Une amorce de reprise pour l'emploi salarié au 4e trimestre 2004

De
Publié par

L'évolution de l'emploi salarié marchand au 4e trimestre 2004
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 31
Tags :
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins



Une amorce de reprise pour l'emploi
e
salarié au 4 trimestre 2004
n° 4 - juin 2005
eÉvolution de l'emploi salarié marchand au 4 trimestre 2004
Auteur : Corine KAPEL - Nadia WOJCIECHOWSKI


L'emploi salarié aquitain a progressé de 0,4 % au quatrième trimestre 2004 après une légère baisse
au troisième trimestre. La progression des effectifs, de 1,1 % sur l'année 2004, confirme dans tous
les départements l'amorce d'une légère reprise. Le secteur de la construction bénéficie de
l'évolution annuelle la plus favorable, toutes activités confondues. L'emploi dans le secteur tertiaire,
en quasi stagnation l'année précédente, accélère de façon significative sa croissance en 2004. Dans
le commerce et surtout les services, l'emploi progresse. En revanche, le résultat d'ensemble est
affecté par la baisse continue mesurée dans le secteur industriel.

En Aquitaine, l'emploi salarié du secteur privé marchand (hors agriculture et intérim) a progressé de 0,4 % au
quatrième trimestre 2004 et de 1,1 % sur un an, entre le 31 décembre 2003 et le 31 décembre 2004. La région
retrouve ainsi une légère croissance après la baisse de 0,2 % mesurée en 2003.

L'emploi salarié aquitain par grands secteurs d’activité depuis 1996*



* en données corrigées des variations saisonnières (CVS)

Tous les départements participent à cette croissance. Tous les grands secteurs d'activité y contribuent, hormis
l'industrie qui perd 1,3 % de ses effectifs. Sur l'année 2004, tous les secteurs industriels sont en baisse, à l'exception
des industries agricoles et alimentaires (IAA). L'industrie poursuit sa chute tout au long de l'année 2004, et affiche au
e4 trimestre une baisse de 0,3 %. Deux secteurs impactent directement sur cette baisse trimestrielle de l'emploi
salarié industriel. Tout d'abord les IAA, qui progressent pendant les trois premiers trimestres, puis chutent de 1,6 %
au quatrième. Les effets de la saisonnalité n'expliquent qu'en partie cette baisse de fin d'année.
Ensuite, les industries des biens de consommation continuent de perdre régulièrement des effectifs et affichent une
baisse de 0,7 % au dernier trimestre.
L'industrie des biens d'équipement est en progression de 0,3 % au quatrième trimestre ; cette légère hausse ne
comble pas les pertes enregistrées lors des trimestres précédents. Globalement, sur l'année 2004, les effectifs
diminuent de 1 %.
Dans l'industrie des biens intermédiaires, l'emploi se stabilise au quatrième trimestre, mais il est en baisse de 2,2 %
sur un an.
eUne amorce de reprise pour l'emploi salarié au 4 trimestre 2004 1/5 © INSEE 2005


Évolution de l'emploi salarié aquitain par grands secteurs d’activité*



* en données corrigées des variations saisonnières (CVS)



La construction en revanche accentue son dynamisme en 2004. Sa progression annuelle est de 2,8 % et les quatre
trimestres confirment la croissance retrouvée, 0,6 % de hausse pour le dernier trimestre.
Dans le secteur tertiaire, les activités de commerce et de services créent également de l'emploi à un rythme
régulier tout au long des trimestres, respectivement + 0,8 % et + 0,5 % au quatrième trimestre.
L'emploi dans les services progresse au dernier trimestre dans toutes les activités, hormis celle des transports (-
0,4 %), où l'on note ce trimestre un nombre important de liquidations judiciaires.
Le secteur des activités immobilières est particulièrement créateur d'emplois avec une croissance trimestrielle et
annuelle de respectivement 3 % et 6,7 %.
Les cinq départements aquitains sont concernés par cette évolution positive des emplois au quatrième trimestre et
également sur l'année 2004.
La Dordogne est le seul département où la croissance est présente dans tous les secteurs au quatrième trimestre. Elle
détient d'ailleurs le meilleur taux d'évolution trimestriel de la région : + 0,7 % alors que les quatre autres
départements affichent + 0,4 %.
Le département des Landes se distingue avec une évolution bien inférieure à celle de la région : 0,6 % en glissement
annuel. Les importantes pertes d'emplois industriels n'ont pas été compensées par des embauches dans les secteurs
de la construction, du commerce et des services.
Le département de Lot-et-Garonne, département le plus dynamique avec celui des Pyrénées-Atlantiques, a un
comportement assez atypique en 2004. Son industrie est particulièrement créatrice d'emplois aussi bien au quatrième
trimestre que sur l'année 2004. En revanche, la croissance dans le tertiaire est globalement assez terne.
Quant à la Gironde, l'emploi y augmente de 1 % sur un an. L'industrie girondine voit toujours ses effectifs diminuer,
mais à un rythme moins soutenu en 2004.






eUne amorce de reprise pour l'emploi salarié au 4 trimestre 2004 2/5 © INSEE 2005 L'emploi salarié aquitain en Aquitaine par départements depuis 1996*



* en données corrigées des variations saisonnières (CVS)



Évolution de l'emploi salarié aquitain en Aquitaine par départements*



* en données corrigées des variations saisonnières (CVS)


eUne amorce de reprise pour l'emploi salarié au 4 trimestre 2004 3/5 © INSEE 2005 Évolution de l'emploi salarié marchand des principaux secteurs d'activité de l'Aquitaine (données CVS)
unités : indice* et %
2003 2004 Variation Poids
(%) dans
l'emploi
4e 1er 2e 3e 4e trim. au sur un an total
trim. trim. trim. trim. 4e trim. (%)
2004
Industrie 99,2 99,3 98,8 98,3 98,0 - 0,3 - 1,3 15,2
Industries agricoles et alimentaires 99,1 102,5 101,6 101,2 99,6 - 1,6 0,5 2,9
Industries des biens de consommation 88,6 88,1 87,3 86,5 87,1 0,7 - 1,8 2,2
Industrie des biens d'équipement 112,6 112,2 112,2 111,0 111,4 0,3 - 1,0 3,6
Industrie des biens intermédiaires 103,1 102,2 101,7 101,0 100,9 - 0,1 - 2,2 4,9
Construction 121,9 123,4124,1124,5125,20,6 2,86,2
Commerce 116,3 116,5116,7116,7117,60,8 1,114,9
Services 123,8 124,3124,9125,5126,20,5 1,960,3
Transports 122,3 122,5 122,4 122,0 121,6 - 0,4 - 0,6 4,3
Activités financières 110,0 109,9 110,3 109,6 110,1 0,4 0,1 2,6
Activités immobilières 106,1 106,1 107,6 109,9 113,2 3,0 6,7 1,0
Services aux entreprises 140,6 142,6 144,1 145,0 145,9 0,6 3,7 12,4
Services aux particuliers 116,7 116,5 116,3 116,1 116,3 0,2 - 0,3 9,0
Éducation, santé, action sociale 119,0 119,7 120,3 121,5 122,8 1,1 3,2 17,5
Ensemble 115,1 115,5115,8115,9116,40,4 1,1100,0

Dordogne 111,1 111,6112,2111,7112,50,7 1,211,3
Gironde 117,5 117,8118,1118,2118,70,4 1,047,9
Landes 113,0 114,0113,5113,3113,80,610,9
Lot-et-Garonne 116,7 117,6117,3117,7118,21,39,4
Pyrénées-Atlantiques 112,7 113,0113,7113,7114,11,320,5
Source : Insee - Urssaf, Estimations d'emploi au 31/12/2003(provisoires)
* base 100 au 4e trimestre 1996
eUne amorce de reprise pour l'emploi salarié au 4 trimestre 2004 4/5 © INSEE 2005

Informations diverses : source, champ d'étude

Source
Les données proviennent des déclarations faites par les employeurs aux Urssaf (Union de Recouvrement de Sécurité
Sociale et des Allocations Familiales) pour le versement des cotisations sociales. Transmises chaque trimestre à
l'Insee, elles font l'objet d'un traitement statistique permettant la mesure de l'évolution conjoncturelle de l'emploi
salarié.

Champ d'étude
Le champ retenu pour ce document comprend le secteur privé marchand, à l'exception des secteurs relevant de la
mutualité sociale agricole (MSA), de l'administration, de l'éducation, des postes et télécommunications, de la Banque
de France, des transports ferroviaires, des industries énergétiques, de l'intérim, des stagiaires AFPA, des caisses de
congés payés, de la vente à domicile, de l'administration d'immeubles. Le champ étudié couvre 60 % de l'emploi
salarié de l'Aquitaine, et 53 % de l'emploi total aquitain. Il couvre le secteur industriel à hauteur de 92 %, le BTP à
99 %, le commerce à 95 % et les services à 43 %.


eUne amorce de reprise pour l'emploi salarié au 4 trimestre 2004 5/5 © INSEE 2005

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.