Projections de population active - Un retournement progressif

De
Publié par

Alors que les premières générations nombreuses de l'après-guerre ont déjà fêté leur 55ème anniversaire, la forte croissance de la population active devrait commencer à ralentir. Selon la nouvelle projection tendancielle, le nombre d'actifs augmenterait d'environ 500 000 au cours des prochaines années, ce qui le porterait aux alentours de 26,9 millions. Puis, les départs en retraite s'accélérant, la population active diminuerait progressivement, d'environ 750 000 personnes à l'horizon 2020. Cette baisse pourrait être retardée et atténuée par une remontée de l'activité pour les catégories pour lesquelles certaines marges existent : les femmes, les plus âgés et peut-être les plus jeunes. Une amélioration du contexte économique pourrait y contribuer, ainsi qu'un cadre institutionnel plus incitatif. Un niveau d'immigration différent aurait un effet immédiat sur l'évolution de la population active, alors qu'une remontée ou une baisse de la fécondité ne modifierait les perspectives qu'au-delà de 2020.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 27
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 838 - MARS 2002
PRIX : 2,20€
Projections de population active
Un retournement progressif
Emmanuelle Nauze-Fichet, département de l’Emploi et des revenus d’activité, Insee
Frédéric Lerais, Dares, ministère de l’Emploi et de la Solidarité
lors que les premières généra- dente (graphique 1 et tableau 1). Son effectif
culminerait alors à 26,9 millions. Puis, l’arrivéetions nombreuses de l’après-guerre
à l’âge de 60 ans des premières générationseAont déjà fêté leur 55 anniversaire, nombreuses de l’après-guerre devrait inver-
la forte croissance de la population active ser la tendance. Le nombre d’actifs devrait
diminuer, de manière modérée d’abord, moinsdevrait commencer à ralentir. Selon la
de 30 000 par an au cours des années 2006 à
nouvelle projection tendancielle, le 2010. Le rythme de réduction deviendrait
nombre d’actifs augmenterait d’environ ensuite plus rapide au fur et à mesure du vieil-
lissement de la population, pour atteindre500 000 au cours des prochaines an-
80 000 personnes par an vers 2025. A l’hori-
nées, ce qui le porterait aux alentours de zon 2020, la baisse cumulée serait de 750 000
26,9 millions. Puis, les départs en re- actifs par rapport au maximum atteint. En
2050, elle pourrait atteindre 2,8 millions detraite s’accélérant, la population active
personnes, la population active retrouvant
diminuerait progressivement, d’environ alors son niveau du début des années
750 000 personnes à l’horizon 2020. Cette quatre-vingt. Parallèlement, compte tenu de la
forte croissance à venir de la population âgée,baisse pourrait être retardée et atténuée
le rapport entre actifs et inactifs de 60 ans et
par une remontée de l’activité pour les ca- plus chuterait progressivement de 2,2 en 2001
tégories pour lesquelles certaines mar- à 1,5 en 2020, et continuerait à diminuer par la
suite.ges existent : les femmes, les plus âgés et
Ces chiffres ne décrivent que l’un des avenirs
peut-être les plus jeunes. Une améliora- possibles, à conjoncture et législation inchan-
tion du contexte économique pourrait y gées, et dans l’hypothèse où les grandes ten-
dances observées dans le passé secontribuer, ainsi qu’un cadre institution-
poursuivraient à l’avenir. Autour de ce scéna-
nel plus incitatif. Un niveau d’immigration rio tendanciel, des variantes permettent de
différent aurait un effet immédiat sur cerner l’effet des facteurs socio-démographi-
ques et économiques les plus déterminantsl’évolution de la population active, alors
dans les évolutions futures.
qu’une remontée ou une baisse de la fé-
condité ne modifierait les perspectives
Population active observé et projetéequ’au-delà de 2020.
(scénario tendanciel)
En milliers
28 000Début 2001, la France métropolitaine comp-
tait 26,4 millions d’actifs au sens du BIT, soit Projeté
26 00024,1 millions de personnes ayant un emploi et
2,3 millions de chômeurs. En dix ans, la popu-
24 000lation active, qui représente la main-d’œuvre
disponible pour contribuer à la production, a
Observé
augmenté de 1,4 million de personnes. A 22 000
l’horizon 2006, selon un scénario tendanciel,
cette population pourrait encore augmenter 20 000
1970 1980 1990 2000 2010 2020 2030 2040 2050de près d’un demi-million de personnes, à un
Source : Projections de population active 2001-2050, Insee - Daresrythme ralenti par rapport à la décennie précé-
INSEE
PREMIEREpour les vingt prochaines années retra- des taux d’activité s’est interrompue, enLe scénario tendanciel :
cent en grande partie l’histoire des nais- liaison avec l’arrêt du processus d’allon-la population vieillit …
sances passées, avec la succession aux gement des études. Sur la période
Les perspectives tendancielles résultent âges les plus actifs de trois vagues de 1997-2001, alors que l’emploi augmen-
en grande partie des facteurs démogra- générations très différentes : les généra- tait fortement, les jeunes de 15-24 ans
phiques : fécondité, mouvements migra- tions creuses nées pendant la dernière ont même accru de 2 points leur partici-
toires et, dans une moindre mesure, guerre, puis les générations du pation au marché du travail. En effet,
mortalité ; ces facteurs déterminent en baby-boom, nées dans les années 1945 parallèlement à une légère baisse des
effet le niveau et la structure par sexe et à 1975, et enfin celles moins nombreuses taux de scolarité, ils cumulent plus fré-
âge de la population en âge de travailler. du dernier quart de siècle. quemment emploi et formation initiale,
Dans la lignée des évolutions passées, le dans le cadre de l’apprentissage et des
scénario suppose que la fécondité se emplois d’étudiants. Pour les hommes à
… et les comportements d’activités
maintient à son niveau moyen des vingt partir de 55 ans et les femmes à partir de
sont relativement stablesdernières années, soit 1,8 enfant par 60 ans, la tendance à la baisse de l’acti-
femme, et que l’espérance de vie continue vité semble également s’être ralentie. En
à augmenter. L’apport migratoire annuel Outre les facteurs démographiques, qui effet, les entrées en préretraite ont dimi-
est de 50 000 personnes, solde moyen au déterminent la population par âge et nué depuis le milieu des années
cours des années récentes. sexe, les perspectives sur les ressources quatre-vingt. Toutefois, le nombre de
A l’horizon de 2020, les hypothèses sur la en main-d’œuvre dépendent de l’évolu- chômeurs âgés bénéficiant d’une dis-
fécondité ne jouent pas, les générations tion des comportements d’activité. Au pense de recherche d’emploi a fortement
susceptibles de participer au marché du cours de la dernière décennie, ces com- augmenté, ce qui a joué en sens inverse.
travail étant pour l’essentiel déjà nées. portements ont eu tendance à se stabili- Pour les 60-64 ans, les premiers effets de
Ainsi, les perspectives démographiques ser. Ainsi, pour les plus jeunes, la baisse la réforme du régime général des retrai-
tes, mise en place en 1993, ont par ail-
leurs contribué à limiter la baisse du taux Projection de la population active : scénario tendanciel
d’activité. Pour les femmes de 25 à 59
En %
ans, l’activité a continué à se développer
Observé Projeté
fortement au fil des générations, mais ce
1991 2001 2006 2011 2020 2050
mouvement montre certains signes de
Nombre d'actifs (milliers) 24 994 26 426 26 895 26 751 26 141 24 095 ralentissement. L’activité féminine aux
Part des femmes 43,5 45,5 46,0 46,4 46,5 46,3
âges de la maternité a par ailleurs été
Part des 15-24 ans 11,5 8,8 8,4 8,3 8,2 8,1
freinée par l’extension, à partir de juilletPart des 25-54 ans 78,9 82,3 79,9 79,5 78,6 78,5
1994, de l’allocation parentale d’éduca-Part des 55 ans et plus 9,6 8,9 11,7 12,2 13,1 13,4
1
Taux d'activité 54,1 54,2 53,7 52,2 49,3 43,7 tion. Enfin, pour les hommes de 25 à 54
Rapport actifs / inactifs ans, le taux d’activité est resté stable au
de 60 ans et plus 2,3 2,2 2,1 1,8 1,5 1,1
cours de la dernière décennie.
1. Rapport du nombre d'actifs à la population de 15 ans et plus. La projection tendancielle consiste à pro-
Source : Projections de population active 2001-2050, Insee - Dares longer ces mouvements, sans change-
Taux d'activité par âge observés et projetés (scénario tendanciel)
Hommes Femmes
En %En %
100100
8080
6060
4040
2020
00
Âge Âge
1970 2001 2050
Source : Projections de population active 2001-2050, Insee - Dares
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
15 - 19
20-24
25-29
30-34
35-39
40-44
45-49
50-54
55-59
60-64
65-69
70-+
15 - 19
20-24
25-29
30-34
35-39
40-44
45-49
50-54
55-59
60-64
65-69
70-+
INSEE
PREMIEREments institutionnels autres que ceux Compte tenu des hypothèses retenues nombre d’actifs. Les variables les plus
déjà programmés, à savoir la réforme pour les comportements démographi- influentes sont donc la fécondité et le
des retraites de 1993 et suppose que le ques et d’activité, la population active solde migratoire (tableau 2 et gra-
taux de chômage reste à son niveau de cesserait progressivement de croître, se phique 3). Autour de l’hypothèse de
mars 2001, soit 8,8 %. Dans ces condi- stabiliserait pendant quelques années et fécondité de 1,8 enfant par femme, deux
tions, les taux d’activité se stabiliseraient commencerait ensuite à décroître ; le hypothèses symétriques ont été envisa-
rapidement pour toutes les catégories maximum interviendrait en 2006. Le fac- gées : dans l’hypothèse basse, la fécon-
de population, sauf pour les femmes de teur déterminant est l’arrivée à l’âge de dité diminuerait progressivement
45 à 60 ans et pour les hommes et fem- la retraite des premières générations du jusqu’à 1,5 enfant par femme, niveau
mes de 60 à 64 ans (graphique 2). Pour baby-boom, et leur remplacement par actuel moyen pour l’ensemble de l’Union
les premières, le développement de les générations moins nombreuses qui européenne ; dans l’hypothèse haute, la
l’activité féminine jusqu’aux générations ont commencé à entrer sur le marché du fécondité remonterait à 2,1 enfants par
nées vers le milieu des années travail au milieu des années 1990. femme, seuil théorique correspondant
soixante permet d’anticiper que les au renouvellement des générations.
taux d’activité augmenteront encore L’impact de ces hypothèses est considé-
L’impact de variationssensiblement après 45 ans. Pour les rable au-delà de 2020 : en 2030, les scé-
60-64 ans, l’impact de la réforme des dans les comportements narios engendrés dessinent une
retraites de 1993 devrait augmenter fourchette de l’ordre de 750 000 actifs.démographiques
tout au long de la période de projec- A l’horizon 2050, compte tenu des des-
tion, compte tenu des modifications Compte tenu du poids de la démo- cendances induites, la fourchette s’élar-
structurelles dans les profils de car- graphie sur les évolutions anticipées, il git jusqu’à environ 4,5 millions. Dans le
rière. La mesure aurait ainsi pour effet convient d’envisager des hypothèses scénario haut, la population active
d’inverser la tendance à la baisse des alternatives. Les variantes de mortalité recommencerait à augmenter peu
taux d’activité à ces âges, et conduirait n’ont que peu d’incidence, car elles por- après 2030.
même à une remontée de près de tent surtout sur l’espérance de vie aux Les hypothèses sur le solde migratoire,
4 points. âges élevés et n’affectent guère le facteur démographique le plus difficile à
cerner, ont un impact sensible dès les
premières années de projection. Dans le1 Variantes hautes de projection de la population active
cadre du scénario tendanciel, la valeur
En %
du solde migratoire est de 50 000 per-
2001 2006 2011 2020 2050 sonnes par an, adultes ou enfants. Sur
la période de projection, ce solde con-Scénario tendanciel 26 426 26 895 26 751 26 141 24 095
tribue en moyenne à un apport d’environ
Écarts au scénario "tendanciel" (actifs supplémentaires)
30 000 actifs par an, directement ou par
Variantes démographiques le biais des descendances. Un double-
2 097Fécondité haute ---- ment du solde migratoire représenterait
102 253 542 1 372Solde migratoire 100 000 - un apport supplémentaire de 200 000
Variantes d'activité actifs dès 2010 et jusqu’à 1,4 million à
250 399 410 385Chômage à 5 % - l’horizon 2050. La date de retournement
Activité féminine haute 19 67 221 546 de la population active en serait par ail--
leurs légèrement retardée, de 2006 à
1. Les variantes démographiques basses ont un impact symétrique à la baisse. En matière d'activité, les scénarios hauts ont
2008.été privilégiés dans l'optique de comparaison et parce que les aléas portent a priori surtout à la hausse.
Source : Projections de population active 2001-2050, Insee - Dares
Population active observée et projetée : Population active observée et projetée :
scénarios démographiques scénarios d'activité
En milliers En milliers
28 000 28 000
26 000 26 000
24 000 24 000
22 000 22 000
Féc. 2,1 Tendanciel Chômage basTendanciel Féc. 1,5
Solde mig. Nul Solde mig. 100 000 Activité féminine haute
20 000 20 000
2000 2005 2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040 2045 20502000 2005 2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040 2045 2050
Source : Projections de population active 2001-2050, Insee - Dares Source : Projections de population active 2001-2050, Insee - Dares
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREélevés de l’OCDE, pourraient rejoindre DéfinitionsLa conjoncture influence
progressivement ceux prévalant actuel-les comportements d’activité
lement dans les pays nordiques. Un tel
La projection porte sur la population active auHors effets démographiques, une amé- scénario, que l’on peut sans doute
sens du Bureau International du Travail (BIT).lioration durable de la situation sur le considérer comme maximal, conduirait
Celle-ci regroupe les « actifs occupés », quimarché du travail aurait des consé- à une augmentation progressive de la
ont travaillé ne serait-ce qu’une heure auquences sur les comportements d’acti- population active par rapport au scéna-
cours de la période de référence, et les « actifsvité. On a envisagé ainsi une rio tendanciel, de plus de 200 000 fem-
au chômage », sans emploi, disponibles et re-diminution progressive du taux de chô- mes à l’horizon 2020 et de plus de
cherchant effectivement un emploi. Cettemage jusqu’à 5 % début 2010, soit 3,8 500 000 à l’horizon 2050 (tableau 2 et
nouvelle projection diffère en cela des exerci-points de moins que dans le scénario graphique 4).
ces de antérieurs, qui retenaient entendanciel. Ce taux se maintiendrait Les comportements des plus âgés et
général un concept d’activité plus large : po-ensuite tout au long de la période de des plus jeunes sont aussi source
pulation active au sens du recensement, aug-projection. Dans ce contexte, les jeunes d’incertitudes. Pour les personnes de 55
mentée des préretraités et des personnesseraient incités à se présenter plus tôt ans et plus, la France se distingue par un
dispensées de recherche d’emploi.sur le marché du travail. De manière niveau d’activité faible, une situation qui
La méthode de projection de la population ac-cohérente, on peut supposer que le a pu constituer une forme de consensus
tive combine, pour chaque catégorie de sexenombre de bénéficiaires de préretraites social face aux difficultés du chômage
et d’âge, les dernières projections de popula-diminuerait, ainsi que celui des chô- de masse. Une amélioration durable des
tion de l’Insee, utilisant les résultats du recen-meurs âgés dispensés de recherche conditions sur le marché du travail pour-
sement de 1999, et de nouvelles projectionsd’emploi. Ce scénario conduit à un rait changer les choses. Néanmoins, la
de taux d’activité, actualisées à la lumière desretournement à la baisse un peu plus période très favorable des années 1997
observations récentes. Ces dernières s’ap-tardif pour la population active, à 2001 ne s’est pas traduite par un chan-
puient sur une modélisation économétrique2008-2009 au lieu de 2006. A l’horizon gement marqué de tendance. Il faudrait
des taux qui isole une tendance lourde d’évo-2010, le nombre d’actifs serait plus sans doute que le contexte socio-écono-
lution, appréhendée par une fonction logis-élevé, de l’ordre de 400 000. Après mique soit profondément modifié pour
tique du temps, et lui superpose plusieurscette date, la population active repren- qu’une remontée significative des taux
facteurs d’inflexion : évolution du chômage,drait une baisse parallèle à celle du scé- d’activité des plus âgés devienne vrai-
de l’apprentissage, des préretraites, impactnario tendanciel, le taux de chômage se semblable.
de la mise en place de l’allocation parentalestabilisant par hypothèse (tableau 2 et Pour les moins de 25 ans, le taux d’acti-
d’éducation de rang deux, de la réforme degraphique 4). Il convient évidemment vité français était en 1998 le plus bas au
1993 du régime général de retraite.de considérer les ordres de grandeur sein des pays de l’OCDE. Cette situa-
Ces travaux feront l’objet d’une publicationobtenus avec prudence, étant donné tion s’expliquait par la rareté relative
détaillée, à paraître prochainement.les incertitudes quant à l’influence de la des situations de cumul entre emploi et
baisse du chômage sur les comporte- formation initiale (apprentissage et
ments d’activité. emplois d’étudiants). Toutefois, depuis Bibliographie
1993, l’apprentissage s’est régulière-
ment développé. Plus récemment, la
Des marges de remontée proportion de jeunes exerçant un « Projections de population active et partici-
emploi parallèlement à leurs études ade l’activité pation au marché du travail », Économie et
légèrement augmenté. Extrapoler ces Statistique, n° 300, octobre 1996.
De manière plus structurelle, on peut tendances est difficile. L’évolution de « A l’horizon 2010, la baisse anticipée de la
envisager que l’activité féminine continue l’apprentissage dépend en partie du population active pourrait ne pas avoir lieu »,
à se développer, malgré les signes de maintien ou de l’extension des mesures in « Plein Emploi », Rapport du CAE n° 30,
ralentissement observés pour les géné- incitatives qui ont favorisé son dévelop- La Documentation Française, dé-
rations récentes. En particulier, dans un pement passé. La tendance très cembre 2000.
cadre facilitant la conciliation entre vie récente sur les emplois d’étudiants « Projections de population à l’horizon 2050 :
familiale et professionnelle, les taux répond peut-être à une demande des un vieillissement inéluctable », Insee Pre-
d’activité féminine, déjà parmi les plus entreprises ; elle reste à confirmer. mière, n° 762, mars 2000.
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14l
Directeur de la publication :
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2001
Paul Champsaur
1 an, 60 numéros = 530 F (France) 663 F (Europe) 827 F (Reste du monde) Rédacteur en chef :
Daniel Temam80,80€ 101,07€ 126,08€:
Rédacteurs : J.-W. Angel,
Nom ou raison sociale : _____________________ Activité : ____________________________ R. Baktavatsalou, C. Dulon,
A.-C. Morin, B. OuvréAdresse : ________________________________________________________________
Maquette : P. T.
___________________________________ Tél : _______________________________
Code Sage IP02838
Ci-joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : F.
ISSN 0997 - 3192
Date : _______________________________ Signature © INSEE 2002
INSEE
PREMIERE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.