En 2011, net repli des créations d’entreprises en Ile-de-France comme en France

De
Publié par

Avec 133 200 entreprises nouvelles en 2011, le nombre total des créations d’entreprises marchandes hors activité agricole diminue en Ile-de-France au même rythme qu’en province (respectivement - 11,4 % et - 11,9 %). Le nombre de créations de sociétés continue à progresser. En revanche, les créations d’entreprises individuelles diminuent nettement (- 18,4 %), notamment celles d’auto-entreprises (- 19,8 %), bien qu’elles représentent encore une création d’entreprise sur deux. Le nombre total de créations d’entreprises baisse dans tous les secteurs d’activité sauf dans les secteurs de la santé humaine, de l’action sociale, les activités immobilières et les activités financières et d’assurance où il augmente. Au cours de la même période, le nombre de défaillances d’entreprises reste stable. Introduction Moins de succès pour les auto-entrepreneurs en 2011 Hausse des créations d'entreprises sous forme de société Peu de secteurs d'activité épargnés par la baisse Baisse des créations dans les huit départements franciliens Le nombre de défaillances d'entreprises reste stable
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

14
Démographie des entreprises
En 2011, net repli des créations d’entreprises
en Ile-de-France comme en France
vec 133 200 entreprises nou- Hausse Baisse des créations
velles en 2011, le nombre to-
des créations d’entreprises dans les huit départementsA tal des créations d’entreprises
sous forme de société franciliensmarchandes hors activité agricole a
diminué en Ile-de-France au même
Les créations d’entreprises ont diminué
En Ile-de-France, les créations de so-rythme qu’en province (respectivement
dans l’ensemble des départements d’Ile-
ciétés, qui représentent environ quatre- 11,4 % et - 11,9 %). Ce recul masque
de-France en 2011. La baisse est un
nouvelles entreprises sur dix, ont pro-toutefois des différences importantes peu moins forte en Seine-Saint-Denis
gressé de 2,2 % par rapport à l’an passé.selon la forme juridique choisie. Les
et à Paris (respectivement - 6,0 % et
La part des sociétés à responsabilitécréations sous forme de sociétés ont
- 10,3 %). La capitale attire toujours de
limitée reste prépondérante, même silégèrement progressé (+ 2,2 %). En re-
nombreux créateurs d’entreprises : en
leur nombre se réduit légèrement parvanche, les créations d’entreprises
un an, 46 400, soit un tiers des nouvel-
rapport à l’an passé (- 3,3 %). Lesindividuelles ont nettement diminué les entreprises franciliennes, ont vu le
créations de sociétés sous une forme(- 18,4 %). Cela concerne en premier lieu
jour à Paris.
juridique simplifiée ou unipersonnelleles immatriculations d’auto-entreprises
sont en forte progression. Ainsi, la part(- 19,8 %) mais aussi les autres créations Le nombre
des SARL unipersonnelles augmented’entreprises individuelles (- 10,6 %).
de défaillances d’entreprises
nettement. Au total, les SARL non uni-Le régime de l’auto-entreprise reste
reste stablepersonnelles ne constituent plus queplébiscité en cas de création d’entrepri-
51 % des créations de sociétés enses individuelles : quatre créations sur En 2011, le nombre de défaillances
2011, contre 60 % en 2010. Parallèle-cinq sont des auto-entreprises. L’Ile-de- d’entreprises en Ile-de-France s’est éta-
ment, le nombre des sociétés par ac-France contribue à un quart des créations bli à 9 700 unités, soit une hausse de
tions simplifiées (SAS) est en haussed’entreprises de France métropolitaine. 0,6 % par rapport à 2010, alors que ce
(+ 20,5 %). Cette augmentation concerne
nombre a diminué de 2 % en province.
particulièrement les SAS à associé
La hausse des défaillances d’entreprises
unique (+ 49,1 %).Moins de succès franciliennes a concerné particulièrement
le secteur de l’enseignement, santépour les auto-entrepreneurs
humaine et action sociale (+ 17,2 %). A
en 2011 Peu de secteurs d’activité
l’inverse, les défaillances ont diminué
épargnés par la baisse dans l’industrie (-7,5 %), les activités
Si les auto-entrepreneurs sont restés immobilières (- 4,5 %) et le commerce
majoritaires parmi les créateurs d’en- En 2011, le recul du nombre total des (- 3,4 %). Les défaillances d’entreprises
treprises dans la région, leur part a di- créations d’entreprises a concerné la franciliennes se concentrent à près de
minué, passant de 56 % en 2010 à 51 % quasi-totalité des secteurs d’activité. 65 % dans trois secteurs : la construc-
en 2011. En Ile-de-France, la baisse des Elles ont diminué fortement dans les tion, le commerce et les activités scien-
créations d’auto-entreprises a évolué activités spécialisées scientifiques et tifiques et techniques.
au même rythme qu’en France métro- techniques et les activités d’arts, spec-
■■■■ Danielle Jabot
politaine. Le nombre de demandes de tacles et activités récréatives en raison Insee, Service statistique
créations d’auto-entreprises diminue d’un essentiellement du recul des créations
quart dans la construction, les services d’auto-entreprises dans ces secteurs.
Les créations d’entreprises ont légère-aux ménages et les activités de soutien
Pour en savoir plus
aux entreprises. Ce régime reste parti- ment progressé dans trois secteurs
culièrement utilisé dans certains sec- d’activité : la santé humaine et l’action Trubert M. : « Les auto-entreprises conti-
teurs d’activité comme l’enseignement, sociale, les activités immobilières et les nuent de représenter une création sur deux
les arts, spectacles et activités récréatives activités financières et d’assurance. Le fin 2011 », Insee Ile-de-France faits et chiffres,
- poids de ces secteurs est toutefois rela-et les services aux ménages. A l’in n° 279, janvier 2012.
verse, certains secteurs comme les ac- tivement faible et la hausse du nombre
Hagège C., Masson C. : « Moins de créa-
tivités immobilières ou les activités de créations dans ces secteurs n’a pas
tions d’entreprises individuelles en 2011 »,
financières attirent toujours très peu pu compenser la baisse dans les autres Insee première, n° 1387, janvier 2012.
d’auto-entrepreneurs. secteurs d’activité.
Insee Ile-de-France 2012 Regards sur... l’année économique 2011En 2011, net repli des créations d’entreprises en Ile-de-France comme en France
15
Nombre de créations d'entreprises en Ile-de-France Evolution des défaillances d'entreprises
Base 100 en janvier 2005
160 000
130
140 000
125
120 000 120
115100 000
110
80 000
105
60 000 100
40 000 95
90
20 000
85
0
802005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
Sociétés Entreprises individuelles hors auto-entreprises Auto-entreprises Ile-de-France France métropolitaine
Données brutes, en date de jugement.
Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles. Données brutes. Chaque point correspond au cumul des 12 derniers mois.
Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene) Source : BODACC, traitement Insee
Créations d'entreprises par secteur et par département
Commerces,
transports, Services aux Services auxIndustrie Construction Ensemble
hébergement entreprises particuliers
et restauration
Evolution Evolution Evolution Evolution Evolution Evolution
2011 2011/2010 2011 2011/2010 2011 2011/2010 2011 2011/2010 2011 2011/2010 2011 2011/2010
(en %) (en %) (en %) (en %) (en %) (en %)
Paris 1 392 -16,6 3 133 -7,9 8 424 -7,7 26 726 -10,6 7 216 -12,3 46 441 -10,3
Seine-et-Marne 417 -5,0 1 601 -14,4 3 154 -11,2 3 307 -15,2 2 353 -15,3 10 832 -13,6
Yvelines 340 -21,5 1 297 -8,9 2 760 -12,7 5 058 -13,2 2 352 -25,1 11 807 -15,6
Essonne 306 -13,1 1 562 -5,0 2 491 -13,2 3 365 -15,3 1 966 -17,5 9 690 -13,6
Hauts-de-Seine 519 -22,5 1 530 -8,9 3 639 -9,0 8 919 -12,4 3 249 -11,6 17 856 -11,6
Seine-Saint-Denis 442 -4,5 3 092 -7,3 4 937 -5,0 4 053 -6,9 2 051 -4,6 14 575 -6,0
Val-de-Marne 350 -2,2 1 665 -12,2 3 212 -9,9 4 752 -14,8 2 309 -14,3 12 288 -12,8
Val-d'Oise 372 3,6 1 684 -9,9 2 815 -8,8 3 098 -16,7 1 721 -14,4 9 690 -12,3
Ile-de-France 4 138 -12,8 15 564 -9,1 31 432 -9,1 58 828 -12,1 23 217 -14,2 133 179 -11,4
France métro. 25 410 -14,0 79 367 -11,5 144 123 -10,4 169 981 -11,8 111 094 -13,7 529 975 -11,9
Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles. Données brutes.
Note : la baisse constatée pour la création de sociétés dans l'industrie en France et dans certaines régions correspond à la fin d'un pic observé en 2010 lié à l'évolution du tarif de rachat
d'électricité solaire par ERDF ; dans la plupart des régions, hors secteur de la "Production d'électricité" 35.11Z, l'évolution serait positive.
Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)
Défaillances d'entreprises par secteur et par département
Commerces,
transports, Services aux Services aux
Industrie Construction Ensemblehébergement entreprises particuliers
et restauration
Evolution Evolution Evolution Evolution Evolution Evolution
2011 2011/2010 2011 2011/2010 2011 2011/2010 2011 2011/2010 2011 2011/2010 2011 2011/2010
(en %) (en %) (en %) (en %) (en %) (en %)
Paris 132 10,0 478 14,1 772 12,4 885 17,4 209 15,5 2 476 14,6
Seine-et-Marne 73 49,0 298 11,2 250 -21,9 134 -5,0 66 8,2 821 -2,1
Yvelines 56 14,3 291 17,3 287 0,7 245 6,5 84 18,3 963 9,1
Essonne 53 -22,1 265 -11,1 268 -8,8 186 -8,8 79 0,0 851 -9,8
Hauts-de-Seine 41 -16,3 234 14,1 375 7,1 416 -5,9 118 16,8 1 184 3,2
Seine-Saint-Denis 78 -17,9 527 -10,4 501 -2,9 227 -23,1 95 21,8 1 428 -9,2
Val-de-Marne 35 -45,3 287 -10,0 313 -11,8 207 -18,5 75 -7,4 917 -14,5
Val-d'Oise 47 -25,4 386 7,8 318 2,6 191 0,5 86 16,2 1 028 3,3
Ile-de-France 515 -7,5 2 766 2,3 3 084 -1,1 2 491 -0,8 812 11,8 9 668 0,6
France métro. 3 764 -3,2 13 534 -4,4 19 220 0,7 4 373 5,8 50 354 -1,09 463 -1,3
Données brutes, en date de jugement.
Source : BODACC, traitement Insee
Insee Ile-de-France 2012 Regards sur... l’année économique 2011

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.