Un nombre de bénéficiaires du RMI qui se stabilise

De
Publié par

Au 31 décembre 2008, les Caisses d’Allocations Familiales picardes ont versé au moins une prestation à 318 356 allocataires. Près d’un Picard sur deux (48 %), soit 912 628 personnes, est couvert par au moins une allocation versée par les Caf. Ces aides concernent majoritairement des aides au logement et des prestations familiales. Il est à noter que 2008 est également l’année d’une stabilisation du nombre de bénéficiaires du Revenu Minimum d’Insertion.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 40
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

PRESTATIONS SOCIALES
Un nombre de bénéficiaires
du RMI qui se stabilise
Au 31 décembre 2008, les Caisses d’Allocations Familiales
picardes ont versé au moins une prestation
à 318 356 allocataires. Près d’un Picard sur deux (48 %),
soit 912 628 personnes, est couvert par au moins
une allocation versée par les Caf. Ces aides concernent
majoritairement des aides au logement et des prestations
familiales.
Il est à noter que 2008 est également l’année d’une stabilisation
du nombre de bénéficiaires du Revenu Minimum d’Insertion.
a Picardie a enregistré, en 2008, une Près d’un allocataire sur quatreL hausse du nombre d’allocataires des Caf bénéficie d’une prestation
de 2,3 %. Cette progression est relativement « petite enfance »
homogène au sein de la région étant donné
que l’Aisne a vu croître sa population alloca- Au 31 décembre 2008, un peu moins de
taire de 2,3 %, l’Oise de 2,2 % et la Somme de 74 000 allocataires de la région percevaient
2,4 %. En termes de population couverte par une aide liée à l’accueil du jeune enfant, soit
au moins une prestation, la faible augmenta- une hausse de 1,1 % par rapport à 2007. La
tion régionale (0,95 %) n’est pas ventilée Prestation d’Accueil du Jeune Enfant a qua-
identiquement au sein des trois départements : siment achevé sa montée en charge, sa
hausse annuelle ralentit, représentant plus de1,1 % pour l’Aisne, 0,7 % pour l’Oise et 1,2 %
pour la Somme. À démographie constante, 4,7 % en 2008. Seuls 3 % des allocataires
l’Oise a donc enregistré une plus forte arrivée percevant une aide liée au jeune enfant ne
d’allocataires seuls que les deux autres dépar- sont pas couverts par la PAJE. Ces allocatai-
tements picards. Ceci s’explique par le fait que res continuent de bénéficier d’anciennes pres-
les Caf de l’Oise ont vu leur nombre d’alloca- tations que sont l’AFEAMA et l’allocation de
1taires étudiants augmenter fortement (750 in- garde d’enfant à domicile (AGED) , mais leur
dividus, ce qui représente une hausse de 20 % nombre a diminué de moitié par rapport à 1La condition pour en bénéficier est d’avoir un enfant né avant
erde cette population en 2008). 2007. le 1 janvier 2004.
Répartition des bénéficiaires des CAF selon la nature des prestations et le département de résidence en 2008
Aisne Oise Somme Picardie
Évolution Évolution Évolution Évolution
Effectif Effectif Effectif Effectif
2007-2008 2007-2008 2007-2008 2007-2008
d'allocataires d'allocataires d'allocataires d'allocataires
(%) (%) (%) (%)
Prestation liées :
à la naissance 20 745 0,8 32 200 1,2 20 594 1,1 73 539 1,1
à la famille 46 185 0,3 72 227 0,2 46 436 0,3 164 848 0,2
au logement 51 871 5,6 60 022 7,2 56 339 6,0 168 232 6,3
à l'isolement 7 439 -1,5 9 062 -1,7 6 921 -2,0 23 422 -1,7
au handicap 12 670 5,8 12 524 4,2 10 589 5,2 35 783 5,1
à la précarité 9 798 -2,9 11 160 -5,0 11 638 -1,4 32 596 -3,1
dont RMI 8 179 -1,1 9 861 -2,0 9 912 -0,2 27 952 -1,1
Population allocataire 91 298 2,3 127 711 2,2 99 347 2,4 318 356 2,3
Personnes couvertes 258 975 1,1 387 749 0,7 265 904 1,2 912 628 0,9
Source : Caf
Insee Picardie - Bilan économique et social 2008 67PRESTATIONS SOCIALES
cations sont déterminées sur la base de critè-Plus d’un allocataire sur deux
res tels que les ressources du demandeur, saperçoit une aide au logement
composition familiale et la zone de résidence.
En 2008 le nombre d’aides au logement
Encart méthodologique versées par les Caf picardes a crû de 6,3 % Davantage d’allocations
par rapport à 2007. Par type de prestation, laL’actualisation des ressources ne se fait liées au handicap
répartition est naturellement différente de parplus sur déclaration des allocataires mais par versées surtout pour les enfants
la réglementation même qui régit ces presta-échange avec la Direction Générale des Fi-
Au 31 décembre 2008, l’Allocation d’Édu-nances Publiques. Avant 2008, l’actualisation tions.
cation de l’Enfant Handicapé (AEEH) était ver-des ressources et des barèmes des presta- Ainsi l’Allocation Logement à caractère
tions s’effectuait en juillet (dernière campagne : sée à 4 566 allocataires, soit une augmentationSocial (ALS) s’adresse, dans 9 cas sur 10, à
juillet 2007). Désormais cette actualisation se du nombre de bénéficiaires de 13,3 % par rap-des allocataires isolés. Parmi les 3 prestations
fera en janvier grâce à l’échange fait avec la port à 2007. Cette augmentation n’est pas ho-logement, c’est celle qui croît le plus en 2008
DGFiP. Les Caf ont donc pris en compte les mogène au sein de la région : si l’Oise et la(7,6 %). La plus forte augmentation de l’ALS
mêmes ressources et barèmes de prestations Somme gardent des effectifs stables de 2007est à mettre à l’actif de l’Oise avec 10 % (ceci
entre juillet 2007 et janvier 2009. La non ac- à 2008 (respectivement 0 et 2,8 % de varia-s’explique par la hausse de 20 % d’allocatai-
tualisation de ces barèmes en juillet 2008, et tion), l’Aisne enregistre une forte hausse desres étudiants percevant une aide au logement).
donc le maintien des droits et ressources 2006
bénéficiaires de l’AEEH avec une augmenta-À l’inverse de l’ALS, les bénéficiaires de
sur une période de 18 mois, de juillet 2007 à
tion de près de 40 %.l’Allocation Logement à caractère Familial sont
janvier 2009, a eu pour effet de conserver un
Pour ce qui est des autres prestations liéespresque exclusivement des familles, avecplus grand nombre d’allocataires dans nos fi-
au handicap, les évolutions sont pratiquement96,4 % de familles monoparentales ouchiers de juillet à décembre 2008 (avec cette
homogènes d’un département picard à l’autre.biparentales. Par rapport à 2007, cette aideactualisation, certains allocataires auraient dû
Au niveau régional, ces prestations augmen-croît de 6,6 % au sein de la région.sortir du dispositif des aides versées par les
tent globalement de 5 %, l’Allocation aux Adul-L’Aide Personnalisée au Logement, sou-Caf, compte tenu de l’évolution de leurs reve-
tes Handicapés représentant le poids le plusmise au conventionnement du logement louénus).
important au sein de l’ensemble des presta-par l’allocataire, augmente de 5,5 % en 2008.
tions liées au handicap (9 bénéficiaires sur 10Cette prestation s’adresse majoritairement aux
perçoivent l’AAH).isolés et aux couples avec enfants, avec res-
pectivement 40 et 30 % des bénéficiaires de
La nombre de bénéficiairescette allocation.
du RMI baisse très légèrementQuelle que soit la prestation, ces aides vi-
avant sa prochaine remontéesent à compenser la dépense liée au logement,
qu’il s’agisse d’un loyer ou d’une mensualité
Entre 2007 et 2008, le nombre de bénéfi-
relative à l’accession à la propriété. Ces allo-
ciaires du Revenu Minimum d’Insertion a décrû
de 1,1 % en Picardie. Si l’on s’intéresse aux
variations propres au second semestre et au
dernier trimestre 2008, on observera des haus-
ses respectives de 0,6 % (-1,3 % au niveau
$ A national) et de 2,1 % (-0,5 % au niveau natio-
nal) de bénéficiaires du RMI. Cette stabilisa-
tion suivie d’une hausse est différente de ce

qui peut être observé au niveau national. Le
contexte économique joue donc en défaveur
de la Picardie. La conjoncture se répercute tou-

jours avec un certain retard sur la hausse du
- nombre de bénéficiaires du RMI (c’est ce qui
avait pu être observé par le passé, avec une

dégradation du marché du travail en 2001 qui
entraîna, début 2002, une augmentation du

nombre de bénéficiaires).
erÀ partir du 1 juin 2009, le RMI et l’Alloca- B B B B B B B B B B B B B B

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.