En Midi-Pyrénées, un emploi industriel sur cinq dans les petites entreprises.

De
Publié par

Les petites entreprises industrielles et artisanales contribuent de façon significative à l'activité industrielle, tant en France qu'en Midi-Pyrénées. Elles sont au nombre de 8 200 dans la région Midi-Pyrénées, rassemblant plus de 30 000 personnes soit un emploi industriel sur cinq. En effectif, la région Midi-Pyrénées se place ainsi au cinquième rang des régions françaises après l'Ile-de-France, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Aquitaine.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 25
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

© Insee 1999 - IGN 1999
Numéro 35 : mars 2000
En Midi-Pyrénées, un emploi industriel
sur cinq dans les petites entreprises
Poids des petites entreprises
dans les effectifs industriels (en %) NORD-PAS-
DE-CALAIS
PICARDIEHAUTE-
NORMANDIE
BASSE-
NORMANDIE LORRAINEILE-DE-FRANCE
ALSACECHAMPAGNE-
BRETAGNE ARDENNE
FRANCHE-
PAYS DE LA LOIRE CENTRE BOURGOGNE COMTE
POITOU-
CHARENTESPoids (en %) LIMOUSIN
RHONE-ALPESplus de 19
AUVERGNEde 15 à 19
de 10 à 15
moins de 10
AQUITAINE
MIDI-PYRENEES PROVENCE-ALPES-
COTE D'AZUR
LANGUEDOC-
ROUSSILLON
CORSE
Source : Insee - EPEI 1997, estimations d'emploi industriel au 31-12-97
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUESLes petites entreprises industrielles et artisanales
DIRECTION REGIONALE
DE MIDI-PYRENEEScontribuent de façon significative à l’activité
Téléphone : 05 61 36 61 36
Télécopie : 05 61 36 62 00industrielle, tant en France qu’en Midi-Pyrénées. Adresse : 36, rue des Trente-Six-Ponts
31054 TOULOUSE CEDEX 4
Elles sont au nombre de 8 200 dans la région Midi- Directeur de la publication :
Benjamin Camus
Rédacteur en chef :Pyrénées, rassemblant plus de 30 000 personnes Bruno Mura
Maquettiste :
Madeleine Cambounetsoit un emploi industriel sur cinq. En effectif, la région
Imprimeur : Reprographie Moderne,
31770 ColomiersMidi-Pyrénées se place ainsi au cinquième rang
Dépôt légal : mars 2000
ISSN : 1262-442Xdes régions françaises après l’Ile-de-France, Rhône- CPPAP : 183AD
SAGE : SIPAG3576
Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Aquitaine. Prix : 15 F - 2,29 En Midi-Pyrénées, un emploi industriel
sur cinq dans les petites entreprises
a région Midi-Pyrénées
compte près de 8 200 entre-L prises industrielles et de l'artisa-
Poids des petites entreprises industrielles dans la régionnat de production de moins de vingt
par secteur d'activité
salariés (hors secteur de l’énergie).
Elles sont majoritairement implantées
Industrie des biens intermédiaires
en Haute-Garonne et dans le Tarn, les
deux départements les plus industriali-
Industrie des biens d'équipementsés de la région. Elles emploient un peu
plus de 30 000 personnes. Près de la
moitié de ces emplois sont concentrés
Industrie automobile
dans quatre secteurs d’activité : les
industries des équipements mécaniques,
Industrie des biens de consommation
la métallurgie et la transformation des
métaux, les industries des équipements
du foyer et les industries des produits Industries agricoles et alimentaires
minéraux. Cette répartition est proche
020 40 60 80 100 (%)
de celle observée sur l’ensemble du pays.
effectif salarié total entreprises
Néanmoins, les petites entreprises de
Source : Insee - EPEI 1997, Estimations d'emploi salarié au 31/12/97 - Répertoire SIRENEl’industrie des produits minéraux ont
un poids deux fois plus important dans
alimentaire sont faiblement représentés effet, près de 40 % d’entre elles n’ontla région qu’au niveau national (11 %
de l’emploi total des petites entreprises parmi les petites entreprises. Ces aucun salarié et plus de 80 % ont moins
contre seulement 6 % au niveau France dernières sont surtout présentes dans les de cinq salariés. Elles emploient en
entière) ; surtout présentes dans le Tarn, industries des biens de consommation et moyenne 3,6 personnes dont 3 salariés
il s’agit essentiellement des petites des biens intermédiaires où elles et sont proches sur ce plan de la
représentent respectivement 29 % et moyenne nationale.exploitations de granit du Sidobre. A
l’inverse, le secteur de l'édition, de l'im- 19 % de l’emploi salarié régional.
primerie et de la reproduction emploie Les secteurs qui contribuent le plus Le salariat est la forme dominante
13 % des effectifs des petites entrepri- à la valeur ajoutée globale des petites de l’emploi dans les petites
ses au niveau national contre 9 % dans entreprises sont ceux de l’industrie des entreprises où plus des trois quarts des
équipements mécaniques, de la effectifs employés sont salariés. Parmila région Midi-Pyrénées.
métallurgie et de la transformation des ces salariés, près de 20 %
Si la structure des emplois des métaux ainsi que celui des industries de occupent un emploi à temps partiel ou
petites entreprises au niveau régional produits minéraux. sont titulaires d’un contrat à
ressemble à celle observée au durée déterminée. L’apprentissage et
Beaucoup de les formes particulières de contrats deniveau national, elle diffère de celle
de l’ensemble de l’industrie régionale. très petites entreprises travail (adaptation, qualification)
Ainsi les secteurs clés de l’économie touchent environ 7 % de la main-
régionale que sont la construction La plupart des petites entreprises d’œuvre salariée. De fait les apprentis
aéronautique et spatiale, les industries industrielles et artisanales en Midi- sont proportionnellement plus
Pyrénées ont une taille très réduite. En nombreux dans les entreprises de 1 à 5électriques et électroniques et l’agro-
2du foyer, plus précisément la d’affaires d’environ 15 milliards desalariés où ils représentent 6 % des
salariés contre 1,5 % seulement fabrication de meubles. francs. Une entreprise sur deux a un
dans les entreprises de 10 à 19 salariés. chiffre d’affaires inférieur à 670 000
Dans la région, les secteurs qui Des performances francs et les trois quarts se situent en
embauchent le plus d’apprentis sont variables selon dessous de la barre des deux millions
les secteurs de francs. Ces résultats restentles industries des équipements
mécaniques, les industries des inférieurs à ceux constatés au niveau
équipements électriques et électroni- Les petites entreprises industrielles national. Les performances varient
ques et les industries des équipements de la région réalisent en 1997 un chiffre beaucoup selon les secteurs. Ainsi, les
entreprises du secteur de la chimie,
certes peu nombreuses en Midi-
Pyrénées, réalisent un chiffre d’affaires
Répartition des petites entreprises industrielles selon la taille(%) par entreprise deux à trois fois supé-
40 rieur à la moyenne régionale. De même,
le chiffre d’affaires par entreprise dans
30 l’agroalimentaire est quasiment deux
fois plus élevé que la moyenne régio-
20 nale. En revanche, c’est dans le secteur
des industries des équipements du foyer
que le ratio chiffre d’affaires par entre-10
prise est le plus faible.
0
0 salarié 1 ou 2 salariés 3 à 5 salariés 6 à 9 salariés Pour l’ensemble des petites10 à 19 salariés
entreprises industrielles et artisanales,entreprises chiffre d'affaires
Source : Insee - EPEI 1997 64 % du chiffre d’affaires couvrent les
Nombre Emploi Emploi Emploi Chiffres d'affaires Investissements
d'entreprises salarié non salarié total (millions de F) corporels
(millions de F)
Industries agricoles et alimentaires 668 2 481 549 3 030 2 271,2 113,2
Industries des biens de consommation 3 304 6 145 2 537 8 682 3 427,1 93,6
dont :
Habillement, cuir 579 1 836 460 2 296 824,8 20,5
Edition, imprimerie, reproduction 888 2 114 721 2 835 1 233,8 33,9
Industries des équipements du foyer 1 484 2 034 1 325 3 359 1 274,4 37,9
Industrie automobile 77 260 73 333 186,8 3,5
Industrie des biens d'équipement 1 739 5 024 1 588 6 612 3 312,2 124,3
dont :
Industrie des équipements mécaniques 1 127 3 271 1 018 4 289 2 335,1 93,7équipements électriques et électroniques 589 1 702 549 2 251 931,7 29,7
Industrie des biens intermédiaires 2 684 9 318 2 083 11 401 5 846,4 240,1
dont :
Industrie des produits minéraux 732 2 815 538 3 353 1 797,2 81,3
Industrie textile 221 871 155 1 026 522,2 20,3
Industrie du bois et du papier 548 1 521 493 2 014 954,0 25,8
Chimie, caoutchouc, plastiques 168 795 105 900 730,8 27,1
Métallurgie et transformation des métaux 917 2 974 701 3 675 1 665,7 77,3
Ensemble 8 172 23 228 6 830 30 058 15 043,7 574,7
Source : Insee - EPEI 1997
3Seulement un tiers des entreprises ... mais dans ce cas, elles investissent
sans salarié investissent... proportionnellement plus
Part des petites entreprises Taux d'investissement des entreprises
qui investissent selon la taille ayant investi selon la taille
(%) (%)
100 30
25
80
20
60
15
40
10
20
5
0 0
0 salarié 1 ou 2 salariés 3 à 5 salariés 6 à 9 salariés 10 à 19 salariés 0 salarié 1 ou 2 salariés 3 à 5 salariés 6 à 9 salariés 10 à 19 salariés
Source : Insee - EPEI 1997
dépenses courantes. Le reste du aucun salarié consacrent le quart de leur secteur de l’édition, de l'imprimerie et
chiffre d’affaires est donc consacré valeur ajoutée à l’investissement, de la reproduction représente à lui seul
à la création de valeur ajoutée. La contre 11 % pour les 10 à 19 salariés. plus du quart de l’investissement
part de cette valeur ajoutée dans le chif- La proportion de petites entreprises qui informatique total.
fre d’affaires peut varier du investissent est particulièrement élevée
simple au double selon le secteur dans le secteur de la chimie, du caout- Une position régionale
d’activité : plus de 50 % pour les chouc et des plastiques et dans celui peu exportatrice
industries des équipements électriques des industries des équipements électri-
contre 25 % pour les industries ques et électroniques (respectivement Dans la région Midi-Pyrénées, les
agroalimentaires. 79 % et 75 %). petites entreprises industrielles sont
assez peu tournées vers les marchés
Près de trois entreprises L’investissement moyen par per- extérieurs puisque seulement 14 %
sur cinq investissent sonne occupée dans les entreprises d’entre elles exportent contre 18 % au
ayant investi est d’environ 25 000 niveau national. Traditionnellement,
En 1997, les petites entreprises francs avec des disparités sectorielles les petites entreprises exportatrices sont
industrielles de la région ont consacré fortes : il est trois fois plus élevé dans plutôt présentes dans le Nord et dans
575 millions de francs à l’investisse- les industries agricoles et alimentaires l’Est de la France. Dans ces régions, la
ment. Si près de trois entreprises sur que dans celles de l’habillement et du cuir. proportion de petites entreprises
cinq ont investi, soit la même exportatrices est de l’ordre de 20 %.
proportion qu’au niveau national, le L’autofinancement et le prêt La zone d’influence des petites
taux d’investissement - part de la bancaire restent les deux principales entreprises en Midi-Pyrénées est
valeur ajoutée utilisée pour l’investisse- sources de financement des investis- donc avant tout locale : elles réalisent
ment - est légèrement plus élevé sements. Les petites entreprises 70 % de leur chiffre d’affaires dans la
en Midi-Pyrénées (11 % contre 9 %). faisant l’acquisition de matériel région, 25 % dans le reste de la France
L’investissement varie selon le secteur informatique ou de logiciels sont et 5 % seulement à l’exportation.
et la taille de l’entreprise. Ainsi encore peu nombreuses (22 %). Les Les unités de 10 à 19 salariés intervien-
la proportion des entreprises qui inves- investissements informatiques sont nent plus largement sur les marchés
tissent augmente avec la taille : un tiers évidemment très liés à la taille et au internationaux que les plus
seulement des entreprises sans secteur d’activité de l’entreprise. petites : plus d’un tiers des
salarié ont investi contre presque la Ainsi, 11 % seulement des entrepri- entreprises de 10 à 19 salariés sont
totalité de celles de 10 à 19 salariés. Si ses sans salarié déclarent avoir acheté exportatrices contre 25 % des 6 à 9
investir est moins fréquent pour les plus du matériel informatique ou des salariés et 11 % des moins de
petites, l’effort d’investissement y est logiciels contre 42 % pour les 5 salariés. Dans la région, les secteurs
plus important. Ainsi, celles n’ayant entreprises de 10 à 19 salariés. Le les plus exportateurs sont la pharmacie-
4représente cependant que 7 % duparfumerie-entretien ainsi que ments régionaux travaillant pour l’aéro-
l’habillement-cuir, avec respectivement chiffre d’affaires total de l’ensemble des nautique et l’espace est d’ailleurs élevée
23 % et 16 % de leur chiffre d’affaires petites entreprises, comme au niveau dans la région ; ainsi 38 % d’entre eux
réalisé à l’exportation. Pour les autres France entière. emploient moins de 10 salariés.
secteurs, la clientèle reste presque
Plus de la moitié des entreprisesexclusivement hexagonale avec une part Etre donneur d’ordres n’est pas un
de chiffre d’affaires à l’exportation ne sous-traitantes sont concentrées sur monopole des grandes unités
dépassant pas le seuil des 5 %. trois secteurs : la métallurgie et la trans- puisque près de 40 % des petites
formation des métaux, les industries des entreprises sont elles-mêmes donneuses
Les activités de sous-traitance ne équipements du foyer et les industries d’ordre. Ce pourcentage, inférieur de huit
des équipements mécaniques.suffisent pas à expliquer ces faibles points à celui constaté au niveau
proportions. Au contraire, les petites national, est cependant à nuancer
entreprises sous-traitantes exportent Dans la métallurgie et la car il est parfois difficile pour une
plus que leurs homologues non sous- transformation des métaux, la entreprise de distinguer la sous-traitance
traitantes (19 % contre 14 %). proportion de petites entreprises purement industrielle de l’externalisation
sous-traitantes atteint près de 30 % en de fonctions tertiaires. En effet, les
Une sous-traitance Midi-Pyrénées. Il s’agit pour petits entrepreneurs peuvent avoir
en cascade l’essentiel de petites entreprises recours à des entreprises extérieures pour
de décolletage et de mécanique leur gestion comptable ou d’autres tâches
Un peu plus de 1 000 petites générale. Pour l’ensemble de la non industrielles comme le transport ou
métallurgie et transformation desentreprises industrielles en Midi- le gardiennage et nettoyage des locaux.
Pyrénées, soit 13 % de l'ensemble, métaux, plus de la moitié du chiffre
effectuent des travaux de sous-traitance d’affaires est réalisé en sous-traitance. En revanche, parmi les petites
pour un ou plusieurs donneurs Cette part atteint près de 70 % pour entreprises sous-traitantes, près de
d'ordre. Cette proportion est proche de la seule mécanique générale. Ces 60 % sont aussi donneuses d’ordres. Il
résultats sont bien sûr étroitementcelle observée au niveau national (14 %). existe ainsi une forme de sous-traitance
liés à la demande de la construction en cascade. Les petites entreprises sont
En moyenne, le chiffre d’affaires aéronautique et spatiale en Midi- parfois trop spécialisées ou n’ont pas
réalisé en sous-traitance représente Pyrénées. Dans le secteur de la toujours les ressources suffisantes pour
38 % du chiffre d’affaires des petites métallurgie et de la transformation satisfaire totalement un ordre qui leur est
des métaux, près des trois quarts duentreprises sous-traitantes, une part passé. Plutôt que de refuser le
donc plus faible qu’au niveau national chiffre d’affaires des établissements marché, elles deviennent alors
où 46 % du chiffre d’affaires de ces sous-traitants relève de la demande donneuses d’ordres, pour une partie de
petites entreprises relève de la aéronautique et spatiale. La part des la commande, envers des entreprises
sous-traitance. La sous-traitance ne petites entreprises parmi les établisse- généralement plus petites qu’elles. Ainsi,
plus les entreprises sont petites, plus la
part du chiffre d’affaires réalisée en
sous-traitance est élevée. Dans les
Les entreprises de moins de trois salariés
entreprises sous-traitantes n’ayant
très dépendantes des donneurs d'ordre
aucun salarié, quasiment les trois
Répartition des petites entreprises
quarts du chiffre d’affaires sont basés(%) sous-traitantes selon la taille
80 sur la sous-traitance (contre 59 % pour
les entreprises ayant un ou deux70
salariés et 35 % pour les 10 à 1960
salariés). En bout de chaîne, les très
50
petites entreprises se trouvent donc
40
dans une situation de grande
30
dépendance à l’égard des plus grandes,
20
donneuses d’ordres.
10
0
0 salarié 1 ou 2 salariés 3 à 5 salariés 6 à 9 salariés 10 à 19 salariés
entreprises CA réalisé en sous-traitance
Source : Insee - EPEI 1997
Michèle EVEN
5Pour en savoir plusPour comprendre ces résultats
• Cet article s’appuie sur les - réaliser un chiffre d’affaires « Panorama des petites entre-
résultats de l’enquête auprès des hors taxes inférieur à 35 millions prises industrielles », Insee-
petites entreprises industrielles et de francs ; Première, n° 667, juillet 1999.
de l’artisanat de production - avoir une activité principale « Le dynamisme des petites en-
(EPEI) de l’exercice 1997. Cette qui relève de l’industrie extractive treprises internautes », Insee-
enquête complète le dispositif des et manufacturière, y compris Première, n° 668, juillet 1999.
enquêtes annuelles d’entreprises. les industries agricoles et « 10 % de l’emploi agroali-
Elle a été menée par l’Insee en alimentaires. mentaire dans les petites entre-
association avec la Direction de prises », Agreste, n° 63, septem-
l’Artisanat et a été traitée à la L’échantillon de l’enquête est bre 1999.
Direction régionale de l'Insee constitué de 37 000 entreprises « Les petites entreprises indus-
Midi-Pyrénées. Dans un souci environ dont 1 700 pour la région trielles du Languedoc-Roussillon
d’allégement de la charge Midi-Pyrénées. L’enquête est en position économique favora-
statistique, elle est passée d’un exhaustive pour les entreprises ble », Repères - chiffres n°8,
rythme de deux fois tous les cinq de 10 à 19 salariés et effectuée par septembre 1999.
ans à une fois tous les quatre ans. sondage avec un taux moyen de « Les petites entreprises indus-
e Les dernières enquêtes ont porté sur 1/9 pour les entreprises de 0 à 9 trielles en 1997 », Insee -
les exercices 1988, 1991 et 1993. salariés. Le taux de sondage est dif- Résultats, n° 680-681, novembre
férent selon le secteur d’activité 1999.
L’enquête menée sur l’exercice économique, la région et la tran- « Statistiques sur les PME - La
1997 a couvert le champ des che d’effectif salarié, assurant ainsi micro-entreprise dans l’industrie
entreprises satisfaisant simulta- une meilleure précision des résul- manufacturière européenne »,
nément aux trois critères suivants : tats régionaux. EUROSTAT - Thème 4-27/1999.
- employer de 0 à 19 salariés ;
Quelques chiffres sur les petites entreprises industrielles en Midi-Pyrénées :
8 172 entreprises industrielles et de l'artisanat
de production de moins de 20 salariés
74 % d'entre elles relèvent de l'artisanat de production.
leur densit é par rapport à la population est forte en Midi-Pyrénées :
- 32,6 entreprises pour 10 000 habitants (deuxième rang parmi les régions françaises)
- 24 entreprises artisanales pour 10 000 habitants (premier rang parmi les régions françaises).
50 % possèdent le statut juridique des personnes physiques,
37 % de SARL et 7 % de SA.
61 % de ces entreprises sont informatisées (66 % pour la France
entière).
9 % utilisent Internet (11 % pour la France entière).
9 % sont des entreprises innovantes (9,4 % pour la France entière).
L'investissement moyen de ces entreprises est de 128 KF financé en part
à peu près égale par autofinancement et par prêt bancaire (deuxième
rang français pour le recours au financement bancaire).
10,9 % des salariés y travaillent à temps partiel
(premier rang parmi les régions françaises).
Toutes ces données sont extraites de l'ouvrage :
« Les petites entreprises industrielles en 1997eprises industrielles en 1997 »
Insee - Résultats n° 680-681, novembre 1999
192 pages - P192 pages - P192 pages - P192 pages - P192 pages - Prix : 149 FF - 22,71rix : 149 FF - 22,71rix : 149 FF - 22,71rix : 149 FF - 22,71rix : 149 FF - 22,71
6

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.