Un salarié sur cinq est âgé de 50 ans et plus en Alsace

De
Publié par

Les salariés âgés de 50 ans et plus, sont proportionnellement un peu moins nombreux en Alsace que dans l'ensemble de la France métropolitaine. Ils sont surreprésentés parmi les dirigeants d'entreprises et les cadres, et en moyenne mieux payés que les plus jeunes. Ils sont relativement plus nombreux dans les administrations et les activités industrielles. Leur part croît également avec la taille de l'établissement.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 28
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

EMPLOI
Un salarié sur cinq
est âgé de 50 ans et plus en Alsace
tres zones par leur proportion plusLes salariés
En 2004, 129 000 salariés de 50 ansfaible de salariés âgés : 16 %,âgés de 50 ans et plus, et plus, occupent un emploi salarié
contre 20 % dans celles de Wis-
en Alsace.sont proportionnellement
sembourg et de Mulhouse.
Ils sont 4 sur 10 à travailler dansun peu moins nombreux Parmi les quinquagénaires, les un établissement de 250 salariés
en Alsace hommes sont plus nombreux que et plus.
les femmes, avec près de six hom- La moitié des seniors travaillentque dans l’ensemble
dans l’éducation, la santé et l’ac-mes pour quatre femmes, soit unede la France métropolitaine. tion sociale, le commerce, l’admi-proportion supérieure de trois
Ils sont surreprésentés parmi nistration locale et les services.
points par rapport au reste de la po-
les dirigeants d’entreprises pulation active. Par contre dans les
et les cadres, activités très féminisées telles que
la santé, l’action sociale, leet en moyenne mieux payés
commerce de détail, lesque les plus jeunes.
services aux particuliers, Des salariés plus jeunesIls sont relativement
l’hôtellerie et la restaura- dans les entreprises alsaciennes
plus nombreux tion, 7 salariés sur 10 sont
1
dans les administrations des femmes, et ce quel que
Thionvillesoit l’âge.et les activités industrielles.
Briey
Leur part croît également Des salariés âgés Le Bassin-
Sarreguemines
HouillerMetzaveclatailledel’établissement. dans Wissembourg
Saverne
Haguenau-l’administration Sarre-Union
Niederbronn
et l’industrie Sarrebourg
Nancy Strasbourgtextile Toul
Molsheim-Lunéville Part des salariés
SchirmeckEn France métropolitaine, un sala- Appartenant à la généra- de 50 ans et plus (en %)
Sélestatrié sur cinq qui occupe un emploi, tion du baby-boom, qui a 21,0 et plus
Ste-Marie-aux-Mines
de 20,0 à moins de 21,0dans le secteur privé, semi-public intégré très tôt le marché Les Vosges- Saint-Dié
de-l'Ouest de 18,5 à moins de 20,0
Épinalet dans les collectivités locales est Colmardu travail, la majorité des moins de 18,5Neuf-Brisach
âgé de 50 ans et plus. Cette part 129 000 salariés de 50 ans Remiremont-
Gérardmer
Guebwiller Limite desest légèrement moindre en et plus, présents dans les
zones d'emploi
Thann-Alsace : 19 %. Elle est inférieure à entreprises alsaciennes en Cernay MulhouseLure-
Luxeuilcelle de nos régions voisines, la 2004, quitteront leur emploi
Vesoul Belfort
Saint-Lorraine et la Franche-Comté, où dans les dix prochaines an- Altkirch Louis
elle se situe à 21 %. nées. En Alsace, la moitié Gray
Montbéliard
En Alsace, les zones d’emploi de d’entre eux travaillent dans
Saint-Louis et de Haguenau-Nie- l’éducation, la santé et l’ac-
Besançon
Morteauderbronn, se distinguent des au- tion sociale, le commerce,
1
Dans toute la suite de l’article, le terme "Administration" prendra en compte les agents de la Fonction Publique à l’exclusion de la Fonction Publique d’État.
7Chiffres pour l'Alsace · revue n° 39 · juillet 2007
© IGN - Insee
Source : Insee - DADS 2004EMPLOI
Plus de salariés âgés dans les administrations locales,
les activités immobilières et l'industrie automobile
Administration locale
Activités immobilières
Industrie automobile
Activités financières
Industries des biens d'équipement
Éducation , santé, action sociale
Énergie
Industrie des biens intermédiaires
Industries des biens de consommations
Transports
Agriculture
Industries agricoles et alimentaires
Construction
Commerce
Services aux entreprises
Services aux particuliers En %
0 5 10 15 20 25 30 35
Salariés de 50 ans et plus Dont femmes
l’administration locale et les servi- Des jeunes res et faiblement qualifiés, occu-
ces aux entreprises. dans les services pés majoritairement par de très
En moyenne, 2 salariés sur 10 de et les activités jeunes salariés. L’intérim sert sou-
l’industrie et des services sont âgés innovantes vent de tremplin vers un emploi
de 50 ans et plus. Tandis que dans plus stable et permet d’acquérir
la construction et le commerce D’autres facteurs peuvent avoir un une première expérience profes-
cette part n’est que de 15 %. impact sur la structure par âge des sionnelle. Dans ces secteurs d’ac-
Certains secteurs d’activité subis- salariés d’un secteur d’activité. tivité, les quinquagénaires sont
sent plus que d’autres un vieillisse- L’évolution constante des techni- plus fréquemment cadres ou diri-
ment de leur main-d’œuvre, en rai- ques de production et la diffusion geants d’entreprises.
son de leur déclin ou des gains de de l’informatique accélèrent l’ob-
productivité réalisés. Les départs solescence des qualifications et Plus de cadres
en retraite ne sont plus ou que par- peuvent freiner le maintien en acti- et de dirigeants
tiellement remplacés. C’est le cas vité ou l’embauche de salariés parmi les seniors
de l’industrie textile, de l’habille- âgés. Les effectifs salariés sont
L’âge et la qualification sont deuxment et du cuir : 3 salariés sur 10 y ainsi plus jeunes dans les activités
dimensions étroitement liées. Lesont plus de 49 ans. Un quart des très innovantes comme l’industrie
catégories les plus qualifiées sontsalariés de l’industrie automobile, pharmaceutique, la recherche-dé-
nettement plus présentes parmides activités financières et immobi- veloppement, le conseil et l’assis-
les salariés les plus âgés.lières dépasse également cet âge. tance. La proportion de quinqua-
Les cadres et les chefs d’entrepri-Les salariés seniors sont aussi très génaires n’y est que de 15 %.
ses sont surreprésentés parmi lesprésents dans les administrations L’intérim, la restauration, le com-
salariés de 50 ans et plus.Ces caté-locales (3 sur 10) et dans l’éduca- merce de détail, les services aux
gories sociales représentent 17 %tion où ils occupent un quart des particuliers emploient également
des quinquagénaires contre 10 %postes de travail. peu de salariés de 50 ans et plus
des salariés de moins de 50 ans.(10 %). Ces secteurs d’activités
La moitié des chefs d’entrepriseproposent plus d’emplois précai-
8 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 39 · juillet 2007
Source : Insee - DADS 2004EMPLOI
Plus de salariés âgés dans les établissements de grande taille
Moins de 10 salariés
De 10à19salariés
De 20à49salariés
De 50à99salariés
salariés sont âgés de 50 ans et De 100 à 249 salariés
plus. Près de 3 cadres sur 10 se si- 250 salariés et plus En %
tuent également dans cette tranche
0 5 10 15 20 25
d’âge, notamment les professeurs Salariés de 50 ans et plus Dont femmes
et les cadres administratifs et
commerciaux. Avec 4 salariés sur Les ouvriers non qualifiés et les
10 de 50 ans et plus, c’est dans la employés constituent les catégo- Plus de salariés âgés
fonction publique que cette pro- ries socioprofessionnelles les plus dans les grands
portion est la plus élevée. jeunes. Ceux de 50 ans et plus ne établissements
En termes de structure, les profes- représentent respectivement que
En Alsace, 4 salariés sur 10, desions intermédiaires représentent 14 % et 17 % de l’ensemble de ces
23 % des salariés de 50 ans et 50 ans et plus, travaillent dans unqualifications. Parmi les ouvriers
grand établissement de 250 sala-plus. C’est la même proportion non qualifiés âgés, la moitié sont
chez les moins de 50 ans. Si les riés et plus. La part des salariésdes femmes ; elles représentent
âgés croît avec la taille des éta-techniciens et les professions in- 80% des employés âgés dans le
termédiaires du commerce consti- blissements. Généralement, lescommerce et les services aux par-
grandes entreprises offrent plustuent une population plutôt jeune, ticuliers. Les hommes accèdent
il n’en est pas de même pour les de possibilité de progression deplus fréquemment par promotion
carrière, notamment de promotionagents de maîtrise et l’encadre- interne aux postes qualifiés que
ment intermédiaire des collectivi- à l’ancienneté pour les plus expéri-les femmes, en raison d’une car-
mentés. En moyenne, dans les éta-tés locales où 3 salariés sur 10 ont rière plus linéaire et d’une pratique
au moins 50 ans. blissements de moins de 10 sala-moins courante du temps partiel.
riés, 15 % des personnes ont plus
Plus de salariés âgés de 50 ans et plus parmi les plus qualifiés
Chefs d'entreprise
Cadres de la fonction publique
Professions intermédiaires de la fonction publique
Cadres administratifs et commerciaux
Professeurs
Agents de maîtrise
Chauffeurs
Cadres de la santé et avocats
Employés de la fonction publique
Professions de l'information, arts, spectacles
Agriculteurs
Ingénieurs
Instituteurs
Ouvriers qualifiés de type industriel
Professions intermédiaires de la santé et de l'action sociale
Ouvriers agricoles
Professions intermédiaires administratives commerciales
Employés administratifs
Agents de surveillance
Ouvriers non qualifiés de type artisanal
Ouvriers qualifiés de type artisanal
Techniciens
Ouvriers qualifiés de la manutention
Personnels des services aux particuliers
Ouvriers non qualifiés de type industriel
Employés de commerce Part des salariés de 50 ans et plus en %
010 20 30 40 50 60
Salariés de 50 ans et plus Dont femmes
9Chiffres pour l'Alsace · revue n° 39 · juillet 2007
Source : Insee - DADS 2004
Source : Insee - DADS 2004EMPLOI
de 49 ans contre 23 % dans ceux Les cadres et les dirigeants d’en- La dispersion des salaires est
de 250 salariés et plus. treprises de 50 à 59 ans gagnent moindre chez les jeunes de moins
Dans l’industrie, la construction et en moyenne 24,7 euros net de de 30 ans que chez ceux de 50 ans
les services, on retrouve cette ré- l’heure, soit 71 % de plus que leur et plus. Le rapport inter-décile chez
partition. Un quart des salariés homologue de moins de 30 ans. les moins de 30 ans est de 1,8
des établissements de 250 sala- Dans les mêmes tranches d’âge, contre 3,8 chez les plus de 49 ans.
riés et plus, ont au moins 50 ans. cet écart se limite à 42 % pour les En ne gardant comme caractéris-
Tandis que dans ceux de moins de professions intermédiaires, à 26 % tique que l’âge, le salaire des quin-
10 salariés la part des quinquagé- pour les employés et les ouvriers quagénaires est supérieur de 12 %
naires oscille de 13 % dans les qualifiés et à 10 % pour les ou- à celui des moins de 50 ans.
services à 14 % dans la construc- vriers non qualifiés. Il est évident
tion et 20 % dans l’industrie. que le niveau élevé de salaire des
Monique SCHMITTC’est l’inverse dans le commerce seniors, notamment des cadres
où la part des seniors n’est que de peut constituer un obstacle à leur
11 % dans les unités de grande embauche, lorsqu’ils se retrouvent
taille contre 17 % dans les très pe- sur le marché du travail.
tits établissements.
Le salaire croît avec l'âge et plus vite pour les cadres
Les salariés âgés 30
Salaire moyen horaire net en euros
mieux rémunérés
25
Le salaire s’accroît aussi avec
20l’âge. L’ancienneté dans l’entre-
prise a généralement une in-
15
fluence sur la rémunération, mais
sa croissance est principalement 10
due à l’expérience et aux compé-
5tences acquises. L’écart entre le
salaire des seniors et de leurs col-
0
lègues plus jeunes est moins im-
Moinsde30ans De 30à39ans De 40à49ans De 50à59ans 60 ans et plus
portant chez les ouvriers et les
Cadres et dirigeants salariés Ouvriers qualifiésHommesemployés que chez les cadres et
Professions intermédiaires Ouvriers non qualifiésFemmesles professions intermédiaires.
Employés
Méthodologie :
Les données statistiques utilisées proviennent des Déclarations Annuelles de Données Sociales (DADS) en 2004 et couvrent
l’ensemble des salariés à l’exception de la Fonction Publique d’État et du personnel domestique
Définition du salaire net : rémunération nette de toutes cotisations sociales obligatoires. Il s’agit du salaire après déduction
des cotisations de sécurité sociale, des régimes de retraite et de prévoyance complémentaire, des contributions d’assurance
chômage et des CSG et CRDS déductibles et non déductibles.
Salaire médian : 50 % des salariés touchent plus que le salaire horaire net médian et 50 % touchent moins.
er er
1 décile : 10 % des salariés touchent moins que le salaire horaire net correspondant au 1 décile.
e e9 : 10 % des salariés touchent plus que le salaire horaire net correspondant au 9 décile.
e er
Le rapport inter-décile est le rapport entre le 9 décile et le 1 décile. Il permet de mesurer la dispersion des salaires.
10 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 39 · juillet 2007
Source : Insee - DADS 2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.