En 2006, les créations se stabilisent à un haut niveau

De
Publié par

En 2006, les créations d'entreprises en Rhône-Alpes progressent légèrement par rapport à 2005. Elles restent à un niveau élevé, atteint il y a deux ans. Les créations augmentent dans les secteurs de la construction et des services, elles diminuent dans l'industrie.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 5
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Créations d’entreprises
En 2006, les créations se stabilisent à un haut niveau
En 2006, les créations d'entreprises en Rhône-Alpes progressent légèrement par rapport à 2005.
Elles restent à un niveau élevé, atteint il y a deux ans. Les créations augmentent dans les secteurs
de la construction et des services, elles diminuent dans l'industrie.
n 2006, 32 600 entreprises ont été créées, repri- trimestre 2006 par rapport au trimestre précédent, puisE ses ou réactivées dans la région. Rapporté au repartent à la hausse sur les trois trimestres suivants,
parc de 270 000 entreprises dénombrées en début bien que celle-ci ralentisse progressivement sur cette
d'année 2006, cela représente un taux de création période. Au total, le niveau atteint en fin d'année 2006 est
de 12 % stable par rapport à celui enregistré en 2005. similaire à celui de fin 2005 (+0,6 %). A l'échelon national,
Au niveau national, ce taux est un peu plus élévé (13 %). la variation entre ces deux dates est plus nette (+1,5 %).
Après deux années consécutives de forte progression
en 2003 et 2004 (respectivement +7,1 % et +9,7 %) et Les créations " pures " représentent 70 % du total
une pause en 2005 (-0,4 %), le nombre de créations des créations de la région en 2006, cette part
d'entreprises progresse légèrement en 2006 (+0,6 %) et augmentant légèrement chaque année depuis au moins
reste ainsi sur le palier élevé atteint depuis deux ans. 2002 (63 % en 2001). Les 30 % restants se répartissent
L'évolution nationale est similaire (respectivement à part égale entre les créations par reprise et les créations
+8,7 %, +9,0 % et -1,0 % en 2003, 2004 et 2005), avec par réactivation. Seules les créations "pures" ont augmenté
une augmentation plus marquée en 2006 (+1,7 %). par rapport à 2005 (+3,2 %), et de façon plus vive que
l'an dernier (+1,1 %). A l'inverse, les créations par reprise
Cette légère hausse observée en 2006 résulte de et par réactivation ont diminué en 2006, respectivement
mouvements différents selon les trimestres. En de -7,5 % et de -2,7 %.
données corrigées des variations saisonnières, les
créations accusent une baisse importante au premier
En 2006, la hausse des créations profite d'abordEn 2006, les créations d'entreprises s'installent
au secteur de la construction, puis à celui des servicessur un palier élevé atteint depuis deux ans
Evolution des créations d'entreprises par secteurEvolution annuelle du nombre de créations d'entreprises
130110
Indice base 100 en 1990Indice base 100 en 1990 ServicesRhône-Alpes
120105
110France
100
100
Construction Commerce95
90
90
80
Industrie
85 70
6080
1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006
Source : Insee - REE 2006 Source : Insee - REE 2006
16 L’année économique et sociale 2006 - Dossier n° 152Créations d’entreprises
Les créations d'entreprises s'effectuent
Pour comprendre les résultatsmajoritairement dans le secteur des services (53 %
d'entre elles). Cependant, elles y ont peu évolué par
rapport à 2005 (+0,8 %). Le commerce contribue pour L'évolution des créations ne peut s'interpréter automatiquement comme
sa part à 24 % de l'ensemble des créations de la région, un indicateur du développement du nombre d'entreprises. Elle peut en
effet masquer des mouvements de disparitions importants. De même,le nombre de celles-ci y est stable par rapport à l'an
les écarts d'évolution entre différentes zones ne reflètent pasdernier (-0,1 %). La progression la plus notable s'observe
obligatoirement des différences de dynamisme. Ils peuvent résulter dedans le secteur de la construction (+2,4 %). Enfin, dans
différences de structure du tissu économique. Début 2007, le concept etl'industrie, elles reculent de -3,0 %, mais moins que
le champ des créations d'entreprise a changé. Ce changement n'a
l'année précédente (-11 %). cependant pas été pris en compte dans cet article, car les nouvelles
données n'étaient pas disponibles au moment de sa rédaction.
Le nombre de créations augmente dans tous les
La source : le répertoire SIRENE (Système informatique pour le
départements à l'exception de la Savoie (-2,4 %). Pour répertoire des entreprises et des établissements) géré par l'INSEE,
les autres départements, il s'échelonne de +0,2 % dans recense toutes les entreprises et leurs établissements.
la Loire à +3,0 % dans l'Ardèche. Par ailleurs, la part Le champ est celui des entreprises de l'industrie, de la construction, du
des créations pures dans le total des créations varie selon commerce et des services. En sont exclus l'agriculture, les services
les départements. Elle est plus élevée dans le Rhône financiers, la location immobilière, certaines sociétés civiles, le secteur
(76 %), alors qu'elle est de 60 % dans l'Ardèche. non marchand.
- Création d'entreprise : elle se matérialise par l'immatriculation de
l'unité au répertoire SIRENE. Elle correspond à la création du premier
établissement économiquement actif. Le concept de création
d'entreprise est pris au sens large ; il inclut tous les mouvements donnantBruno Roy
lieu à une prise d'activité :Insee Rhône-Alpes
- création pure (ou création ex nihilo) : création d'un établissement
économiquement actif jusqu'alors inexistant, ayant pour conséquence
l'exploitation de nouveaux moyens de production,
- reprise : unité légale qui reprend totalement ou partiellement l'activité
d'un ou plusieurs établissements économiques d'une autre unité légale,
- réactivation : c'est le fait pour une entreprise qui avait cessé son
activité de la reprendre. Ce mouvement concerne surtout les personnes
physiques, en particulier des artisans et des commerçants.
Le secteur des services recueille plus de la moitié des
créations, mais celui de la construction est le plus dynamique
Part des secteurs dans les créations d'entreprises en 2006
Industrie Pour en savoir plus
6,5 % (10,7 %)
"Rhône-Alpes : plus de 30 000 créations d'entreprises en 2005", InseeConstruction
17,0 % (14,1 %) Rhône-Alpes, La Lettre Résultats n°61 - octobre 2006.
Services
"2004 : le cap des 30 000 créations d'entreprises est franchi en Rhône-52,8 % (52,3 %)
Alpes", Insee Rhône-Alpes, La Lettre Résultats n°44 - septembre
2005.
"Défaillances d'entreprises en Rhône-Alpes : forte hausse en 2003",
Commerce Insee Rhône-Alpes, La Lettre Résultats n°29 - octobre 2004.23,8 % (22,9 %)
"2002 : portrait-robot du créateur d'entreprise rhônalpin", Insee Rhône-
Alpes, La Lettre Résultats n°24 - septembre 2004.
Insee Rhône-Alpes conjoncture - publication mensuelle, également
Source : Insee - REE 2006 disponible sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr/ra, rubrique
"La région en faits et chiffres-Conjoncture".
Nota : le chiffre entre parenthèses donne la part du secteur dans le nombre d'entreprises au 01/01/2006.
erAinsi la construction représentait 14,1 % des entreprises en Rhône-Alpes au 1 janvier 2006 mais a Site Internet de l'Insee : www.insee.fr
enregistré 17,0 % des créations d'entreprises de la région au cours de l'année.
L’année économique et sociale 2006 - Dossier n° 152 17
zzzzz

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.