Les politiques publiques orientées contre la hausse persistante du chômage

De
Publié par

arché du travailM olitiques de l'emploiP es politiques publiquesL orientées contre la hausse persistante du chômage En2011, pour la quatrième année consécutive, le chômage continue collectivités territoriales et les associations à but non lucratifà recruter. Devant lerythme toujoursd'augmenter en Auvergne.Le nombre de demandeurs d'emploi de caté- élevé de la hausse duchômage,l’État a débloquégorie A, B ou C augmente et rejoint son niveau de début 1999. Lapro- une enveloppe de 20 000 CAE supplémentaires augression de l'emploi salarié marchand non agricoleralentit en 2011. titre du second semestre 2011 en France,dontDans ce contexte,l'État a relancé les dispositifs spécifiques des politiques 1 300 pour l’Auvergne.Après les efforts consentisd'emploi, en particulier au cours du second semestre. Ainsi, plus de en 2010, les crédits alloués à ce dispositif ont été 21300 nouveaux bénéficiaires ont perçu une aide publique à l'insertion programmés en baisse au premier semestre.La en 2011 soit toutefois 500 de moins que l'année précédente.Les entrées persistance duchômage a conduit à revoir àla en contrat d'alternance connaissent une forte progression,en particulier hausse les autorisations d’engagement initiales : au pour les contrats de courte durée. titre du CAE,elles s’élèvent à 40,3 millions d’euros dans larégion en 2011 (1 740 millions d’euros France entière).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

arché du travailM
olitiques de l'emploiP
es politiques publiquesL
orientées contre la hausse persistante du chômage
En2011, pour la quatrième année consécutive, le chômage continue collectivités territoriales et les associations à but
non lucratifà recruter. Devant lerythme toujoursd'augmenter en Auvergne.Le nombre de demandeurs d'emploi de caté-
élevé de la hausse duchômage,l’État a débloquégorie A, B ou C augmente et rejoint son niveau de début 1999. Lapro-
une enveloppe de 20 000 CAE supplémentaires augression de l'emploi salarié marchand non agricoleralentit en 2011.
titre du second semestre 2011 en France,dontDans ce contexte,l'État a relancé les dispositifs spécifiques des politiques
1 300 pour l’Auvergne.Après les efforts consentisd'emploi, en particulier au cours du second semestre. Ainsi, plus de en 2010, les crédits alloués à ce dispositif ont été
21300 nouveaux bénéficiaires ont perçu une aide publique à l'insertion programmés en baisse au premier semestre.La
en 2011 soit toutefois 500 de moins que l'année précédente.Les entrées persistance duchômage a conduit à revoir àla
en contrat d'alternance connaissent une forte progression,en particulier hausse les autorisations d’engagement initiales : au
pour les contrats de courte durée. titre du CAE,elles s’élèvent à 40,3 millions d’euros
dans larégion en 2011 (1 740 millions d’euros
France entière). Sur l’année,leprofildes prescrip-
tions suit celui de l’allocation des ressources finan-
cières avec un rythmeinférieur à 2010 sur laAu cours de l’année 2011, en Auvergne,
10 993 conventions ont été signées sous l’un des première moitiéde l’année et un rattrapage au se-
cond semestre.deux contrats d’aide àl’emploi du contrat unique
d’insertion (CUI) : 9 351 contrats d’accompagne- Ence qui concerne le positionnement géogra-
phique des contrats,l’attention a été plus particu-ment dans l’emploi (CAE) dans le secteur non mar-
chand et 1 642 contrats initiativeemploi (CIE) dans lièrement portée sur les territoires ruraux et le
placement auprès des petites collectivités (com-le secteur marchand. Dans 39 % des cas, il s’agit de
renouvellement de conventions initiales.Les pres- munes ou EPCI). Ainsi,12 % des CAE régionaux
ont été prescrits dans le département du Cantalcriptions de CUI atteignent en 2011 un niveau infé-
rieur de 10,3 % à celui de 2010.Cependant,depuis la soit une part supérieure de 3 points à son poids
dans l’emploi salarié régional et 19 % dans le dépar-mise en place duPlan decohésion socialeen 2005,
l’année 2011 représente la deuxième meilleure année tement de la Haute-Loire (4,5 points deplus).
en matière de prescriptions de contrats aidés.
Un moindre soutien au secteur marchand,
L'État a soutenu l’emploi dans le secteur dans un contexte budgétaire serré
non marchand
En 2011, les emplois salariésaidés dans le secteur
En 2011, lenombre de contrats prescrits dans le marchand par abaissement des coûts salariaux(exo-
secteur non marchand augmente de 23 % et atteint nération decharges sociales ou prime) enregistrent
9351 contrats soit 200 contrats supplémentaires une baisse significative : 1 642 CIE ont été prescrits
sur l’année. Parmi l’ensemble des contrats,dans le dans larégion après 3 106 en 2010. Cette diminu-
cadre du conventionnement avec les conseilsgéné- tion deprès de moitiémarque l’orientation des poli-
raux, 15 % ont été cofinancés par l’État et les dé- tiques publiques d’aide àl’emploi qui, en 2011, ont
partements.Le CUI-CAE incite principalement les privilégiéle secteur non marchanddans un contexte
de restrictions budgétaires.
Toutefois,dans lecadre des conventions annuelles
d’objectifset de moyens (CAOM) signées avec les
conseilsgénéraux,7 % des prescriptions ont été co-Un soutien à l'emploi non marchand
financées par l’État et les départements,permettant
qui s'accentue en fin d'année d’alléger lecoût moyen des contrats pour l’État.
Entrées cumulées en contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE) Aupremier semestre,lerythme de prescription de
10 000 CUI-CIE est lent,de l’ordre d’une centaine de con-
trats par mois.Enrevanchesur la fin de l’année,à la
8 000 suite d’une campagne depromotion active auprès2009
2010 des employeurs,lerythme de prescription atteint,
20116 000 en moyenne, 190 CIE conclus chaque mois.
Au final, du fait d’une moindre prescription de CIE
et d’un coût moyen inférieur pour l’État,les autori-4 000
sations d’engagement s’élèvent à 3,8 millions d’eu-
ros en 2011 (13,9 millions en 2010) pour larégion2 000
Auvergne et 163 millions d’euros France entière.
Auniveau des territoires,la prescription de0
CUI-CIE est restéeplus soutenue dans les dépar-janv. fév. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc.
tements de l’Allier et de la Haute-Loire (respecti-
Source : Direccte Auvergne vement 25 % et19%des contrats prescrits).
INSEE Auveergn n° 34 Bilan économique Juin 2012
16

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.