Les seniors et l'emploi : En 1999, la moitié des Picards ont cessé leur activité à 57 ans

De
Publié par

L'activité des seniors va se modifier suite à la réforme des retraites. Mais quelle est-elle aujourd'hui? Dès 55 ans, les nombreux dispositifs de retrait anticipé d'activité font chuter le taux d'activité. A 57 ans, la moitié des Picards sont sortis de l'emploi. L'arrivée à la cinquantaine des générations nombreuses issues du "baby-boom" et l'abaissement de l'âge de la retaite ont sensiblement rajeuni la population active des seniors dans les années 90. De plus, les femmes de ces générations sont plus souvent sur le marché du travail que leurs aînées. Les seniors qui restent en emploi, bien que moins diplômés que leurs cadets, sont plus souvent cadres ou chefs d'entreprise. Ils sont nombreux dans le secteur public, l'agriculture, les activités immobilières et financières ainsi que parmi les non salariés. Le temps partiel est une forme de retrait progressif de l'activité, qui augmente fortement après 55 ans.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N°134 - 2004
Les seniors et l’emploi :
en 1999, la moitié des Picards
ont cessé leur activité à 57 ans
L’activité des seniors va se modifier suite à la réforme des retraites. Mais quelle est-
elle aujourd’hui ? Dès 55 ans, les nombreux dispositifs de retrait anticipé d’activité
font chuter le taux d’activité. À 57 ans, la moitié des Picards sont sortis de l’emploi.
L’arrivée à la cinquantaine des générations nombreuses issues du « baby-boom »
et l’abaissement de l’âge de la retraite ont sensiblement rajeuni la population active
des seniors dans les années 90. De plus, les femmes de ces générations sont plus
1 souvent sur le marché du travail que leurs aînées. Les seniors qui restent en emploi,
bien que moins diplômés que leurs cadets, sont plus souvent cadres ou chefs
d’entreprise. Ils sont nombreux dans le secteur public, l’agriculture, les activités
immobilières et financières ainsi que parmi les non salariés. Le temps partiel
est une forme de retrait progressif de l’activité, qui augmente fortement après 55 ans.
n Picardie, au dernier recen- La sortie de l'activité se

sement général de la popula- produit entre 50 et 64 ans.
Etion de 1999, un tiers des Elle est lente jusqu'à 55 ans,




quinquagénaires n'occupent pas très rapide entre 55 et 61



d'emploi : un bon nombre a quitté le ans, âge à partir duquel le
! " marché du travail même sans avoir taux d'activité décroît plus
atteint l'âge légal de liquidation de lentement jusqu'à un niveau
!" ’ la retraite. De plus, parmi les actifs, très faible. L'inactivité se
une partie est touchée par le chô- présente sous différentes
2mage. Le taux d'activité des quin- formes : la catégorie " retrai- "
quagénaires comme leur taux d'em- tés " augmente plus rapide-
ploi sont inférieurs à ceux des ment à partir de 55 ans du
quadragénaires. Ainsi, 86,7 % des fait de l'accroissement, à
quadragénaires sont actifs contre partir de cet âge, des retraits
73,9 % des quinquagénaires. Ces anticipés du marché du tra- $%&
! "
proportions sont très proches des vail. Entre 55 et 56 ans, le #
moyennes nationales. taux d'activité passe ainsi de !" #


75 % à 68 %. Les " autres
1Dans cette étude, le terme « seniors » dé- inactifs " sont en majorité des
signe les personnes âgées de 50 ans ou plus.
femmes, notamment des femmes Dans les années 90, par rapportLeurs « cadets » sont les personnes âgées
de 25 à 49 ans. aux décennies précédentes, l'abais-n'ayant jamais ou peu travaillé ou
2 des personnes privées d'emploi sement de l'âge de la retraite a en-Le taux d’activité est le pourcentage de per-
sonnes actives (y compris les chômeurs) dans ayant cessé leurs recherches. À 57 traîné une baisse de l'activité des
la population d’une classe d’âge donnée. Le ans, la moitié des Picards sont sortis plus âgés : en 1975, les trois quarts
taux d’emploi s’établit en rapportant le nombre
de l’emploi (58 ans pour les hommes des hommes âgés de 60 à 64 ans
de personnes occupant un emploi à la popula-
tion totale pour une catégorie d’âge donnée. et 55 ans et demi pour les femmes). travaillaient. En 1990, ils ne sont
EMPLOI % , ) "
2 # " * 2 # %# *
% %











& %
()* &
- -
()*
/ /
+
+
& % ’

& ’



/ - / - / - / -
+" +"
plus que 12 %. Entre 55 et 59 ans, la
$ %
proportion d'hommes actifs est pas-
( # # # # ) # *
sée de 81 % à 70 %. En revanche, les








évolutions de l'activité féminine sont
+# . moins nettes, dans la mesure où la
baisse tendancielle de l'activité aux
0 # , ,-âges élevés est en partie compensée
1"" # % , ,/
par la généralisation de l'activité fé- 1"" # # , ,
minine. Ainsi, si les taux d'activité des
!! " # $

% & $ hommes quinquagénaires ont baissé
" # $ ’()’ % ! ( *
entre 1975 et 1999, ceux des femmes
!!
% !! " # $ !!
! " % *du même âge ont augmenté.
Toutes ces évolutions seront for-
plus augmenté entre 1990 et 1999. âges où les taux d'activité et d'emploitement remises en cause avec les
Ceci tient d'abord aux évolutions dé- ont augmenté entre 1990 et 1999.conséquences prévisibles de la ré-
mographiques qui se sont traduites Le taux d'activité des femmes aforme des retraites votée en 2003.
par un relatif rajeunissement de l'en- augmenté sensiblement : +12,6Celle-ci devrait entraîner une aug-
semble des quinquagénaires ; les ef- points. Les changements démogra-mentation de l'activité des seniors et
fectifs des 50-54 ans (âges atteints phiques, qui contribuent à l'augmen-accentuer le vieillissement de la po-
3 par les premières générations issues tation du taux d'activité pour 2,7pulation active .
du " baby-boom " de l'après-guerre), points, viennent ajouter leurs effets à
ont en effet crû de 46 % en 9 ans tan- ceux des modifications des compor-
Rajeunissement et féminisation
dis que ceux des 55-59 ans dimi- tements d'activité (+9,9 points). La
des actifs de 50 à 59 ans nuaient de 11,7 %. La présence plus croissance du taux d'activité des fem-
importante des femmes sur le marché mes de 50 à 59 ans est donc essen-Depuis 1990, si les taux d'activité
du travail est la deuxième cause de la tiellement due à leur présence plusdes plus de 60 ans continuent de bais-
forte augmentation des taux d'activité massive que par le passé sur le mar-ser, ceux des quinquagénaires remon-
à ces âges. ché du travail.tent, chez les hommes mais encore
Chez les hommes de 50 à 59 ans, L'augmentation des taux d'activitéplus chez les femmes. Cette augmen-
la progression des taux d'activité (+4,8 en Picardie a été plus forte qu'entation résulte de la conjugaison d'un
points) est essentiellement due au France. Cependant, il ne s'agit queeffet démographique et de la crois-
choc démographique. À structure dé- d'un rattrapage de la Picardie où lesance de l'activité féminine.
mographique identique à celle de mouvement de hausse de l'activitéLes quinquagénaires constituent la
1990, on aurait observé en 1999 une féminine a commencé plus tardive-génération dont le taux d'activité a le
très faible augmentation de leur taux ment. Ainsi, le taux d'activité des Pi-
d'activité (+1,5 point) imputable en cardes de 50 à 59 ans était de 10
3« Main-d’œuvre à l’horizon 2015 pour la Picar- grande partie à l'intensification des points plus faible à celui des Françai-
die : avec la réforme des retraites, croissance
sorties de l'emploi à partir de 55 ans. ses en 1990 ; il ne l'est plus que de 2sensible et vieillissement accentué » Anne Evrard,
Insee Picardie Relais n° 131 - 2004 Chez les hommes, ce sont les seuls points en 1999.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.