Zonages : Trois zones d'emploi

De
Publié par

Les zonages utilisés pour analyser le territoire réunionnais sont le plus souvent au nombre de quatre (les quatre arrondissements et les quatre micro-régions du SAR) ou de cinq (les cinq groupements de communes). En ce qui concerne le marché de l'emploi, le découpage le plus pertinent distingue trois zones seulement.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 49
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

territoire
Zonages
Trois zones d’emploi
Les zonages utilisés pour analyser le territoire réunionnais sont le
plus souvent au nombre de quatre (les quatre arrondissements et
les quatre micro-régions du SAR) ou de cinq (les cinq groupements
de communes). En ce qui concerne le marché de l’emploi, le
découpage le plus pertinent distingue trois zones seulement.
DéfinitionsLa zone Ouest est la plus petite avece zonage en zones d’emploi a été
cinq communes et 43 800 emplois. Lecréé en 1983 sur le territoire
Migration alternante : On parle depôle du Port ne compte que 14 300Lmétropolitain avec les données du
migration alternante pour désigner leemplois mais exerce une forte attractionrecensement de 1982 et actualisé en
déplacement effectué pour se rendre à son
(182 %) car les actifs résidents y sont1993 avec le recensement de 1990. travail. C’est un trajet régulier, quotidien où
Effectué conjointement par l’Insee et les deux fois moins nombreux que les le terme “migration” indique la sortie de la
services statistiques du Ministère du tra- emplois. La zone Ouest est la plus indus- zone de résidence et le terme alternance
vail, il est reconnu comme le découpage trielle de La Réunion et les ouvriers y qu’il y a un trajet retour. On emploie aussi
le plus pertinent pour étudier les mar- sont plus présents qu’ailleurs avec 27 % le terme de navette “domicile-travail”.
chés locaux de l’emploi à des échelons des actifs contre 22%àLa Réunion.
infra-départementaux. Le découpage mini- Les actifs résidant et travaillant dans laDans son ensemble cette zone est la plus
mise les migrations alternantes hors de même zone ne sont pas considérés commeouverte et 17 % de ses actifs travaillent à
la zone, recouvre tout le territoire, et “migrants alternants”.l’extérieur, principalement dans la zone
est de taille suffisante (habituellement de Saint-Denis.
Taux de mobilité ou taux de migration40 000 emplois). Il était recommandé de
alternante : Le taux de mobilité ou taux deLa zone Sud couvre dix communes etne pas créer de zones réunissant moins de
migration alternante, pour une zone donnée,compte 53 200 emplois. Son pôle d’em-25 000 actifs. Défini pour la France
est la part des migrants alternants de cetteploi est Saint-Pierre qui a 21 500 emploismétropolitaine, il comporte actuellement
zone parmi les actifs ayant un emploi etet un taux d’attraction de 134 %. Saint-348 zones.
résidant dans cette zone. Ces migrationsPierre attire surtout les actifs des com-
Si l’on applique à La Réunion les princi- n’englobent pas l’ensemble desmunes avoisinantes qui effectuent quoti-
déplacements “domicile-travail” : en effet,pes de ce découpage, trois zones se distin- diennement le trajet ; peu de résidents
guent. Chaque zone comporte un “pôle les déplacements effectués par les actifs qui
des autres zones d’emploi s’y rendent
résident et qui travaillent dans la mêmed’emploi” qui compte plus d’emplois pour travailler. La zone Sud est plus
commune sont exclus.que d’actifs résidents. Les données utili-
isolée que les autres et seulement 7 %
sées sont celles du recensement de 1999.
des ces actifs occupés en sortent pour Taux d’attraction de l’emploi : C’est le
aller travailler dans une autre zone, essen-La zone Nord-Est est la plus vaste et rapport exprimé en % entre les emplois
tiellement le Nord-Est. Dans l’ensemblecompte le plus d’emplois (78 400). Elle offerts dans la commune et les actifs ayant
les agriculteurs y sont plus largement un emploi qui résident dans la commune.englobe les communes du Nord et celles
On mesure ainsi l’attraction par l’emploide l’Est pour lesquelles la commune de représentés qu’ailleurs tandis que les
qu’une commune exerce sur les autres. ParSaint-Denis joue sans conteste le rôle de cadres et professions intellectuelles y
exemple pour 100 résidents actifs ayant unpôle d’emploi. Ce pôle est largement sont sous-représentés.
emploi à Saint-Pierre, 134 emplois sontdominant avec 50 700 emplois, soit près
offerts dans la commune.Gaelle DABETde deux emplois sur trois dans la zone.
Son taux d’attraction est
de 125 % et les actifs arri- Les trois zones d'emploi
Saint-Denisvent de toutes les commu-
Sainte-Marie
La Possession Bibliographienes de la zone pour y tra- Sainte-Suzanne
Le Portvailler. Cette zone compte Saint-André
“On travaille de plus en plus hors de saplus d’employés, de pro- Saint-Paul Nord-Est Bras-Panon
commune” - Economie de La Réunionfessions intermédiaires, de
Ouest Salazie èSaint-Benoît n° 109 - 3 trimestre 2001 - 2 pages.cadres et de professions
intellectuelles que les
Trois-bassins Sainte-RosePl. desCilaosautres. L’offre d’emplois Palmistes
Saint-Leu
étant importante dans la
Lezone, seulement 5 % de Tampon 1 - Zone “ Nord-Est” : 78 400 emploisLes Avirons
taux de migration alternante : 5,4 %ses actifs en sortent pour Etang-salé Sud Saint-PhilippeSaint-Louisaller travailler, la plupart 2 - Zone “Ouest” : 43 800 emplois
Saint-Pierre taux de migration alternante : 17 %se dirigent vers la zone
Petite-Ile
Pôles d’emploiSaint-Joseph© insee 2004-IGNOuest. 3 - Zone “Sud” : 53 200 emplois
taux de migration alternante : 7 %
économie1er trimestre 2005 5DELAREUNION
Entre-deux

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.