Les petites zones d'emploi aquitaines plus industrialisées

De
Publié par

L'Aquitaine reste une région plus agricole et moins industrielle que la moyenne. Au sein des vingt-trois zones d'emploi aquitaines, de taille très inégale en termes d'emploi, les profils sectoriels se rapprochent plus ou moins du profil régional. Dans les plus petites, plus rurales, le tissu économique local est relativement plus industrialisé. Les grandes zones d'emploi sont fortement tertiarisées. Carte, graphique, tableau.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 30
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
LES PETITES ZONES D’EMPLOI
AQUITAINES PLUS INDUSTRIALISÉES
L’Aquitaine reste une région plus agricole
et moins industrielle que la moyenne.
très variable en nombre d’emplois salariés. Les plusAu sein des vingt-trois zones d’emploi
importantes sont les zones urbanisées et plusaquitaines, de taille très inégale
généralement celles qui abritent un chef-lieu de
en termes d’emploi, les profils sectoriels
département ou une grande agglomération. Ainsi,
se rapprochent plus ou moins Bordeaux-zone-centrale, siège de la métropole
du profil régional. régionale, concentre près du tiers des salariés
aquitains. Loin derrière viennent Pau etDans les plus petites, plus rurales,
Bayonne-Pyrénées (8 % de l’emploi salarié régional),le tissu économique local
puis Périgueux, Agen et Libourne-Montpon-Ste-
est relativement plus industrialisé.
Foy-la-Grande (5 %). Les zones rurales telles
Les grandes zones d’emploi sont qu’Oloron-Mauléon, Sarlat-la-Canéda, Nord-Est-
fortement tertiarisées. de-la-Dordogne et Terrasson ne représentent
chacune qu’environ 1 % de l’emploi salarié régional.
Mont-de-Marsan-Haute-Lande constitue la plus
petite avec 0,5 %.
Au 31 décembre 2000, l’Aquitaine compte près de
Des profils sectoriels très divers1 153 000 emplois, soit 4,8 % du total en France
1métropolitaine. Neuf emplois aquitains sur dix sont Les profils sectoriels des zones d’emploi se révèlent
des emplois salariés. D’un poids équivalent à celui très variés. La vigne ou la forêt confèrent aux zones de
de la Bretagne, l’Aquitaine se classe en septième Bordeaux-Médoc, Bordeaux-Entre-Deux-Mers,
position des régions françaises, loin derrière Mont-de-Marsan-Haute-Lande, Libourne-Montpon-
l’Île-de-France (22,1 %), Rhône-Alpes (9,8 %) et Ste-Foy-la-Grande et Bordeaux-Cubzacais une
Provence - Alpes - Côte d’Azur (6,9 %). Le activité fortement orientée vers le monde agricole et
département de la Gironde concentre près d’un les activités annexes liées. La part des emplois
2emploi aquitain sur deux. salariés du secteur agricole dans l’emploi salarié y
est quatre à six fois plus élevée qu’en moyenne
L’Aquitaine est l’une des régions les plus agricoles
régionale. Oloron-Mauléon, Mont-de-Marsan-
de France, avec la Basse-Normandie, Poitou -
Haute-Lande, Terrasson, les zones les plus
Charentes et le Limousin. Le secteur agricole
industrialisées, rassemblent 2,6 % des emplois
emploie 7,3 % des actifs, contre 4,7 % pour la
régionaux. On y compte en proportion deux fois plus
France de province. En revanche, l’Aquitaine est
de salariés dans le secteur industriel que pour
peu industrielle. La part des actifs dans l’industrie y
l’ensemble de la région. À Marmande-Casteljaloux etreprésente seulement 15 %, contre 20 % pour la
Villeneuve-sur-Lot-Fumel, les activités de commerce
province. Les parts du secteur de la construction et
occupent près d’un salarié sur cinq (moins de 15 %
des activités tertiaires sont proches de la moyenne
au niveau aquitain). Des zones importantes et
de province, respectivement 7 % et 70 %.
urbanisées comme Bordeaux-zone-centrale,
La structure des activités économiques en Aquitaine Bordeaux-Arcachonnais, Périgueux, Mont-de-Marsan-
ne se reflète pas dans toutes les zones d’emploi. Les Est-des-Landes, Pau et Bayonne-Pyrénées sont plus
vingt-trois zones d’emploi aquitaines sont de taille tertiarisées que la moyenne.INSEE
1AQUITAINE cf. méthodologie
2
INSTITUT NATIONAL Agriculture, sylviculture, viticulture, pêche, aquaculture,
piscicultureDE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 122
OCTOBRE 2003Les activités prises en compte sont celles du secteur privé marchand - à l’exclusion de l’agriculture, de l’intérim et des services domestiques - et celles des
établissements de l’enseignement privé, de la santé et de l’action sociale et des organisations associatives.
En Aquitaine, les emplois salariés correspondants s’élèvent au 31 décembre 2000 à 683 000, soit 60 % du nombre total d’emplois.
Dans la suite de l’analyse, ne sont pas retenus les des emplois. Elles sont étiquetées Smurfit-Rol Pin fabrique des panneaux
non salariés, ni certains salariés. La répartition plus industrielles que la moyenne de contreplaqué à base de pin des
fine, par activité, de l’emploi salarié dans régionale, à l’exception de Landes.
chaque zone d’emploi va être étudiée afin de
Bordeaux-Entre-Deux-Mers.
mettre en évidence des zones au profil sectoriel Oloron-Mauléon est spécialisée dans la
Pratiquement un emploi sur cinq
plus ou moins proche de la moyenne aquitaine. construction aéronautique. Près d’un
est occupé dans l’industrie.
salarié de la zone sur dix travaille à la
Les zones d’emploi à caractère rural, en
Le portefeuille d’activités construction de trains d’atterrissage au
général parmi les plus petites en termes
industrielles spécifiques de sein de l’établissement dépendant de
d’emploi salarié, ont une activité
Terrasson, zone d’emploi la plus Messier-Dowty, société du groupeéconomique plutôt spécialisée. Le
spécialisée, comprend l’édition- Snecma, implanté à Bidos. Les
commerce et les services y sont nettement
imprimerie-reproduction, la industries traditionnelles sont
moins développés que dans l’ensemble de
fabrication d’articles en caoutchouc également sur-représentées dans cette
la région tandis que plusieurs activités
(Socat à Terrasson-Lavilledieu) et la zone : métallurgie et transformation des
industrielles, différentes d’une zone à
fabrication de papier et de carton. métaux, textile, habillement et
l’autre, y sont sur-représentées. Neuf
Au Lardin-St-Lazare, la papeterie de chaussure, agroalimentaire ; citons laterritoires peuvent être qualifiés
Condat, en place depuis 1931, chocolaterie Lindt et Sprungli à
“spécialisés” en termes d’activité
emploie plus de 900 salariés, dans la Oloron-Ste-Marie et la société des eaux
économique, ils emploient un salarié
fabrication de papier couché. minérales d’Ogeu à Ogeu-les-Bains.
régional sur huit.
Mont-de-Marsan-Haute-Lande est Dans le Nord-Est-de-la-Dordogne,
Une étiquette industrielle pour
spécialisée dans le travail du bois et l’industrie de l’habillement et de la
les zones les plus spécialisées
dans les industries agroalimentaires. chaussure (Bis Repetto), l’industrie des
Le secteur agricole reste évidemment Aqualande, à Roquefort, produit de produits minéraux (Carrières de
important dans ces zones avec plus de 7 % la truite fumée et à Labouheyre, Thiviers) et les activités de construction
Répartition de l'emploi salarié au 31/12/2000 par secteur au sein des zones d'emploi
Ensemble Agriculture Industrie Construction Commerce Services Poids zone/
Zone d'emploi
(%) (%) (%) (%) (%) région (%)
Bordeaux-zone-centrale . . . . . . . . . . . 344 667 0,9 14,1 5,0 14,3 65,7 33,9
Pau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85 659 1,5 15,5 6,0 14,6 62,4 8,4
Bayonne-Pyrénées . . . . . . . . . . . . . . 85 439 1,6 14,7 6,0 15,8 61,9 8,4
Périgueux . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 138 1,5 13,6 7,5 14,5 62,9 5,2
Agen 53 075 3,7 16,2 5,6 16,3 58,1 5,2
Libourne-Montpon-Ste-Foy-la-Grande . . . . 47 390 14,5 16,0 6,5 14,1 48,8 4,7
Mont-de-Marsan-Est-des-Landes . . . . . . . 40 445 3,5 15,9 4,9 13,1 62,7 4,0
Dax 39 375 3,6 20,4 7,0 14,4 54,7 3,9
Bordeaux-Arcachonnais . . . . . . . . . . . 36 802 4,0 10,8 6,7 15,2 63,4 3,6
Bergerac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 130 5,2 16,9 5,7 15,4 56,7 2,6
Villeneuve-sur-Lot-Fumel . . . . . . . . . . 23 962 4,3 20,5 6,6 18,3 50,2 2,4
Lacq-Orthez . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 437 2,3 28,3 8,2 12,2 49,1 2,1
Langon-Bazas-La-Réole . . . . . . . . . . . 21 061 9,7 16,1 7,6 14,4 52,2 2,1
Bordeaux-Médoc . . . . . . . . . . . . . . 24,5 8,1 6,0 11,9 49,5 1,918 988
Sud-des-Landes . . . . . . . . . . . . . . . 2,6 25,6 7,5 14,3 50,1 1,918 905
Marmande-Casteljaloux 6,5 19,2 7,3 20,4 46,7 1,817 876
Bordeaux-Cubzacais. . . . . . . . . . . . . 13,8 16,6 9,0 14,0 46,6 1,717 410
Bordeaux-Entre-Deux-Mers . . . . . . . . . 15 670 23,4 12,2 8,2 10,9 45,2 1,5
Oloron-Mauléon 13 397 3,0 33,6 5,4 9,5 48,5 1,3
Sarlat-la-Caneda . . . . . . . . . . . . . . . 12 177 2,8 17,9 8,5 15,5 55,2 1,2
Nord-Est-de-la-Dordogne . . . . . . . . . . 11 616 4,2 26,6 7,9 9,8 51,5 1,1
Terrasson . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 822 3,2 30,3 7,5 13,9 45,2 0,8
Mont-de-Marsan-Haute-Lande. . . . . . . . 5 336 15,8 30,9 4,8 6,4 42,1 0,5
Aquitaine 1 017 777 3,9 16,1 6,0 14,5 59,6 100,0
Source : Insee - Estimations d'emploi
oN 122
OCTOBRE 2003Spécialisation des zones d’emploi aquitaines en 2000et de transport sont plus développées
qu’en moyenne régionale.
Nord-Est
de la Dordogne
Bordeaux-Entre-Deux-Mers est
spécialisée dans la fabrication de verre -
Périgueux
Bordeaux-BSN Glasspack, à Vayres, fabrique des Cubzacais TerrassonBordeaux-
Médoc Libourne-Montpon-emballages verriers - et de matériaux de
Ste-Foy-la-Grande
Bordeaux-
Sarlat-construction. Les secteurs de la santé Zone-centrale Bergerac la-Canéda
Bordeaux-
Entre-(Centre Hospitalier Spécialisé de
Deux-MersBordeaux-
ArcachonnaisCadillac), de la construction et du Marmande- Villeneuve-
Langon-Bazas- Casteljaloux sur-Lot-
La Réole Fumelcommerce de gros de produits
chimiques (Euralis Agro Vigne à Izon) y Mont-de-Marsan-
AgenHaute-Lande
sont également fortement implantés.
Dax
L’extraction d’hydrocarbures constitue Mont-de-Marsan-
Est-des-Landes
l’activité spécifique de Lacq-Orthez, Sud-des-
Niveau de spécialisationLandes
malgré l’épuisement du gisement de en 2000
Lacq-Orthezgaz naturel de Lacq exploité depuis les Bayonne-Pyrénées Faible
Pauannées 1970. Le plus important Moyen
Oloron-Mauléon Élevéétablissement de la zone, dépendant du
groupe Elf-Aquitaine, emploie plus de
© INSEE-IGN 20031 300 salariés sur le site de Lacq.
Source : Insee - DADS 2000
Lacq-Orthez est également spécialisée
dans l’industrie chimique (Atofina, Services et industrie dans les zones spécialisations industrielles particulières.
Acetex Chimie, Groupement de moyennement typées Elles sont en revanche plus dotées que la
Recherches de Lacq Gie), l’industrie moyenne en services aux entreprisesDans les neuf zones d’emploi
textile, la chaudronnerie-tuyauterie (recherche et développement au sein dumoyennement “spécialisées”, commerces
(Camom à Artix) et la fabrication de Commissariat à l’Énergie Atomique auet services sont mieux représentés. Ces
produits pharmaceutiques. Barp) et en services aux particuliers. Lezones rassemblent plus du quart des
commerce de détail plus développé etemplois totaux régionaux. Le secteurLa production et la distribution
l’industrie agroalimentaire sous-agricole est présent. Restent néanmoinsd’électricité, avec la centrale nucléaire
représentée les caractérisent également.des particularités pour ces territoires, maisEDF du Blayais, sont un élément typique
Villeneuve-sur-Lot-Fumel se démarqueelles sont moins évidentes que pour ceuxde la zone de Bordeaux-Cubzacais.
par la relative importance des industries“spécialisés”.
Les activités du Sud-des-Landes agroalimentaire et automobile et de la
s’orientent surtout vers la construction fonderie de fonte.Dax est spécialisée dans l’industrie du
aérospatiale, l’industrie agroalimentaire bois et du papier. De nombreuses Libourne-Montpon-Ste-Foy-la-Grande
et le transport (transport routier de entreprises se situent au cœur du massif est spécialisée dans les activités
marchandises interurbain et landais : les papeteries de Gascogne à hospitalières (2 900 salariés travaillent
entreposage). Turboméca, à Tarnos Mimizan, centre principal de au Centre Hospitalier Général Robert
depuis 1965, emploie plus de 1 200 Boulin à Libourne) et dans lafabrication de papier kraft, Egger Rol à
salariés dans la production de turbines à Rion-des-Landes, producteur de métallurgie.
gaz pour hélicoptères. Le siège social de panneaux de particules à base de bois, La fabrication de sièges et le commerce
Labeyrie se trouve à St-Geours- les papeteries Tartas SA, producteur de de gros de céréales distinguent
de-Maremne. pâte de cellulose, Gascogne Emballage Mont-de-Marsan-Est-des-Landes.
à Mimizan. L’industrie de la chimie, du
Le tertiaire dans les grandes zonesSarlat-la-Canéda est spécialisée dans la caoutchouc et du plastique (Sony, Les
d’emploi
fabrication d’appareils médico- Dérivés Résiniques et Terpéniques) se
chirurgicaux (Porges, Suturex et retrouve aussi à Dax, comme à Dans les cinq zones d’emploi les plus
Renodex) et les industries Bergerac (Polyrey, Bergerac NC). importantes, autour de grosses
agroalimentaires (Rougié Bizac Bordeaux-Médoc et Bordeaux- agglomérations, les activités tertiaires
International, producteur de foie gras). Arcachonnais ne présentent pas de sont sur-représentées, en particulier
oN 122
OCTOBRE 2003oN 122
OCTOBRE 2003
l’enseignement privé. Plus de six pharmaceutique à Agen avec les chercheurs en technologies de pointe et
emplois sur dix y sont localisés. laboratoires UPSA, et la recherche- travaillent en appui aux activités
L’emploi dans le secteur agricole est développement à Pau. Le Centre d’exploration et de production du
rare. L’industrie rassemble 16,1 % des Scientifique et Technique Jean Féger, gisement de Lacq, pour le compte d’Elf.
emplois comme au niveau régional. On installé à Pau, regroupe 2 700 salariés.
Bordeaux-zone-centrale est marquée par
distingue localement l’industrie Ils sont essentiellement ingénieurs et
la présence du pôle aéronautique et
spatial et de ses activités liées, et parMéthodologie
l’industrie automobile. L’établissement duL’objet de l’étude est la caractérisation de l’activité économique des zones d’emploi aquitaines.
L’étude consiste à comparer la répartition de l’emploi de chaque zone entre les différents secteurs groupe Ford Aquitaine Industries,
d’activité économique à la répartition de l’emploi régional. L’emploi est estimé à partir de deux sour-
implanté depuis 1973 à Blanquefort,
ces : les estimations d’emploi au 31 décembre 2000 et les déclarations annuelles de données sociales
(DADS) année 2000. emploie plus de 3 500 salariés dans la
Le poids d’un secteur d’activité dans une zone géographique est la part de l’emploi de ce secteur dans
fabrication de boîtes de vitesses manuelles
l’emploi total de la zone.
et automatiques pour l’exportation.Le profil sectoriel ou structure sectorielle d’une zone géographique désigne la répartition de l’emploi
de la zone entre les différents secteurs d’activité.
Les notions de spécificité et de spécialisation sont relatives à un référent. Dans cette étude, le terri- La concentration de l’emploi salarié au
toire de référence est la région Aquitaine.
sein des établissements est forte dans les
La spécificité d’une zone d’emploi pour un secteur d’activité donné (ou spécificité sectorielle d’une
zone d’emploi) est égale au rapport entre le poids de ce secteur dans la zone et le poids de ce secteur zones du Sud-des-Landes, Bordeaux-
en Aquitaine. zone-centrale et Lacq-Orthez. Dans le
La spécialisation d’une zone d’emploi par rapport à l’Aquitaine (ou spécialisation de l’activité écono-
Sud-des-Landes, près de 6 salariés surmique d’une zone d’emploi par rapport à l’activité économique de l’Aquitaine) mesure l’écart entre :
- la situation réelle : la répartition de l’emploi de la zone d’emploi entre les différents secteurs d’activité dix travaillent dans un établissement de
- et la répartition de l’emploi total de l’Aquitaine entre les différents secteurs.
20 salariés et plus, alors que cetteL’indicateur de spécialisation utilisé est un indice de Gini dont la valeur peut s’apprécier graphique-
ment à partir de la courbe de Lorenz de spécialisation d’une zone. Les secteurs sont classés par ordre catégorie représente seulement 5 % du
croissant des spécificités sectorielles de la zone. La courbe de Lorenz fait correspondre, aux poids cu-
nombre d’établissements. Dans les
mulés des secteurs en Aquitaine, les poids cumulés des secteurs dans la zone. L’indice de Gini est égal
à l’aire comprise entre la diagonale principale et la courbe. deux autres zones, on compte près de
Exemple : la zone d’emploi de Terrasson est plus spécialisée que celle de Bayonne-Pyrénées. 8 % d’établissements d’au moins vingt
La méthode utilisée est basée en partie sur celle préconisée par le Pôle INSEE Études Économiques Ré-
salariés et ils regroupent les deux tiersgionales de Toulouse.
de l’emploi salarié.
Courbes de Lorenz de spécialisation
100
90 Terrasson
Carole ZAMPINI
Bayonne-Pyrénées Plus l’aire entre la première80
diagonale et la courbe de
70
Lorenz de la zone est grande,
60 plus la zone est spécialisée
POUR EN SAVOIR PLUS…
50 è r e
1 diagonale
Spécialisation de
40 “L’espace rural aquitain gardeBayonne-Pyrénées
30 population et emplois” - Insee Aquitaine
20 Terrasson
- 4 Pages - n° 114-février 2003 - 2,2 euros
10
0
0 1020 30 40 50 6070 80 90 100 “L’évolution des marchés locaux du
Poids cumulés des secteurs en Aquitaine (en %)
travail de 1962 à 1999 : quatre grands
types de zones d’emploi” - Insee
Première - n° 908-juillet 2003 - 2,2 euros
Directeur de la publication : François Elissalt - Rédacteur en chef : Élisabeth Nadeau -
Assistante de rédaction : Christiane Fournier - Secrétaire de fabrication : Daniel Lepphaille
INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex
Tél. 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3615 ou 3617 INSEE - Internet : www.insee.fr
e
© INSEE 2003 - n° ISSN 1283-6036 - Dépôt légal 4 trimestre 2003
Composition et impression : Insee Aquitaine
Code Sage IA12208
Prix : 2,2€ - Abonnement : France : 12 numéros 22€ - Étranger : 27€
Poids cumulés des secteurs dans la zone (en %)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.