Salaires dans les services marchands : la Bourgogne au neuvième rang

De
Publié par

Dans les services marchands, un salarié bourguignon sur deux a gagné plus de 92 200 F en 1996, un montant comparable à ce qui est observé en province. L'éventail des salaires est en revanche moins important dans la région. Les activités les plus rémunératrices appartiennent au secteur des services aux entreprises.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 36
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Salaires dans les services marchands :
la Bourgogne au neuvième rang
Dans les services marchands*, un salarié bourguignon sur deux a gagné plus de 92 200 F
en 1996, un montant comparable à ce qui est observé en province. L’éventail
des salaires est en revanche moins important dans la région. Les activités
les plus rémunératrices appartiennent au secteur des services aux entreprises.
n 1996, en Bourgogne, unE salarié des services marchands*
sur deux a gagné plus de 92 200 F nets
Ce sont les hauts salaires qui font les différences entre les régions
dans l’année. Ce niveau de rémunéra
tion, appelé salaire médian, classe ain
si la Bourgogne au neuvième rang des Éventail des salaires par région dans les services marchands en 1996
vingt deux régions françaises (tous
Île-de-Francesecteurs confondus, la Bourgogne se
France métropolitaineeplace au 13 rang). Il est très légère Rhône-Alpes
Corsement inférieur à celui de la province qui Midi-Pyrénées
Provence-Alpes-Côte d'Azuratteint 92 600 F. En effet, dans les
Nord-Pas-de-Calais
services marchands, il y a peu de dif Lorraine
Alsaceférence de rémunération entre les ré Centre
Provincegions de province et seule
Picardie
l’Île de France dépasse largement les Bretagne
Languedoc-Roussillon
100 000 F. Ailleurs, le salaire médian Pays de la Loire
Champagne-Ardenneest compris dans une fourchette rela
Franche-Comté
tivement restreinte : il varie entre Haute-Normandie
Aquitaine
87 200 F en Poitou Charentes et 700 F98 Bourgogne
Basse-Normandieen Midi Pyrénées.
Auvergne
La Bourgogne fait partie des régions Poitou-Charentes
Limousin
où l’éventail des salaires est le plus
50 000 100 000 150 000 200 000 250 000 300 000
réduit. Les 10 % des salariés les moins Salaires annuels nets en francs
payés gagnent moins de 62 500 F et
er e
1 décile (1) médiane (1) 9 décile (1)
les 10 % les mieux payés perçoivent
Le salaire médian place la Bourgogne au 9e rang des région françaises.
plus de 167 600 F. Pour l’ensemble de Classée selon le 9e décile, elle apparaît au 18e rang sur ce graphique.
la province, cette fourchette s’étend de
(1) voir encadré Source : INSEE - DADS 1996.
62 400 F à 178 800 F.
L’échelle des rémunérations est va
riable selon les régions. En effet, le
rapport entre hauts salaires et bas sa
laires va de 4 à 2,5. En Île de France, * Cette étude porte sur l’ensemble des services marchands hormis les services financiers et la plus
les 10 % de salariés les mieux rému grande partie des transports, où ne sont retenues que les agences de voyage.
1nérés gagnent quatre fois ce que per
Médiane et décilesçoivent les 10 % les moins bien payés.
Pour la plupart des régions, ce rapport Lorsque l’on veut mesurer un phénomène concernant une population nom
est proche de 3. Dans le Limousin, breuse, plusieurs indicateurs de synthèse sont disponibles. En matière de
région où ce taux est le plus faible, il salaires, on peut utiliser le salaire moyen ou le salaire médian. On a retenu ici
n’est que de 2,5. En Bourgogne, il vaut le salaire médian.
2,68. Outre le Limousin, seules trois L’intérêt principal du salaire médian est d’être beaucoup moins influencé par les
autres régions connaissent un éventail valeurs extrêmes que le salaire moyen. C’est aussi pourquoi il est souvent
de rémunérations moins étendu : Poi inférieur à ce dernier. Plus la dispersion des salaires est importante, plus l’écart
tou-Charentes, Auvergne et Basse entre ces deux indicateurs le sera.
Normandie. Le salaire médian est le salaire en dessous duquel la moitié des personnes est
rétribuée ; c’est donc aussi le salaire au dessus duquel l’autre moitié est payée.
Salaires peu dispersés Le premier décile est le salaire en dessous duquel 10 % des personnes sont
rétribuées ; c’est donc aussi le salaire au dessus duquel 90 % de la populationen Bourgogne
considérée est payée.
Symétriquement, le neuvième décile est le salaire en dessous duquel 90 % desCe sont essentiellement les salaires
personnes considérées sont rétribuées ; c’est aussi le salaire au dessus duquelles plus élevés qui expliquent les dis
10 % de la population considérée est payée.parités entre régions en matière de
Le rapport interdécile est le rapport entre le neuvième décile et le premierrémunérations. Le montant au-des-
décile : il mesure les disparités salariales entre les 10 % de salariés les mieuxsous duquel 10 % des salariés sont
rémunérés et les 10 % les moins bien payés. Cet indicateur reflète doncrétribués, est situé dans un intervalle
l’éventail des salaires.
restreint autour du chiffre de la pro
vince. L’existence du Salaire Minimum
Interprofessionnel de Croissance
développement, le conseil aux entre laire médian régional est inférieur de(SMIC), salaire plancher qui s’impose
prises et les postes et télécommunica 13 % à celui de la province : c’est ladans tous les secteurs, explique en
tions. Mais les écarts sont très faibles différence la plus importante parmipartie cette homogénéité. Par contre,
dans le dernier, contrairement à ceux l’ensemble des secteurs. Toutefois celes plus hautes rémunérations, mesu
des deux autres. secteur ne comporte qu’un faible effec rées ici par le neuvième décile, varient
Parmi les services marchands, c’est tif : à peine 2% des salariés des servi presque du simple au double. Cepen
la recherche développement qui offre ces marchands.dant, pour la seule province, cet inter
les meilleures rémunérations dans la Les postes et télécommunicationsvalle est beaucoup plus étroit.
région. Le salaire médian s’y élève à arrivent au second rang des activités,Les salaires se situent à des ni
124 400 F, soit 35 % de plus que pour avec un salaire médian s’élevant àveaux très variables selon les activi
l’ensemble des activités. Les écarts 119 100 F, supérieur de près de 30 %tés. La hiérarchie des secteurs en
sont relativement élevés. Les salariés à celui de l’ensemble des servicesBourgogne suit celle de la province,
les mieux payés perçoivent presque marchands. Les rémunérations yavec généralement un éventail plus res
trois fois et demi ce que touchent les sont assez homogènes. Le salairetreint. Les rémunérations sont élevées
moins bien payés. Cependant, le sa médian régional est sensiblementdans trois d’entre eux : la recherche
Les salaires dans les services marchands
Salaires annuels nets en francs en 1996, hors services financiers et transports
Bourgogne Province Ecart
er e er e Bourgogne 1 décile Médiane 9 décile 1 décile Médiane 9 décile
Province (1)
71 800 124 400 244 800 77 700 143 000 277 600 13,0 %Recherche et développement
94 400 119 100 166 100 90 900 119 200 177 300 0,1 %Postes et télécommunications
66 300 101 600 217 200 68 600 110 200 245 400 7,8 %Conseils et assistance
Activités récréatives, culturelles 59 700 90 800 223 300 60 000 91 300 211 800 0,5 %
Immobilier 64 100 87 000 167 500 62 300 89 200 177 300 2,5 %
Agences de voyage 62 800 84 800 154 700 61 800 87 400 161 800 3,0 %
Services opérationnels 60 000 82 500 150 100 60 200 81 600 145 100 + 1,1 %
58 900 76 700 116 700 59 300 77 600 119 100 1,2 %Hôtels et restaurants
55 900 70 200 102 500 54 900 69 900 108 500 + 0,4 %Services personnels
Ensemble 62 500 92 200 167 600 62 400 92 600 178 800 0,4 %
(1) écart entre médiane Bourgogne et médiane province.
Source : INSEE DADS 1996.
2Salaires dans les services marchandséquivalent à celui de la province. Dans
Les salaires bourguignons
cette activité, les disparités interrégio
sont proches de ceux de la province
nales (hors Île de France) sont faibles.
La présence de deux grandes entrepri Services marchands
Les salaires médians par régionses publiques, dont les grilles de salai
res s’appliquent sur l’ensemble du
NORD-PAS-DE-CALAIS
territoire, explique, en grande partie,
cette homogénéité. HAUTE-
PICARDIE
NORMANDIE
CHAMPAGNE-
BASSE-
ARDENNEÎLE-DE-NORMANDIEPrès de 102 000 F dans
FRANCE LORRAINE
BRETAGNEle conseil et l’assistance ALSACE
PAYS DE
BOURGOGNEaux entreprises LA LOIRE FRANCHE-
CENTRE
COMTE
Dans les activités de conseil et d’as
POITOU-
sistance aux entreprises, le salaire CHARENTES LIMOUSIN
RHÔNE-ALPES
médian régional s’élève à 101 600 F.
AUVERGNE
Les rémunérations y sont presque
AQUITAINEaussi dispersées que dans la recher
MIDI- PROVENCE-ALPES-che développement.
PYRÉNÉES CÔTE D'AZUR
Dans les activités récréatives, cultu
LANGUEDOC-
relles et sportives, la moitié des sala ROUSSILLON
CORSEriés gagne plus de 90 800 F. Les Salaires annuels nets médians
rémunérations bourguignonnes sont > 117 000 F
95 000 F - 117 000 Fici très proches des valeurs enregis
91 000 F - 95 000 F
trées pour l’ensemble de la province. 89 000 F - 91 000 F
87 000 F - 89 000 F Source : INSEE - DADS 1996Mais l’éventail des salaires est plus
ouvert dans la région, essentiellement
vers le haut.
moyennement dispersées. Les sala gnons sont un peu mieux payés queDans les services opérationnels, les
activités immobilières et les agences riés les mieux payés perçoivent un sa ceux de l’ensemble de la province.
laire équivalent à environ deux fois et Dans cette activité, la région offre, versde voyage, les salaires médians sont
demi celui des moins bien payés. le haut, une échelle de rémunérationsinférieurs à ceux versés dans les au
tres services aux entreprises et dans Dans les services opérationnels plus ouverte. En revanche, dans les
(agences d’intérim, nettoyage, gar- activités immobilières et les agences deles activités récréatives, culturelles et
diennage...), les salariés bourgui- voyage, le salaire est inférieur de 3 % àsportives. Les rémunérations sont
Les services marchands considérés dans cette étude* représentent 16 % de l’emploi salarié régional
Au 31 décembre 1996, ces services marchands* bourgui activités de conseil et d’assistance représentent chacune un
gnons occupent environ 82 000 salariés, ce qui représente peu moins de 13 000 emplois. La recherche développement
16 % de l’emploi salarié régional. Un sur deux travaille dans n’emploie que 1 600 salariés.
le secteur des services aux entreprises et quatre sur dix Le secteur des services aux particuliers comprend l’hôtelle
dans celui des services aux particuliers. Les activités immo rie restauration et les services personnels et domeiquesst
bilières emploient quant à elles 8 % de ces salariés. Cette qui emploient chacun un peu plus de 14000 salariés,
répartition diffère quelque peu de celle de l’ensemble de laainsi que les activités récréatives, culturelles et sportives,
France : les services aux particuliers occu pent en Bourgo lesquelles salarient un peu plus de 4 000 personnes. Cepen
gne une place légèrement plus importante (40 %lieu de au dant, les services personnels et domestiques ne sont que
35 %), au détriment des services aux entreprises. partiellement couverts par la source DADS, puisque les
Parmi les activités relevant du secteur des services aux salariés des services domestiques en sont exclus.
entreprises, les services opérationnels (agences d’intérim,
nettoyage, gardiennage...) arrivent en tête, avec 15 000
salariés ; les postes et télécommunications, ainsi que les Source : INSEE estimations d’emplois (données provisoires).
* Cette étude porte sur l’ensemble des services marchands hormis les services financiers et la plus grande partie des transport s, où ne sont retenues
que les agences de voyage.
3Salaires dans les services marchandscelui de la province. Les rémunéra
Pour comprendre ces résultatstions sont aussi situées dans un inter
valle plus restreint, essentiellement Les résultats présentés dans cet arti partiellement couvert par cette
vers le haut. cle sont issus du fichier des DADS source.
Dans les services personnels et (Déclaration Annuelle de Données Les salaires considérés sont les salai
l’hôtellerie restauration, les salaires Sociales). Cette déclaration est un do res déclarés par les employeurs ; les
sont peu élevés et peu dispersés : les cument administratif rempli par les retenues éventuelles pour absence
salariés les mieux payés gagnent à employeurs. Elle comporte des infor ou maladie sont déduites. Ces salai
peine deux fois le salaire des moins mations sur le salarié (âge, sexe, qua res sont nets de cotisations sociales,
bien payés. Le salaire médian régional lification, salaire, adresse...) et sur de Contribution Sociale Généralisée
est très proche de celui de la province. son employeur (localisation, secteur (CSG) et de Contribution pour le Rem
d’activité, taille...). Destinées notam boursement de la Dette Sociale
ment au calcul des cotisations socia (CRDS).
Chantal Berthier les et au contrôle par l’administration L’unité statistique de base est le poste
fiscale des rémunérations versées, de travail (un salarié dans un établis
les DADS sont en outre exploitées parsement). Pour les salariés n’ayant
l’INSEE à des fins statistiques. pas travaillé l’année complète, le sa
Le champ des DADS regroupe l’en laire est extrapolé à une année tra
semble des salariés des établisse- vail, sur la base de 360 jours. Il ne
ments de l’industrie, du commerce et s’agit donc pas de salaires effective
Thème du prochain numéro : des services dans les secteurs privé ment perçus.
et semi public ainsi que les agents L’étude présentée ici exploite les ren
Les quartiers de des collectivités territoriales et de la seignements concernant les salariés
Chalon sur Saône fonction publique hospitalière. Les (hors stagiaires et apprentis) ayant
agents de l’État, les salariés de l’agri travaillé à temps complet pendant au
culture et de la sylviculture ainsi que moins un mois dans l’année 1996
ceux des services domestiques et des dans un même établissement des ser
activités extra territoriales en sont ex vices marchands. Un salarié est con
clus. Le secteur des services person sidéré à temps complet s’il travaille au
nels et domestiques n’est donc que moins 80 % de la durée légale.
POUR EN SAVOIR PLUS
INSEE BOURGOGNE- Salaires en Bourgogne entre 63 000 F et 162 000 F par an dans huit cas sur dix -
INSEE Bourgogne Dimensions n° 48 novembre 1997. 2 bis, rue Hoche 21000 Dijon
- Références édition 98 - dossier Dimensions n° 23 décembre 1998. Données
Tél : 03 80 40 67 67départementales, pages 14 et 15.
Fax : 03 80 40 67 40- L’emploi dans les services marchands Synthèses n° 24 Statistique publique, à
paraître en avril 1999.
- Revenus et patrimoine des ménages Synthèses n°19 Statistique publique, Directeur de la publication : Alain Ravet
octobre 1998.
Rédacteur en chef : Lionel Espinasse
- L’évolution des salaires jusqu’en 1996 Synthèses n°16 Statistique publique, Assistante de rédaction : Martine Molet
janvier 1998.
Maquette PAO : Maryvonne Poisot
- Une comparaison des salaires France Allemagne - INSEE Économie et Statisti
que n°315 1998.
Abonnement :
- Les salaires dans les entreprises en 1997 - Recul des prélèvements à la source
11 numéros par an + Bilan économique
INSEE Première n° 610 septembre 1998.
et social annuel : 150 F, 22,87 euros
- Les salaires dans l’industrie, le commerce et les services en 1996 - INSEE
15 F, 2,29 euros le numéro
Résultats Série Emploi Revenus n° 140 Juillet 1998.
Impression : Imprimerie 21 Dijon- Séries longues sur les salaires - INSEE Résultats Série Emploi Revenus n° 136
avril 1998. Également disponible sur disquette. Dépôt légal : à parution
- Le resserrement des revenus des ménages entre les régions de 1982 à 1996 - ISSN 1246 483 X
INSEE Première n° 617 novembre 1998.
Code Sage D996216
- Données sociales Édition 1999 La société française INSEE mars 1999, chapitre 4.
© INSEE 1999
- France, portrait social 1998 1999 - INSEE octobre 1998, fiches thématiques
10, 11 et 15.
4Salaires dans les services marchands

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.