Revue économie de La Réunion N° 4 Hors série - juillet 2008 (format html et pdf)

De
Publié par

E Emploi La création d’emploi Dans le commerce, la création d’emploi bénéficiaient, soit 400 de moins qu’en poursuit une croissance régulière mais de décembre 2006. Cette relative stagnation est plus en plus faible. L’emploi dans le com- le résultat d’une hausse très forte des con- se maintient à un rythme élevé merce et la réparation automobile (+ 3,7 %) trats d’avenir (passant de 7 450 en 2006 à entretient cette croissance tandis que le 12 300 en décembre 2007) qui compensent commerce de détail ralentit (+ 0,6 %) et que la disparition des derniers CEC, contrats L’année 2007 n'est pas aussi exception- secteur des transports poursuit un déve- l’emploi dans le commerce de gros diminue jeunes et la baisse des contrats d'accompa- nelle que l’année 2006 qui avait vu la créa- loppement régulier depuis 2002, avec une (- 0,3 %). gnement à l'emploi. tion nette de 7 500 emplois ; elle figurera augmentation de près de 5 % de ses effec- néanmoins parmi les bonnes années. Au tifs par an. Les aides publiques à la création d’emploi Quant à l’emploi non salarié, il est difficile, total, selon une première estimation, 5 000 dans le secteur marchand ont été particuliè- en ce début d’année, de mesurer son évolu- L’emploi dans le secteur des services aux emplois supplémentaires ont été créés en rement importantes. Pour favoriser la for- tion. En 2006, il avait augmenté de 2 % et particuliers augmente de 2,7 % après avoir 2007.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

E
Emploi
La création d’emploi
Dans le commerce, la création d’emploi bénéficiaient, soit 400 de moins qu’en
poursuit une croissance régulière mais de décembre 2006. Cette relative stagnation est
plus en plus faible. L’emploi dans le com- le résultat d’une hausse très forte des con-
se maintient à un rythme élevé
merce et la réparation automobile (+ 3,7 %) trats d’avenir (passant de 7 450 en 2006 à
entretient cette croissance tandis que le 12 300 en décembre 2007) qui compensent
commerce de détail ralentit (+ 0,6 %) et que la disparition des derniers CEC, contrats
L’année 2007 n'est pas aussi exception- secteur des transports poursuit un déve-
l’emploi dans le commerce de gros diminue jeunes et la baisse des contrats d'accompa-
nelle que l’année 2006 qui avait vu la créa- loppement régulier depuis 2002, avec une
(- 0,3 %). gnement à l'emploi.
tion nette de 7 500 emplois ; elle figurera augmentation de près de 5 % de ses effec-
néanmoins parmi les bonnes années. Au tifs par an.
Les aides publiques à la création d’emploi Quant à l’emploi non salarié, il est difficile,
total, selon une première estimation, 5 000
dans le secteur marchand ont été particuliè- en ce début d’année, de mesurer son évolu-
L’emploi dans le secteur des services aux
emplois supplémentaires ont été créés en
rement importantes. Pour favoriser la for- tion. En 2006, il avait augmenté de 2 % et
particuliers augmente de 2,7 % après avoir
2007. Cette création est imputable unique-
mation et l’insertion des jeunes les contrats représentait 10,9 % des emplois. La forte
reculé de 3,3 % en 2006 suites aux difficul-
ment au secteur marchand. Les effectifs
de professionnalisation ont augmenté de création d’entreprise laisse présager un
tés liées à la baisse de la fréquentation
du secteur non marchand ont peu varié.
près de 40 % : 2 800 contrats de ce type ont dynamisme comparable en 2007.
touristique. Le redressement de l’emploi
été signés au cours de l’année 2007. Un
Sur l’ensemble de l’année 2007, l’emploi dans les hôtels et restaurants se poursuit
effort important a été réalisé pour aider à Michel BRASSET
salarié marchand augmente de 4,6 %, à un (+ 5,1 %). Ce secteur n’atteint pas encore
l’insertion des bénéficiaires de minima
chef de la division "Observatoire local sur
rythme équivalent à celui de l’année pré- tout à fait son niveau d’emploi de la fin
sociaux. Fin 2007, 1 330 anciens bénéficiai-
les entreprises et l’emploi"
cédente. L’évolution de l’emploi au pre- 2005.
res du RMI, de l'API ou de l'ASS bénéficient
mier semestre s’est avérée plus forte
Claude PARAIN
du RMA. Leur nombre a doublé en un an
L’industrie a bénéficié de l’activité sou-
qu’en 2006. Au deuxième semestre, le
chef du service "études et diffusion"
contribuant ainsi à la baisse du nombre d'al-
tenue du BTP. L’industrie de biens d’équi-
rythme de création d’emplois a faibli en
INSEE Réunion
locataires. Pour l’embauche d’un érémiste
pement et de biens intermédiaires et plus
particulier dans le BTP où l’emploi a
dans le cadre d’un contrat d’insertion RMA,
généralement les activités en relation
légèrement diminué.
l’employeur bénéficie d’une aide forfaitaire
avec le BTP ont connu une croissance plus
égale au RMI de base.
En tendance annuelle, la création nette forte qu’en 2006. Ces deux secteurs ont
d’emploi dans le secteur du BTP est restée créé environ 450 emplois supplémentai-
Nombreuses créations
bien orientée (+ 10,5 %). Au total près de res. En revanche la situation dans l’in-
Stabilité de l’emploi non
1 800 emplois ont été créés dans ce sec- dustrie des biens de consommation s’est
d’entreprises en 2007
teur, soit 36 % de l’ensemble des emplois dégradée après une croissance forte de marchand
supplémentaires. Quoiqu’en retrait par 5,5 % en 2006. L’emploi dans les indus-
Taux de
Nombre de
rapport à 2006 (+ 12,8 %), le BTP demeure, tries agroalimentaires se stabilise après
L’évolution de l’emploi des administrations
création
créations
avec les services marchands, parmi les avoir connu une baisse en 2006.
n’étant pas disponible, six mois après la fin (%)
principaux moteurs de la création d’em-
de l’année, la variation des effectifs peut
Industrie 517 16,3
ploi. Cette croissance s’explique par une
être approchée par la progression de la
hausse de la commande publique dans le Construction 1 083 23,1
masse salariale. Les dépenses de personnel
Évolution annuelle de l'emploi
cadre de la réalisation de grands travaux,
des fonctions publiques de l’État, du Conseil
Commerce 1 782 18,1
mais également de la commande privée. salarié marchand Régional et du Conseil Général n’ont aug-
Transports 110 6,8
menté que de 3,2 %, contre 5 % en 2006.
Dans le secteur des services marchands, 9 %
Compte tenu de la légère augmentation de
Services 2 274 14,6
la croissance de l’emploi s’affermit : + 4,8 %
la valeur du point d’indice (estimé à 0,7 %
contre + 4,3 % en 2006, ce qui constitue le 7 % Ensemble 5 766 16,5
sur l’année) et des hausses mécaniques de
meilleur résultat annuel depuis 2001. Mal-
la masse salariale liées à l’ancienneté crois-
Prèsde5800entreprisesontétécrééesen2007,soit600
gré un léger ralentissement en 2007 (+ 6,5 %
5 %
sante des effectifs, la progression en volume
de plus qu’en 2006. L’allègement des critères pour accé-
contre + 7,8 % en 2006), les services aux
est faible et accrédite l’idée d’une stagnation
er
der à l’ACCRE*, intervenu au 1 janvier 2007, constitue
entreprises demeurent les plus dynami-
3 %
des effectifs.
probablementl’unedesraisonsdecetteforteaugmenta-
ques du secteur avec plus de 1 000 salariés
tion.
supplémentaires. Ce sont toujours les acti-
En ce qui concerne les contrats aidés non
1 %
vités de conseil et des services opération-
marchands, les effectifs sont relativement
*ACCRE : aide aux chômeurs créateurs et repreneurs
nels qui restent les plus dynamiques. Le 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
stables. En décembre, 18 700 personnes en d’entreprises.
14 15
Source
:
I
nsee,
Epure
Source
:
I
ns
ee,
Si
rene

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.