Sous le signe de la reprise

De
Publié par

En 2010, l'emploi salarié retrouve en Corse une dynamique de croissance de 2 %, après avoir stagné en 2009. L'amélioration de la conjoncture économique, constatée à l'échelon national, se traduit dans l'île par une nette augmentation des effectifs dans les services marchands. Pourtant, la reprise de l'activité demeure mesurée et tous les secteurs de l'économie marchande insulaire ne profitent pas de cette embellie. La stagnation de l'activité dans le BTP, conjuguée à l'atonie du secteur commercial, ne permet pas à ces piliers de l'emploi insulaire de recréer une spirale d'embauches, indispensable à un reflux du chômage. Sommaire 1 200 créations d'emplois Les services marchands salutaires pour l'emploi insulaire Peu de créations d'emploi dans le commerce Timide reprise dans la construction Tendance favorable dans l'industrie 1 200 créations d'emplois Les services marchands salutaires pour l'emploi insulaire Peu de créations d'emploi dans le commerce Timide reprise dans la construction Tendance favorable dans l'industrie
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 32
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Emploi Sous le signe de la reprise
l'appareil productif régional. Malgré tout, laEn 2010, l'emploi salarié retrouve en Corse une
tendance à l'amélioration de l'emploi n'est pas
dynamique de croissance de 2 %, après avoir uniforme à l'ensemble des secteurs productifs
insulaires : timide dans le BTP, elle demeurestagnéen2009.L'améliorationdelaconjoncture
insignifiantedanslecommerce.Seulel'industrie
économique, constatée à l'échelon national, se
conserveunrythmedecroissancerégulier.
traduitdansl'îleparunenetteaugmentationdes Le nombre de créations d'emplois est
sensiblement équivalent entre les deuxeffectifs dans les services marchands. Pourtant,
départements.
la reprise de l'activité demeure mesurée et tous
Les services marchandsles secteurs de l'économie marchande insulaire
salutaires pour l'emploi insulaireneprofitentpasdecetteembellie.Lastagnation
de l'activité dans le BTP, conjuguée à l'atonie du Dès 2008, le repli des activités et de l'emploi
dans les services laissait déjà présager en Corsesecteur commercial, ne permet pas à ces piliers
un retournement conjoncturel confirmé en
de l'emploi insulaire de recréer une spirale 2009.Pourautant,c'estleseulsecteurd'activité
à avoir préservé une relative stabilité de sesd'embauches, indispensable à un reflux du
effectifsauplusfortdelacriseéconomique.
chômage.
En 2010, 900 emplois ont été créés sur
l'ensemble du secteur, soit une croissance
L'emploi salarié corse se redresse en 2010. régionale annuelle de 3 %. Témoignant d'une
Après un ralentissement impactant tous les réellereprisedel'activitééconomiqueinsulaire,
secteurs d'activité en 2009, l'emploi salarié cerebonddel'emploin'impactepourtantpasde
marchand - hors agriculture et particuliers façon analogue tous les domaines des services
employeurs - retrouve le chemin de la marchands.
croissance et progresse de 2 % sur l'ensemble Le bon niveau de fréquentation touristique de
del'année2010. 2010 a permis aux activités d'hébergement et
Plus dynamique en Corse que sur le reste du restauration de conserver une certaine vigueur.
territoire national (+ 0,9 %), l'emploi salarié L'emploi y progresse de 2 %, avec 160 postes
marchandsesoldepar1200créations,lestrois créés. Cette croissance est toutefois relative au
quarts d'entre elles étant imputables à l'activité regard des évolutions des années précédentes.
des services marchands. Ces bons résultats Le secteur était en effet le plus fort contributeur
reflètent sans surprise la forte tertiarisation de à la création d'emplois dans les services
marchands. Au niveau des départements,
l'emploi dans l'hébergement et la restauration
Les services marchands soutiennent la croissance
est mieux orienté en Haute-Corse qu'en Corse-
de l’emploi insulaire
du-Sud(respectivement+3%et+1%).
Evolution de l'emploi entre 2009 et 2010 par secteur d'activité
Profitant également d'une conjoncture plusdans le secteur marchand non agricole
favorable (avec notamment une progressionVariation de l'emploi sur un an (%)
des flux de marchandises), les effectifs salariésCorse- Haute-
du-Sud Corse Corse France des transports s'étoffent de quelques dizaines
Industrie 2,7 0,9 1,8 - 1,8 de postes supplémentaires sur les deux
dont : industrie manufacturière 3,7 0,3 1,8 - 2,1 départements.
dont : industrie agroalimentaire 0,9 0,2 0,20,5 C'est dans le domaine des activités techniques,
Construction 0,0 2,2 1,1 - 0,7 administratives et récréatives que le
Commerce - 0,2 0,9 0,4 0,4 redémarrage de l'activité est particulièrement
Services marchands (hors intérim) 3,0 2,5 2,8 1,1 sensible. Plus de 600 emplois supplémentaires
dont : transports 0,7 1,5 1,1 - 0,3
yontétécréés,dontplusde400aubénéficede
hébergement et restauration 1,3 3,2 2,1 1,8 laCorse-du-Sud.
activités techniques, administratives et de soutien 4,2 1,0 2,8 1,6 Les activités immobilières - bénéficiant d'un
autres activités de services (récréatives, associatives...)* 7,0 6,8 6,8 1,9
raffermissement de la demande en faveur des
Ensemble 1,9 2,1 2,0 0,9
logements anciens - et les services aux
*hors Particuliers employeurs
entreprises,plutôtatonescesdernièresannées,
Champ : salariés hors secteurs agricoles et services non marchands
s'oriententànouveauàlahausse,enparticulierSource : Insee, Estimations d'emploi.
ausecondsemestre.
Bilan économique 2010Emploi
tempérée par la faiblesse du tissu industrielPeu de créations d'emploi
insulaire. Dans la fabrication de produitsdans le commerce
industriels autres qu'agroalimentaires, les
effectifs semblent retrouver en Corse-du-SudLes effectifs stagnent dans le secteur
une certaine tonicité. Leur progressioncommercial (0,4 %). Après une année 2009
constante au fil des trimestres a permiscaractérisée par une perte d'effectifs, le
d'atteindreenfind'annéeuntauxdecroissancecommerce insulaire n'a pas bénéficié en 2010
de4%.d'un regain d'activité suffisant pour permettre à
L'emploi a en revanche stagné dans l'industriel'emploi de redémarrer. Les anticipations
agroalimentaire. La consommation locale n'aprudentes des chefs d'entreprise confrontés à
visiblementpaspermisausecteurd'embaucher,une augmentation des prix des matières
pas plus que la saison touristique. En outre, lapremières impactant d'une part leur chiffre
reprise de l'investissement, attendue en 2010,d'affaires, d'autre part le pouvoir d'achat des
n'a pas davantage créé d'emploi car sans douteménages, n'ont pas contribué à favoriser
plus orientée vers l'entretien des outils del'embauche dans le commerce de gros comme
production.dedétail.
Lesquelquesdizainesdecréations,concentrées
Marie-Pierre NICOLAIprincipalement sur le premier semestre de
2010, ont exclusivement profité à la Haute-
Corse, qui globalement peut davantage L'emploi salarié plus dynamique en Corse qu'au niveau national
s'appuyersurlemaintiend'unedemandelocale.
Evolution trimestrielle de l'emploi salarié marchand non agricole
(données corrigées des variations saisonnières)
Timide reprise
erIndice base 100 au 1 trimestre 2007
dans la construction 110
Haute-Corse108Véritable moteur de l'emploi insulaire pendant
de nombreuses années, la construction, 106
durement éprouvée en 2009, peine à retrouver 104
une croissance de ses effectifs en 2010 Corse-du-Sud
102
(+ 1,1 %). La comparaison avec le niveau
100national (- 0,7 %) pourrait sembler a priori plus France
favorableàlaCorse,silesecteurnereprésentait 98
àluiseul17%del'emploisalariémarchandnon
96
agricole régional (8 % en moyenne nationale). 1°t 2°t 3°t 4°t 1°t 2°t 3°t 4°t 1°t 2°t 3°t 4°t 1°t 2°t 3°t 4°t
07 07 07 07 08 08 08 08 09 09 09 09 10 10 10 10Situation d'autant plus préoccupante pour la
Champ : salariés hors secteur agricole et services non marchands.région,quel'activitéduBTPesttoutaussiatone
Source : Insee, Estimations trimestrielles localisées d'emploi.
danslesecteurpublicqueprivé.
La construction de logements sociaux a stagné
Pour comprendre ces résultats
malgrélesaidespubliquesdisponibles.Quantà
Méthodologiel'augmentation des permis de construire, elle
Une importante modification méthodologique a été effectuée, avec le passage au dispositifn'a pas réellement débouché sur un
« Estel » (Estimations d'emploi localisées) pour fournir les estimations annuelles d'emploi.
accroissement suffisant des mises en chantier
Champ de l'étude : emploi salarié des secteurs marchands hors agriculture, particulierssusceptiblesdepouvoircréerdesembauches.
employeurs et hors emploi public dans l'administration, l'éducation, la santé et l'action sociale.Toutefois, un léger raffermissement de l'emploi
au cours du second semestre a permis à la Définitions :
Haute-Corsedesedémarquerparunecentaine Estimations trimestrielles d'emploi salarié : résultent de l'exploitation des bordereaux de
cotisation Urssaf (Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocationsdepostescréés.
familiales).
Activités techniques, administratives et récréatives : dans les services marchands, cesTendance favorable activités comprennent les activités juridiques, comptables, de gestion, d'architecture, ingénierie,
recherche et développement scientifique, vétérinaires, publicité, études de marché, activités dedans l'industrie
location, agences de voyages.
Activités de fabrication d'autres produits industriels : dans l'industrie manufacturière, cesL'emploi industriel progresse pour la quatrième
activités comprennent la fabrication de textiles, industries de l'habillement, cuir et chaussures, leannée consécutive créant une centaine de
travail du bois, les industries du papier et imprimerie, industries chimiques et pharmaceutiques, lapostes supplémentaires en 2010. Cette
fabrication de produits en caoutchouc et en plastique, métallurgie, fabrication de produits
croissance, essentiellement imputable à métalliques, réparation et installation de machines et d'équipements.
l'industrie manufacturière, doit toutefois être
Bilan économique 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.