Salaires en Bourgogne : entre 63 000 F et 162 000 F par an dans huit cas sur dix

De
Publié par

Dans les secteurs privés et semi-publics, un salarié bourguignon sur deux a gagné plus de 93 500 F nets en 1995, un montant comparable à ce qui est observé en province. Les écarts entre les plus hauts et les plus bas salaires sont en revanche moins larges dans la région. Les différences de rémunération entre les hommes et les femmes s'élèvent à 15 %. La moitié des cadres gagne au moins 189 000 F et les ouvriers qualifiés 88 500 F. Les activités financières payent mieux que l'hôtellerie-restauration et les grandes entreprises plus que les petites.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 32
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INSEE N° 48-Novembre 1997 15FBOURGOGNE
Salaires en Bourgogne :
entre 63 000 F et 162 000 F par an
dans huit cas sur dix
Dans les secteurs privés et semi publics, En Bourgogne, le salaire médian est proche
de ceux du nord-est de la France
un salarié bourguignon sur deux
a gagné plus de 93 500 F nets en 1995, Bourgogne : 93 500 F
Province : 95 000 Fun montant comparable
France : 101 000 F
à ce qui est observé en province.
Les écarts entre les plus hauts
et les plus bas salaires sont en revanche
moins larges dans la région.
Les différences de rémunération entre
les hommes et les femmes s’élèvent
à 15 %. La moitié des cadres
gagne au moins 189 000 F et
les ouvriers qualifiés 88 500 F.
Les activités financières payent mieux
que l’hôtellerie restauration et les andesgr
Salaires nets annuels
médians en 1995 (en francs)
entreprises plus que les petites.
120 000 - 121 999 0 150 300 km
97 000 - 101 999 n Bourgogne, en 1995 dans les secteurs privés et
Secteurs privés et semi-publics
92 000 - 96 999 Salariés à temps completE semi publics, la moitié des salariés à temps complet a
89 000 - 91 999 Source : INSEE - DADS 1995. © IGN - INSEEgagné plus de 93 500 F nets dans l’année. Ce niveau de
salaire, appelé salaire médian, classe ainsi la Bourgogne au
treizième rang des vingt deux régions françaises, ex aequo
avec sa voisine la Franche Comté. En France, le salaire
médian s’élève à 101 000 F, soit 8 % de plus que dans la
région. Mais l’Ile de France, avec une personne sur deux
recevant plus de 121 500 F, se distingue nettement. Le
SOMMAIRE
salaire médian de l’ensemble des provinciaux (95 000 F)
n’est en revanche guère plus élevé que celui des Bourgui
Salaires en Bourgogne : entre 63 000 F
gnons.
et 162 000 F par an dans huit cas sur dix p. 1
La Bourgogne fait partie des régions où les écarts entre
La conjoncture p. 3
les plus hauts et les plus bas salaires sont les moins larges.
INSEE Infos Bourgogne p. 7
Les 10 % des salariés les moins payés gagnent de
1INSEE N° 48-Novembre 1997 15FBOURGOGNE
63 000 F et les 10 % les mieux payés Des écarts de 14 000 à 15 500 F par an
entre les hommes et les femmesperçoivent plus de 162 000 F. Pour
l’ensemble de la province, cette four Salaires nets annuels médians en 1995 (en francs)
chette s’étend de 63 000 F à
Bourgogne Province France171 000 F. Dans la région, les salariés
percevant d’importantes rémunéra- Hommes 99 000 100 000 106 000
tions sont ainsi moins nombreux.
Femmes 83 500 85 500 92 000
En Bourgogne comme ailleurs, les
Ensemble 93 500 95 000 101 000hommes sont mieux payés que les
femmes. En effet, si un salarié bourgui Source : INSEE DADS 1995
Secteurs privés et semi publics salariés à temps complet.gnon sur deux touche plus de
99 000 F, le salaire médian des Bour
guignonnes ne s’élève qu’à 83 500 F,
soit un manque à gagner de 15 %, ce régions où il est le plus faible, essen Ce sont les activités financières qui
qui est légèrement supérieur à l’écart tiellement parce que les femmes sont offrent les meilleures rémunérations
enregistré en province. De fait, il n’y a extrêmement peu nombreuses à per dans la région : le salaire médian s’y
guère que six régions, dont la Fran- cevoir des gains élevés. élève à 122 000 F, soit 30 % de plus
che-Comté et la Champagne Ar- Le niveau du salaire est également que celui de l’ensemble des secteurs.
denne, où les femmes perçoivent une déterminé par de nombreux autres fac Viennent ensuite l’industrie de la chi
rémunération inférieure à celle des teurs. Les caractéristiques de l’entre mie, du caoutchouc et du plastique, les
Bourguignonnes. prise d’une part : son secteur d’activité, services de conseils et assistance aux
L’éventail des salaires est aussi sa taille ; mais aussi les caractéristi entreprises et la métallurgie, où les
beaucoup moins important chez les ques propres à chaque individu : sa salaires médians enregistrent un bo
femmes que chez les hommes. La catégorie socio professionnelle et son nus d’au moins 10 %. A l’autre bout de
Bourgogne fait d’ailleurs partie des âge notamment. l’échelle, l’hôtellerie restauration ar-
rive en dernière position, avec un écart
supérieur à 20 %. La construction et le
commerce de détail figurent aussi par
Rémunérations les plus élevées dans les activités financières
mi les secteurs les moins rémunéra
teurs.
Toutes catégories socio-professionnelles Ouvriers - Employés
Salaires plus faibles
125 000 F
Activités financières dans l’hôtellerie
et la restauration
110 000 F
Chimie, caout., plastique 105 000 F Toutefois, cette hiérarchie entreConseils, assistance
Métallurgie
Activités financières secteurs reflète en partie leur structureÉquipements mécaniques
Transports socio professionnelle. Un secteur qui
Ind. automobile
Composants élect. emploie beaucoup de cadres enregis MétallurgieTransports
Équipements mécaniques tre un salaire médian nettement supé Ind. automobile
Médiane : 93 500 F Chimie, caout., plastique
Commerce de gros rieur à celui d’un secteur employant
Composants élect.
davantage de main d’oeuvre peu qua Ind. prod. minéraux
Conseils, assistance
Santé, act. sociale lifiée.Médiane : 84 500 F
Commerce et répar. auto. Ind. prod. minérauxInd. bois, papier Ainsi, si l’on considère la seule po Commerce de grosInd. agricoles et alim.
Commerce et répar. auto. Ind. agricoles et alim.Équipements du foyer pulation des ouvriers et des employés,Ind. bois, papier
Services opérationnels
Équipements du foyer le classement se trouve quelque peu
Commerce de détail Santé, act. sociale modifié. Les extrêmes restent inchan Construction Services opérationnels
Hôtels, restaurants ConstructionHôtels, restaurants gés avec les activités financières en
Commerce de détail
tête de liste et la construction, le com 70 000 F 70 000 F
merce de détail et les hôtels restau
Industrie IndustrieTertiaire Tertiaire
rants en queue. En revanche,et construction et construction
l’industrie de la chimie, du caoutchouc
Salaires nets annuels médians en 1995 - Bourgogne
et du plastique et le conseil et assis secteurs privés et semi-publics - salariés à temps complet.
tance se trouvent relégués en sixièmeSource : INSEE - DADS 1995.
et huitième places, tandis que le
2Salaires en BourgogneINSEE 15FN° 48-Novembre 1997BOURGOGNE
secteur des transports se place désor
Un éventail de salaires plus large
mais en seconde position. Par contre,
pour les cadres que pour les ouvriers
si l’on s’intéresse uniquement aux ca
dres et dirigeants d’entreprise salariés,
Francs
ce sont à nouveau l’industrie de la chi
450 000mie, du caoutchouc et du plastique et
Bourgogne en 1995
les services de conseils et d’assis- 400 000 Secteurs privés et semi-publics
Salariés à temps complettance qui arrivent en tête.
350 000
La taille de l’entreprise joue égale
ment sur le niveau des salaires. Dans 300 000
la quasi totalité des secteurs, les gran
250 000
des entreprises payent globalement
mieux que les petites. Selon des étu 200 000
des nationales, la probabilité de trou
150 000
ver une politique salariale incitative est
100 000plus élevée dans les grandes entrepri
ses que dans les petites. De même, le 50 000
pouvoir de négociation des salariés y
est plus fort. La position de l’entreprise
sur son marché est aussi détermi-
nante.
Source : INSEE - DADS 1995.
Ce graphique représente le niveau du salaire net annuel médian (marqueRémunération modérée
bleue) et l’écart entre les plus hauts et les plus bas salaires par catégorie
socio professionnelle. Les 10 % des salariés les mieux payés perçoiventdes cadres
un salaire supérieur à celui représenté par la marque verte et les 10 %
les moins bien payés perçoivent un salaire inférieur à celui représenté
par la marque rouge.
La catégorie socio professionnelle
constitue un des principaux facteurs
individuels de disparités salariales. En et des ouvriers qualifiés (88 500 F). double, tandis que l’éventail est encore
Bourgogne, un cadre sur deux a gagné Celui des professions intermédiaires plus resserré pour les ouvriers.
plus de 189 000 F en 1995. Ce salaire s’élève, quant à lui, à 121 000 F. En ce qui concerne les chefs d’en
est inférieur à celui de l’ensemble de la Plus on est qualifié, plus la disper treprise salariés, les informations dis
province (192 000 F), mais représente sion des rémunérations est forte. Huit ponibles portent uniquement sur les
néanmoins plus du double du salaire cadres sur dix ont gagné entre salaires hors participation aux bénéfi
médian des Bourguignons. 118 500 F et 323 000 F, une four ces. Dans ce contexte, leur salaire mé
Dans la région, le salaire médian chette allant du simple à près du triple. dian s’élève à 148 500 F. Mais cette
des employés (85 000 F) se situe entre Pour les professions intermédiaires et catégorie n’est guère homogène et les
celui des ouvriers non qualifiés (76 000 F) les employés, elle va du simple au écarts entre les plus hauts et les plus
bas salaires sont très larges : 80 %
d’entre eux perçoivent entre 68 500 F
Salaire moyen ou salaire médian ? et 390 000 F.
Les chefs d’entreprise industrielle
Lorsque l’on veut mesurer un phéno la somme des salaires perçus par
ou commerciale de dix salariés et plus
mène concernant une population nom- l’ensemble des individus, divisée par le
enregistrent un salaire médian nette
breuse, plusieurs indicateurs de nombre de ces individus.
ment supérieur à celui des cadres. Asynthèse sont disponibles. En matière L’intérêt principal du salaire médian est
l’opposé, ceux d’entreprise de moinsde salaires, on peut utiliser le salaire d’être moins influencé par les valeurs
moyen ou le salaire médian. Dans cette extrêmes que le salaire moyen. C’est de dix salariés gagnent, pour la plu
étude, c’est le salaire médian qui est aussi pourquoi il est souvent inférieur à part, à peine plus que les professions
interprété. ce dernier. Ainsi, si en 1995 le salaire intermédiaires.
Le salaire médian est le salaire qui sé médian des Bourguignons valait
Entre ces deux catégories, on trouve
pare la population considérée en deux 93 500 F, leur salaire moyen s’élevait à
les chefs d’entreprise artisanale : leursparties égales : une moitié gagne plus 107 000 F. Plus la dispersion des salai
rétributions sont un peu plus élevéesque le salaire médian et l’autre moins. res est importante, plus l’écart entre
Le salaire moyen correspond, lui, à ces deux indicateurs le sera. que celles des chefs d’entreprise in-
dustrielle ou commerciale de moins de
9Salaires en Bourgogne
Chefs
d'entreprise
salariés
Cadres
Professions
intermédiaires
Employés
Ouvriers
qualifiés
Ouvriers
non qualifiés
Ensemble
BourgogneINSEE 15FN° 48-Novembre 1997BOURGOGNE
dix salariés et les disparités sont moin
Pour comprendre ces résultatsdres, essentiellement d’ailleurs par ab
sence de très gros appointements.
Ces résultats sont issus du fichier des de l’État, les salariés de l’agriculture et
DADS (Déclarations Annuelles de Don de la sylviculture ainsi que ceux des
nées Sociales). Cette déclaration est services domestiques et des activités75 000 F pour les moins
un document administratif rempli par extra territoriales en sont exclus.
les employeurs. Elle comporte des in L’étude présentée ici exploite les ren de 30 ans
formations sur le salarié (âge, sexe, seignements concernant les salariés à
qualification, salaire, adresse, ...) et temps complet des établissements
sur son employeur (localisation, sec bourguignons ayant travaillé durantL’âge joue aussi sur le niveau des
teur d’activité, taille, ...). Destinées toute l’année 1995 dans le même éta salaires. Plus on vieillit, mieux on est
notamment au calcul des cotisations blissement. Les agents des collectivi
payé : si à moins de trente ans, un
sociales et au contrôle par l’administra tés territoriales et de la fonction
salarié sur deux perçoit moins de tion fiscale des rémunérations versées, publique hospitalière ne sont pas pris
75 000 F, entre cinquante et cin- les DADS sont aussi exploitées par en compte. Un salarié est considéré à
quante neuf ans, la moitié des indivi l’INSEE à des fins statistiques. temps complet s’il travaille au moins
Le champ des DADS regroupe l’ensem- 80 % de la durée légale.dus perçoit au moins 105 000 F. Il faut
ble des salariés des établissements de Les salaires considérés sont les salai voir là, bien sûr, le fruit de l’expérience
l’industrie, du commerce et des servi res déclarés par les employeurs, c’est professionnelle et de l’élévation des
ces dans les secteurs privés et semi- à dire effectivement perçus ; les rete
qualifications au fil du temps, mais aus
publics ainsi que les agents des nues éventuelles pour absence ou ma-
si des différences de structures socio collectivités territoriales et de la fonc ladie sont prises en compte. Ils sont
professionnelles. On est plus rarement tion publique hospitalière. Les agents nets de cotisations sociales et de CSG.
cadre et plus souvent ouvrier ou em
ployé à moins de trente ans qu’à cin
quante ou plus. Les disparités de
rémunérations croissent surtout à par
tir de la quarantaine à cause d’une sectorielles et socio professionnelles.
proportion plus importante de paies C’est en Côte d’Or que le salaire mé
élevées, puis après cinquante ans, par dian est le plus élevé mais aussi que
une augmentation simultanée du nom Thème du prochain numéro :les écarts de rémunération sont les
bre de basses et de hautes rétribu plus marqués. En Saône et Loire, les
tions. salaires sont très proches de ceux de La participation électorale
Des différences de salaires sont l’ensemble de la région. Les salaires en Bourgogne
également constatées entre les dépar médians de la Nièvre et de l’Yonne
tements de la région. Celles ci doivent diffèrent peu, mais la dispersion est
cependant beaucoup à leurs structures plus élevée dans ce dernier département.
Chantal Berthier.
INSEE BOURGOGNE
2 bis, rue Hoche 21000 Dijon
POUR EN SAVOIR PLUS
Tél : 03 80 40 67 67
- Les salaires dans le secteur privé en 1996 INSEE Première n° 550 Octobre 1997. Fax : 03 80 40 67 40
- Les salariés à temps partiel : combien gagnent ils INSEE Prem? ière n° 549 - Directeur de la publication : Alain Ravet
Octobre 1997.
Rédacteur en chef : Lionel Espinasse
Assistante de rédaction : Martine Molet- Les salaires dans l’industrie, le commerce et les services en 1994 INSEE
Maquette PAO : Marie Hélène ChavetRésultats n° 129 Octobre 1997.
Maryvonne Poisot
Abonnement :- Tableaux de l’Économie Française 1997 1998 INSEE Août 1997.
11 numéros par an + Bilan économique
- Les salaires des agents de l’État en 1994 INSEE Résultats n° 116 117 et social annuel : 150 F.
Février 1997. 15 F. le numéro
Impression : Imprimerie 21- L’éventail des salaires et ses déterminants INSEE Données sociales 1996.
Dépôt légal : Août 1993
- La négociation salariale en France : des marges de manoeuvre réduites au début ISSN 1246 483 X
Code Sage D974816des années 1990 INSEE Données sociales 1996.
10Salaires en Bourgogne

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.