Pyramide des âges des salariés en 2003 : Un salarié haut-normand sur cinq a plus de 50 ans

De
Publié par

Le poids de l'industrie en Haute-Normandie confère à l'emploi salarié régional un vieillissement plus marqué qu'à l'échelle nationale et un taux de féminisation plus faible. Les services aux entreprises permettent de rajeunir la pyramide des âges, au détriment toutefois de la parité hommes-femmes.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 25
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

N° 55 - Mai 2006
Lettre
statistique
et
économique
de Haute-Normandie
PLUS D’ENTREPRISES CRÉÉES … PYRAMIDE DES ÂGES DES SALARIÉS EN 2003
MAIS AVEC MOINS DE SALARIÉS
LA PREMIÈRE ANNÉE
Un salarié haut-normand sur cinq
Le tissu économique évolue en perma- a plus de 50 ans
nence au rythme des créations, reprises,
réactivations mais également des dispari- Fabien CARRÉ
tions d’entreprises. Les nouvelles entrepri-
ses contribuent à sauvegarder et
développer les emplois et constituent un caractéristiques des salariés par sexe etLe poids de l’industrie en
marqueur conjoncturel de confiance vis à âge sont fortement contrastées.
Haute-Normandie confère àvis de l’économie. Celle-ci semble être au
rendez-vous, en Haute-Normandie, où le l’emploi salarié régional un
niveau des créations d’entreprises reste INDUSTRIE :vieillissement plus marqué qu’à
élevé pour la troisième année consécutive, UN SECTEUR PLUTÔT ÂGÉ
l’échelle nationale et un taux deaprès une baisse continue de 1995 à
2002. L’industrie est le secteur où l’âgeféminisation plus faible. Les
Sur les onze dernières années, la moyen des salariés est le plus élevéservices aux entreprisesHaute-Normandie se classe au 15ème (41 ans) et où les différences
rang des régions françaises pour le rythme permettent de rajeunir la hommes-femmes sont parmi les plus im-
de renouvellement de son tissu productif portantes : sept salariés sur dix sont despyramide des âges, au
et occupe la 13ème place pour la création
hommes. La spécificité de l’industrie
détriment toutefois de la paritéd’entreprises totalement nouvelles. Cette
dans l’emploi haut-normand (30 % de
position médiane est encourageante, hommes-femmes. l’emploi régional contre 23 % au plan na-
compte-tenu du poids de l’industrie dans
tional) explique ainsi la sous-représenta-
l’appareil productif régional, secteur peu
tion des femmes parmi les salariés de la
propice aux nouvelles entreprises. Ce ré-
région. Les salariés les plus jeunes den 2003, la Haute-Normandie étaitsultat est à porter à l’actif du commerce
l’industrie travaillent dans les biens deEle lieu de travail de 650 000 sala-qui reste le principal gisement de nouvel-
consommation (notamment dans la phar-riés dont 450 000 dans le champ de cetteles entités, mais dont la suprématie s’at-
macie) et dans l’agroalimentaire : ils sontétude. Les salariés haut-normands sontténue au profit des services aux
âgés en moyenne de 39 ans. C’est aussiâgés en moyenne de 38 ans et 20 %particuliers et des services aux entreprises,
dans ces branches de l’industrie que lad’entre eux ont 50 ans ou plus. Cette pro-en forte expansion depuis 2002.
part des hommes est la moins impor-portion est comparable à celle observéeSigne de dynamisme économique, les
tante : respectivement 52 % et 60 % descréations d’entreprises génèrent cepen- au plan national. En revanche, l’écart
postes sont occupés par des hommes.dant de moins en moins d’emplois salariés hommes-femmes est légèrement plus
L’habillement est d’ailleurs la principaledès la première année. Elles apparaissent marqué en Haute-Normandie : les
de plus en plus comme l’une des réponses activité industrielle où les femmes sontfemmes représentent 40 % de l’emploi
face aux difficultés d’accès au marché du majoritaires. La situation est totalementsalarié haut-normand, contre 43 % au
travail de leur seul créateur. opposée dans l’industrie des biensplan national. D’un secteur à l’autre, les
Isabelle BIGOT
Responsable de la division “Etudes
sur le développement économique “ LES SALARIÉS EN HAUTE-NORMANDIE SELON LES SECTEURS
Part des Ayant 25 ans Ayant 50 ans
Effectifs femmes (%) Age moyen ou moins (%) ou plus (%)
Industrie 134 300 26,6 40,7 9,7 25,6
Industries agricoles et alimentaires 11 000 39,9 37,9 17,4 19,4
Industries des biens de consommation 17 300 47,6 39,0 10,9 19,4
Industries automobile 15 500 15,5 42,7 9,5 38,2 des biens d’équipement 22 600 19,4 41,4 7,8 26,1
S O MM A IRE Industrie des biens intermédiaires 56 600 25,2 40,8 9,0 25,4
Energie 11 300 17,3 41,6 7,6 24,5
Construction 25 900 8,5 38,6 15,0 19,6
EMPLOI Commerce 59 300 51,3 34,9 26,0 13,1
PYRAMIDE DES ÂGES DES SALARIÉS EN 2003 Services 231 500 48,9 37,0 20,8 17,2
Un salarié haut-normand sur cinq Transports 31 900 21,9 39,6 11,1 20,3
a plus de 50 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 Activités financières 13 000 61,1 39,6 14,3 24,7 immobilières 5 300 60,3 41,4 9,3 27,1
services aux entreprises 88 300 37,6 33,1 32,0 9,8ENTREPRISES
Services aux particuliers 17 000 56,4 33,0 33,5 10,6
LES CRÉATIONS D’ENTREPRISES Education, santé, action sociale 36 400 76,9 39,7 11,9 22,3
EN HAUTE-NORMANDIE DE 1995 À 2005 Administration 39 600 61,2 41,0 10,4 25,7
Le renouvellement des entreprises Ensemble 451 000 40,2 37,9 17,9 19,3
accélère la tertiarisation
Source : INSEE - DADS 2003 Unités : nombre, %
du système productif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
EMPLOIl’emploi, comme sur l’ensemble des sec-
ENSEMBLE DES SALARIÉS
teurs. De fait, la nature physique des mé-
Age tiers de ce secteur explique le recours à
65
HOMMES FEMMES des salariés plus jeunes que dans l’in-
60
dustrie. D’autre part, elle est à l’origine
55 d’une forte prédominance des hommes
50 (neuf salariés sur dix).
Haute-Normandie
45
40 France
SITUATIONS DIVERSES
35
DANS LES SERVICES
30
25 Dans les services, les âges diffèrent
beaucoup d’une activité à l’autre et dépen-20
dent notamment de la présence des sala-
30 25 20 15 10 5 0 0 5 10 15 20 25 riés de plus de 50 ans. Sur l’ensemble du
secteur, ces derniers représentent 17 %Source : INSEE - DADS 2003 Unité : ‰ de l’emploi salarié total régional et national
des salariés et l’âge moyen est de 37 ans.
Les salariés les plus âgés travaillent dans le
d’équipement, l’énergie et l’industrie auto- haut-normande qu’au plan national : en secteur de l’éducation et de la santé, avec
Haute-Normandie, 26 % des salariés demobile. Ces secteurs enregistrent en effet une moyenned’âgede41ans;lapartdes
l’industrie ont 50 ans ou plus, contre 23 %les moyennes d’âge les plus élevées de plus de 50 ans y atteint respectivement
au plan national.l’industrie comme de l’ensemble de l’éco- 26 % et 22 %. Dans ces secteurs, les
Dans le secteur de la construction,nomie. Les hommes y sont largement ma- femmes sont les plus nombreuses et occu-
joritaires (82 %). La représentation de ces avec une moyenne d’âge de 38,5 ans, la pent de six à huit postes sur dix. L’âge des
répartition par tranche d’âge est plus équi-activités dans l’emploi régional est plus im- salariés est légèrement moins élevé dans
librée. Les salariés de 30 à 39 ans sont lesportante qu’au plan national (respective- les transports (39,5 ans), où les hommes
plus nombreux (30 % de l’emploi) et ceuxment 11 % et 8 % de l’emploi total), d’où représentent huit salariés sur dix, et dans
de 50 ans et plus représentent 20 % deun âge moyen plus élevé dans l’industrie le secteur du conseil-assistance (38 ans)
L’INDUSTRIE EN HAUTE-NORMANDIE LA CONSTRUCTION EN HAUTE-NORMANDIE
Age Age
65 65
HOMMES FEMMESHOMMES FEMMES
60 60
55 55
5050
Ensemble
45 45 Ensembledes salariés des salariés
40 40
3535
30 30
Salariés
25 Salariés 25de l’industrie
de la
construction 2020
30 25 20 15 10 5 0 0 5 10 15 20 25 30 25 20 15 10 5 0 0 5 10 15 20 25
Source : INSEE - DADS 2003 Unités : ‰ de l’emploi salarié total,Source : INSEE - DADS 2003 Unités : ‰ de l’emploi salarié total,
‰ de l’emploi salarié dans le secteur‰ de l’emploi salarié dans le secteur
LE COMMERCE EN HAUTE-NORMANDIE LES SERVICES EN HAUTE-NORMANDIE
Age Age
65 65
FEMMESHOMMES HOMMES FEMMES
60 60
55 55
Ensemble
50 50des salariés
Salariés45 45 des services
Ensemble
40 des salariés 40Salariés
du commerce
35 35
30 30
25 25
20 20
30 25 20 15 10 5 0 0 5 10 15 20 25 30 25 20 15 10 5 0 0 5 10 15 20 25
Source : INSEE - DADS 2003 Unités : ‰ de l’emploi salarié total, Source : INSEE - DADS 2003 Unités : ‰ de l’emploi salarié total,
‰ de l’emploi salarié dans le secteur ‰ de l’emploi salarié dans le secteur
2 AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 55 - Mai 2006RÉPARTITION DES SALARIÉS SELON LEUR ÂGE
55 NOUS AVONS LU POUR VOUS1er quartile NOUS A
50 Médiane
3e quartile Note de lecture :en
45 Haute-Normandie,
dans le commerce,
40 QUE SONT LES ÉTUDIANTS DES IUTun quart des salariés
a moins de 25 ans, DEVENUS ?35
un quart a entre 25 et
Fin 2004, l’Observatoire de la vie étudiante a in-30 34 ans, un quart
terrogé les titulaires d’un DUT, ayant obtenu leur di-
entre 34 et 43 ans et
25 plôme en 2002 dans les IUT de Rouen et Évreux. Ilun quart a plus de
en ressort que sept étudiants sur dix poursuivent43 ans. La moitié des20
leurs études : 20 % ont suivi un cursus d’un ansalariés de ce sec-
(aboutissant à l’obtention d’un diplôme pour 81 %teur a moins de 34
ans. d’entre eux), 19 % un cursus de 2 ans et 61 % un
cursus de 3 ans.
Parmi ceux qui ont arrêté leurs études (trois sur
dix), 83 % ont un emploi 30 mois après leur diplôme.
Source : INSEE - DADS 2003
Pour la moitié d’entre eux, il s’agit du même et pre-
mier emploi. Pour les autres, c’est au moins le
INDICES DE SPÉCIFICITÉ
deuxième emploi qu’ils connaissent.Note de lecture :enIndustrie
Parmi ces nouveaux actifs, trois fois sur quatre,Haute-Normandie,Industries agricoles et alimentaires
l’emploi se situe en Haute-Normandie.l’industrie automobileIndustrie des biens de consommation
est 2 fois plus repré-Industrie automobile Devenir des titulaires d’un DUT obtenu en 2002 à
sentée dans l’emploiIndustries des biens d'équipement l’Université de Rouen / Observatoire de la vie étu-
qu’au plan national.Industries des biens intermédiaires diante. - Mont-Saint-Aignan : Ove, 2006. - 27 p.
En revanche, le com-Énergie
merce est moins re-Construction
Commerce présenté dans
SITES ET MONUMENTS NATURELSl’emploi haut-nor-Services
CLASSÉSTransports mand que dans
Activités financières l’emploi national (la
Un siècle après la loi du 21 avril 1906 protégeant immobilières part régionale du
les sites et monuments naturels, quelque 2 650 sites
Services aux entreprises commerce dans
pour 826 240 hectares, sont protégés sur toute laServices aux particuliers l’emploi ne vaut que
France dont 430 sites en Haute-Normandie repré-Éducation, santé, action sociale 0,8 fois la part
Administration sentant 11 700 ha. L’Eure regroupe 61 % de ce pa-nationale).
trimoine. Les châteaux, parcs, églises et cimetières0,4 0,6 0,8 1,0 1,2 1,4 1,6 1,8 2,0
sont prédominants mais, depuis 1970, les classe-Source : INSEE - DADS 2003 Unité : indice (part dans l’emploi régional/part dans l’emploi national)
ments visent aussi à protéger de grands ensembles
paysagers tels que les vallées de la Seine, de l’Epte,
qui recourt autant aux femmes qu’aux LES COMMERCIAUX
de la Risle, de la Ganzeville... Plusieurs projets de
hommes. SONT LES PLUS JEUNES protection de sites majeurs sont à l’étude et concer-
A l’opposé, la moyenne d’âge est net- nent notamment la vallée du Bec, la Bouille et la
tement plus basse dans les services aux Enfin, les activités commerciales sont boucle d’Anneville ou la boucle de Roumare.
particuliers et les services opérationnels celles qui enregistrent la moyenne d’âge la
Centenaire de la loi du 21 avril 1906 protégeant les
aux entreprises. Ces secteurs d’activité plus jeune, à 35 ans. Cette caractéristique sites et monuments naturels / Direction régionale
de l’environnement de Haute-Normandie. - Rouen :sont les plus jeunes dans la région : un est surtout marquée dans le commerce de
DIREN, 2006. - 33 p.quart des salariés a moins de 23 ans et détail, activité dans laquelle l’âge moyen
l’âge moyen est de 33 ans seulement. La des salariés est de 33 ans. Dans ce sec-
part des plus de 50 ans s’élève à 10 %. Si teur, deux salariés sur trois sont des L’ANGLAIS AVANT LA 6ème
les activités de services aux particuliers femmes, pour la plupart très jeunes : un
Au début de l’année scolaire 2005-2006, 10 900
emploient autant d’hommes que de quart d’entre elles a moins de 23 ans et la
élèves de 6ème, de diverses origines sociales et
femmes, les hommes occupent deux moitié a moins de 30 ans. A l’inverse, dans
géographiques, ont été évalués en anglais. Le pour-
postes sur trois dans les services opéra- le commerce de gros et le commerce auto- centage d’élèves ayant acquis les compétences de-
tionnels. Grâce à une plus large représen- mobile, l’âge moyen est plus élevé mandées à l’oral et à l’écrit est supérieur à la moitié.
Le champ “ acquis ” de l’expression écrite est letation de ce secteur en Haute-Normandie (38 ans) et trois quarts des salariés sont
moins bon : un tiers des élèves ont su rédiger unqu’en moyenne nationale (16 % de des hommes. Du fait de l’importance du
texte ; de meilleurs résultats ont été obtenus enl’emploi total contre 12 %), les services commerce de détail (deux tiers des effec-
compréhension écrite et orale. Les filles, bien que
opérationnels aux entreprises permettent tifs du commerce), les salariés de 50 ans
meilleures dans tous les champs, ont une avance
de contrebalancer le vieillissement induit et plus ne représentent que 13 % de plus marquée sur l’écrit, avec 65 % de bons résul-
par l’industrie, mais creusent davantage l’emploi total du commerce tats contre 53 % pour les garçons.
l’écart entre hommes et femmes.
Evaluation académique d’anglais : classe de 6ème
septembre 2005 / Académie de Rouen. - In : Note
CHAMP DE L’ÉTUDE : les données présentées dans cette étude proviennent des Déclarations Annuelles de Don- d’information. - N° 01/06 (2006, avr.) ; 8 p.
nées Sociales (DADS) de l’année 2003. Il s’agit de déclarations faites sur chaque salarié par les employeurs des
secteurs privé et semi-public hors agriculture, services domestiques et activités extra-territoriales. Dans le cadre
Nelly LANNEFRANQUEde cette étude, les statistiques ne couvrent que le champ des « emplois ordinaires », c’est-à-dire hors apprentis,
stagiaires et emplois aidés. Le champ de cette étude ne couvre ainsi que 450 000 salariés, soit environ 75% de l’em-
ploi salarié total de la région.
AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 55 - Mai 2006 3

Âge

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.