Un début d'année 2005 encourageant pour l'emploi salarié en Pays de la Loire

De
Publié par

Au premier trimestre 2005, l'emploi salarié en Pays de la Loire a augmenté de 0,2 % dans les activités marchandes non agricoles. Cette hausse a bénéficié aux départements du littoral et à la Sarthe. En revanche, la situation a été moins favorable dans les départements de Maine-et-Loire et de la Mayenne.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 47
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

v
v
www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 172. Juillet 2005
Un début d’année 2005 encourageant
pour l’emploi salarié en Pays de la Loire
U PREMIER TRIMESTRE 2005, l’emploi salarié Mayenne. Tous les secteurs d’activité de ce dépar-Au premier trimestre
dans les Pays de la Loire a progressé de tement ont manqué de dynamisme.
2005, l’emploi salarié en
0,2 % en données corrigées des variations Parmi les quatre grands secteurs, l’industrieAPays de la Loire a saisonnières, contre + 0,4 % au trimestre précé- a réduit de nouveau ses effectifs salariés, avec une
augmenté de 0,2 % dans dent. Une telle évolution en début d’année n’avait évolution de - 0,4 %, du même niveau que celle
pas été enregistrée depuis le premier trimestre du quatrième trimestre 2004. De fait, toutes lesles activités marchandes
er2002 ; au 1 trimestre 2004, la progression avait composantes du secteur industriel, excepté cellenon agricoles. Cette
même été nulle. des industries de biens intermédiaires qui ont
hausse a bénéficié aux Cette croissance n’est pas homogène selon Évolution de l’emploi salarié depuis
départements du littoral les départements. L’emploi salarié des départe- ele 4 trimestre 1997 en données corrigées
et à la Sarthe. En ments de Vendée, de Loire-Atlantique et de Sarthe des variations saisonnières (CVS).
a connu une croissance de respectivement 0,7 %, eBase 100 au 4 trimestre 1997 sur les données brutesrevanche, la situation a
0,3 % et 0,2 % alors qu’il a régressé dans les
été moins favorable dans
128deux autres départements. L’écart entre les dépar-
Vendéeles départements de tements a été plus marqué au premier trimestre 124
Loire-Atlantique
2005 qu’aux précédents trimestres, où aucunMaine-et-Loire et de la 120
département n’accusait de repli. Le départementMayenne. 116
Mayennede Maine-et-Loire a enregistré une légère diminu-
112 Sarthetion de l’emploi salarié (- 0,1 %). Dans ce dépar- Maine-et-Loire
Sylvie BÉCAUD 108tement, l’emploi industriel continue d’être touché
104par des restructurations accompagnées de licen-Source : Bordereaux de recouvrement
100des cotisations (BRC) adressés par ciements. L’emploi salarié a reculé de 0,4 % en
1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005les employeurs aux unions
de recouvrement de la sécurité sociale
erÉvolution de l'emploi salarié par département au 1 trimestre 2005et des allocations familiales (URSSAF)
eet transmis trimestriellement à l'INSEE. en données corrigées des variations saisonnières (CVS). Base 100 au 4 trimestre 1997
Variation en %
er e e e erDonnées CVS sur 1 trimestre sur 1 anINSEE Pays de la Loire 1 trimestre 2 trimestre 3 trimestre 4 trimestre 1 trimestre
105, rue des Français Libres
2004 2004 2004 2004 2005BP 67401
44274 Nantes cedex 2
Tél . : 02 40 41 75 75 Pays de la Loire 116,2 116,8 116,8 117,2 117,5 + 0,2 + 1,1
Fax. : 02 40 41 79 39
www.insee.fr Loire-Atlantique 119,8 120,6 120,6 121,5 121,9 + 0,3 + 1,7
Directeur de la publication : Pierre MULLER Maine-et-Loire 110,1 110,2 110,4 110,5 110,4 - 0,1 + 0,3
Rédactrice en chef : Emmanuelle WALRAET
Contact presse : Andrée RICOLLEAU Mayenne 112,6 112,6 112,7 112,8 112,3 - 0,4 - 0,2
Tél. : 02 40 41 77 83
Mise en page : Jean Marc CHÉNÉ Sarthe 112,3 112,0 112,1 112,3 112,5 + 0,2 + 0,2
Vendée 123,2 124,3 124,8 124,7 125,5 + 0,7 + 1,8© INSEE-2005enregistré une stabilité, ont subi des baisses. La augmentation (+ 0,5 %). L’emploi salarié dans le
perte d’effectifs salariés a été prédominante dans secteur du commerce a bénéficié d’une hausse
les industries de biens de consommation, dont de 0,4 %, toutefois moins favorable qu’au trimestre
certaines sont en restructuration depuis plusieurs précédent. Les entreprises des services ont repris
années. Les liquidations judiciaires et les restruc- leur place de chef de file avec une hausse de
turations des industries de biens de consomma- 0,5 %, place qu’elles avaient perdu au quatrième
tion ont touché les cinq départements, cependant trimestre 2004 au profit de celles du commerce.
de façon inégale. L’essentiel des pertes d’emplois Dans le tertiaire, toutes les activités ont été créa-
salariés se concentre dans les départements de trices nettes d’emplois salariés, les entreprises
Maine-et-Loire et de la Mayenne. Le secteur de la des activités financières arrivant en dernière
construction a, comme souvent, enregistré une position.■
Évolution de l’emploi salarié par département au Évolution de l’emploi salarié par secteur
er er 1 trimestre 2005 au 1 trimestre 2005
en données corrigées des variations saisonnières (CVS) en données corrigées des variations saisonnières (CVS)
(en %) (en %)
2,0
1,2
1,0
1,5
0,8
0,61,0
0,4
0,5 0,2
0,0
0,0
- 0,2
- 0,4
- 0,5 erAu 1 trimestre 2005 er Au 1 Trimestre 2005 - 0,6
er eSur un an entre les 1 trimestres 2004 et 2005 Au 4 trimestre 2004
- 1,0 - 0,8
Loire-Atlantique Mayenne Vendée
Industrie Construction Commerce ServicesPays de la Loire SartheMaine-et-Loire
erÉvolution de l’emploi salarié en Pays de la Loire par secteur au 1 trimestre 2005
en données corrigées des variations saisonnières (CVS)
dont établissements Ensemble (en %)
Ensemble
Activités économiques en NES16 et regroupement en NAFG5 0 à 9 10 salariés trimestre(en %)
salariés ou plus précédent
NES 16
ENSEMBLE (EB à EF et EH à EQ) 0,2 1,2 - 0,1 0,4
INDUSTRIE (EB à EF) - 0,4 0,8 - 0,5 - 0,4
EB Industries agricoles et alimentaires - 0,2 0,2 - 0,1 - 0,3
EC Industries de biens de consommation - 1,8 - 0,1 - 1,9 - 2,1
ED Industrie automobile - 0,3 - 0,8 - 0,2 0,5
EE Industries de biens d'équipement - 0,2 2,0 - 0,3 - 0,4
EF Industries des biens intermédiaires; 0,0 1,7 - 0,1 0,1
EH CONSTRUCTION (EH) 0,5 2,4 - 0,5 1,0
EJ COMMERCE (EJ) 0,4 0,8 0,1 0,9
SERVICES (EK à EQ) 0,5 1,1 0,1 0,5
EK Transports (1) 0,4 1,5 0,2 0,2
(1) non compris SNCF, Air France, EL Activités financières (2) 0,1 3,1 - 0,6 0,3
(2) non compris Banque de France,
EM Activités immobilières 4,4 3,9 6,3 4,0(3) non compris la Poste
et les télécommunications, EN Services aux entreprises (4) 0,3 1,6 - 0,2 1,0
(4) non compris l’intérim, EP Services aux particuliers 0,4 1,0 - 0,3 - 0,3
(5) non compris Éducation
EQ Éducation, santé, action sociale (5) 0,5 0,8 0,4 0,6et autres formes d’action sociale.
Champ
Salariés soumis à la contribution sociale généralisée (CSG). Sont exclus les secteurs relevant de la mutualité sociale agricole (MSA), l'administration, l'éducation, les postes
et télécommunications, la Banque de France, les transports ferroviaires, les industries energétiques, l'intérim, les stagiaires AFPA, les caisses de congés payés, la vente à domicile,
l'administration d'immeubles, les autres formes d'action sociale.
erLe champ représente plus des trois quarts des salariés cotisant à l'URSSAF (751 000 emplois au 1 janvier 2000), 70 % de l'ensemble des salariés des Pays de la Loire
et 61 % de l'emploi total ligérien
Il s’agit là de données provisoires, les données semi-définitives seront disponibles à compter du 11/08/2005 sur l’internet de l’INSEE Pays de la Loire .

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.