, parmi tous les mé-
Cadres des transports, de la
logistique et navigants de tiers, à devenir conducteurs de véhi-
l'aviation
% cules, mais aussi à avoir été
0 20 40 60 80 100 conducteurs de véhicules dans leur
passé professionnel ; la raison est
Source : Insee, DADS 2005 et 2006
Cadres : la famille dont les métiers originels sont les moins diversifiés
Familles professionnelles Part de ces trois premières
Familles professionnelles d’origine en 2005
de destination en 2006 familles d’origine parmi le
(les trois premières selon le nombre de transfuges)
des transports et de la logistique nombre total de transfuges
Ouvriers non qualifiés des industries de process Ouvriers non qualifiés qualifiés de la manutention de la 42,7%
Vendeurs manutention
Ouvriers non qualifiés de la manutention Ouvriers qualifiés non des industries de process de la 39,1%
Ouvriers qualifiés des industries de process manutention de la manutention Conducteurs
Vendeurs de 29,8%
Ouvriers non qualifiés de la manutention véhicules qualifiés de la Agents d’exploitation
Secrétaires, employés administratifs d’entreprise des 33,7%
Agents administratifs et commerciaux des transports et du tourisme transports
Secrétaires, employés administratifs d’entreprise Agents administratifs et commerciaux
Conducteurs de véhicules des transports 41,6%
Agents d'exploitation des transports et du tourisme
Cadres administratifs, comptables et financiers Cadres des transports, de la logistique
Agents d'exploitation des transports et 52,0%
Agents administratifs et commerciaux des transports et du tourisme navigants de l’aviation
Source : Insee, DADS 2005 et 2006
4que ces deux métiers, s’ils sont valents lors de leur changement de Les mouvements entre les ouvriers
différents, présentent des métier. Les métiers de conducteurs non qualifiés de la manutention et
similitudes dans les tâches à de véhicules sont d’ailleurs leur pre- les ouvriers non qualifiés des indus-
accomplir. mière famille professionnelle de tries de process (c’est-à-dire celles
destination. dans lesquelles les matières premièresAu contraire, les cadres sont la fa-
subissent une transformation chimiquemille professionnelle du transport et À l’opposé, les cadres sont les
en plus d’une physique :de la logistique dont les métiers d’o- moins polyvalents au regard de la
les industries agro-alimentaires, les in-rigine sont les moins diversifiés, mobilité professionnelle, puisque les
dustries chimiques, les industries phar-puisque les trois premiers totalisent trois métiers qui accueillent le plus
maceutiques, etc.) sont égalementla moitié de tous les salariés qui em- d’anciens cadres du transport et de
intenses, dans un sens commebrassent cette profession. Parmi la logistique concentrent plus de la
dans l’autre. L’intensité de ces mou-ces trois métiers figurent d’une part moitié de ces transfuges.
vements s’explique, au moins enles agents d’exploitation des trans-
partie, par la proximité de ces deuxports, et d’autre part les agents ad- Mouvements intenses
familles professionnelles.ministratifs et commerciaux des entre ouvriers qualifiés
transports et du tourisme, ce qui tra- D’une manière générale, l’intensitéet non qualifiés
duit une promotion sociale. Ces tra- des entrées dans un métier du
Les passages des ouvriers non qua-jectoires sont des fins de parcours transport et de la logistique, en pro-
lifiés de la manutention vers la fa-professionnels, et les débouchés venance d’un autre métier quel qu’il
mille professionnelle des ouvrierssont naturellement moins nombreux soit, et l’intensité des sorties du pre-
qualifiés de la manutention sont lespar un effet pyramidal. mier métier à destination du second
plus intenses, parmi tous les mou- métier, sont très corrélées entre el-
vements concernant au moins une les, indiquant une symétrie de cer-... et le plus polyvalent
des familles professionnelles du taines mobilités professionnellesD’une manière symétrique, les conduc- transport et de la logistique. Ce che- (voir encadré "Indicateurs").teurs de véhicules sont, parmi les six minement professionnel d’ouvrier
familles professionnelles du transport non qualifié devenant ouvrier quali- Des promotions possibleset de la logistique, les plus polyvalents fié est assez traditionnel, et traduit
en sortie pour les ONQlors de leur mobilité professionnelle : le processus de qualification d’une
les trois métiers qui accueillent le plus main-d’œuvre à l’origine dépourvue La situation des sortants de cha-
d’anciens conducteurs de véhicules, de qualification. Toutefois, les mou- cune des familles professionnelles
concentrent moins du tiers de ces vements en sens inverse existent du transport et de la logistique est
transfuges. aussi, mais ils sont moins intenses ; logiquement inversée par rapport à
Les ouvriers qualifiés de la manu- ils traduisent alors un processus de celle des entrants. Ainsi, presque la
tention sont également assez poly- déqualification. moitié des sorties de la famille des
Cadres : le métier le moins polyvalent
Part de ces trois premières
Familles professionnelles d’origine Familles professionnelles de destination en 2006
familles de destination parmi
en 2005 (les trois premières selon le nombre de transfuges)
le nombre total de transfuges
Ouvriers non qualifiés Ouvriers qualifiés de la manutention
de la non qualifiés des industries de process 43,5%
manutention Ouvriers qualifiés des industries de process
Ouvriers qualifiés Conducteurs de véhicules
de la Ouvriers non qualifiés de la manutention 31,0%
manutention qualifiés des industries de process
Conducteurs Ouvriers de la manutention
de Secrétaires, employés administratifs d’entreprise 29,4%
véhicules Vendeurs
Agents d’exploitation Agents administratifs et commerciaux des transports et du tourisme
des Cadres des transports, de la logistique et navigants de l’aviation 35,2%
transports Techniciens, agents de maîtrise de la maintenance et de l'organisation
Agents administratifs et commerciaux Secrétaires, employés administratifs d’entreprise
des transports Conducteurs de véhicules 45,8%
et du tourisme Agents d’exploitation des transports
Cadres des transports, de la logistique Ingénieurs et cadres techniques de l'industrie
et Cadres administratifs, comptables et financiers 55,9%
navigants de l’aviation Cadres commerciaux et technico-commerciaux
Source : Insee, DADS 2005 et 2006
5ouvriers non qualifiés de la manu- zontales ne concernent que 43,9% est en général supérieur à ce qu’il
tention sont des mobilités ascen- des sorties. est pour les cadres du transport et
dantes ; cette proportion est très de la logistique : ainsi, la famille
supérieure à la part des promotions professionnelle des cadres de laRisques modérés
parmi les sorties de chacune des banque et des assurances affichede déclassement
autres familles professionnelles du le taux de déclassements en sortiepour les cadres
transport et de la logistique. de 65,5%.
Les cadres sortants ne sont pas
La mobilité horizontale caractérise à Le taux de dans leépargnés par la déqualification, au
nouveau massivement les sorties de domaine professionnel du transportcontraire ; ainsi, plus du tiers
la famille des ouvriers qualifiés de la et de la logistique augmente en ten-(35,8%) des sorties de la famille
manutention : 77,2% ; cette part est dance avec le niveau de qualifica-professionnelle des cadres sont
à nouveau au-dessus de la propor- tion de la famille professionnelledes mobilités descendantes ; cette
tion des mobilités horizontales par- d’où proviennent les sortants.proportion est supérieure à la part
mi les sorties de chacune des des mobilités parmi
autres familles professionnelles du La mobilitéles sorties de chacune des familles
transport et de la logistique. D’une professionnelleprofessionnelles du transport et de
manière générale, en sortie, le la logistique. Toutefois, les déclas- récompensée par
maintien du statu quo ante est majo- sements qui frappent cette famille des hausses de salaire
ritaire, pour chacune des familles professionnelle sont une caracté-
En entrée, les augmentations de sa-professionnelles du transport et de ristique que l’on peut retrouver
laire les plus nombreuses vont auxla logistique, à la notable exception dans les familles de cadres d’au-
cadres : 33,7% des cadres entrantsprès des agents administratifs et tres domaines professionnels,
voient leur salaire augmenter parcommerciaux, où les mobilités hori- mais leur taux de déclassements
rapport à leur situation antérieure.
Cette part est la plus faible chez les
conducteurs de véhicules : 22,3%.Importance des mobilités ascendantes parmi les sorties
de la famille professionnelle des ouvriers non qualifiés de la manutention Les baisses de salaire, soit en entrée,
soit en sortie, sont minoritaires.
Ouvriers non qualifiés de la Le maintien dans la même famille
manutention
professionnelle est “sanctionné” par
la stabilité du salaire : en règle géné-
Ouvriers qualifiés de la
manutention rale, pour plus des trois quarts des
salariés qui ne sont pas mobiles.
Mobilité
Conducteurs de véhicules Le domaine professionnel du trans-Ascendante
Horizontale port et de la logistique se positionne
DescendanteAgents d'exploitation des mal, par rapport aux autres domai-
transports
nes, pour ce qui est des évolutions
de rémunérations. Son taux de sta-Agents administratifs et
commerciaux des transports et bilité salariale pour ses salariésdu tourisme
sans mobilité professionnelle est
Cadres des transports, de la
l’un des plus élevés de tous les do-logistique et navigants de
l'aviation
maines professionnels. Il n’y a
guère que le domaine des maté-%
0 riaux souples, bois, industries gra-20 40 60 80 100
Source : Insee, DADS 2005 et 2006 phiques qui est encore plus mal
positionné de ce point de vue.
Stabilité salariale rime avec maintien dans la même famille professionnelle
Type de mobilité Entrée dans la FAP Sortie de la FAP Maintien dans la FAP
Évolution salariale
Ouvriers non qualifiés de la 30,6 16,4 52,7 28,5 15,6 55,4 17,9 8,5 73,6
manutention
Ouvriers qualifiés de la manutention 24,5 14,6 60,4 25,1 14,2 60,4 17,2 8,2 74,6
Conducteurs de véhicules 22,3 20,9 56,0 32,9 9,1 57,7 17,3 7,3 75,3
Agents d’exploitation des transports 31,3 11,6 57,1 29,0 15,1 55,3 14,2 3,8 82,0
Agents administratifs et commerciaux 26,9 14,0 59,1 27,6 14,6 57,7 16,3 4,9 78,8
Cadres des transports, de la logistique 33,7 8,2 57,5 29,6 18,4 52,0 17,7 5,0 77,4
Part calculée en % par rapport à l'effectif total de chaque famille professionnelle agrégée (FAP) et de chaque type de mobilité
Source : Insee, DADS 2005 et 2006
6
vriers non qualifiés, les ouvriers té de recrutement sur le marché duDéparts en retraite
qualifiés, les agents administratifs et travail ; deux indicateurs leles plus nombreux
commerciaux. démontrent :
chez les conducteurs
Les dispositifs de départs anticipés * ce segment du marché du travailde véhicules
à la retraite du fait de la pénibilité du est structurellement excédentaire
Les conducteurs de véhicules seront travail, qui sont certes des mesures en demandes d’emploi, puisque le
les plus nombreux, parmi les six famil- catégorielles très ciblées, concer- taux d’écoulement des demandes
les professionnelles du transport et de nent au moins une partie des d’emploi y reste proche de 65,8%
la logistique, à partir en retraite d’ici à conducteurs de véhicules, notam- durant les années 2005 à 2007,
l’année 2020. Ces départs massifs, au ment les conducteurs routiers ; ces ce qui traduit l’incapacité de ce
nombre de 9 900, s’expliquent par dispositifs augmentent ainsi le taux segment du marché du travail à
deux facteurs : de départ en retraite des satisfaire toutes les demandes
conducteurs de véhicules. d’emploi qui s’y présentent ;* l’importance numérique des
conducteurs de véhicules en acti- Le taux de départ le plus élevé de * le caractère structurellement ex-
vité, puisqu’ils constituent, par toutes les familles professionnelles cédentaire en demandes d’emploi
leur effectif, la première famille du transport et de la logistique est aurait pu provenir en partie d’une
professionnelle du transport et de celui des agents d’exploitation : inadéquation entre les offres et
la logistique ; 47,5%, mais le nombre total des dé- les demandes d’emploi, mais ce
parts n’excédera pas 1 900. n’est pas le cas, puisque la pro-* le taux élevé de départ en retraite
portion d’offres d’emploi satisfai-des conducteurs de véhicules :
tes est voisine de 90% durant lesTensions35,1% des conducteurs de véhi-
années 2005 à 2007.de recrutementcules en activité en 2005 parti-
ront, ou sont déjà partis, en Toutefois, des tensions de recrute-de conducteurs routiers
retraite entre 2006 et 2020. ment sont repérables pour le métierPour l’ensemble des familles profes-
des conducteurs routiers (voir enca-Ce taux de départ des conducteurs sionnelles du transport et de la lo-
dré “Indicateurs”).de véhicules est supérieur à ceux gistique, les entreprises qui
de trois familles professionnelles du s’adressent au service public de
transport et de la logistique : les ou- l’emploi n’éprouvent aucune difficul- Justin BISCHOFF
Nombreux départs chez les conducteurs de véhicules
Taux et nombre de départs en retraite par famille professionnelle à l'horizon 2020
%
Nombre (échelle de droite)50 12 000
Taux (échelle de gauche)
45
10 000
40
35
8000
30
25 6000
20
4000
15
10
2000
5
0 0
Agents d'exploitation Cadres, navigants Conducteurs de véhicules Agents administratifs Ouvriers qualifiés Ouvriers non qualifiés
de l'aviation et commerciaux de la manutention de la manutentiondes transports
Source : Insee, modèle de simulation des départs en fin d'activité
7Savoir plus : Méthodologie
- Recrutements et mobilité profession- Les métiers des transports, de la logistique et du tourisme
nelle, Insee Nord-Pas-de-Calais, Pa- La présente étude porte sur les six ensembles de métiers (appelés “ familles pro-
ges de Profils, n° 41, juillet 2008 fessionnelles agrégées ”) suivants :
- Les métiers en 2015, Cas, Dares, jan- - “Ouvriers non qualifiés de la manutention” ;
vier 2007
- qualifiés de la ;
- “Conducteurs de véhicules” ;
- “Agents d’exploitation des transports” ;
Site internet :
- “Agents administratifs et commerciaux des transports et du tourisme” ;- www.insee.fr
- “Cadres des transports, de la logistique et navigants de l’aviation”.
L’éventail des métiers ainsi couvert est constitué d’une part des métiers de la
fonction intersectorielle transport-logistique, et d’autre part des métiers du secteur
économique du tourisme (hors hôtellerie-restauration et hors action culturelle),
secteur dans lequel la fonction transport-logistique est cardinale. La Lorraine n’é-
tant pas une région côtière, les métiers de la navigation maritime n’ont pas à être
pris en considération dans la présente étude. Quoique les personnes exerçant les
métiers de “Capitaines et matelots timoniers de la navigation fluviale” soient esti-
mées à 5 100 en Lorraine en 2006, ces métiers n’ont pu être intégrés dans cette
étude.
Parmi l’ensemble des métiers considérés dans cette étude, les métiers du trans-
port sont donc non seulement les métiers du transport de marchandises, mais
aussi les métiers du transport de personnes.
L’origine des statistiques
Les statistiques sont issues de l’exploitation de la Déclaration Annuelle des Don-
nées Sociales (DADS) que fournissent, chaque année, les établissements em-
ployeurs aux administrations fiscale et de sécurité sociale, et dont l’Insee reçoit
copie. La DADS contient, pour chaque salarié, ses caractéristiques d’état civil, ain-
si que les informations sur la nature de son emploi, sa qualification, ses conditions
d’emploi et ses rémunérations. Le champ de l’étude est constitué des salariés des
secteurs privé et semi-public.
L’exploitation statistique de la DADS n’autorise que l’étude des mouvements de
main-d’œuvre restreints aux seuls salariés qui changent d’emploi entre deux da-
tes : ici, entre octobre 2005 et octobre 2006. La mobilité professionnelle ainsi com-
prise est circonscrite au changement de métier, tel qu’il est observé entre la
situation du salarié en octobre 2005 et la situation du salarié en octobre 2006,
Ministère de l’Économie, sans que l’on puisse retracer l’intégralité de sa trajectoire professionnelle (pério-
de l’Industrie et de l’Emploi des de chômage ou de formation) qu’il a décrite au cours de l’intervalle de temps
Insee compris entre ces deux dates. Les mouvements de main-d’œuvre, tels que
Institut National de la Statistique l’entrée dans la vie active des jeunes sortant du système éducatif, le retrait tempo-
et des Études Économiques raire ou définitif de la vie active, le retour à la vie active des mères au foyer, les al-
Direction Régionale de Lorraine lées et venues de l’emploi au chômage, le passage entre secteur privé et
15, rue du Général Hulot semi-public et secteur public, ne sont donc pas pris en compte ici.
CS 54229
54042 NANCY CEDEX
IndicateursTél : 0383918585
Fax: 0383404561 - Sur les mouvements des salariés :
www.insee.fr/lorraine Taux d’entrées = ( Entrées / Salariés de la FAP de destination en 2005-2006 ) X 100
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Taux de sorties = ( Sorties / Salariés de la FAP d’origine en 2005-2006)X100
Jean-Paul FRANÇOIS Taux d’entrées nettes = Taux d’entrées - Taux de sorties
Directeur régional de l’Insee
Taux de rotation = ( Taux d’entrées + Taux de sorties)/2
COORDINATION RÉDACTIONNELLE
Indice d’intensité des mouvements = [ Mouvements / (Salariés de la FAP d’origine
Christian CALZADA
en 2005 X Salariés de la FAP de destination en 2006)]X1000 000
Gérard MOREAU
- Sur le marché du travail :
RESPONSABLE ÉDITORIALE
Proportion d’offres d’emploi satisfaites = Offres d’emploi satisfaites durant
ET RELATIONS MÉDIAS
l’année / ( Offres d’emploi durant l’année + Offres d’emploi annulées
Brigitte VIENNEAUX
par les offreurs durant l’année )
RÉDACTRICE EN CHEF Si la proportion d’offres d’emploi satisfaites est proche de 100%, les entreprises
Agnès VERDIN n’éprouvent aucune difficulté de recrutement sur le marché du travail.
Taux d’écoulement des demandes d’emploi = Demandes d’emploi satisfaites du-RÉALISATION DE PRODUITS
er
rant l’année / ( Demandes d’emploi existantes au 1 janvier de l’année + Deman-ÉDITORIAUX
des d’emploi enregistrées durant l’année )Édith ARNOULD
Marie-Thérèse CAMPISTROUS Si le taux d’écoulement des demandes d’emploi est très inférieur à 100%, les de-
mandeurs d’emploi éprouvent certaines difficultés à se faire embaucher sur leISSN : 0293-9657
marché du travail.© INSEE 2009
8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.