Une année critique pour l'emploi salarié

De
Publié par

Dans le secteur concurrentiel, l'emploi salarié a diminué de 1,1 % en 2002. Le recul est très marqué dans l'industrie, où les effectifs ont baissé de 3,9 %. Le nombre de salariés a également fléchi dans la construction. Seuls le commerce et, surtout, les services créent encore des emplois.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

EMPLOI - TRAVAIL
Une année critique
pour l’emploi salarié
Dans le secteur concurrentiel,
Méthodologiel’emploi salarié a diminué
de 1,1 % en 2002.
Les données sont encore provisoires pour 2002. Elles sont obtenues à
Le recul est très marqué partir de l’exploitation des bordereaux récapitulatifs de cotisations, que
tous les employeurs relevant du régime général de sécurité sociale four-dans l’industrie, où les effectifs
nissent aux Urssaf. Les effectifs pris en compte pour mesurer ces évolu-
ont baissé de 3,9 %. tions sont ceux du secteur marchand.
Le nombre de salariés
L'intérim n'est pas pris en compte dans cet article.
a également fléchi
dans la construction.
ture internationale, en particulier à lui de 1998, l’euphorie de l’annéeSeuls le commerce et,
celle de l’Allemagne. La détériora- 2000 est cependant passée.surtout, les services créent
tion du climat économique mondial
encore des emplois. a rendu les anticipations difficiles et L’industrie alsacienne, encore lar-
les entreprises industrielles ont ré- gement basée sur des activités de
duit leurs investissements. L’emploi production, est plus exposée à la
a souffert de cette conjoncture dé- concurrence des pays à faible coût
favorable : les effectifs dans l’in- de main-d’œuvre, tels les pays de
dustrie ont baissé de 3,9 %. S’il n’y l’Est ou d’Asie. Dans ce secteur,
’emploi salarié privé (hors a pas d’effondrement de l’emploi, l’année 2002 a été marquée par uneL secteur agricole et intérim) puisque le niveau est proche de ce- augmentation des dépôts de bilan.
en Alsace devrait, pour la première
fois depuis 1993, reculer en 2002
de 1,1 %. Ce recul est en partie im- L'industrie recule, le tertiaire progresse
putable à la diminution des effectifs Évolution de l'emploi salarié par grand secteur
dans l’industrie. Tous les secteurs
120
erindustriels y contribuent et affi- Indice (base 100 au 1 trimestre 1998)
chent une baisse du nombre de Services
leurs salariés. Or, comme presque 115
un tiers des salariés du secteur Commerce
concurrentiel travaille dans l’in-
dustrie, tout recul dans celle-ci se 110 Ensemble*
répercute fortement sur l’ensemble
de l’emploi alsacien. Construction
105
Industrie : difficultés
Industrie
conjoncturelles et structurelles 100
L’Alsace est une région fortement
exportatrice, sensible à la conjonc-
95
er e e e er e e e er e e e er e e e er e e e1tr. 3 tr. 4 tr. 1tr. 2 tr. 3 tr. 4 tr. 1tr. 2 tr. 3 tr. 4 tr. 1tr. 2 tr. 3 tr. 4 tr. 1tr. 2 tr. 3 tr. 4 tr.(p)2 tr.
1998 1999 2000 2001 2002
* ensemble des secteurs hors agriculture, grandes entreprises nationales, (p) : provisoire
intérim, administration et éducation,santé, action sociale
26
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 5 · L'année économique et sociale 2002 · juillet 2003
Source : Insee, Épure-UrssafEMPLOI - TRAVAIL
Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs concurrentiels en 2002
services aux entreprises*L’industrie des biens intermédiaires
enregistre un recul de l’emploi services aux particuliers
(-5,8 %). Les effectifs continuent de
commercechuter dans l’industrie textile
(-11,0 %). Dans le secteur des transports
composants électriques ou électro-
activités financièresniques, la baisse avoisine les
industries agricoles8,0 %. Les effectifs des industries
et alimentaires
des biens de consommation, mal-
construction
gré la bonne tenue de la demande
industries des biensdes ménages, ont diminué de
d'équipement
3,5 %. Ils ont diminué de 19,0 %
énergiedans l’habillement et le cuir, suite à
industries des biensla disparition d’activités ou à leur
de consommations
délocalisation.
activités immobilières
L’industrie automobile a réduit ses industrie automobile
effectifs de 5,4 % en un an. Pour- industries des biens
tant, le secteur est porté par Peu- intermédiaires
geot, qui a connu des succès avec
-7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 12 3
la 206 et la 307. En dépit d’un bon En %
* hors intérimniveau des ventes, les entreprises
sont toujours à la recherche de
locales. Le BTP a également pâti des ménages, et les services, les ef-gains de productivité, au détriment
de la diminution de l’investisse- fectifs ont progressé respectivementde l’emploi. Les équipementiers,
ment privé. L’activité se dégrade de 0,8 et 1,0 %, soit une progressionmalgré un bon niveau d’activité, ont
dans la construction de logements, modérée, surtout si on la compare àeux aussi réduit leurs effectifs, cer-
tant pour les appartements que l’année 2000, où les hausses étaienttainement pour les mêmes raisons
pour les maisons individuelles. En de 3,5 et 5,3 %.que les constructeurs. Les entrepri-
dépit de taux d’intérêt faibles,ses subissent toujours la concur-
l’augmentation du chômage, le Les services aux entreprises se dis-rence et la pression à la baisse des
coût des appartements et des ter- tinguent avec une hausse de 1,8 %prix.
rains peuvent en partie expliquer de leurs effectifs. Dans les services
cette dégradation. L’activité se aux particuliers, la hausse des effec-Quand le bâtiment ne va pas
maintient encore dans la construc- tifs s’est poursuivie au même rythme
L’activité dans la construction tion de bâtiments non résidentiels que celui de l’année 2001 (+1,6 %).
s’est également dégradée : l’emploi et l’entretien-rénovation. Les effectifs dans les services per-
a baissé de 1,4 %. L’ajustement des sonnels et domestiques ont augmen-
té de 3,7 %. Le nombre de salariéseffectifs s’est souvent fait par la Le tertiaire progresse encore
dans l’hôtellerie-restauration a pro-non-reconduction des contrats à
gressé de 1,6 %, comme en 2001.durée déterminée. Presque tous les grands secteurs
du tertiaire ont continué à créer des
L’activité a été atone dans les tra- emplois, mais à un rythme moins
vaux publics. Ce secteur a souffert soutenu que durant l’année 2001. Christophe RAFRAF
du recul des investissements de Dans le commerce, dont l’activité
son principal client, les collectivités est soutenue par la consommation
Retrouvez sur www.insee.fr/alsace
les indicateurs conjoncturels régionaux et départementaux
concernant l’emploi salarié, le marché du travail, les créations d’entreprises, le tourisme
27sous la rubrique "La région en faits et chiffres", puis "Conjoncture"
ou en vous connectant directement sur www.insee.fr/alsace/rfc/conj_general.htm
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 5 · L'année économique et sociale 2002 · juillet 2003
Source : Insee-Épure-Urssaf

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.