Un tiers des étudiants ont une activité rémunérée au cours de l'année

De
Publié par

Parallèlement à leurs études, un tiers des étudiants ou élèves âgés de 17 à 30 ans exercent, dans le courant de l'année, une activité rémunérée. Cette proportion augmente avec l'âge. Les plus jeunes optent pour des jobs d'été, qui représentent la moitié des activités des élèves ou étudiants. Au-delà de 25 ans, un étudiant sur deux exerce un emploi, en général tout au long de l'année. L'exercice d'une activité rémunérée est plus fréquente chez les jeunes issus de familles des classes moyennes. Près d'un sur cinq travaille dans l'industrie, mais les services restent le secteur d'activité privilégié. Tous secteurs confondus, la moitié des étudiants qui travaillent tirent, par mois d'activité, un revenu inférieur à 3 750 F.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 38
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 795 - JUILLET 2001
Prix : 15 F (2,29€)
Un tiers des étudiants
ont une activité rémunérée
au cours de l’année
Hélène Valdelièvre, division Revenus et patrimoine des ménages, Insee
arallèlement à leurs études, un au collège, au lycée ou dans l’enseignement
technique ou professionnel de niveau inférieurtiers des étudiants ou élèves âgés
au baccalauréat.Pde 17 à 30 ans exercent, dans le
Certains jeunes exercent une activité rémunérée
courant de l’année, une activité rému-
dans le cadre de leur formation, notamment
nérée. Cette proportion augmente avec les apprentis ou les étudiants en médecine
l’âge. Les plus jeunes optent pour des pendant leur internat. Mais dans la plupart des
jobs d’été, qui représentent la moitié cas, ces activités ne sont pas directement liées
aux études. Elles peuvent prendre la formedes activités des élèves ou étudiants.
d’heures de baby-sitting occasionnel, de « jobsAu-delà de 25 ans, un étudiant sur deux
d’été » ou encore d’emplois exercés tout au
exerce un emploi, en général tout au long
long de l’année. Ilyaau total un jeune sur trois,
de l’année. L’exercice d’une activité étudiant ou élève, qui travaille à un moment
rémunérée est plus fréquent chez les ou à un autre de l’année, quelque soit le type
jeunes issus de familles des classes d’activité : formation, apprentissage, « petits
boulots » ou véritable emploi (tableau 1).moyennes.
Toutefois un mois donné, seul un sur dix enPrès d’un sur cinq travaille dans
moyenne exerce une activité ; et cette propor-
l’industrie, mais les services restent le
tion varie beaucoup suivant le mois.
secteur d’activité privilégié. Tous sec-
teurs confondus, la moitié des étudiants La moitié de ces emplois
qui travaillent tirent, par mois d’activité, sont des « jobs d’été »
un revenu inférieur à 3 750 F.
Parmi les élèves ou étudiants ayant eu une
Près de 3,5 millions de jeunes de 17 à 30 ans activité rémunérée dans l’année, la moitié n’a
sont étudiants ou en formation (Pour com- travaillé qu’un ou deux mois en juillet-août et
prendre ces résultats). La moitié suivent des un quart a travaillé plus de six mois dans
études supérieures ; les autres sont scolarisés l’année.
Proportion d’élèves ou d’étudiants ayant une activité rémunérée au cours de l’année
En %
Ensemble (au 1à6moisdans Plus de
1 ou 2 mois en
Caractéristiques individuelles et familiales moins un mois l’année (hors 6moisdans
juillet-août
dans l’année) « jobs d’été ») l’année
Niveau d’études atteint ou en cours
Enseignement général secondaire 16 1042
Enseignement technique ou professionnel court 30 85 17
Enseignement technique ou professionnel long 24 1365
Enseignement supérieur
Niveau bac +2 37 2494
Supérieur à bac +2 46 18 12 16
Type de ménage auquel appartient l’étudiant
Étudiant vivant chez ses parents 26 1475
Étudiant de 20 ans et moins 22 1363
Étudiant de 21 ans et plus 37 16 11 10
Étudiant ne vivant pas chez ses parents 57 27 10 20
Ensemble 32 17 7 8
Champ : jeunes de 17 à 30 ans, en études ou en formation toute l’année.
Lecture : 10% des élèves ou étudiants en enseignement général secondaire ont travaillé un ou deux mois pendant l’été, 4 % ont travaillé un à six
mois dont au moins un en dehors de la période estivale, et 2 % ont travaillé plus de six mois dans l’année : au total 16% des élèves ou étudiants en
enseignement général secondaire ont exercé une activité rémunérée durant l’année.
Source : données relatives aux années 1994 et 1995 des vagues 1à3du panel européen des ménages (1994-1996), Insee
INSEE
PREMIERE Élèves ou étudiants ayant exercé une activité rémunérée dans l'année par Des activités plus répandues
âge et durée de l'activité lors des études supérieures...
%
C’est aux niveaux d’études supérieurs
60 au bac (où l’on trouve donc les étudiants
les plus âgés) que les proportions
ensemble d’étudiants ayant exercé une activité
rémunérée dans l’année sont les plus
40
élevées : 37 % des étudiants au niveauplus de 6 mois
baccalauréat plus deux années d’études
en ont exercé une, et 46 % de ceux qui
poursuivent des études au-delà, contre
20
seulement 16 % des élèves du secondaire.
Les étudiants de niveau baccalauréat1 à 6 mois
plus deux années d’études comme les1 ou 2 mois
(juillet-août) élèves du secondaire déclarent plutôt0
17-18 19 20 21 22 23 24 25 à 30 Âge des jobs d’été, tandis que 16 % des étu-
Champ : jeunes de 17 à 30 ans, étudiants ou en formation toute l’année. diants suivant une formation supérieure
Source : données relatives aux années 1994 et 1995 des vagues1à3du panel européen des ménages (1994-1996), Insee
à bac plus deux travaillent plus de six
17-18 ans, et moins d’un sur 30 parmi mois dans l’année.Le nombre de mois au cours desquels
les plus de 25 ans (graphique 1). Pour Les élèves de l’enseignement techniquel’étudiant a exercé une activité rému-
les autres activités de moins de six mois, ou professionnel ne rentrent pas dans lenérée est toutefois un indicateur très
le pic en fonction de l’âge est un peu plus modèle précédemment décrit. En effet,imparfait du temps qu’il y a consacré.
tardif (23-24 ans). En revanche, la une forte majorité d’entre eux sont enEn effet, certains étudiants travaillent
proportion d’élèves ou étudiants ayant apprentissage, et exercent vraisembla-quelques heures tous les mois de
exercé une activité plus de six mois dans blement leur activité dans le cadre del’année, d’autres exercent une activité
l’année augmente constamment avec leur formation. Malgré leur jeune âge, ilsà plein temps pendant un petit nombre
l’âge. Si l’on considère ces trois formes déclarent majoritairement des activitésde mois. Malheureusement, le temps
d’activité dans leur ensemble - jobs de plus de six mois, et représententde travail n’est connu qu’à la date
d’été, autres activités de moins de six 30 % des élèves ou étudiants exerçantd’enquête, pour les élèves ou étudiants
mois et activités de plus de six mois -, la des activités longues.qui exerçaient une activité à ce moment-
part des étudiants exerçant une activitélà (octobre). Parmi ces derniers, un sur
rémunérée dans l’année passe de 18 %trois travaille moins de 15 heures par
chez les 17-18 ans, à 58%à24 ans, ... ou après le départ du foyersemaine, mais un sur deux plus de 30.
avant de retomber à 51 % au-delà deCes résultats confirment que les durées parental
25 ans. Ces profils par âge sont peude travail hebdomadaires sont très
modifiés si l’on prend en compte Parmi les élèves ou étudiants vivantvariables. Mais ils indiquent également
d’autres caractéristiques, familiales chez leurs parents, qui représententqu’une part importante des étudiants
comme le niveau de vie, ou indivi- 80 % des élèves ou étudiants, un quartdéclarant une activité rémunérée en
duelles comme le sexe ou le niveau environ a eu une activité rémunérée,octobre l’exerçait à temps plein.
d’études. En particulier, le développe- contre plus d’un sur deux parmi ceux quiLes motivations qui poussent un étudiant
ment de l’emploi avec l’élévation du n’habitent plus chez leurs parents. Leà chercher un emploi en plus de ses
niveau de diplôme reflète surtout départ du foyer parental apparaît donc,études sont diverses : cette activité peut
l’avancée en âge des étudiants. avec l’âge, comme un des principauxs’insérer dans un cursus de formation,
elle peut être également une nécessité
Revenu médian des élèves ou étudiants vivant chez leurs parents en fonctionfinancière ou exprimer une volonté
du niveau de vie * des parentsd’autonomie... Toutes ces motivations
En francs courants (1994 ou 1995)
ne sont bien sûr pas exclusives les unes
Revenu médian Probabilité d’exercerdes autres.
Niveau de vie du ménage une activité rémunérée
mensuel annuel
dans l’année
er
1 quartile (< 3 700 F par équivalent adulte) 3 250 6 600 19Avec l’âge, l’activité rémunérée e
2 quartile (entre 3 750 et 5 500 F par équ. adulte) 3 900 6 600 25
eprend de plus en plus 3 quartile (entre 5 500 et 8 500 F par équ. adulte) 3 700 6 000 29
e
4 quartile (supérieur à 8 500 F par équ. adulte) 3 400 5 200 27d’importance
Ensemble 3 900 6 500 26
Champ : jeunes de 17 à 30 ans, étudiants ou en formation toute l’année, vivant chez leur parent et ayant exercé une activité
Les jobs d’été sont particulièrement rémunérée pendant l’année.
* la notion de niveau de vie correspondant au revenu du ménage par unité de consommation. Le nombre d’unités defréquents chez les 19 - 23 ans : plus d’un
consommation est calculé à partir de l’échelle suivante : 1uc pour le premier adulte, 0,5 uc pour les autres personnes de
étudiant de cet âge sur cinq a un « job 14 ans et plus , 0,3 uc pour les enfants de moins de 14 ans.
d’été », contre un sur dix parmi les Source : données relatives aux années 1994 et 1995 des vagues 1à3du panel européen des ménages (1994-1996), Insee
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIERE Répartition par secteurs d'activité ou de manutentionnaires ; 11 % travaillent
dans le commerce, comme vendeurs ou
transports, communication étudiants ayant exercé une activité rémunérée caissiers ; 10 % travaillent dans le secteur
population des actifs (octobre 1994) de la santé, et 10 % également dans lesconstruction
« services collectifs », qui comprennentimmobilier services entreprise
notamment toutes les activités récréa-
éducation
tives, culturelles et sportives ; beaucoup
activités financières
ont des emplois d’animation en centre de
administration publique loisirs, centres aérés ou colonies de
agriculture-pêche vacances;9% travaillent dans l’hôtel-
lerie ou la restauration, 8 % dans lesservices domestiques
« services domestiques » ; ils occupent
hôtels, restaurants
essentiellement des emplois de garde
services collectifs
d’enfants ou assurent des cours particuliers;
santé, action sociale
7 % travaillent dans l’agriculture, généra-
commerce lement comme saisonniers.
industrie Au total, 30 % des élèves ou étudiants
exerçant une activité rémunérée le font0 5 10 15 20 25 %
en tant qu’ouvriers (surtout dans le secteur
Champ : jeunes de 17 à 30 ans, étudiants ou en formation toute l’année et ayant exercé une activité rémunérée pendant
industriel), 47 % en tant qu’employésl’année.
Source : données relatives aux années 1994 et 1995 des vagues 1à3du panel européen des ménages (1994-1996), Insee (dans le commerce, l’hôtellerie restau-
ration ou les services domestiques), etfacteurs liés à l’exercice d’une activité « jobs d’été » comme pour les activités
19 % en tant que profession intermé-rémunérée. Toutefois, on ne sait pas si rémunérées de plus longue durée. Elle
diaire, principalement dans les servicesles étudiants qui ont quitté leurs parents persiste lorsque l’on raisonne à âge et
collectifs ou l’éducation.sont amenés à travailler davantage niveau d’études donné.
parce qu’ils sont moins aidés par leurs Pour l’ensemble des étudiants,
parents (ou que leur entretien coûte plus c’est-à-dire à la fois pour ceux qui vivent
Un revenu médian de 3 750 F
cher) ou s’ils ont pu quitter leurs parents chez leurs parents et les autres,
par mois d’activitéparce qu’ils disposaient de revenus l’enquête permet d’étudier l’effet du
d’activité propres. milieu familial à travers la catégorie
Les activités rémunérées procurent enA âge ou niveau d’étude comparables, socioprofessionnelle du père (ou à
moyenne un revenu annuel de 17 000 Fles élèves ou étudiants boursiers exer- défaut de la mère). La proportion d’étu-
aux élèves ou étudiants qui les exercent.cent moins fréquemment une activité diants ayant une activité rémunérée est
Toutefois, pour la moitié d’entre eux, lerémunérée que les non-boursiers. maximale chez les enfants d’employés
revenu annuel est inférieur à 6 800 FL’effet du revenu des parents, qui ne ou de personnes exerçant une profession
(tableau 3). En effet, le revenu annuelpeut être étudié que pour les élèves intermédiaire (37 %). Elle est plus faible
varie très fortement en fonction de laou étudiants qui vivent encore avec chez les enfants de cadres supérieurs et
durée d’activité (inférieure à 2 mois danseux, est lui beaucoup plus complexe à professions libérales (32 %) comme
l’année pour la moitié des étudiants).interpréter. En effet, si l’on classe les chez les enfants d’ouvriers (27 %). La
Les revenus mensuels sont beaucoupétudiants vivant avec leurs parents en proportion d’élèves ou d’étudiants exerçant
moins dispersés. Le revenu moyen parfonction du niveau de vie de ces derniers, une activité rémunérée n’est donc pas
mois d’activité est de 4 000 F ce quice sont les étudiants appartenant au plus une fonction croissante ou décrois-
correspond à environ 70% du SMICquart de ces ménages les plus pauvres sante du niveau social des parents
qui ont le moins d’activités rémunérées qu’elle ne l’était de leur niveau de vie. Le Revenu médian
(tableau 2). De plus, lorsqu’ils exercent milieu social ou le revenu du ménage
En francs courants (1994 ou 1995)
une activité, ces étudiants en tirent des parental influencent moins nettement
Revenu médian
revenus mensuels plus faibles, qu’ils l’exercice d’une activité rémunérée que
de l’étudiant
compensent toutefois par un nombre de l’âge ou le fait d’avoir quitté ses parents.
Mensuel Annuel
mois d’activité légèrement plus élevé. A
Durée de l’activité
l’autre extrémité de l’échelle des niveaux 1 ou 2 mois (juillet-août) 4 500 5 800
de vie, les étudiants vivant dans les Des activités principalement 1 à 6 mois (hors été) 2 300 6 200
Plus de 6 mois 3 000 34 800familles les plus aisées semblent exercer exercées dans les services
Age de l’étudiant
un peu moins fréquemment des activités
de 17 à 24 ans 3 500 6 300
rémunérées que les étudiants vivant Parmi les élèves ou étudiants exerçant de 25 à 30 ans 6 000 70 800
Ensemble des étudiants 3 750 6 800dans des familles de revenus juste une activité rémunérée, 20 % travaillent
inférieurs. Et surtout, ils en tirent des dans l’industrie, proportion comparable Champ : jeunes de 17 à 30 ans, étudiants ou en formation
toute l’année et ayant exercé une activité rémunéréerevenus plus faibles. La relation entre à celle de l’ensemble de la population
pendant l’année.
niveau de vie et activité rémunérée est active (graphique 2) ; ils exercent alors Source : données relatives aux années 1994 et 1995 des
croissante puis décroissante pour les principalement des emplois d’ouvriers vagues1à3du panel européen des ménages (1994-1996), Insee
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIERE Revenu mensuel médian en fonction du secteur d'activité années civiles complètes (1994 et 1995).
Les résultats de l’exploitation de cet
échantillon restent néanmoins significatifsservices domestiques
puisqu’ ils décrivent des phénomèneséducation
largement structurels.
immobilier, services entreprises
Pour des raisons de taille d’échantillon, les
agriculture-pêche
résultats présentés sont des moyennes
services collectifs pondérées sur les élèves ou étudiants de
hôtels, restaurants ces deux années (une même personne
présente en 1994 et en 1995 constitue deuxadministration publique
observations différentes). La dimension
commerce
longitudinale des données n’est donc
industrie
exploitée que pour la reconstitution des
santé, action sociale
calendriers par année civile.
transports, communication Les étudiants
construction Sont enquêtés dans le panel européen
les personnes vivant dans un ménageactivités financières
« ordinaire » (hors institution), y compris
0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000
celles qui s’en absentent pour aller résider
Francs courants (1994 ou 1995)
ailleurs plusieurs jours par semaine. Les
Champ : jeunes de 17 à 30 ans, étudiants ou en formation toute l’année et ayant exercé une activité rémunérée pendant l’année.
étudiants en internat ou en chambre uni-
Source : données relatives aux années 1994 et 1995 des vagues 1à3du panel européen des ménages (1994-1996), Insee
versitaire sont donc enquêtés dans la
mesure où leurs parents considèrent qu’ils
mensuel net pour l’année 1995. La eux vivent encore chez leurs parents. vivent avec eux.
moitié des élèves ou étudiants exerçant Quant à ceux qui ont quitté le foyer Les enquêtés de 17 ans et plus doivent
une activité rémunérée en tirent moins familial, ils reçoivent des aides financiè- décrire mois par mois leur(s) situation(s)
de 3 750 F par mois (revenu médian). res ou en nature (mise à disposition vis-à-vis de l’activité.
Avant 25 ans, l’âge influence peu les d’un logement) qui peuvent constituer Les élèves ou étudiants sont les personnes
revenus tirés de l’activité. Au-delà de 25 une part importante de leurs revenus de 17 à 30 ans qui se sont déclarées tous
ans, ceux-ci deviennent beaucoup plus malheureusement difficile à estimer les mois de l’année civile concernée
élevés : les revenus annuels médians avec précision à partir de l’enquête. en « études initiales » ou en « formation
passent de 6 300 F pour les moins de 25 complémentaire ». Ce champ permet
ans à 70 800 F pour les plus de 25 ans. d’exploiter les informations annuelles surPour comprendre
Les revenus d’activité varient également les revenus.ces résultats
fortement avec le secteur de l’économie Les activitésrémunérées
(graphique 3). Élevés dans l’industrie, la Sont considérées comme ayant une activi-
construction, les transports-communica- Les données françaises du panel européen té rémunérée durant l’année les élèves
tion, la santé ou les activités financières, permettent de suivre un échantillon de ou étudiants qui se déclarent au moins un
ils restent relativement faibles dans les 7 344 ménages au cours du temps, et plus mois en activité rémunérée (principale ou
services domestiques ou l’éducation. précisément tous les individus appartenant secondaire). Il peut donc s’agir d’étudiants
Ces revenus d’activité ne constituent à ces ménages. Trois vagues du panel sont en formation initiale déclarant une « activité
pas la seule source de revenus des utilisées dans cette étude (automnes secondaire rémunérée », comme d’actifs –
étudiants, et ne reflètent donc pas leur 1994, 1995 et 1996). Elles permettent de par exemple des apprentis - déclarant une
niveau de vie. En effet, la plupart d’entre reconstituer des informations sur deux « formation complémentaire ».
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2001
Paul Champsaur
1 an, 60 numéros = 530 F (France) 663 F (Europe) 827 F (Reste du monde) Rédacteur en chef :
80,80€ 101,07€ 126,08€ Daniel Temam
Rédacteurs : J.-W. Angel,
Nom ou raison sociale : _____________________ Activité : ____________________________ R. Baktavatsalou, C. Dulon,
A.-C. Morin, B. OuvréAdresse : ________________________________________________________________
Maquette : C. Kohler___________________________________ Tél : _______________________________
Code Sage IP01795
Ci-joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : F.
ISSN 0997 - 3192
Date : _______________________________ Signature © INSEE 2001
INSEE
PREMIERE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.