Nouveau tassement de l'emploi salarié au 2e trimestre 2006

De
Publié par

L’emploi salarié régional baisse à nouveau de 0,1% au 2e trimestre 2006. L’industrie est seule responsable de ce fléchissement. La hausse de l’emploi se confirme dans le Territoire de Belfort (+0,4%). Les effectifs progressent dans les petits établissements, mais reculent sensiblement dans ceux de 50 salariés et plus.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
CONJONCTURE
Lemploi salarié régional baisse à nouveau de 0,1% au 2etrimestre 2006. Lindustrie
est seule responsable de ce fléchissement. La hausse de lemploi se confirme dans le Territoire de Belfort (+0,4%). Les effectifs progressent dans les petits établissements, mais reculent sensiblement dans ceux de 50 salariés et plus.
EnFranche-Comté, lemploi salarié baisse, comme au tri-mestre précédent, de 0,1%
au 2e trimestre 2006. Pour le cinquième trimestre con-sécutif, lindustrie enregistre un recul de lordre de 1,0%
de ses effectifs. Lemploi re-bondit dans le commerce (+0,5% après  0,8% au tri-
mestre précédent). Les effec-tifs de la construction pro-gressent toujours à un rythme élevé (+0,9%).
Sur un an, lemploi en Fran-che-Comté progresse faible-ment (+0,1%), tandis quil augmente de 0,7% au niveau national. La bonne tenue des services (+2,9%) et le remar-quable dynamisme de la
construction (+4,5%) com-pensent les lourdes pertes de lindustrie ( 3,7%). Au 2etrimestre 2006, le Ter-
ritoire de Belfort confirme son redressement (+0,4%) amorcé au printemps 2005.
Nº 26 - Novembre 2006
E n r e v a n c h e , l a H a u t e -Saône enregistre un repli sensible ( 0,4%). Sur un an, seul le Territoire de Belfort connaît une hausse importante de lemploi sala-rié (+1,1%). Lemploi recule
légèrement dans le Jura et en Haute-Saône. Au 2etrimestre 2006, la si-tuation dans les entrepri-ses de moins de 50 sala-riés est favorable (+0,8%). Tous les secteurs sont créa-
Évolution trimestrielle de lemploi salarié par départementen % 2etrim. 3etrim. 4etrim. 1ertrim. 2etrim. 4 derniers 2005 2005 2005 2006 2006 trimestres Doubs  0,2 +0,1 +0,2  0,3 +0,1 +0,1 Jura  0,4  0,1 +0,3  0,2  0,2  0,2 Haute-Saône  0,1  0,1 +0,1 +0,4 0,4  0,1 Territoire de Belfort 0,0 +0,3 0,0 +0,4 +0,4 +1,1 Franche-Comté  0,3 +0,1 +0,2  0,1 0,1 +0,1 France +0,1 0,0 +0,3 +0,1 +0,3 +0,7 Sources : URSSAF - INSEE (données CVS)
info web
teurs demploi, notamment enregistrent des baisses celui des services (+1,3%). conséquentes. Dans les grands établisse- Sur un an, lemploi reste très ments, lemploi repart à la dynamique dans les petits baisse ( 0,8%), après la établissements (+2,0%). Les p a u s e d u 1e r services r i m e s t r e . t et la construction con-Lindustrie et les services naissent une très forte crois-
Évolution de lemploi salarié en Franche-Comté selon le secteur et la taille de létablissementen % 2e 4 2006 derniers trimestres trimestre Inférieure Supérieure Inférieure Supérieure Ensemble à 50 à 50 Ensemble à 50 à 50 salariés salariés salariés salariés Industrie  1,0 +0,3  1,6  3,7  1,6  4,6 Construction +0,9 +0,9 +1,3 +4,5 +4,4 +5,2 Commerce +0,5 +0,2 +1,2 +0,3 +0,7  0,8 Services +0,5 +1,3  0,6 +2,9 +3,8 +2,0 Ensemble  0,1 +0,8  0,8 +0,1 +2,0  1,6 Sources : URSSAF - INSEE (données CVS)
Évolution de lemploi salarié des principaux secteurs dactivité en Franche-Comté sur un an (données brutes)en % rritoire DoubsJuraHaute-SaônedTeeBelfortFranche-Comté ires +1,6  1,3  2,4 NS  0,3 foyer  8,5  9,2  1,6 NS  7,5  5,6 NS /// NS  5,0 caniques  1,4  0,3  1,8 +2,5  0,3 ctriques et électroniques  1,1 NS NS  10,0  5,6 NS  0,7 +0,1 NS  0,1  2,8  5,2 NS  21,0  6,5 es métaux  4,1 +0,8  5,5  1,6  3,0 mobile +2,7  0,2  1,4 NS +0,8 +0,5  2,8 +3,3  1,8  0,1 +0,2 +1,8 +0,4  1,7 +0,3  1,2  3,0 +0,4 +2,4  0,9 +1,7 +0,7 NS NS +1,0 eprises +2,3 +2,0 +4,8 +5,6 +3,4 eprises (hors intérim) +0,5 +15,6 NS +16,7 +5,4  1,4 +2,7 +4,4  0,3 +0,6 s hôpitaux publics) +6,1 +1,7 +2,1 +0,5 +3,8 onnées brutes) NS : non significatif statistiquement /// : indisponible ou couvert par le secret statistique
Industries agricoles et alimenta Industries des équipements du Industrie automobile Industries des équipements mé Industries des équipements éle Industrie du bois et du papier Chimie, caoutchoux, plastiques Métallurgie et transformation d Commerce et réparation auto Commerce de gros Commerce de détail Transports Activités financières Conseils et assistance aux entr Services opérationnels aux entr Hôtels et restaurants Santé, action sociale (y compri Sources : URSSAF - INSEE (d
sance. En revanche, les très lourdes pertes dans lindus-trie ( 4,6%) et le repli du com-merce expliquent le fléchisse-ment de lemploi dans les grandes structures ( 1,6%).
Nº 26 - Novembre 2006 www.insee.fr insee-contact@insee.fr 0 825 889 452 (0,15/mn)
tSeumreunntadna,nlselmespléoqirueiculefor-INSEEFranche-Comté « le Major » pements83, rue de Dole - BP 1997 25020 BESANÇON Cedex dulefsoyer,ilpaecmhiemntise-élpelactsrtiurgieTél : 03 81 41 61 61 et équ quesFax : 03 81 41 61 99 et électroniques. Il progresseDirecteur de la publication : Didier Blaizeau nettement dans les servicesRédacteur en chef : aux entreprises et la santé-PMaitsrieceenPeprarogn action sociale.„Maurice Bogueet:, Yves Naulin Éric HANRIOT© INSEE 2006 - dépôt légal : Novembre 2006
MÉTHODE
Source Les données proviennent des déclarations faites par les employeurs aux URSSAF (Union de Recouvrement de Sécurité Sociale et des Allocations Familiales) pour le versement des cotisations sociales. Transmises chaque trimestre à lINSEE, elles font lobjet dun traitement statistique permettant la mesure de lévolution conjoncturelle de lemploi salarié. La compétence des URSSAF sétend à la presque totalité du secteur privé, et àunepartieseuletmatenntedreulsèevcetnetuprapsudbleicso(lnernésgeimmble(d1)es titulaires de la fonc-tion publique dÉ e).
Champ Le champ retenu pour ce document comprend le secteur privé marchand, à lexception de lagriculture, lénergie, la recherche et développement, lintérim et les stagiaires AFPA. Sont ajoutés les effectifs de la SNCF (secteur transports), de la Banque de France (secteur activités financières) et des hôpitaux publics (secteur santé). Globalement, le champ étudié couvre près de 70% de lemploi salarié en Franche-Comté.
(1) pour plus de précision, consulter la note méthodologique sur le site Internet de l’INSEE http://www.insee.fr/fr/insee_regions/f-comte/rfc/conjoncture/accueil_conjoncture.htm rubrique emploi salarié ou la demander au service diffusion de la direction régionale de Franche-Comté
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.