Lot-et-Garonne et Dordogne, marqués davantage par la pauvreté

De
Publié par

En 2008, la moitié des ménages aquitains dispose pour vivre de 1 560 euros par mois et par unité de consommation. Ce niveau de vie médian est à peine supérieur à celui de la France de province. Avec un niveau de vie inférieur à 950 euros mensuels, un Aquitain sur huit vit sous le seuil de pauvreté. En Lot-et-Garonne et Dordogne, c’est une personne sur six. La pauvreté est plus fréquente à la campagne qu’à la ville. Les familles monoparentales, les personnes seules, ainsi que les jeunes sont les plus exposés à la pauvreté. Lot-et-Garonne et Dordogne, plus touchés par la pauvreté Être monoparent ou seul expose davantage à la pauvreté Les jeunes plus touchés par la pauvreté Encadré Source
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 57
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

REVENUS - SALAIRES
Lot-et-Garonne et Dordogne, marqués davantage par la pauvreté
En 2008, la moitié des ménages aquitains dispose pour vivre de 1 560 euros par mois et par unité de consommation.
Ce niveau de vie médian est à peine supérieur à celui de la France de province.
Avec un niveau de vie inférieur à 950 euros mensuels, un Aquitain sur huit vit sous le seuil de pauvreté. En Lot-et-
Garonne et Dordogne, c’est une personne sur six. La pauvreté est plus fréquente à la campagne qu’à la ville. Les fa-
milles monoparentales, les personnes seules, ainsi que les jeunes sont les plus exposés à la pauvreté.
En 2008, la moitié des ménages aquitains dispose pour vivre de Le niveau de vie des plus aisés est trois fois plus élevé
plus de 18 720€ annuels par unité de consommation (UC), que celui des plus modestes
soit 1 560€ par mois. Ce niveau de vie médian est légèrement Aquitaine Province France métro.
supérieur (10€ mensuels de plus) à celui de la France de pro- Niveau de vie des ménages par unité de consommation (UC)
Niveau de vie médian en€ (1) . . . 18 723 18 605 18 986vince et inférieur (22€/mois de moins) à celui de la métropole.
er1 décile en€ (2) . . . . . . . . . . . . 10 622 10 490 10 523Le revenu disponible (déduit des impôts directs et augmenté
e9 décile en€ (3) . . . . . . . . . . . . . 33 752 33 417 35 549des prestations sociales), exprimé en niveau de vie, tient
Rapport interdéciles (4) . . . . . . . . 3,2 3,2 3,4
compte des “économies d'échelle” réalisées lorsque plusieurs
Pauvreté des ménages (%)personnes vivent ensemble dans le même ménage. Tous les
Taux de pauvreté (5). . . . . . . . . . . 12,7 13,2 13,0membres d'un ménage ont ainsi le même niveau de vie.
Intensité de la pauvreté (6) . . . . . . 18,3 18,5 18,9
Pour 10 % des Aquitains les plus modestes, le niveau de vie
Part des prestations sociales dans le revenu disponible moyen (%)n’atteint pas 10 620€ par an (885€ mensuels) tandis qu’il dé-
Ensemble des ménages. . . . . . . . . 3,7 4,1 4,0
passe 33 750€ par an (2 810€ pour les 10 % les Ménages pauvres . . . . . . . . . . . . . 28,5 30,6 31,5
plus aisés, soit un rapport de 3,2. Source : Insee, Revenus disponibles localisés 2008
(1) La moitié des personnes appartiennent à un ménage dont le niveau de vie par UC
est inférieur à cette valeur et le niveau de vie par UC de l'autre moitié est supérieur.
(2) 10 % des personnes à un ménage dont le niveau de vie par UC estLot-et-Garonne et Dordogne,■
inférieur à ce seuil.
plus touchés par la pauvreté (3) 10 % des appartiennent à un ménage dont le niveau de vie par UC est
supérieur à ce seuil.
e er(4) Rapport entre le 9 et le 1 décile.
Un Aquitain sur huit vit sous le seuil de pauvreté, soit avec (5) Part de la population appartenant à un ménage dont le niveau de vie est inférieur
au seuil de pauvreté.moins de 950€ mensuels. La pauvreté affecte plus le (6) Mesure la distance entre le niveau de vie médian de la population pauvre et le
seuil de pauvreté.Lot-et-Garonne et la Dordogne où le taux de pauvreté se situe
La population pauvre en Aquitaine a un niveau de vie médian égal à 81,7 % du seuil
de pauvreté.autour de 16 %. Dans les trois autres départements, bordant l’o-
céan Atlantique, ce taux s’établit entre 11 % et 12 %. Les Lan-
des affichent le taux de pauvreté le plus bas de la région, le seuil Dans le milieu rural, 15 % de la population des ménages aqui-
plafond du niveau de vie des 10 % des plus modestes y est le tains vit avec moins de 950€ mensuels contre moins de 12 %
plus élevé (920€/mois). Dans ce département, les inégalités de dans le milieu urbain. Les disparités départementales sont plus
niveaux de vie sont aussi les moins marquées, le rapport entre prononcées pour le premier que pour le second. Entre
ceux des plus modestes et des plus aisés est de 2,9. Lot-et-Garonne, le plus affecté par la pauvreté et les Landes, les
moins touchées, l’écart est de 6 points pour les taux dans l’es-
e pace rural et de 4 pour l’espace urbain.Le Lot-et-Garonne au 16 rang
des départements les plus pauvres Que ce soit en zone urbaine ou rurale, le risque de pauvreté est
moins fréquent dans les couronnes des pôles que dans les pôles
eux-mêmes. Ces couronnes abritent probablement plus de zo-
nes de résidence pavillonnaire qui accueillent des ménages aux
Dans l'espace urbain, un meilleur niveau de vie autour
des pôles, dans le rural aussi
Taux de pauvreté (%)
Taux (%) Niveau de vie
médian mensuel (€) FranceAquitaine Province16,0 métro.13,5
11,5 Pôle urbain . . . . . . . . . . . 1 603 12,4 15,1 14,5
Couronne périurbaine . . . 1 608 9,5 8,0 7,8
© IGN - Insee 2011 Commune multipolarisée. 1 579 10,7 9,9 9,9
Ensemble urbain . . . . . . . 1 603 11,7 12,9 12,7
Pôle rural. . . . . . . . . . . . . 1 470 14,6 14,6 14,6
Couronne pôle rural. . . . . 1 527 11,9 11,2 11,2
Autrescommunesespacerural 1 467 15,3 14,4 14,4
Ensemble rural . . . . . . . . 1 469 15,0 14,4 14,4
Taux de pauvreté par département Niveau de vie en Aquitaine et pauvreté selon la catégorie d’espace
Source : Insee, DGFiP, Revenus disponibles localisés 2008 Source : Insee, Revenus disponibles localisés 2008
INSEE AQUITAINE 16 L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2010 EN AQUITAINEREVENUS - SALAIRES
Sourcerevenus confortables à la recherche d’un meilleur cadre de vie
tandis que les pôles concentrent plus fréquemment des loge- Les éléments présentés ici proviennent du traitement des déclarations de
revenus et des données de la taxe d’habitation. Les prestations sociales,ments sociaux où vivent des personnes à faibles ressources.
versées principalement par les caisses d’allocations familiales, la mutualité
sociale agricole et la caisse nationale d’assurance vieillesse, sont estimées
Être monoparent ou seul expose davantage■ par applications de barèmes. Cette opération vient compléter, d’une part,
à la pauvreté l’enquête Revenus fiscaux qui permet d’obtenir, tous les ans, les revenus
déclarés et les taux de pauvreté au niveau national, et d’autre part, les ré-
Les familles monoparentales, composées le plus souvent d’une sultats de l’exploitation “Revenus fiscaux localisés” qui permet de
mère et de son ou ses enfants, sont les plus exposées à la pau- produire des indicateurs sur les revenus déclarés à un niveau
géographique fin.vreté. Malgré les prestations sociales perçues, la moitié d’entre
Les statistiques produites à partir des sources fiscales ne portent que sur leselles disposent du plus bas niveau de vie par rapport aux autres
ménages dits “ordinaires”. Les personnes résidant en foyer, en maisons de
types de ménage, soit moins de 1 200€ par mois. La pauvreté retraite, en hôpitaux ainsi que les sans-abri sont exclues. Les situations les
affecte trois familles monoparentales sur dix. Elle touche aussi plus accentuées de pauvreté ne sont ainsi pas prises en compte. Par ail-
particulièrement les personnes seules, une sur cinq, et un peu leurs, une partie des revenus du patrimoine n’est pas incluse dans les sta-
tistiques, n’étant pas déclarée à l’administration fiscale.plus les femmes que les hommes.
Lorsque les charges financières ne reposent plus sur une seule
personne, mais sur un couple, la pauvreté a moins de prise. Elle
en a encore moins si les couples n’ont pas d’enfant, seuls 7,7 %
d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté. Un couple sans en- Définitions
fant sur deux dispose d’au moins 1 760€, c’est moitié plus de Revenu disponible : le revenu disponible d’un ménage comprend les re-
ce dont dispose une famille monoparentale sur deux. venus d’activité, les pensions de retraite et les indemnités de chômage, les
revenus du patrimoine, les transferts en provenance d’autres ménages et
Vivre en couple expose moins à la pauvreté les prestations sociales. Quatre impôts directs sont pris en compte : l’im-
pôt sur le revenu, la taxe d’habitation, la contribution sociale généralisée
Taux de pauvreté (%)
Niveau de vie (CSG) et la contribution à la réduction de la dette sociale (CRDS).
Francemédian mensuel (€) Niveau de vie : revenu disponible du ménage divisé par le nombre d’uni-Aquitaine Province métro.
tés de consommation (UC). Le niveau de vie est donc le même pour tous
Ménage monoparental . 1 183 28,4 31,2 29,5
les individus d’un même ménage. Le nombre d’unités de consommation
Couple sans enfant . . . 1 755 7,7 7,1 6,9 erest calculé selon le principe suivant : le 1 adulte compte pour 1, les au-
Couple avec enfant. . . 1 614 9,6 10,9 10,8 tres personnes de 14 ans ou plus pour 0,5 et les enfants de moins de
Ménage complexe * . . 1 535 13,7 18,0 20,9 14 ans pour 0,3.
Femme seule . . . . . . . 1 323 20,9 19,7 18,0 Le niveau de vie médian est celui au-dessus duquel se situe une moitié de
Homme seul. . . . . . . . 1 384 20,1 19,2 18,1 la population, l’autre se situant en dessous.
Niveau de vie en Aquitaine et pauvreté selon le type de ménage Seuil de pauvreté : calculé par rapport à la médiane de la distribution na-
Source : Insee, Revenus disponibles localisés 2008 tionale des niveaux de vie. Les seuils traditionnellement retenus par
* ménages complexes : ménages (au sens du recensement) constitués de plusieurs
l’Insee et l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion socialecouples et ménages où les différences d'âge entre les membres ne permettent pas de
considérer des liens parents-enfants plausibles sont fixés à 60 % ou à 50 % du niveau de vie médian ; le seuil à 60 %
étant privilégié en France et en Europe.
Un individu ou un ménage est considéré comme pauvre lorsque son ni-
Les jeunes plus touchés par la pauvreté■ veau de vie est inférieur au seuil de pauvreté.
Taux de pauvreté : correspond à la proportion d’individus dont le niveau
Un enfant est pauvre si sa famille vit sous le seuil de pauvreté.
de vie est inférieur à ce seuil, soit 949 euros par mois en France en 2008.
En Aquitaine, c’est le cas de 15,9 % des enfants mineurs. La Intensité de la pauvreté : correspond à l’écart entre le niveau de vie mé-
pauvreté n’épargne pas non plus les jeunes adultes de 20 à dian des personnes pauvres et le seuil de pauvreté rapporté au seuil de
24 ans, elle concerne 17,5 % d’entre eux. L’absence d’emploi, pauvreté. Elle permet de mesurer si les niveaux de vie des plus pauvres
sont éloignés du seuil de pauvreté.le chômage ou les emplois précaires les fragilisent, d’autant
Type d’espace : il permet de distinguer les espaces à dominante urbaineplus qu’ils ne peuvent prétendre au RMI s’ils n’ont pas d’enfant
des espaces à dominante rurale.
à charge ou à venir. En Gironde et Pyrénées-Atlantiques, dépar-
Leurs définitions figurent en annexe.
tements les plus urbanisés et les plus jeunes de la région, ces
jeunes adultes sont même plus affectés que leurs cadets.
Après 30 ans, la pauvreté est nettement moins fréquente avec un
taux se situant autour de 11 %. Cependant, elle touche plus les
personnes du quatrième âge : près de 14 % des personnes qui vi-
vent dans un ménage dont le chef a au moins 75 ans sont concer-
nées. À ces grands âges, les ménages sont souvent composées de
femmes, les hommes ayant une espérance de vie moins longue.
La plupart d’entre elles n’ont pas occupé d’emploi salarié et les
pensions, pensions de réversion ou minimum vieillesse qu’elles
POUR EN SAVOIR PLUS...perçoivent constituent de faibles ressources.❒
Site Insee :Mireille DALLA-LONGA
www.insee.fr --> thème Revenus-SalairesInsee Aquitaine
L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2010 EN AQUITAINE 17 INSEE AQUITAINE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.