Un salarié sur quatre en contrat court ou à temps partiel

De
Publié par

Comparée aux autres régions françaises, l'Alsace a relativement moins recours aux contrats courts ou à temps partiel. Les jeunes et les femmes, les employées et les ouvriers sont les principaux concernés. Ces formes d'emploi se caractérisent par des salaires bas. Le temps de travail est réduit même en cumulant plusieurs postes. Le temps partiel est plutôt présent dans le commerce et les services ; l'intérim dans l'industrie et la construction. Les zones d'emploi présentent des profils différenciés.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 30
Tags :
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

NOVEMBRE2010N°11POURL'ALSACE
Un salarié sur quatre
en contrat court ou à temps partiel
Depuis les années 1970, sous l'ef- Entre16et25ans,plusd'unsa-Comparée
larié alsacien sur deux est enfet des évolutions technologiquesaux autres régions françaises, contrat court ou à temps partielet sociales, l'organisation du tra-
en 2007.l'Alsace a relativement
vail a fait l'objet d'une profonde
Dans la région comme en Francemoins recours transformation. La recherche
métropolitaine, 43 % des fem-
aux contrats courts d'une plus grande flexibilité a mes travaillent avec un contrat à
conduit à une diminution des em- durée limitée ou à temps partielou à temps partiel.
contre 22 % des hommes.plois stables et durables et à l'ap-Les jeunes et les femmes,
Le travail à temps partiel concerneparition de nouvelles situations
les employées et les ouvriers un contrat sur deux dans les éta-d'emploi définies par la durée du
blissements de moins de 10 sala-sont les principaux concernés. contrat (contrat à durée déter-
riés, contre un contrat sur cinq
Cesformesd'emploi minée, intérim) ou par la durée du dans les établissements de plus
travail (temps partiel). Cette situa- de 250 salariés.se caractérisent
tion est également à mettre en re-par des salaires bas.
gard avec la féminisation de la représentent 15,9 % des salariés
Le temps de travail
main-d'œuvre. de la région pour 16,8 % en
est réduit France de province. Par ailleurs,
même en cumulant 35 700 salariés (4,8 %) travaillentL'Alsace un peu
à temps complet en contrat àmoins concernéeplusieurs postes.
durée déterminée (CDD), leLe temps partiel
En Alsace, 192 000 personnes nombre des CDD, temps partiel
est plutôt présent
sont embauchées avec un contrat inclus, totalisant 50 000 salariés
dans le commerce court ou à temps partiel en 2006, en Alsace.
et les services ; soit 26 % des salariés pour plus de
L'étude a été réalisée dans le cadre d'un28 % en France de province.l'intérim dans l'industrie
partenariat entre l'Insee-Alsace et l'Obser-
et la construction. vatoire régional de l'emploi et de la formation
Comme dans toutes les régions, la (www.oref-alsace.org), avec le concours duLes zones d'emploi
majeure partie de ces personnes Secrétariat général aux affaires régionales
présentent et européennes (Sgare) et de la Directiontravaille à temps partiel. Les
régionale des entreprises, de la concur-des profils différenciés. 117 000 salariés à temps partiel
rence, de la consommation, du travail et de
l'emploi d'Alsace (Direccte Alsace).
1Chiffres pour l'Alsace · n° 11 · novembre 2010Salariés en Alsace en 2006 L'Alsace plus faiblement concernée
Apprentissage
Intérim
Emplois aidés
Temps partiel
Contrat à durée limitée - temps complet
Stagiaire en entreprise
Contrat à durée illimitée - temps complet
Avec 17 600 salariés, l'intérim cor particulières d'emploi. Dans les-
Part des salariés*respond à une faible part des sala- régions plus orientées vers une en formes particulières d'emploi (en %)
riés : 2,4 % en Alsace pour 2,3 % économie présentielle, touristique
30 et plus
en France de province. et agricole, par nature plus saison- de 29 à moins de 30
Bénéficiant de subventions à l'em- nière, un salarié sur trois occupe de 27 à moins de 29
de 25 à moins de 27bauche ou d'exonérations de coti- un emploi à contrat court ou à
moins de 25
sations sociales, les entreprises temps partiel. C'est le cas en Lan-
* y compris les apprentis
alsaciennes ont embauché 7 000 guedoc-Roussillon et en Pays de France métropolitaine : 27,0 %
salariés en emplois aidés. Ces la Loire, par exemple. En Île-
emplois correspondent à diffé- de-France, seulement un salarié
rents types de contrats : contrat sur cinq est concerné. Plus de temps partiel
accompagnement dans l'emploi pour les femmes
(CAE), contrat de professionnali- Secteur privé et
sation, contrat initiative emploi Dans la région comme en Francesemi-public : un
(CIE), contrat jeune en entreprise, métropolitaine, en 2007, 43 % desrecours plus fréquent
contrat d'avenir. femmes travaillent avec un contrat
à durée limitée ou à temps partielLes contrats courts ou à temps
L'apprentissage, quant à lui, per- partiel sont davantage utilisés contre 22 % des hommes.
met de donner à plus de 14 600 Trois emplois à temps partiel surdans le secteur privé et semi-public
jeunes âgés de 15 à 25 ans, une (32 % des salariés concernés). La quatre sont occupés par des fem-
formation en vue de l'obtention mes, alors que leur part dans lesprécarité de l'emploi y est égale-
d'une qualification profession- ment plus présente, notamment emplois sous contrat à durée li-
nelle, 60 % d'entre eux étant sous mitée ne diffère guère de celle desau travers du temps partiel subi.
contrat d'apprentissage artisanal. Les écarts entre l'Alsace et les au- hommes. Les femmes sont le plus
souvent employées ou exercenttres régions métropolitaines sub-
Des écarts importants existent sistent, mais sont amoindris. La des professions intermédiaires.
entre les régions. En Alsace, Elles sont notamment employéessuite de l'étude, au travers de l'a-
comme dans les régions du nord nalyse des déclarations annuelles dans le commerce et les services à
de la France où l'industrie est plus la personne. Une sur cinq estde données sociales (DADS), s'in-
présente, globalement, les entre- téresse plus particulièrement au ouvrière, le plus souvent ouvrière
prises recourent moins aux formes non qualifiée.secteur privé et semi-public.
CDI : proportionnellement plus nombreux en Alsace
Répartition des salariés par forme d'emploi en 2006
Formes particulières d'emploi
Contrat à Contrat à
Emplois Temps Stage en
Apprentissage Intérim durée limitée - Total durée illimitée - Ensemble
aidés partiel entreprise
temps complet temps complet
Nombre de salariés en Alsace 14 659 17 591 6 976 117 229 35 668 192 123 2 302 542 629 737 054
Structure de l’emploi salarié
(en %)
Alsace 2,0 2,4 1,0 15,9 4,8 26,1 0,3 73,6 100,0
France de province 1,9 2,3 1,4 16,8 5,9 28,3 0,4 71,3 100,0
France métropolitaine 1,8 2,2 1,3 16,0 5,7 27,0 0,4 72,6 100,0
2 Chiffres pour l'Alsace · n° 11 - novembre 2010
Source : Insee, RP2006,
exploitation complémentaire au lieu de résidence
© IGN-Insee 2010
Source : Insee, RP2006, exploitation complémentaire au lieu de résidence
Source : Insee, RP2006, exploitation complémentaire
au lieu de résidencetemps plein. Les femmes demeu-Temps partiel ou CDD :
rent plus souvent dans des emplois
employées et ouvriers, principaux concernés en 2007
en contrat court ou à temps partiel,
140 000 pour 82 % d'entre elles.
Effectifs
120 000
Des salaires bas et
100 000 des horaires réduits
80 000
Près de la moitié des salariés en
60 000
contrat court ou à temps partiel du
40 000 secteur privé et semi-public per-
çoivent un salaire annuel inférieur20 000
à 10 000 euros, contre 4,5 % des
0
salariés en CDI à temps complet.Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes
Employés Ouvriers Autres catégories Même en cumulant plusieurs pos-
socioprofessionnelles tes, le nombre d'heures travaillées
Contrat à temps partiel Contrat à durée limitée CDI et autres par les salariés en formes particu-
lières d'emploi est inférieur de
Les hommes exercent une activité l'ensemble des femmes en contrat moitié à celui effectué par ceux en
professionnelle, principalement sous court ou à temps partiel tend à CDI. En effet, le nombre d'heures
1
contrat à durée illimitée à temps s'accroître, alors que pour les par poste correspond au tiers d'un
complet (65 %). Tout au long de hommes, elle demeure plus cons- CDI.
leur carrière, ils conservent ce sta- tante et plus faible. Les hommes travaillant sous con-
tut. Lorsqu'ils ont un autre contrat, trat court ou à temps partiel sont
il s’agit d'un contrat d'intérim dans Pour les jeunes gens, intérim et globalement moins bien rémuné-
un cas sur quatre, ou d'un contrat à apprentissage sont des transitions rés que les femmes : 15 % perçoi-
temps partiel dans quatre cas sur vers un emploi stable. Si, pour un vent un salaire horaire inférieur au
dix. Les formes particulières d'em- intérimaire sur dix, cet emploi est Smic horaire, contre 10 % des
2ploi se retrouvent dans certains un tremplin vers un contrat à durée femmes .
types d'emploi, souvent peu quali- indéterminée (CDI), six mois plus
fiés, dans l'industrie - avec un tard, ce constat s'applique davan- Un salarié sur cinq connaît une
ouvrier non qualifié sur deux - tage aux hommes qu'aux femmes. période de chômage dans l'année,
mais aussi dans le tertiaire. Les salariés en contrat court ou à soit quatre fois plus que les sala-
Quel que soit leur âge, les hom- temps partiel ont une trajectoire riés en CDI à temps complet. En
mes sont deux fois plus nombreux professionnelle relativement stable : particulier, près du tiers des sala-
que les femmes à travailler six mois plus tard, 78 % occupent le riés en contrat à durée limitée sont
comme intérimaires. Il en est de même emploi avec le même con- concernés, et notamment ceux à
même pour l'apprentissage. trat et 3,4 % bénéficient d'un CDI à temps complet.
Plus d'un jeune sur Contrats à durée limitée pour les jeunes,
deux concerné temps partiel pour les femmes de 50 ans et plus
Formes particulières d'emploi selon la classe d'âge en Alsace en 2007
Entre 16 et 25 ans, plus d'un sala-
50
rié sur deux est en contrat court ou En % des salariés de la classe d'âge
45
à temps partiel. C'est le cas pour
40
les jeunes hommes comme pour
35
les j femmes, avec une
30
part plus importante pour ces
25
dernières.
20
Pour les jeunes hommes, l'ap- 15
prentissage et l'intérim sont les 10
formes de contrats les plus fré- 5
quentes, alors que pour les jeunes 0
Hommes Femmes Hommes Femmesfemmes, ce sont les contrats à
Contrat à durée limitée Contrat à temps partiel
temps partiel qui prédominent. De
16 à 25 ans 26à29ans 30à49ans 50 ans et plusplus, avec l'âge, la proportion de
1
Contrats à durée indéterminée du secteur privé et emplois stables du secteur semi-public.
2
La forte proportion d'hommes en apprentissage ne percevant pas un salaire complet peut expliquer une rémunération moyenne plus faible.
3Chiffres pour l'Alsace · n° 11 - novembre 2010
Source : Insee, DADS 2007
Source : Insee, DADS 2007Des salaires moindres en formes particulières d'emploi, Des différences selon les zones d'emploi
surtout en contrat à durée limitée
1 800 13
1 600
12Salaire horaire net moyen Wissembourg
1 400
Haguenau-11
1 200 NiederbronnSaverne-
Sarre-Union
101 000
800 9
Lorraine600 Strasbourg
8
400 Molsheim-
Schirmeck7
200
0 6
ALLEMAGNE
CDI Ensemble dont dont contrat dont intérim Sélestat-
Sainte-Marie-aux-Minestemps complet Formes particulières temps partiel à durée limitée
d'emploi
Note : pour l'ensemble des salariés en formes particulières d'emploi (FPE), le salaire horaire est de 10
euros par heure en 2007, moins important que pour ceux qui sont en contrat à durée illimitée à temps Colmar-
Neuf-Brisachcomplet (12,60 euros/heure).
En moyenne, le nombre d'heures effectuées par un salarié en FPE, 560 heures par an, est plus faible que
pour celui qui est en CDI à temps complet, 1 570 heures par an, accentuant l'écart de salaire. Parmi les
Guebwillersalariés en formes particulières d'emploi, ceux qui sont à temps partiel perçoivent un salaire horaire de
11,85 euros par heure, plus important que les salariés qui sont en intérim, 9,13 euros par heure.
Au cours de la dernière semaine automobile qui emploie fréquem-
Thann-Cernay
3 Mulhouse
de mars 2007 , 4 % des hommes ment des intérimaires. Plus
occupent plusieurs emplois sala- généralement, la part de l'intérim
riés dans le secteur privé et est conséquente dans les zones Saint-Louis
Altkirchsemi-public, un peu plus chez les d'emploi à fort potentiel industriel,
Franche-Comté
SUISSEfemmes (6 %). La multiactivité est qu'il s'agisse desies
la plus élevée entre 30 et 49 ans, agroalimentaires, de l'automobile,
Part des formes particulières d'emploi en 2007et concerne deux fois plus les em- de biens d'équipement, de biens in-
en % des postes principaux
ployés que les cadres. Parmi les termédiaires et de consommation.
35 et plusouvriers, elle est plus présente
de 33 à moins de 35
chez les ouvriers non qualifiés : La zone d'emploi de Colmar-
de 32 à moins de 33
plus de 7 % de multiactifs contre Neuf-Brisach se distingue par moins de 32
3,6 % pour l'ensemble des ouvriers. davantage de salariés à temps
Alsace : 33,1 % des postes principaux
partiel qu'au niveau régional et,
dans l'agriculture et les industries est deux fois moindre que dansUn profil différencié
agroalimentaires, par une part im- l'ensemble de la région. Malgrédes zones d'emploi
portante de contrats à durée l'importance des activités de ser-
Le recours aux contrats à durée li- limitée. vices, les contrats à temps partiel
ne sont pas plus nombreux. D'unemitée, à temps partiel ou à l'inté-
rim est élevé au sud de l'Alsace, La zone d'emploi de Strasbourg part, dans cette zone d'emploi, la
présente moins de contrats d'inté- proportion de salariés à temps par-en particulier dans la zone d'em-
ploi de Mulhouse, avec l'industrie rim : la part d'emplois industriels y tiel est plus faible dans le commerce
Formes particulières d'emploi et zones d'emploi (en %)
Formes particulières d’emploi du poste principal
Contrat à durée Contrat à durée
Autres temps Autres formes
Intérim déterminée - déterminée - Total
partiels d’emploi
temps complet temps partiel
Strasbourg 4,5 6,5 3,0 14,6 3,2 31,8
Colmar-Neuf-Brisach 5,4 5,9 2,5 15,6 4,3 33,7
Mulhouse 6,1 5,4 3,1 16,6 3,9 35,1
Saint-Louis et Wissembourg 3,6 5,9 1,8 15,7 4,5 31,5
Autres zones d'emploi - Bas-Rhin 7,8 5,7 1,9 13,8 4,3 33,5'emploi - Haut-Rhin 4,5 5,0 2,5 16,8 5,3 34,1
Alsace 5,5 6,0 2,6 15,1 3,9 33,1
3
Période de référence pour mesurer au mieux la multiactivité.
4 Chiffres pour l'Alsace · n° 11 - novembre 2010
Nombre d'heures annuelles par poste
Salaire horaire net moyen en euros
Source : Insee, DADS 2007
Source : Insee, DADS 2007
© IGN - Insee
Source : Insee, DADS 2007, postes principauxEn Alsace, le secteur agricole etTemps partiel dans le tertiaire,
sylvicole recourt plus qu'ailleurs àintérim dans l'industrie et la construction
des contrats courts ou à temps
18 partiel : 25 % des salariés contre
Taux de recours en % emploi
16 20 % dans l'ensemble des régions
14 françaises, reflet du caractère sai-
12 sonnier, notamment de la viticul-
ture alsacienne, tandis que l'intérim10
8 atteint seulement 1 %.
6
Le secteur industriel compte une4
forte proportion de contrats à2
durée indéterminée, mais enre-0
gistre aussi une part d'intérimai-Agriculture (1 %) Industrie (28 %) Construction (8 %) Tertiaire (63 %) Ensemble
des secteurs (100 %)
res plus importante qu'ailleurs,
Intérim Contrat à durée limitée à temps plein Temps partiel
notamment qu'en Île-de-France :
Note : le secteur tertiaire représente 63 % du volume de l'emploi en 2007. Le taux de recours 8 % contre 5 %. Ainsi, pour les in-
au temps partiel s'élève à 16 % dans ce secteur.
dustries des composants électri-
et les activités immobilières.D'autre Les formes particulières d'emploi ques et électroniques, l'emploi inté-
rimaire représente 12 % des sala-part, les activités financières, qui ne concernent qu'un frontalier sur
recourent peu à des emplois à six. Par contre, en Suisse, un fron- riés. Le recours à l'intérim est aussi
important dans la constructiontemps partiel, y sont regroupées. talier sur quatre exerce son activité
en contrat court ou à temps partiel (8 %). Tout comme la réparation au-
tomobile, le secteur de la construc-Le travail à temps partiel est fré- et les formes particulières d'emploi
quent dans les zones d'emploi sont plus fréquentes dans le com- tion emploie bon nombre de salariés
en contrat à durée déterminée àfrontalières de Saint-Louis et Wis- merce, la restauration et l'action
sembourg. La plupart des emplois sanitaire et sociale. temps plein (11 %).
frontaliers étant occupés par des
hommes, la main-d'œuvre fémi- Les contrats à temps partiel sontTemps partiel
nombreux dans le commerce etnine est d'autant plus disponible ou intérim
localement. Les établissements de plus particulièrement dans le com-selon l'activité
merce de détail (22 %), et dansla zone d'emploi de Saint-Louis,
quelle que soit leur activité, em- une moindre mesure dans les acti-Comme en France métropolitaine,
vités financières et dans les indus-ploient plus de femmes - 48 % des 70 % des établissements alsa-
postes - et souvent à temps par- tries agroalimentaires.ciens recourent à des contrats à
Globalement, les salariés à tempstiel. Dans la zone d'emploi de temps partiel et 39 % des établis-
Wissembourg, où les activités partiel occupent surtout dessements à des contrats à durée
emplois dans les activités desti-présentielles sont moins nom- limitée.
breuses, les femmes occupent nées aux particuliers, dans le
commerce de détail, dans l'éduca-40 % des postes. Le travail à temps partiel concerne
tion et les activités associatives.un contrat sur trois dans les établis-
Dans ces différents secteurs d'acti-Au-delà de l'emploi dans les éta- sements alsaciens, mais un sur
blissements des zones frontaliè- vité, ils représentent de 20 à 30 %deux dans les plus petits établisse-
des emplois salariés.res, un tiers des salariés résidant ments de moins de 10 salariés.
dans la zone d'emploi de Wissem- Dans les grands établissements
bourg travaille en Allemagne, et la de plus de 250 salariés, le recours
Serge AUVRAYmoitié de ceux résidant dans la au temps partiel ne concerne
Marie-José DURR
zone d'emploi de Saint-Louis en qu'un contrat sur cinq.
Suisse. Ce sont les établissements de
Au regard des formes particulières taille moyenne, qui recourent le
d'emploi, de nombreux ouvriers plus fréquemment à des contrats à
du nord de l'Alsace exercent leur durée limitée, un sur six, contre
activité dans des établissements moins de un sur dix pour les
industriels, avec des contrats à autres établissements.
temps complet et à durée illimitée.
5Chiffres pour l'Alsace · n° 11 - novembre 2010
Sources : Insee, DADS 2007 ; Dares, Exploitation
des fichiers Pôle emploi des déclarations mensuelles des agences d'intérimÉvolution de l'emploi intérimaire en Alsace depuis 2000
Entre 2000 et 2007, l'intérim repré-
Évolution mensuelle du nombre d'intérimaires (en etp) en Alsacesente près de 3 % des heures sala-
riées travaillées en Alsace, soit près
35 000de 22 000 équivalents temps plein.
Plus de 450 000 contrats d'intérim
30 000sont conclus annuellement par un peu
plus de 80 000 intérimaires.
25 000L'intérim est plus spécifiquement
masculin (70 %), et la moitié du travail
20 000
intérimaire est réalisé par des salariés etp
de moins de 30 ans.
15 000
L'industrie est le premier employeur
etp CVS*avec plus de la moitié des contrats, en
10 000
particulier dans les secteurs de l'équi-
pement mécanique, la construction 5 000
automobile, la chimie et la métallurgie
Équivalent temps plein (etp)et transformation des métaux. La 0
construction représente 16 % de l'em- 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
ploi intérimaire. Comme dans l'in-
* corrigé des variations saisonnières
dustrie, les contrats ont une durée
moyenne de 2,8 semaines. Le com-
merce de gros et de détail, les transports et les services aux entreprises représentent chacun un quart des emplois inté-
rimaires du tertiaire, et les contrats sont plus courts (1,6 semaine).
Pendant la crise économique de 2008-2009, l'emploi intérimaire chute de près de moitié entre le pic de la mi-2008 et
mars 2009.La baisse est particulièrement marquée dans l'industrie : plus de 80 % dans l'automobile, plus des deux tiers
pour les industries des équipements du foyer, de la métallurgie et transformation des métaux, de la chimie. Il en est de
même pour une large part des industries des équipements mécaniques, électriques et électroniques ainsi que pour
l'édition et l'imprimerie. Parmi les intérimaires, ce sont les ouvriers, qualifiés ou non, qui sont les plus concernés, et en
particulier les hommes jeunes.
Depuis la mi-2009, près de la moitié des pertes d'emplois intérimaires a toutefois été comblée.
Les formes particulières d'emploi
Les formes particulières d'emploi recouvrent les contrats autres que les contrats à durée indéterminée (CDI) à temps
complet, c'est-à-dire :
- les contrats à temps partiel (y compris les CDI) ;
- l'intérim, les contrats à durée déterminée (CDD), les emplois aidés, l'apprentissage.
Emplois aidés et apprentissage sont considérés comme des formes particulières d'emploi, du fait de leur durée limitée.
Ces dispositifs répondent cependant à des objectifs spécifiques de formation et d'insertion soutenus par l'action
publique.
Insee-Alsace : Cité Administrative Gaujot - 14 rue du Maréchal Juin - 67084 Strasbourg Cedex
Tél : (33) 03 88 52 40 40 - Fax : (33) 03 88 52 40 48 - Internet :www.insee.fr/alsace
Directeur de la publication : Guy Bourgey❍ Rédactrice en chef : Simone Schnerf❍ Secrétaire de rédaction : Chantal Rousselle
Mise en page : Thana Kim, Christian Milanini, Patricia Sourine❍ Cartographie : Christiane Kuhn
6
Maquette : Carré Blanc - Strasbourg
© INSEE 2010❍ ISSN : 2104-4945❍ Dépôt légal : décembre 2010
Source : Dares, Exploitation des fichiers Pôle emploi
des déclarations mensuelles des agences d'intérim

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.