Troisième année consécutive de baisse de l'emploi picard

De
Publié par

En 2005, l'emploi picard recule encore de 0,2%. Les pertes constatées dans la pluspart des secteurs industriels associées à la stabilité des effectifs salariés dans le commerce et les services n'ont toujours pas permis la croissance de l'emploi dans notre région. La forte baisse des emplois aidés explique, comme en 2004 et 2003, les pertes constatées dans les activités essentiellement non marchandes.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

n° 25 - 2007
En Picardie, l’emploi total
diminue toujours en 2005 (-0,2 %) comme en 2004. Au
niveau national, l’évolution est légèrement positive
(+0,6 %).
L’emploi non salarié picard augmente de +0,7 %.
Cette évolution positive est due à la hausse dans les
secteurs de la construction (+5,3 %) et des services
(+1,5 %).Troisième année
L’emploi salarié picard diminue encore en 2005 :
-0,3 % alors que le nombre de salarié au niveau nationalconsécutive de baisse
s’accroît (+0,6 %). La relative stabilité (+0,5 %) du secteur
tertiaire ne peut encore cette année atténuer les pertesde l’emploi picard d’emploi de l’industrie (-3,5 %).
La Somme maintient ses effectifs
Les évolutions départementales sont, quant à elles,
contrastées. Le département de la Somme est le seul
En 2005, l’emploi picard recule département picard à maintenir ses effectifs salariés :
+0,2 % alors que l’emploi salarié des deux autresencore de 0,2 %. Les pertes constatées
départements se replie (-0,5 %). Dans l’Oise, l’évolutiondans la plupart des secteurs industriels
des effectifs est même plus défavorable en 2005 qu’enassociées à la stabilité des effectifs salariés
2004 (-0,2 %). Ainsi dans ce département, les faibles
dans le commerce et les services créations d’emploi dans le tertiaire (+0,5 %) n’ont pas
n’ont toujours pas permis la croissance compensé les fortes pertes industrielles (-4 %). Dans
de l’emploi dans notre région. La forte baisse l’Aisne, le phénomène est identique : une décrue du
des emplois aidés explique, comme en 2004 nombre de salariés dans l’industrie (-2,9 %) associé à une
stabillité des effectifs dans le tertiaire (+0,1 %).et 2003, les pertes constatées
dans les activités essentiellement
non marchandes.


Catherine DIZY

$
#


"


!








Essor de l’emploi dans la constructionLa Somme est le seul département picard
à maintenir ses effectifs salariés
En Picardie, le nombre de salariés dans la construction
Estimations d'emploi salarié en %
augmente fortement en 2005 (+3,1 %) et à un rythme
2000 2001 2002 2003 2004 2005 (p)
presque aussi élevé qu’au niveau national (+3,7 %). C’est
Aisne 1,4 0,4 0,0 -0,5 -1,6 -0,5
dans le département de la Somme que la situation est la
Oise 3,3 1,2 0,4 -0,8 -0,2 -0,5
plus favorable (+5,3 %). Les emplois dans ce secteur dans
Somme 2,0 1,6 0,9 -0,7 0,0 0,2
les deux autres départements évoluent favorablement mais
Picardie 2,4 1,1 0,4 -0,7 -0,5 -0,3
de façon moins soutenue : respectivement +2,2 % dans
France 3,0 1,3 0,7 -0,2 0,3 0,6
l’Oise et +2,5 % dans l’Aisne.
(p) : provisoire Source : Insee - Estimations d'emploi
Stagnation






des emplois tertiaires
%& & ’
" & - En 2005, les emplois du tertiaire en Picardie évoluent
. / / /
, 3 plus favorablement qu’en 2004 mais à un rythme plus
, faible (+0,5 %) qu’au niveau national (+1,1 %). Ainsi, le5 6 6 &
3 8 secteur n’a créé globalement que 2 300 emplois en
$
*+ Picardie cette année. La hausse est même quasi-absente
$ & 0 dans l’Aisne (+0,1 % : 100 emplois). Des secteurs" / & 2 )
. / 0 0 0 généralement très créateurs d’emplois voient stagner ou
%
" & 1 - même diminuer leurs effectifs salariés. Notamment les
. 2
effectifs salariés dans le secteur de l’administration

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.