Stabilité de l'emploi en Ile-de-France - Résultats de l'enquête emploi en continu de 2004

De
Publié par

En 2004, L'Ile-de-France compte 5,3 millions d'actifs dont 4,8 ont un emploi. Ce chiffre reste stable par rapport à l'année précédente, après une légère baisse entre 2002 et 2003, alors qu'il progresse sur le reste du territoire. Avec 532 000 chômeurs au sens du BIT, le taux de chômage en Ile-de-France (10%) est identique à celui de la province (9,9 %).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 34
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

N°101 - Septembre 2005

STABILITE DE L’EMPLOI EN ILE-DE-FRANCE
Résultats de l’enquête emploi en continu de 2004
Marie-José DALY


n 2004, l’Ile-de-France C’est pour les actifs occupés de sur la même période, alors qu’il E compte 5,3 millions 50 ans ou plus que la différence augmente de 1,1 % dans
d’actifs (cf. définitions) dont 4,8 entre l’Ile-de-France et la province l’ensemble des autres régions. La
ont un emploi. Ce chiffre reste est la plus marquée : la hausse forte croissance des professions
stable par rapport à l’année des effectifs entre 2003 et 2004 intermédiaires (+4,5%) compense
précédente, après une légère est de 0,7 % en Ile-de-France et la diminution des employés
baisse entre 2002 et 2003, de 3 % en province. Le nombre de (-3,0 %) et des ouvriers (-3,5 %).
alors qu’il progresse sur le reste salariés ayant un emploi stable
du territoire. diminue de 0,6 % en Ile-de-France


Figure 1 : Population active occupée selon le sexe, l’âge, le statut,
la catégorie socioprofessionnelle et le secteur d’activité
En moyenne annuelle
Effectifs Evolution entre 2003 et 2004
(en milliers) (en %)
Ile-de-France Ile-de- France
Province
2002 2003 2004 France métro.
Population active occupée 4 989 4 790 4 788 0,0 0,5 0,4
Hommes 2 648 2 528 2 527 0,0 -0,1 -0,1
Femmes 2 341 2 262 2 261 0,0 1,2 1,0
15 à 29 ans 1081 973 966 -0,7 -1,1 -1,0
30 à 49 ans 2 743 2 649 2 646 -0,1 0,0 0,0
50 ans ou plus 1 165 1 168 1 176 0,7 3,0 2,6
non salariés 362 349 361 3,4 -5,3 -4,2
salariés 4 627 4 442 4 427 -0,3 1,3 1,0
dont emplois précaires: 489 450 460 2,2 2,4 2,4
CDD+intérimaires 371 360 369 2,5 4,6 4,2
apprentis,stages et contrats aidés 118 90 91 1,1 -3,1 -2,6
dont emplois stables: 4138 3991 3966 -0,6 1,1 0,8
Etat collectivités locales 981 952 936 -1,7 -0,2 -0,5
hors Etat collectivités locales 3 157 3 039 3 030 -0,3 1,6 1,2
CSP (*) dont :
Cadres 1 304 1 262 1 266 0,3 3,5 2,4
Professions intermédiaires 1 248 1 171 1 224 4,5 0,4 1,3
Employés 1 363 1 403 1 362 -3,0 1,7 0,7
Ouvriers 798 732 706 -3,5 0,8 0,3
Secteurs d'activité dont :
Industrie 574 544 542 -0,4 -1,7 -1,5
Construction 238 236 243 3,0 -0,6 0,0
Tertiaire 4 048 3 962 3 965 0,1 2,0 1,6
Source : Insee, Enquêtes Emploi en continu 2002, 2003 et 2004
(*) CSP = Catégorie socio professionnelle
Avec 532 000 chômeurs au sens du en Ile-de-France, le chômage chez province pour toutes les catégories
BIT, le taux de chômage en Ile-de- les jeunes (15,7 %) reste moins élevé socioprofessionnelles, excepté les
France (10%) est identique à celui de qu’en province (17,8 %). Le taux de employés.
la province (9,9 %). Bien qu’il domine chômage francilien est plus fort qu’en

Figure 2 : Nombre de chômeurs(*) et taux de chômage en 2004
En moyenne annuelle

Nombre de chômeurs Taux de chômage
France Ile-de- Ile-de-France Province
métro. France
en %en milliers en %
Chômeurs 53210010,09,99,9
Hommes 286 54 10,2 8,7 9,0
Femmes 246 46 9,8 11,4 11,1

15 à 29 ans 180 34 15,7 17,8 17,4
30 à 49 ans 257 48 8,9 8,6 8,3
50 ans ou plus 95 18 7,5 7,0 7,1
Sans diplôme ou CEP 174 33 15,1 14,9 15,0
BEPC, CAP, BEP 123 23 9,1 9,3 9,2
Baccalauréat 85 16 10,0 9,4 9,5
Bac + 2 53 107,4 5,86,1
Diplôme supérieur 97 18 7,7 7,2 7,4
CSP dont :
Cadres 78 15 5,8 4,2 4,8
Profesions intermédiaires 95 18 7,2 5,6 5,9
Employés 143 27 9,5 10,4 10,2
Ouvriers 123 23 14,8 11,9 12,3
(*) au sens du Bureau Internationnal du Travail
Source : Insee, Enquête Emploi en continu 2004
Méthodologie :
Enquête Emploi en continu : mise en place en juillet 2001, la nouvelle Enquête Emploi se substitue à l’ancienne depuis janvier 2003. Elle s’effectue en
continu tout au long de l’année, alors qu’auparavant elle se déroulait sur un mois, généralement en mars. Chaque semaine, un même nombre de
ménages est enquêté. Les personnes sont interrogées durant 6 trimestres avec renouvellement d'1/6 de l'échantillon à chaque trimestre. En Île-de-
France, environ 6 000 ménages (c’est-à-dire 6 000 logements et 11 000 personnes de 15 ans ou plus) répondent à l’enquête chaque trimestre (35 000
ménages et près de 75 000 personnes pour la France métropolitaine).
Trois modifications majeures ont été introduites :
- Le questionnaire a été profondément remanié afin de le rendre plus comparable à celui des enquêtes réalisées dans les autres pays européens et
enrichi notamment sur les transitions professionnelles infra annuelles, sur l’exercice de plusieurs activités, sur l’accès à la formation continue et sur
les horaires de travail.
- Les techniques de collecte ont été modifiées : la première et la dernière interrogation sont réalisées en face à face et les 4 intermédiaires par
téléphone.
- Les méthodes de codification des diplômes et des professions ont été améliorées.
Ces 3 changements majeurs expliquent que la continuité des séries entre ancienne et nouvelle enquêtes emploi ne soit pas parfaitement assurée.
Révision des résultats des enquêtes Emploi 2002 et 2003 :
Suite aux résultats obtenus avec l’enquête de recensement de la population de 2004, les pondérations de l’enquête emploi en continu ont été réévaluées.
Les chiffres de 2002 et 2003 ont été révisés.

Définitions :
Un chômeur « au sens du BIT » (Bureau International du Travail) est une personne en âge de travailler, de 15 ans ou plus, qui répond en même temps
à trois conditions : être sans emploi durant la semaine de référence, être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours, chercher activement un
emploi ou en avoir trouvé un qui commence ultérieurement.
La population active occupée « au sens du BIT » comprend les personnes (âgées de 15 ans ou plus) ayant travaillé (ne serait-ce qu'une heure) au
cours d'une semaine de référence, qu'elles soient salariées, à leur compte, employeurs ou aides dans l'entreprise ou l'exploitation familiale. Elle
comprend aussi les personnes pourvues d'un emploi mais qui en sont temporairement absentes pour un motif tel qu'une maladie (moins d'un an), des
congés payés, un congé de maternité, un conflit du travail, une formation, une intempérie, ... Les militaires du contingent, les apprentis et les stagiaires
rémunérés effectuant un travail font partie de la population active occupée:
La population active comprend la population active occupée et les chômeurs.
Pour en savoir plus :
- « Enquête sur l’emploi 2004 - Le chômage augmente légèrement malgré la reprise de l’emploi », Insee Première n°1009, mars 2005-
INST IT UT NAT IONAL
DE LA ST AT IS T IQU E
Directeur de publication : Alain CHARRAUD
ET DES ETUDES ECONOMIQUES Rédaction et conception de la maquette : Service statistique de la direction régionale
Direction régionale d’Ile-de-France ISSN 1635-9984 - Code SAGE AFCH0552 - Dépôt légal : 2ème semestre 2005 © INSEE 2005
7, rue S tephenson - Montigny-le-B retonneux Pour tout renseignement complémentaire, contacter le 01 30 96 90 51
78188 S aint-Quentin-en-Yvelines cedex
Insee Ile-de-Fr@ nce Infos : la Lettre d’information électronique vous informe tous les 2 mois de l'activité de l'Insee Ile-de-France
www.insee.fr/ ile-de-france

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.