Les salariés

De
Publié par

Marqué par une grande diversité, l'emploi salarié dans les activités culturelles est complexe à mesurer. Il nécessite la combinaison de plusieurs approches : d'une part, les personnes qui occupent un emploi salarié, d'autre part, le nombre de postes de travail offerts par les établissements de ce secteur d'activité au cours de l'année. Aussi, la source utilisée dans cette partie est celle des déclarations annuelles de données sociales.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

PANORAMA DE L'EMPLOI CULTUREL
Les salariés
Nombre de salariés travaillant en Alsace et nombre de postes de travail
offerts par les entreprises implantées en Alsace
Actifs au cours de l’année 2005
Nombre d'emplois
Nombre Nombre
en équivalent
Secteur d’activité de de postes de
temps plein
salariés travail
annuel
Activités cinématographiques 675 1 400 436
Radio et télévision 1 166 2 066 884
Presse 2 104 2 799 1 614
Édition et librairie 1 152 1 482 792
arqué par une grande diver-
Architecture 1 282 1 521 940M sité, l'emploi salarié dans les
Spectacle vivant et activités artistiques 2 346 7 596 1 414
activités culturelles est complexe à
Conservation du patrimoine 472 615 306
mesurer. Il nécessite la combinaison
Ensemble des activités culturelles 9 197 17 479 6 386
de plusieurs approches : d'une part,
Source : Insee - DADS 2005
les personnes qui occupent un em-
ploi salarié, d'autre part, le nombre
de postes de travail offerts par les est de deux employeurs par salarié, papier en Alsace. Pour constituer
établissements de ce secteur d'acti- contre 1,1 dans les autres secteurs un emploi à temps plein annuel
vité au cours de l'année. Aussi, la d'activité. Un salarié peut aussi ef- dans la culture, soit au moins 1 500
source utilisée dans cette partie est fectuer plusieurs périodes de travail heures de travail dans l’année, il
celle des déclarations annuelles de chez un même employeur ou chez faut cumuler les heures de travail de
plusieurs employeurs, interrompuesdonnées sociales. 2,7 postes, soit deux fois plus que
par des périodes de chômage. En dans l'ensemble des autres activités
En 2005, les établissements hors moyenne, un salarié effectue trois économiques alsaciennes.
fonction publique d'État qui exer- périodes de travail dans l'année et
cent une activité culturelle en un sur sept connaît au moins une Le spectacle et la presse :
Alsace ont offert 17 500 postes de période de chômage indemnisée deux formes différentes
travail à 9 200 salariés. dans l'année au lieu de un sur dix
d'emplois
dans les autres activités.En équiva-
Dans ce domaine d'activité, il est lent temps plein, l'ensemble des En Alsace, comme dans l'ensemble
habituel qu'un salarié ait conjointe- postes de travail de la culture repré- des régions métropolitaines, le
ment ou successivement plusieurs sente 6 400 emplois salariés, au- spectacle vivant et les activités ar-
employeurs. En Alsace, la moyenne tant que l'industrie du bois et du tistiques sont, en volume, les plus
importants pourvoyeurs d'emplois
du domaine culturel. Au cours de
Spectacle vivant, activités artistiques et presse : l'année 2005, ces activités ont offert
50 % des emplois salariés et 60 % des postes de travail 7 600 postes de travail à plus de
2 300 salariés, soit 44 % des postes6 000
et 26 % des salariés de l'ensemble
5 000
des activités culturelles alsacien-
Hommes Femmes
4 000 nes. Cependant, les emplois dans ce
3 000 domaine d'activité sont précaires,
car pour la plupart de courte durée.2 000
1 000
Dans la presse, si les emplois of-
0 ferts sont légèrement moins nom-
breux, ils sont plus stables. En
2005, les activités de presse ont
employé 2 100 salariés sur 2 800
postes de travail.
Nombre de postes de travail Nombre de salariés
Page 18 L'emploi culturel en Alsace · dossier n° 15 · janvier 2009
Spectacle vivant
et activités artistiques
Presse
Radio et télévision
Activités cinématographiques
Architecture
Édition et librairie
Conservation du patrimoine
Spectacle vivant
et activités artistiques
Presse
Radio et télévision
Activités cinématographiques
Architecture
Édition et librairie
Conservation du patrimoine
Source : Insee - DADS 2005
Source : I - DPANORAMA DE L'EMPLOI CULTUREL
Les salariés
Alors que dans l'ensemble dePlus de postes de travail de courte durée
l'économie régionale le temps dedans les activités culturelles
travail annuel moyen est de 1 385
70 heures, il est de 1 280 heures pour
En %
les salariés du domaine culturel.
60
Celui-ci est supérieur à la moyenne
nationale (1 175 heures). Selon les50
régions, le temps de travail annuel
40 est variable et s'échelonne de
1 065 heures en moyenne en Lan-
30
guedoc-Roussillon à 1 304 heures
en Picardie.20
10 Le temps de travail annuel est aus-
si très fluctuant selon les secteurs
0
d'activité. Au niveau régional, il varieDe 500 à 999 heures De 1 000 à 1 499 heuresMoins de 500 heures 1 500 heures ou plus
de 964 heures dans le spectacle
Ensemble des activités Activités culturelles
vivant et les activités artistiques à
1 525 heures dans la presse.
dans l'année, contre un tiers dans La durée annuelle de travail est la
l'ensemble des activités économi- plus courte dans le spectacle vivantDes salariés
ques. Seulement un poste sur et les activités artistiques en Alsace.travaillant dans leur région
quatre correspond à un temps plein Elle reste cependant supérieure à
Les salariés du domaine culturel annuel. Avec la moitié de ces der- celle observée en France métropoli-
qui habitent en Alsace sont peu niers, la presse et l'architecture se taine (852 heures) ou même en
nombreux à travailler en dehors de la singularisent par rapport aux autres Île-de-France (915 heures).
région. Sur 9 250 résidents travaillant activités culturelles en présentant
dans un établissement culturel, seu- un profil identique à la moyenne des Ainsi, les emplois de très courte
lement 700 exercent une activité activités économiques de l'industrie durée sont particulièrement nom-
et du tertiaire. breux dans les secteurs du spectacleculturelle dans une autre région.
Les trois quarts d'entre eux se ren-
dent en Île-de-France, Lorraine ou
Rhône-Alpes.
De même, les salariés travaillant Dans les activités culturelles, 6 postes de travail salariés sur 10
dans ce secteur en Alsace sont peu
correspondent à moins de 500 heures de travail dans l'année
nombreux à résider hors de la ré-
gion. Ils ne sont que 600 pour 9 200.
Spectacle vivant
La moitié d'entre eux vient de et activités artistiques
l'Île-de-France et un quart de
Presse
Franche-Comté ou de Lorraine. Ils
travaillent essentiellement dans les Radio et télévision
activités cinématographiques, la
Architectureradio et la télévision, le spectacle
vivant et les activités artistiques.
Édition et librairie
Activités cinématographiques
Des emplois
de plus courte durée Conservation du patrimoine
Nombre de postes de travail
Sur les 17 500 postes de travail of- 0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000 8 000
ferts dans les activités culturelles,
les deux tiers correspondent à Ensemble des postes de travail Dont correspondant à moins
actifs en 2005 de 500 heures de travail dans l'annéemoins de 500 heures de travail
Page 19L'emploi culturel en Alsace · dossier n° 15 · janvier 2009
Source : Insee - DADS 2005
Source : Insee - DADS 2005PANORAMA DE L'EMPLOI CULTUREL
Les salariés
Des contrats à durée indéterminée plus fréquents
dans la presse et l'architecture
étant le plus souvent exercé dansPresse
un établissement n'appartenant
Spectacle vivant
et activités artistiques pas au secteur culturel. Près de
30 % ont même trois employeurs ouArchitecture
plus dans l'année.
Édition et librairie
Les deux tiers des multiactifs de laRadio et télévision
culture exercent dans le spectacle
Activités cinématographiques
vivant, les activités artistiques, ci-
nématographiques, la radio et la té-
Conservation du patrimoine
Nombre de postes de travail lévision. Ils ont en moyenne quatre
0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000 8 000 employeurs dans l’année.
Ensemble des postes de travail Dont en CDI
Ce sont également ces activités
qui offrent le moins de contrats de
vivant et des activités artistiques, et de ces salariés occupe deux postes travail à durée indéterminée (CDI),
dans les activités cinématographi- de travail dans l'année, le deuxième le plus d'emplois de courte durée.
ques. Pour près de 7 600 postes de
La multiactivité, beaucoup plus présentetravail offerts dans les activités ar-
dans le spectacle vivant et les activités artistiquestistiques et le spectacle vivant, 8
postes sur 10 correspondent à Spectacle vivant
et activités artistiques
moins de 500 heures de travail.
Presse
Dans la presse, le temps moyen
Architecture
de travail annuel est identique à
celui des activités industrielles. Dans Radio et télévision
l'architecture, il est analogue au
Édition et librairienombre moyen d'heures de travail
effectuées dans la recherche et le Activités cinématographiques
développement et dans les activités
de conseil et d'assistance. Conservation du patrimoine
Nombre de salariés
0 500 1 000 1 500 2 000 2 500Les contrats à durée indéterminée
(CDI) sont moins fréquents dans Nombre total de salariés actifs Dont salariés multiactifs
les activités culturelles que dans les
autres secteurs d'activité : 39 % au
lieu de 55 %. Dans la presse et
Répartition des salariés multiactifs
dans l'architecture, ils sont toutefois
dont l'emploi principal est hors activités culturelles*nettement supérieurs à la moyenne
régionale ce qui n'est pas le cas
Agence de publicité
dans le spectacle vivant, les activi-
Administration publique
tés artistiques, la radio et la télévision (hors secteur public d'État)
Commerceoù ils ne concernent qu’un emploi
Activités associativessalarié sur cinq.
(hors culture)
Hôtels et restaurants
Davantage de multiactivité Santé, action sociale
Agriculture
En 2005, 2 300 personnes, soit industrie - construction
un quart des salariés qui exercent Éducation
une activité dans la culture, occu- Conseils et assistance Nombre de salariés multiactifs
pent simultanément ou successive-
0 50 100 150 200 250 300 350 400 450
ment plusieurs emplois. Parmi eux,
* l'emploi principal se situe dans l'activité dans laquelle le plus d'heures de travail52 % sont des femmes. La majorité
ont été effectuées.
Page 20 L'emploi culturel en Alsace · dossier n° 15 · janvier 2009
Source : Insee - DADS 2005
Source : Insee - DADS 2005 Source : Insee - DADS 2005PANORAMA DE L'EMPLOI CULTUREL
Les salariés
Les périodes de chômage y sont plus Une saisonnalité nettement plus marquée
nombreuses. Dans ces secteurs, la dans les activités à profil artistique
part des intermittents du spectacle
1 000
Nombre de postes de travailest très importante.
800
600La multiactivité est moins répandue
400dans l'édition, la librairie, la conser-
200vation du patrimoine et l'architec-
0ture. Dans ces activités, la part des
salariés multiactifs est identique à -200
celle des salariés de l'ensemble des -400
Nombre moyen de postes : 5 800 Nombre moyen de postes : 4 800
activités économiques. -600
-800
Parmi les multiactifs, seuls 35 % Variation par rapport à l'emploi moyen annuel
-1 000
ont effectué la majorité de leur
temps de travail dans les activités Spectacle vivant et activités artistiques, activités cinématographiques,
radio et télévisionculturelles.
Presse, édition et librairie, architecture, conservation du patrimoineSur les 1 500 salariés multiactifs qui
travaillent à titre secondaire dans le
domaine culturel, 29 % exercent à a respectivement 900 et 600 postes raire de 11,8 euros. En termes de
titre principal pour une agence d'in- de moins en janvier et en décembre, salaire horaire, les appointements
térim, 15 % pour une collectivité 400 postes supplémentaires en juin. versés dans le domaine culturel dé-
territoriale et 15 % dans le com- passent de 23 % ceux de l'en-
merce. Dans de moindres propor- semble des activités, mais cet écartDes salaires
tions, ils sont aussi présents dans la est à relativiser en raison du niveausupérieurs à la moyenne
santé et l'action sociale, l'hôtellerie élevé de qualification des salariés
et la restauration, les centres et En 2005, les salariés des activités du secteur. À structure de qualifica-
villages de vacances et l'éducation. culturelles qui occupent un emploi tion comparable, l'écart serait de
en Alsace, perçoivent en moyenne 2,4 %.
18 500 euros dans l'année, soit unUne forte saisonnalité
Les rétributions sont les plus éle-salaire horaire net de 14,5 eurosde l'emploi
(calcul basé sur le nombre moyen vées dans la presse et les activités
L'emploi culturel se caractérise d'heures de travail effectuées dans de radio et de télévision. Les sala-
par une variation sensible du l'année). Dans l'ensemble des sec- riés de la presse perçoivent en
nombre de salariés et de postes of- teurs d'activité, les salariés perçoi- moyenne 17,7 euros nets de
ferts en début et fin d'année et, vent en moyenne 16 300 euros net, l'heure, ceux des activités de radio
dans une moindre mesure, lors de ce qui correspond à un salaire ho- et télévision 16,5 euros.
la période estivale. En moyenne, au
cours d'une année, 10 500 postes Salaire horaire net moyen plus élevé
de travail et 7 700 salariés sont ac- dans la presse et les activités de radio et télévision
tifs chaque jour dans le secteur de
20
Salaire moyen horaire net en eurosla culture. Le nombre de postes of-
ferts diminue en hiver (-600 en dé- Presse
18
cembre et -1 100 en janvier) ; il aug- Radio et télévision
mente en été (+500 en juillet). 16
EnsembleSpectacle vivant
des activités culturelleset activités artistiques
14Ces variations saisonnières sont Architecture
Activités cinématographiquesparticulièrement fortes dans le
Hors activités culturelles
12spectacle vivant, les activités artis-
Conservation du patrimoinetiques, cinématographiques, de ra-
10
dio et de télévision. Par rapport à
Nombre d'heures de travailÉdition et librairie
5 800 postes actifs en moyenne en moyenne dans l'année
8
chaque jour dans ces domaines, il y 800 900 1 000 1 100 1 200 1 300 1 400 1 500 1 600
Page 21L'emploi culturel en Alsace · dossier n° 15 · janvier 2009
Oct
Oct
Janv
Fév
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Sept
Nov
Déc
Janv
Fév
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Sept
Nov
Déc
Source : Insee - DADS 2005
Source : Insee - DADS 2005PANORAMA DE L'EMPLOI CULTUREL
Les salariés
Salaires et temps de travail élevés en Alsace
dans le secteur culturel
l'ensemble des régions hors24 000
Salaire moyen net dans l'année en euros
Île-de-France Île-de-France.
22 000
Évolutions différenciées
20 000 des emplois fémininsFrance métropolitaine
AlsaceFrance hors Île-de-France et masculins depuis cinq ans
Franche-Comté
18 000
Picardie
Auvergne
Lorraine Entre 2000 et 2005, l'emploi salariéProvence-Alpes-Côte d'Azur
Bretagne16 000 CorseNord-Pas-de-Calais Champagne-Ardennes exprimé en équivalent temps plein
Rhône-Alpes Centre
Haute-Normandie Aquitaine
Pays de la Loire a baissé de 10 % dans le secteurBourgogne
Poitou-Charentes14 000 Midi-Pyrénées culturel, alors que dans le mêmeLimousin Basse-Normandie
Languedoc-Roussillon
temps le nombre de salariés a aug-
Nombre moyen d'heures travaillées dans l'année
12 000 menté de 5 %.
1 000 1 100 1 200 1 300 1 400
Ainsi le volume moyen de travail
par actif salarié du secteur culturel
En termes de salaire horaire net, ture, contre 3 % dans l'ensemble passe de 0,8 à 0,7 équivalent temps
les salariés de la culture gagnent des activités. Le poids des alloca- plein (ETP). Tous les domaines cul-
en moyenne 9 % de plus en Alsace tions chômage est pourtant nette- turels, à l'exception de la conserva-
qu'en France hors Île-de-France. ment moins élevé en Alsace que tion du patrimoine, connaissent une
Avec un salaire horaire net de 14,5 dans l'ensemble du pays : -3,4 diminution.
e
euros, l'Alsace se place au 3 rang, points par rapport aux autres ré-
L'analyse de l'évolution globalederrière l'Île-de-France (19,6 euros) gions hors Île-de-France.
des professions met en évidenceet la Franche-Comté (15,2 euros), La part des indemnités de chômage
et devant la région Provence- est beaucoup plus élevée dans le une hausse du nombre de cadres et
Alpes-Côte d'Azur (14,4 euros). spectacle vivant et les activités de professions intermédiaires, au
artistiques. Elle est de 18 % en détriment des employés et des ou-
La dispersion des salaires est im- Alsace et de près de 28 % dans vriers qualifiés, dont les effectifs
portante dans le secteur de la
culture. En 2005, les 10 % des sala-
riés les moins bien rémunérés ont
Dispersion des salaires annuels nets
perçu 4 160 euros nets dans
par secteur d'activité culturellel'année, pour moins de 296 heures
45 000de travail et les 10 % des salariés
Salaire annuel net en euros
40 000les mieux rémunérés ont gagné
37 000 euros nets pour plus de 35 000
1 960 heures de travail. Le rapport 30 000
Médiane
entre ces deux montants est de 9, 25 000 e9 décile Moyennepour 2,5 dans l'ensemble des activi-
20 000
tés économiques de la région.
15 000
10 000
Les salariés des activités culturel-
5 000
les connaissent plus de périodes de er
1 décile0travail entrecoupées de périodes
de chômage que l'ensemble des
autres activités. En moyenne, ils ont
perçu 1 410 euros d'allocations chô-
mage en 2005, contre 495 euros pour Note de lecture : le salaire médian est le salaire net tel que 50 % des salariés
l'ensemble des activités. En Alsace, la gagnent plus que ce net médian et 50 % moins.
e
Le salaire du 9 décile est le salaire net tel que 10 % des salariés gagnent pluspart des indemnités de chômage
que ce salaire net médian et 90 % moins. Il sert à isoler les salaires les plus élevés.
constitue 7 % du revenu annuel des er
Le salaire du 1 décile est le salaire net tel que 90% des salariés gagnent plus
salariés dans le secteur de la cul- que ce salaire net médian et 10 % moins. Il sert à analyser les salaires les plus bas.
Page 22 L'emploi culturel en Alsace · dossier n° 15 · janvier 2009
Conservation
du patrimoine
Édition
et librairie
Activités
cinématographiques
Spectacle vivant
et activités artistiques
Architecture
Radio
et télévision
Presse
Source : Insee - DADS 2005
Source : Insee - DADS 2005PANORAMA DE L'EMPLOI CULTUREL
Les salariés
et de la librairie est voisine de celleÉvolution de l'emploi salarié en équivalent temps plein
de l'ensemble des secteurs d'acti-entre 2000 et 2005
vité de l'industrie et du tertiaire. En
Spectacle vivant revanche, pour les salariés qui tra-
et activités artistiques vaillent dans le spectacle vivant et
Activités cinématographiques les activités artistiques, la moyenne
est de trois employeurs en Alsace ;
dans les autres régions, elle atteintArchitecture
quatre employeurs.
Conservation du patrimoine
Par ailleurs, le nombre de postes
Radio et télévision qu'il faut cumuler pour obtenir un
temps plein, même s'il reste tou-
Édition et librairie jours très élevé dans le domaine de
la culture, s'est cependant légère-
Presse
ment amélioré en cinq ans. En
-35 -30 -5 0 5 2005, pour obtenir un temps plein il-25 -20 -15 -10 10 15
faut en moyenne 2,7 postes, alorsEnsemble Femmes Hommes
qu'il en fallait 2,8 en 2000. Les fem-
mes sont davantage gagnantes :baissent de 10 %. Pour les ouvriers tes masculins. Ce sont les catégories
non qualifiés, les effectifs ont été professionnelles masculines de l'in- 2,5 postes en moyenne, alors que
divisés par deux. formation, des arts et des spectacles pour les hommes 2,9 postes sont
(artistes, responsables de production, nécessaires.
Pour l'ensemble des professions, …) qui profitent d'une croissance plus
les évolutions exprimées en équiva- vive. Les principales activités bénéfi-
lent temps plein sont généralement Dans l'architecture, l'évolution des ciaires de cette amélioration sont la
proches pour les hommes et pour postes de cadres, de techniciens et conservation du patrimoine dont
les femmes. La différence d'évolu- de professions intermédiaires a été plus précisémment la gestion du
tion entre l'emploi féminin et mascu- plus rapide pour les femmes. C'est en patrimoine culturel, les activités
cinématographiques, plus particu-lin s'explique, par une proportion majeure partie un glissement du sta-
lièrement la projection de filmsmoindre de cadres et celle plus impor- tut d'employés vers celui des profes-
tante d'employées chez les femmes. sions intermédiaires. Dans les activi- cinématographiques, et enfin, la
tés cinématographiques, les deux presse. Pour l'édition-librairie où
En équivalent temps plein, l'em- tiers des postes sont masculins. seulement 2 postes suffisent en
ploi féminin a reculé un peu plus moyenne, ce sont surtout les pos-
que l'emploi masculin : 12 % contre tes féminins qui sont concernés parDes emplois salariés
9 % ; la part des postes masculins cette embellie avec 1,8 posteplus stables
se situe en 2005 à 56 % pour 54 % seulement. Si l'architecture ne
L'Alsace se distingue des autresen 2000. requiert que 2 postes, en revanche,
régions françaises par une plus les activités de spectacle vivant
grande stabilité des emplois sala- nécessitent 4,5 postes pour un em-Àl'exceptiondel'architectureetdela
conservation du patrimoine, les pos- riés de la culture. En moyenne, les ploi à temps plein féminin et même
tes masculins creusent peu à peu salariés ont deux employeurs, 6 postes pour réaliser un emploi à
l'écart. Dans la presse, notamment, contre trois dans l'ensemble de temps plein masculin. Ceci traduit
leur importance s'intensifie. l'Hexagone. l'existence d'un grand nombre
Dans le spectacle vivant et les activi- Ainsi, avec 1,2 employeur, la situa- d'emplois de courte durée.
tés artistiques, les emplois féminins tion des salariés alsaciens de l'ar-
augmentent, mais moins que les pos- chitecture, de la presse, de l'édition
Page 23L'emploi culturel en Alsace · dossier n° 15 · janvier 2009
Source : Insee-DADS 2005

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.