Progression exceptionnelle

De
Publié par

Dans le secteur privé non agricole, l'emploi salarié a augmenté de 4 % en 2000. La progression a été remarquable dans l'industrie, où les effectifs ont crû de 2,5 %. Portée par le dynamisme industriel, la croissance du tertiaire s'est encore renforcée.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 36
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

EMPLOI
Progression exceptionnelle
leurs effectifs de 3,4 %. Les réduc- a réorganisé son circuit d’approvi-Dans le secteur privé
tions d’emplois restent pourtant sionnement et réalisé des gains denon agricole, l’emploi salarié
massives dans l’habillement et le productivité. La hausse a été très
a augmenté de 4 % en 2000.
cuir. Cette activité est soumise à la modérée dans le Bas-Rhin (+ 0,3 %)
La progression a été forte concurrence des pays à faible et plus soutenue dans le Haut-Rhin
remarquable dans l’industrie, coût de production et continue à dé- (+4,4 %). Dans ce département,
localiser des unités de fabrication. l’établissement Peugeot a bénéficiéoù les effectifs ont crû de 2,5 %.
du succès des derniers modèles fa-Portée par le dynamisme
En revanche, le secteur de la briqués dans l’unité de production
industriel, la croissance
pharmacie et la parfumerie affiche de Mulhouse-Sausheim.
du tertiaire s’est encore une croissance exceptionnelle des
renforcée. effectifs de 12,5 %. Sous l’effet Après des années de pertes, les
d’une progression des exporta- industries des biens d’équipe-
tions et de la mise sur le marché de ment augmentent leurs effectifs de
a croissance de l’emploi en
nouveaux produits, les sites régio- 2,9 %, grâce à de nouvelles embau-LAlsace, déjà dynamique en
naux se sont développés. ches dans la fabrication de matériel
1999, s’est encore renforcée en
ferroviaire, de matériel de transport
2000. Elle atteint 4 % pour les sala-
L’industrie des équipements du foyer, et de cycles. Cette hausse a été
riés du secteur marchand non agri-
qui emploie 11 000 salariés dans la forte dans le Bas-Rhin (+4,3 %) et
cole, record inégalé depuis vingt
région, a bénéficié d’une consomma- nettement plus faible dans le Haut-
ans. Cette progression, légèrement
tion soutenue des ménages et les ef- Rhin (+0,6 %).
supérieure à celle observée sur
fectifs ont augmenté de 3,6 %.
l’ensemble du pays (+3,6 %), ré-
Très liés aux autres secteurs in-
sulte d’un regain d’activité dans l’in-
Dans l’automobile, l’emploi pour- dustriels, les équipements mécani-
dustrie qui rejaillit sur l’ensemble
suit sa progression, mais à un ques et les électriques
des secteurs économiques. L’aug-
rythme moins soutenu : +3,3 % au et électroniques ont progressé res-
mentation des effectifs a été plus
lieu de +6,4 % en 1999. Ce secteur pectivement de 2,6 % et de 3,1 %.
intense dans le Bas-Rhin (+4,3 %)
que dans le Haut-Rhin (+3,3 %).
Dans l'industrie, l'emploi revient à la hausse en 2000Une bonne année
140pour l’emploi industriel
Indice base 100 en 1989
La progression de l’emploi indus-
130
triel est le fait marquant de l’année
Tertiaire
2000 : elle intervient après plu-
120sieurs années de perte ou de sta-
Ensemble desgnation. Le tertiaire marchand,
secteurs
110déjà en forte hausse en 1999, a
majoré ses effectifs de 5 %.
Construction
100
Portées par la vitalité de la con-
Industrie
sommation des ménages et des ex-
90
portations, les industries des biens
de consommation ont augmenté
80
1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000
28
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 2 · L'année économique et sociale 2000 · juillet 2001
Source : Insee, Épure-UrssafEMPLOI
L’emploi progresse dans tous les secteurs
Variation trimestrielle (en %) Variation Effectif au
1999-2000 1er janvier
Activité économique
au 31 décembre 2001Trimestre 1 Trimestre 2 Trimestre 3 Trimestre 4
(en %) (en milliers)
Industries agricoles et alimentaires 0,0 0,4 3,7 -1,3 2,7 22,0
Industries des biens de consommation -0,3 0,6 2,8 0,3 3,4 25,8
Industrie automobile -0,5 1,8 0,9 1,1 3,3 20,4
Indutries des biens d’équipement 0,3 0,8 1,2 0,5 2,9 36,6
Industries des biens intermédiaires 0,2 1,1 0,2 0,0 1,6 62,7
Énergie -0,5 1,7 -0,9 2,5 2,8 6,8
Construction 0,5 2,2 1,5 -1,1 3,1 36,4
Commerce -0,3 2,2 1,6 0,1 3,5 86,5
Transports 1,8 2,5 2,0 0,7 7,0 32,3
Activités financières -0,9 1,5 0,1 -0,2 0,4 17,6
Activités immobilières -1,7 3,3 -0,3 3,1 4,3 10,9
Services aux entreprises 1,3 2,7 3,1 0,0 7,0 57,0
Services aux particuliers -0,8 6,5 -0,2 -1,9 3,6 40,0
Ensemble hors intérim 0,0 2,2 1,4 0,0 3,6 455,0
Intérim -2,7 12,8 3,9 -2,7 11,3 29,8
Ensemble -0,1 2,6 1,6 -0,1 4,0 484,8
Ces chiffres sont provisoires et subiront des modifications ultérieurement
Après dix années de pertes régu- Alsace (+2,7 %) que dans le reste (+4,3 %), du fait d’une insuffisance
lières, les industries des biens inter- du pays (+0,8 %). Dans la région, il persistante de main- d’œuvre qua-
médiaires qui emploient près de est soutenu par la production de foie lifiée. Ce secteur, prospère en Alle-
63 000 salariés dans la région, ga- gras, de plats cuisinés et par la cho- magne, est particulièrement attractif
gnent 1,6 % d’effectifs en 2000. colaterie. pour cette main- d’œuvre résidant
Cette progression se limite au Bas- en Alsace et motivée par des ni-
Rhin (+3,4 %). Dans le Haut-Rhin veaux de salaires plus élevés.La croissance de l’emploi
l’emploi se maintient, malgré la fer- de la construction freinée par
meture des Mines de Potasse Pour certains métiers du bâti-la pénurie de main-d’œuvre
d’Alsace et les difficultés du textile. ment, tels les couvreurs, les char-
pentiers et les maçons, il y a deuxLa mise en chantier de sites in-
La hausse de l’emploi dans ce sec- fois plus d’offres d’emploi dépo-dustriels, la construction de locaux
teur est tirée par la croissance ex- sées à l’ANPE que de demandes.non résidentiels, la réfection du
ceptionnelle des effectifs dans les taxiway de l’aéroport de Stras-
industries des composants électri- bourg-Entzheim et du réseau d’as- Le tertiaire est porté par
ques et électroniques et dans la mé- sainissement strasbourgeois, les le transport et les services
tallurgie : respectivement +9,4 % et dégradations causées par la tem- aux entreprises
+4,2 %. pête fin 1999 ont amplifié le besoin
de main-d’œuvre dans la construc- Le tertiaire, moteur des créations
La défiance des consommateurs tion. d’emplois, a une nouvelle fois béné-
vis-à-vis de la viande bovine et l’in- ficié d’une forte poussée des effec-
terdiction d’utiliser des farines ani- Après une croissance de 2,4 % en tifs.
males dans la fabrication d’aliments 1999, l’emploi s’est encore accru de
pour animaux a mis l’industrie 3,1 % dans ce secteur, mais cette Le regain d’activité de l’industrie a
agroalimentaire à rude épreuve. Ce progression se situe en retrait de surtout profité à l’emploi des servi-
secteur s’en sort plutôt mieux en celle observée dans le pays ces liés à la production comme le
29
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 2 · L'année économique et sociale 2000 · juillet 2001
Source : Insee, Épure-UrssafEMPLOI
observée dans les activités de loca- Profil heurté dans l’intérim
Épure tion, de routage, de nettoyage et de en 2000
surveillance, mais ce secteur estCes données, issues du système d’in-
formation ÉPURE, sont obtenues à très marqué par le fractionnement Le nombre des intérimaires aug-
partir de l’exploitation des borde- du travail, le temps partiel et les fluc- mente de 11,3 % en 2000, soit
reaux récapitulatifs de cotisations
tuations importantes d’effectifs. deux points de plus qu’en 1999. Laque tous les employeurs relevant du
régime général de sécurité sociale vigueur de la demande de biens
fournissent aux Urssaf. Elles sont
Le dynamisme des activités de manufacturés, associée à la mon-
provisoires pour l’année 2000 et ne
recherche et développement a lui tée en puissance de l’aménage-concernent que le secteur marchand
non agricole. Les effectifs pris en aussi contribué à la croissance de ment et la réduction du temps de
compte pour mesurer ces évolutions l’emploi dans les services aux en- travail a obligé les entreprises,
sont ceux présents dans les établis-
treprises. Attirées par le potentiel dans un premier temps, à puisersements en fin de chaque trimestre,
qu’il s’agisse d’emplois à temps plein de recherche publique alsacien, des ressources supplémentaires
ou à temps partiel.
des cellules de recherche privée se auprès de l’intérim. Ceci explique
sont installées dans la région, en- la forte hausse des effectifs au
traînant ainsi une hausse du deuxième trimestre (+12,8 %).
transport, les services aux entre- nombre de salariés de 15 %.
prises et le commerce de gros. Le maintien d’un niveau élevé de
Dans les services aux particuliers, production industrielle après l’été a
L’emploi dans le transport a encore l’emploi progresse de 3,6 % en incité les entreprises à procéder à
progressé de 7 % en 2000, après 2000 ; cette croissance est un peu des embauches directes, d’où un
7,5 % en 1999. Cette hausse est moins forte qu’en 1999. Les créa- repli du recours à l’intérim en fin
nettement plus intense que dans le tions ont été particulièrement nom- d’année.
reste du pays, où elle se situe à 4 %. breuses dans les activités récréati-
Avec le développement du transport ves, culturelles et sportives (+ 6,1 %)
de fret et l’application des 35 heures et dans l’hôtellerie et la restauration Monique SCHMITT
et de réglementations plus contrai- (+ 4,1 %).
gnantes, les besoins de main-
d’œuvre sont croissants. Certaines
entreprises sont très touchées par
des difficultés de recrutement, ren-
Les gros secteurs contribuent à la hausse de l’emploi en 2000
forcées par un déficit d’image des
14 20métiers de ce secteur aux condi-
Variation des emplois salariés (en %) Poids du secteur d'activité (en %) 18tions de travail réputées dures. 12
16
10 14
Cette année encore, l’expansion 128
des services aux entreprises, hors 10
6 8intérim, se conforte : l’emploi aug-
64mente de 7 %. Les effectifs des acti-
4
vités de conseils progressent de 2
2
6,6 %. Dopé par les performances
0 0
de l’industrie et du bâtiment, ce sec- -2
-2
teur s’est développé dans les do-
maines de l’informatique, du conseil
aux entreprises et de l’ingénierie. La
même progression de l’emploi est
Bas-Rhin Haut-Rhin
Poids du secteur en Alsace par rapport aux services marchands
30
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 2 · L'année économique et sociale 2000 · juillet 2001
Énergie
Activités
immobilières
Activités
financières
Industrie
automobile
IAA
Biens de
consommation
Intérim
Transports
Construction
Industries des
biens d’équipement
Services aux
particuliers
Services aux
entreprises
Industries des
biens intermédiaires
Commerce
Source : Insee, Épure-Urssaf

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.