Pauvreté-précarité en Lorraine : tableau de bord 2004

De
Publié par

Ce nouveau dispositif d’observation de la pauvreté, réalisé avec le partenariat d’un grand nombre d’acteurs publics de la région, permet de consulter des indicateurs clés sur la problématique de la précarité dans notre région pour les années 2003 et 2004. En 2004, la Lorraine compte 10 000 pauvres supplémentaires. Ainsi, 237 376 Lorrains, soit 12% de la population lorraine âgée de moins de 65 ans, vivent sous le seuil de pauvreté. Les femmes et surtout les enfants sont particulièrement affectés par la pauvreté : 106 000 enfants et 75 000 femmes vivent sous le seuil de pauvreté, soit près de 3 000 enfants et 4 000 femmes supplémentaires en une année.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 33
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/lorraine
°36 Pauvreté-précarité en Lorraine :N

Faisant suite à la publication “Pauvreté-précarité en Lorraine”, ce tableau
de bord souhaite compléter l’ouvrage par la mise à disposition
PRÉFECTURE d’indicateurs pertinents, permettant ainsi un suivi régulier de la pauvreté
DE LA RÉGION LORRAINE
DIRECTION RÉGIONALE dans les départements de la région Lorraine.
DES AFFAIRES
SANITAIRES ET SOCIALES
DE LORRAINE
DIRECTION RÉGIONALE DU
TRAVAIL, DE L’EMPLOI ET DE
LA FORMATION PROFESSIONNELLE Ce nouveau dispositif d’observation de Resteque la Lorraineenregistreprèsde
la pauvreté, réalisé avec le partenariat d’un 38 000 travailleurs pauvres. Les couples
grand nombre d’acteurs publics de la région, avec enfants sont sur-représentés dans
permet de consulter des indicateurs clés sur cette catégorie, alors que les familles mono-
la problématique de la précarité dans notre parentales et les isolés y sont sous-repré-
région pour les années 2003 et 2004. sentés.
En 2004, la Lorraine compte 10 000 pau- Dans ce contexte de précarité croissante,
vres supplémentaires. Ainsi, 237 376 Lor- les Lorrains bénéficiant du Revenu Minimum
rains, soit 12% de la population lorraine d’Insertion sont encore plus nombreux en
âgée de moins de 65 ans, vivent sous le 2004 (+7 000 personnes), et particulièrement
seuil de pauvreté. Les femmes et surtout les en Moselle. La population couverte par le
enfants sont particulièrement affectés par la RMI représente 5% de la population lorraine
pauvreté : 106 000 enfants et 75 000 fem- des 25-64 ans. Peu d’allocataires de 15 à
mes vivent sous le seuil de pauvreté, soit 24 ans bénéficient de cette prestation, mal-
près de 3 000 enfants et 4 000 femmes gré tout leur nombre progresse rapidement
supplémentaires en une année. (+22% entre 2003 et 2004).
Les taux de pauvreté diffèrent peu d’un dé-
partement lorrain à l’autre. La pauvreté est
un peu moins répandue en Moselle (11,5%
de la population de moins de 65 ans, contre
Françoise CABESSUT
12,6% en Meurthe-et-Moselle, 12,6% dans les
Vosges et 12,9% en Meuse). Jean-René DERUYCK
La majorité des allocataires à bas revenus Thierry GUILLAUME
n’ont pas d’emploi (62%). Il s’agit principale-
ment de personnes isolées ou de familles
monoparentales et dans une moindre me-
sure de couples avec ou sans enfants. En
2004, cette population sans emploi est en-
core plus touchée par le développement de
la précarité dans notre région, avec tout
particulièrement une hausse significative
pour les couples et les hommes isolés.
VPauvreté monétaire
Disparités des revenus par unité de consommation
En Lorraine, en 2002, la moitié de la population appartient à un ménage qui déclare un revenu fiscal par unité de consom-
mation inférieur à 14 381 euros. Les départements de la Meuse et des Vosges sont en deça de ce seuil. Toutefois, les
inégalités sont plus marquées en Meurthe-et-Moselle avec des revenus supérieurs plus élevés et des revenus inférieurs
plus faibles.
Meurthe-et-
Revenu fiscal par UC Années Meuse Moselle Vosges Lorraine
Moselle
Nombre d’UC (1) 2002 453 078 123 999 652 316 247 698 1 477 092
2001 450 363 123 785 648 930 246 782 1 469 861
Évol. 1% 0% 1% 0% 0%
Médiane en € (2) 2002 14 807 13 590 14 443 13 951 14 381
2001 14 340 13 122 13 986 13 573 13 940
Évol. 3% 4% 3% 3% 3%
er1 décile en € (3) 2002 5 524 5 726 5 552 5 999 5 647
2001 5 397 5 572 5 459 5 861 5 523
Évol. 2% 3% 2% 2% 2%
ème
2 décile en € (3) 2002 8 640 8 242 8 613 8 604 8 583
2001 8 388 7 944 8 357 8 374 8 330
Évol. 3% 4% 3% 3% 3%
ème
9 décile en € (3) 2002 28 415 25 231 27 545 25 850 27 378
2001 27 545 24 504 26 644 25 156 26 519
Évol. 3% 3% 3% 3% 3%
Rapport 2002 5,1 4,4 5,0 4,3 4,8
inter-décile (4) 2001 5,1 4,4 4,9 4,3 4,8
Évol. 0 pt 0pt 0,1 pt 0pt 0pt
Part des ménages 2002 43 47 44 45 44
non imposés (en %) 2001 43 48 44 45 44
Évol. 0 pt -1 pt 0pt 0pt 0pt
Sources : Insee - DGI - Revenus fiscaux des ménages
(1) L’unité de consommation est préconisée pour comparer les Vosges : un éventail de revenus plus réduit
niveaux de revenus entre zones et pour analyser les inégalités de
Rapport inter-décilerevenu à l’intérieur d’une zone.
Le revenu fiscal par unité de consommation (UC) est le revenu du 5,1
ménage rapportéaunombred’unitésdeconsommation quile 5
5composent.
4,8Lesunitésdeconsommationsontcalculées selon l’échelle d’équi-
valence ainsi définie :
- le premier adulte du ménage compte pour une unité de consom-
mation,
4,4
- les autres personnes de 14 ans ou plus comptent chacune pour
4,3
0,5,
- les enfants de moins de 14 ans comptent chacun pour 0,3.
(2) La médiane du revenu fiscal par unité de consommation par-
4
LorraineMeurthe-et- Meuse Moselle Vosgestage les personnes en deux groupes : la moitié des personnes ap-
Mosellepartient à un ménage qui déclare un revenu par UC inférieur à
cette valeur et l’autre moitié présente un revenu par UC supé- Meuse et Vosges : plus de ménages non imposés
rieur.
(3) Les déciles du revenu fiscal par UC décrivent la distribution Part des ménages non imposés (%)
48des revenus par tranche de 10% des personnes. Le premier dé-
47cile (D1) est tel que 10% des personnes appartiennent à un mé-
47
nage qui déclare un revenu par UC inférieur à cette valeur et 90%
46présentent un revenu supérieur. Le deuxième décile (D2) est tel
45que 20% des personnes appartiennent à un ménage qui déclare
45
un revenu par UC inférieur à cette valeur et 80% présentent un
44 44
revenu supérieur. Le neuvième décile (D9) est tel que 90% des 44
43personnes appartiennent à un ménage qui déclare un revenu par
43
UC inférieur à cette valeur et 10% présentent un revenu supé-
rieur. 42
41(4) Le rapport inter-décile (D9/D1) établit le rapport entre les reve-
LorraineMeurthe-et- Meuse Moselle Vosgesnuspar UC lesplusélevéset les plus faibles, en ôtant dechaque
Moselle
côté les 10% de personnes aux revenus les plus extrêmes.
Sources : Insee-DGI-Revenus fiscaux des ménages 2002
2Allocataires et seuil de pauvreté
Allocataires à bas revenus de moins de 65 ans
En Lorraine, le nombre d’allocataires à bas revenus ne cesse d’augmenter (+6,1% entre 2003 et 2004, soit 5 800 allo-
cataires supplémentaires qui représentent 10 000 personnes avec conjoint et enfants). Et si l’on raisonne sur la popula-
tion couverte, plus de 237 000 personnes vivent en 2004 sous le seuil de pauvreté. Les personnes les plus touchées
restent les enfants et les femmes. Isolement et monoparentalité sont synonymes de forte dépendance aux prestations,
ces dernières représentent jusqu’à plus de 80% du revenu pour ces profils de ménage.
Meurthe-et-
Années Meuse Moselle Vosges Lorraine
Moselle
Population de référence 2004 609 039 157 938 875 353 313 000 1 955 330
moins de 65 ans (1) 2003 608 080 158 060 875 366 313 489 1 954 995
Nombre d’allocataires 2004 107 585 23 288 133 732 52 612 317 217
de moins de 65 ans 2003 107 218 23 081 133 707 52 491 316 497
Évol. 0,3% 0,9% 0,0% 0,2% 0,2%
Nombre d’allocataires à 2004 34 061 8 317 41 732 15 991 100 101
2003 32 295 7 978 38 907 15 163 94 343bas revenus avec seuil
à 50% (2) Évol. 5,5% 4,2% 7,3% 5,5% 6,1%
Population couverte 2004 76 774 20 384 100 751 39 467 237 376
à bas revenus 2003 73 611 19 925 95 687 37 885 227 108
Évol. 4,3% 2,3% 5,3% 4,2% 4,5%
dont : adultes femmes 2004 24 634 6 320 31 996 12 257 75 207
2003 23 507 6 133 30 255 11 688 71 583
Évol. 4,8% 3,0% 5,8% 4,9% 5,1%
dont : adultes hommes 2004 18 614 4 510 22 763 8 820 54 707
2003 17 559 4 350 20 897 8 375 51 181
Évol. 2,8% 2,6% 4,5% 2,7% 3,5%
dont : enfants 2004 33 312 9 482 45 699 18 275 106 768
2003 32 344 9 372 44 318 17 719 103 753
Évol. 2,8% 2,6% 4,5% 2,7% 3,5%
dont : autres (3) 2004 214 72 293 115 694
2003 201 70 217 103 591
Évol. 2,8% 2,6% 4,5% 2,7% 3,5%
Dépendance
aux prestations (%) (4)
Femmes isolées 2004 73,4 75,8 72,7 71,2 73,0
2003 72,8 75,6 72,3 70,2 72,5
Hommes isolés 2004 80,5 82,2 80,6 78,1 80,3
2003 78,8 82,1 78,9 76,8 78,8
Familles 2004 69,8 70,2 65,9 65,0 67,4
monoparentales 2003 69,2 69,2 65,0 64,7 66,7
Couples 2004 50,2 46,1 44,2 43,3 46,4
sans enfant 2003 50,0 42,9 43,3 41,3 45,4
Couples 2004 48,1 40,0 42,1 41,2 43,5
avec enfant(s) 2003 46,1 38,7 40,9 39,9 42,1
Taux de pauvreté 2004 12,6 12,9 11,5 12,6 12,1
2003 12,1 12,6 10,9 12,1 11,6(%) (5)
Sources : Caf de Lorraine - Insee, estimations localisées de population
(1) Insee, estimations localisées de population.
(2) Seuil de pauvreté monétaire relative correspondant à 50% de la médiane des revenus par unité de consommation de la population vi-
vant en France, soit 719 euros en 2002 (année de référence des revenus pour les fichiers CAF au 31 décembre 2003) et 735 euros en
2003 (année de référence des revenus pour les fichiers CAF au 31 décembre 2004).
(3) Autres personnes à charge.
(4) Part des prestations dans le revenu.
(5) Population couverte par les CAF sous le seuil de pauvreté rapportée aux estimations localisées de population des moins de 65 ans.
3Pauvreté et activité professionnelle
Allocataires à bas revenus de moins de 65 ans par type de ménage
L’absence de travail est un facteur déterminant de la pauvreté. La majorité (62%) des ménages sous le seuil de pauvreté
n’ont pas de travail. L’absence de travail touche davantage les personnes isolées ou seules avec des enfants, avec une
hausse relative inquiétante pour les couples et les hommes isolés.
Meurthe-et-
Type de ménage Années Meuse Moselle Vosges Lorraine
Moselle
Femme isolée 2004 6 413 1 502 7 295 2 680 17 890
2003 6 112 1 408 6 830 2 562 16 912
Évol. 4,9% 6,7% 6,8% 4,6% 5,8%
avec travail 2004 2 054 347 1 871 815 5 087
2003 1 877 344 1 727 772 4 720
Évol. 9,4% 0,9% 8,3% 5,6% 7,8%
sans travail 2004 4 359 1 155 5 424 1 865 12 803
2003 4 235 1 064 5 103 1 790 12 192
Évol. 2,9% 8,6% 6,3% 4,2% 5,0%
2004 8 947 1 858 9 209 3 461 23 475Homme isolé
2003 8 353 1 708 8 223 3 220 21 504
Évol. 7,1% 8,8% 12,0% 7,5% 9,2%
avec travail 2004 2 035 322 1 764 752 4 873
2003 1 870 315 1 587 709 4 481
Évol. 8,8% 2,2% 11,2% 6,1% 8,7%
sans travail 2004 6 912 1 536 7 445 2 709 18 602
2003 6 483 1 393 6 636 2 511 17 023
Évol. 6,6% 10,3% 12,2% 7,9% 9,3%
2004 9 514 2 444 12 201 4 764 28 923Famille monoparentale
2003 9 059 2 357 11 609 4 481 27 506
Évol. 5,0% 3,7% 5,1% 6,3% 5,2%
avec travail 2004 3 052 750 4 168 1 702 9 672
2003 2 895 749 4 083 1 647 9 374
Évol. 5,4% 0,1% 2,1% 3,3% 3,2%
sans travail 2004 6 462 1 694 8 033 3 062 19 251
2003 6 164 1 608 7 526 2 834 18 132
Évol. 4,8% 5,3% 6,7% 8,0% 6,2%
Couple sans enfant 2004 2 157 452 2 417 936 5 962
2003 1 957 416 2 219 840 5 432
Évol. 10,2% 8,7% 8,9% 11,4% 9,8%
avec 1 revenu 2004 919 167 917 340 2 343
du travail 2003 815 152 845 319 2 131
Évol. 12,8% 9,9% 8,5% 6,6% 9,9%
avec 2 revenus 2004 213 46 195 112 566
du travail 2003 211 46 196 104 557
Évol. 0,9% 0,0% -0,5% 7,7% 1,6%
sans travail 2004 1 025 239 1 305 484 3 053
2003 931 218 1 178 417 2 744
Évol. 10,1% 9,6% 10,8% 16,1% 11,3%
2004 7 030 2 061 10 610 4 150 23 851Couple avec enfant(s)
2003 6 814 2 089 10 026 4 060 22 989
Évol. 3,2% -1,3% 5,8% 2,2% 3,7%
avec 1 revenu 2004 3 578 1 152 5 704 2 257 12 691
du travail 2003 3 604 1 210 5 671 2 292 12 777
Évol. -0,7% -4,8% 0,6% -1,5% -0,7%
avec 2 revenus 2004 846 311 1 230 648 3 035
du travail 2003 846 324 1 056 673 2 899
Évol. 0,0% -4,0% 16,5% -3,7% 4,7%
sans travail 2004 2 606 598 3 676 1 245 8 125
2003 2 364 555 3 299 1 095 7 313
Évol. 10,2% 7,7% 11,4% 13,7% 11,1%
Ensemble 2004 34 061 8 317 41 732 15 991 100 101
2003 32 295 7 978 38 907 15 163 94 343
Évol. 5,5% 4,2% 7,3% 5,5% 6,1%
dont sans travail 2004 21 364 5 222 25 883 9 365 61 834
2003 20 177 4 838 23 742 8 647 57 404
Évol. 5,9% 7,9% 9,0% 8,3% 7,7%
Source : Caf de Lorraine
4Pauvreté et âge de l’allocataire
Population couverte à bas revenus par tranche d’âge de l’allocataire
En Lorraine, le nombre de personnes touchées par la pauvreté monétaire a augmenté de 4,5% entre 2003 et 2004, soit
près de 10 000 personnes supplémentaires. Elle touche plus de 237 000 Lorrains en 2004, soit 12% de la population
des moins de 65 ans. Les allocataires à bas revenus les plus exposés ont entre 20 et 49 ans (82%), avec une progres-
sion de la tranche d’âge des 20-29 ans (+7,8%).
Meurthe-et-
Âge de l’allocataire Années Meuse Moselle Vosges Lorraine
Moselle
15-19 ans 2004 1 118 269 1 143 622 3 152
2003 1 030 272 1 119 557 2 978
Évol. 8,5% -1,1% 2,1% 11,7% 5,8%
20-29 ans 2004 17 636 3 891 19 852 7 483 48 862
2003 16 730 3 674 18 009 6 915 45 328
Évol. 5,4% 5,9% 10,2% 8,2% 7,8%
30-39 ans 2004 24 795 6 841 33 166 12 777 77 579
2003 23 742 6 890 31 818 12 692 75 142
Évol. 4,4% -0,7% 4,2% 0,7% 3,2%
40-49 ans 2004 20 830 6 210 29 404 11 860 68 304
2003 20 002 6 092 28 348 11 089 65 531
Évol. 4,1% 1,9% 3,7% 7,0% 4,2%
50-59 ans 2004 9 993 2 705 13 810 5 414 31 922
2003 9 687 2 597 13 008 5 389 30 681
Évol. 3,2% 4,2% 6,2% 0,5% 4,0%
2004 2 402 468 3 376 1 311 7 55760-64 ans
2003 2 420 400 3 385 1 243 7 448
Évol. -0,7% 17,0% -0,3% 5,5% 1,5%
Ensemble 2004 76 774 20 384 100 751 39 467 237 376
2003 73 611 19 925 95 687 37 885 227 108
Évol. 4,3% 2,3% 5,3% 4,2% 4,5%
Source : Caf de Lorraine
Répartition de la population lorraine Population couverte à bas revenus
à bas revenus
par tranche d'âge de l'allocataire
Nombre de personnes
100 000
35 %
20 000
30
25
20
15
10
5
Évolution 2003-2004
par département
0
de +2% à +4%
15-19 20-29 30-39 40-49 âge50-59 60-64
de +4% à +5%
de +5% à +6%
Source : Caf de Lorraine
5
©IGN-INSEE
©IGN-INSEEPauvreté institutionnelle
Allocataires de moins de 65 ans à bas revenus percevant le RMI
(Revenu Minimum d’Insertion)
Le nombre d’allocataires bénéficiant du RMI est en hausse, il a progressé de 13% entre 2003 et 2004, soit près de
3 500 personnes supplémentaires. La population couverte par le RMI représente 5% de la population lorraine des 25-64
ans. Peu de personnes de 15 à 24 ans bénéficient de la prestation, malgré tout leur nombre progresse rapidement entre
2003 et 2004 (+22%).
Meurthe-et-
Années Meuse Moselle Vosges Lorraine
Moselle
Plafond personne isolée 2004 417,88 € 417,88 € 417,88 € 417,88 € 417,88 €
sans enfant à charge 2003 411,70 € 411,70 € 411,70 € 411,70 € 411,70 €
Population de référence 2004 371 629 98 367 549 723 195 990 1 215 709
25-64 ans 2003 370 061 98 363 548 597 195 952 1 212 973
Nombre d’allocataires 2004 12 162 2 727 12 310 4 383 31 582
2003 11 035 2 437 10 716 3 826 28 014
Évol. 10,2% 11,9% 14,9% 14,6% 12,7%
Population couverte 2004 23 748 5 635 24 118 9 024 62 525
2003 21 459 5 100 21 058 8 050 55 667
Évol. 10,7% 10,5% 14,5% 12,1% 12,3%
Population de référence 2004 108 603 23 629 138 621 47 108 317 961
15-24 ans 2003 107 859 23 458 137 797 47 000 316 114
Nombre d’allocataires 2004 460 90 424 208 1 182
(1) 2003 352 82 363 169 966
Évol. 30,7% 9,8% 16,8% 23,1% 22,4%
Population couverte 2004 1 321 275 1 225 610 3 431
2003 1 026 238 1 049 493 2 806
Évol. 28,8% 15,5% 16,8% 23,7% 22,3%
Sources : Caf de Lorraine - Insee, estimations localisées de population
(1) RMI 15-24 ans : prestation versée avant 25 ans, aux couples en situation de grossesse ou ayant un ou des enfants à charge et aux
personnes isolées ayant un ou des enfants à charge et n’ayant pas droit à l’allocation de parent isolé.
Allocataires de moins de 65 ans à bas revenus percevant l’API
(Allocation Parent Isolé)
Le nombre d’allocataires bénéficiant de l’API est de l’ordre de 6 400, il a progressé de 5% entre 2003 et 2004, soit près de
350 personnes supplémentaires. Le département des Vosges enregistre la plus forte hausse relative du nombre d’allocatai-
res, sachant que la Moselle et la Meurthe-et-Moselle comptent le plus grand nombre de bénéficiaires de l’API en Lorraine.
Meurthe-et-
Années Meuse Moselle Vosges Lorraine
Moselle
2004 530,39 € 530,39 € 530,39 € 530,39 € 530,39 €Plafond personne isolée
en état de grossesse 2003 521,52 € 521,52 € 521,52 € 521,52 € 521,52 €
sans enfant à charge
Population de référence 2004 359 418 88 500 512 603 174 685 1 135 206
15-49 ans 2003 359 318 89 195 514 408 175 944 1 138 865
Nombre d’allocataires 2004 2 151 549 2 674 993 6 367
2003 2 065 523 2 578 903 6 069
Évol. 4,2% 5,0% 3,7% 10,0% 4,9%
Population couverte 2004 5 981 1 580 7 215 2 804 17 580
2003 5 726 1 496 7 020 2 556 16 798
Évol. 4,5% 5,6% 2,8% 9,7% 4,7%
Population de référence 2004 120 814 33 496 175 741 68 413 398 464
50-64 ans 2003 118 602 32 626 171 986 67 008 390 222
Nombre d’allocataires 2004 23 9 30 13 75
2003 18 7 22 16 63
Population couverte 2004 61 23 75 31 190
2003 42 16 54 39 151
Sources : Caf de Lorraine - Insee, estimations localisées de population
6Pauvreté institutionnelle
Allocataires de moins de 60 ans à bas revenus percevant l’AAH
(Allocation aux Adultes Handicapés)
Le nombre d’allocataires bénéficiant de l’AAH est de l’ordre de 9 700, il a progressé de 3,6% entre 2003 et 2004, soit
près de 300 personnes supplémentaires. Les départements de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle enregistrent la
plus forte hausse relative du nombre de prestataires (entre +4% et +5%), sachant que les deux tiers des allocataires de
l’AAH résident dans ces deux départements.
Meurthe-et-
Années Meuse Moselle Vosges Lorraine
Moselle
2004Montant AAH 587,74 € 587,74 € 587,74 € 587,74 € 587,74 €
Taux plein 2003 577,92 € 577,92 € 577,92 € 577,92 € 577,92 €
Population de référence 2004 398 370 101 847 571 888 202 479 1 274 584
20-59 ans 2003 396 092 101 180 568 806 201 765 1 267 843
Nombre d’allocataires 2004 2 651 954 4 371 1 689 9 665
2003 2 544 931 4 177 1 680 9 332
Évol. 4,2% 2,5% 4,6% 0,5% 3,6%
Population couverte 2004 3 605 1 249 5 897 2 397 13 148
2003 3 430 1 235 5 631 2 374 12 670
Évol. 5,1% 1,1% 4,7% 1,0% 3,8%
Population de référence 2004 52 867 12 338 70 341 24 043 159 589
15-19 ans 2003 51 948 12 452 70 046 24 207 158 653
Nombre d’allocataires 2004 ssss 8
(1) 2003 12
Population couverte 2004 10
2003 18
Sources : Caf de Lorraine - Insee, estimations localisées de population s : secret statistique
(1) AAH 15-19 ans : prestation versée aux personnes qui sont allocataires à titre personnel, car ne pouvant plus être considérées
comme à charge de leur parent.
Prestataires du minimum vieillesse de 65 ans et plus
Le nombre de prestataires âgés de 65 ans et plus est de l’ordre de 9 800, il a diminué de 2,5% entre 2003 et 2004.
Cette prestation concerne surtout les femmes du fait d’une faible durée d’activité. Mais au fil du temps l’effectif de ces bé-
néficiaires devrait continuer à se réduire avec la hausse de l’activité féminine qui permet d’augmenter le niveau de vie.
Meurthe-et-
Années Meuse Moselle Vosges Lorraine
Moselle
Population de référence 2004 112 903 34 614 155 019 69 121 371 657
des 65 ans et plus 2003 111 827 34 486 152 084 68 558 366 955
Prestataires du 2004 2 825 1 055 4 287 1 642 9 810
minimum vieillesse 2003 2 841 1 094 4 421 1 707 10 063
Évol. -0,5% -3,6% -3,0% -3,8% -2,5%
dont : femmes 2004 1 685 739 2 654 1 158 6 236
2003 1 696 745 2 670 1 168 6 279
Évol. -0,7% -0,8% -0,6% -0,8% -0,7%
dont : veuves 2004 757 382 1 140 485 2 763
2003 802 407 1 197 530 2 936
Évol. -5,6% -6,2% -4,8% -8,4% -5,9%
Sources : CRAM - CRAV - MSA 2000 - Insee , estimations localisées de population
7Savoir plus :
GLOSSAIRE
Allocataire
- Pauvreté-précarité en Lorraine
Personne physique à qui sont ouverts desdroitsàprestationsfamiliales,so-
2004 - Économie Lorraine Dossiers
ciales ou de logement.
n° 18 - Avril 2004
Population couverte
- Pauvreté-précarité en Lorraine :
Allocataires auxquels s’ajoutent les autres membres de la famille à charge :
entre urbain et rural, deux visages
conjoint et enfants mineurs (ayants-droit), et éventuellement d’autres person-
de la pauvreté - Économie Lorraine
nes à charge.
n° 5 - Avril 2004
Montant des prestations
- Pauvreté-précarité en Lorraine :
Somme des prestations versées au mois de décembre de l’année considérée.
plus de 200 000 personnes de
moins de 65 ans à bas revenus - Pauvreté institutionnelle
Économie Lorraine n° 6 - Avril 2004 Est considérée comme pauvre une famille qui bénéficie des aides institution-
nelles réservées aux revenus les plus faibles. Le plus souvent ce sont des bé-- Femmes : très exposées aux
néficiaires de minima sociaux (RMI, API,AAH,Minimum vieillesse…).Celafacteurs de pauvreté - Économie
revient à considérer que les critères d’attribution de ces aides (combinant ni-Lorraine n° 12 - Septembre 2004
veau de revenu et structure de la famille) sont aussi des critères pour définir
- En Lorraine : des écarts de revenus la pauvreté.
parmi les plus faibles - Économie
Pauvreté monétaire
Lorraine n° 24 - Avril 2005
Critère reposant uniquement sur le niveau de revenu des familles rapporté au
- Site Internet : www.insee.fr nombre d’unités de consommation.
Pauvreté monétaire relative
Est considéré comme pauvre une famille qui perçoit des revenus très infé-
rieurs aux autres familles. Le seuil de pauvreté est statistique (la moitié de la
médiane) et sa valeur varie dans le temps en fonction des revenus de l’en-
semble de la population : si tous les individus voient leur revenu augmenter, le
nombre de pauvres selon cette définition peut rester constant. La pauvreté
relative diminue lorsque les disparitésderevenusauseindelapopulationdé-
croissent, notamment l’écart entre les bas revenus et le revenu médian.
Les minima sociaux, prestations liées à des situations
Ministère de l’Économie, de précarité
des Finances et de l’Industrie
Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)Insee
Allocation financée par l’État et payée par les Caisses d’Allocations FamilialesInstitut National de la Statistique
(CAF) et les Mutualités Sociales Agricoles (MSA). Elle garantit un montant mi-et des Études Économiques
nimum de ressources aux personnes atteintes d’un handicap physique ou (et)Direction Régionale de Lorraine
15, rue du Général Hulot psychique important. L’AAH peut compléter les ressources pour garantir un
CS 54229 revenu minimum.
54042 NANCY CEDEX
Allocation de Parent Isolé (API)Tél :03 83 91 85 85
Allocation financée et payée par les CAF et les MSA. Elle garantit un montantFax :03 83 40 45 61
www.insee.fr/lorraine minimum de ressources à des personnes seules en situation de grossesse ou
élevant un ou plusieurs enfants.
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION
Minimum vieillesse
Jean-Paul FRANÇOIS
Montant de la retraite augmenté du complément de retraite et / ou de l’allo-Directeur régional de l’Insee
cation supplémentaire (ex FNS) pour atteindre un montant minimum fixé par
COORDINATION RÉDACTIONNELLE arrêté.
Christian CALZADA Revenu Minimum d’Insertion (RMI)
Valérie GUILLEMET
Dispositif financé par les départements. Il assure aux plus démunis un mini-
mum de ressources, des droits sociaux et des perspectives d’insertion. L’allo-RESPONSABLE ÉDITORIAL ET
cation du RMI est versée par les CAF et MSA.RELATIONS MÉDIAS
Jacqueline FINEL
RÉDACTRICE EN CHEF
Agnès VERDIN
CHAMP DE L’ÉTUDE
SECRÉTARIAT DE FABRICATION
Le tableau de bord a été réalisé à partir :MISE EN PAGE - COMPOSITION
Marie-Thérèse CAMPISTROUS - des fichiers des Caisses d’allocations familiales de Lorraine aux 31 dé-
Marie-Odile LAFONTAINE cembre 2003 et 2004. Ont été volontairement exclus du champ les person-
nes non gérées par les CAF* (fonctionnaires d’État, titulaires et agents des
ABONNEMENTS grandes entreprises publiques) ainsi que les étudiants ne bénéficiant que
Myriam PUJOL d’une allocation logement (dont les revenus ne sont pas bien appréhendés) et
Code SAGE : EL053640 les personnes de 65 ans et plus.
N° à la CPPAP AD 176 - des fichiers de la Cram du Nord-Est et de la Crav d’Alsace-Moselle aux 31 dé-
ISSN : 0293-9657 cembre 2003 et 2004 pour les personnes de 65 ans ou plus.
© INSEE 2005
* depuis le 1er juillet 2004, elles gèrent les agents de la Poste.
8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.