En Rhône-Alpes, comme au niveau national, l'activité du commerce connaît un fort ralentissement

De
Publié par

Commerce et services En Rhône-Alpes, comme au niveau national, l'activité du commerce connaît un fort ralentissement En France, l'activité commerciale et la production de services marchands reculent fortement par rapport à 2008. En Rhône-Alpes, l'activité du commerce a continué à se dégrader mais à un rythme plus modéré qu'en 2008. toujours jugé très faible par les entrepreneurs du commerceur l'année 2009, l'activité commerciale en France de gros.Ss'est fortement contractée (- 3,1 % après + 1,4 % en 2008). Ceci provient d'une part de la forte baisse des Selon les grossistes rhônalpins l'activité est toujours exportations manufacturières (- 13,3 %), mais également en repli fin 2009, mais à un rythme plus modéré. Leurs de la quasi-stagnation des dépenses de consommation ventes auraient ralenti moins rapidement qu'en 2008 à la des ménages en biens (+ 0,5 % après - 0,3 % en 2008). même période. Cette diminution du volume des ventes En 2009, la conjoncture dans le commerce de gros a concerne cependant tous les secteurs y compris celui continué à se dégrader. Malgré un regain de dynamisme des biens de consommation alimentaires qui résistaient amorcé à la mi-2009, l'activité dans ce secteur reste peu encore à la tendance baissière en 2008. Les prévisions favorable en ce début 2010.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Commerce et services
En Rhône-Alpes, comme au niveau national,
l'activité du commerce connaît un fort ralentissement
En France, l'activité commerciale et la production de services marchands reculent fortement par
rapport à 2008. En Rhône-Alpes, l'activité du commerce a continué à se dégrader mais à un rythme
plus modéré qu'en 2008.
toujours jugé très faible par les entrepreneurs du commerceur l'année 2009, l'activité commerciale en France
de gros.Ss'est fortement contractée (- 3,1 % après + 1,4 %
en 2008). Ceci provient d'une part de la forte baisse des Selon les grossistes rhônalpins l'activité est toujours
exportations manufacturières (- 13,3 %), mais également en repli fin 2009, mais à un rythme plus modéré. Leurs
de la quasi-stagnation des dépenses de consommation ventes auraient ralenti moins rapidement qu'en 2008 à la
des ménages en biens (+ 0,5 % après - 0,3 % en 2008). même période. Cette diminution du volume des ventes
En 2009, la conjoncture dans le commerce de gros a concerne cependant tous les secteurs y compris celui
continué à se dégrader. Malgré un regain de dynamisme des biens de consommation alimentaires qui résistaient
amorcé à la mi-2009, l'activité dans ce secteur reste peu encore à la tendance baissière en 2008. Les prévisions
favorable en ce début 2010. Les grossistes mentionnent de commande, après avoir fortement chuté en début
un nouveau repli de leurs ventes fin 2009, à la fois sur le d'année, sont désormais plus optimistes que l'année
marché national et à l'exportation. Parallèlement, les précédente à la même période, mais restent inférieures à
perspectives générales d'activité, qui retracent leur opinion leur niveau de long terme. Les stocks ont cessé de
sur l'ensemble du commerce français, tombent à nouveau s'alléger et sont dorénavant relativement stables. Selon
en dessous de leur niveau de longue période. Cependant, les professionnels, les prix de ventes ont continué à se
les intentions de commandes remontent légèrement, sur détériorer tout au long de l'année 2009. Parallèlement, les
le marché national comme à l'étranger ; elles se effectifs ont également continué de diminuer. Les prévisions
rapprochent ainsi de la normale. Les stocks après s'être d'activités pour le début d'année 2010 sont cependant mieux
allégés tout au long de l'année 2009, ont un niveau orientées qu'à la fin de 2008.
Commerce de détail et commerce de gros :
un léger redressement de l'activité à compter du second semestre
Ventes réalisées et intentions de commandes
Opinion des détaillants rhônalpins Opinion des grossistes rhônalpinsSolde d’opinion * Solde d’opinion *
24
10Ventes réalisées
Ventes réalisées
12
0
0 -10
-20-12
-30
Intentions Intentions-24 de de
-40commandes commandes
-36
-50
-60-48
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2000 2001 2002 2004 2005 2006 2007 2008 20092003
* le solde d'opinion est la différence entre le pourcentage "en hausse" et "en baisse"
Source : Insee - enquêtes de conjoncture
36 L’année économique et sociale 2009 - Dossier n° 155Commerce et services
Début 2010, la conjoncture dans le commerce de revanche progressé dès le troisième trimestre et s'est
détail s'altère à nouveau très légèrement. D'après les accélérée au dernier trimestre 2009. Cette baisse de début
détaillants, l'activité des derniers mois a connu un nouveau d'année s'observe principalement dans les services aux
ralentissement, essentiellement dans le secteur entreprises (- 2,6 % contre + 1,7 % l'année précédente),
automobile. Les perspectives générales d'activité reculent les transports (- 3,3 % contre + 0,3 %) et les activités
encore et passent sous leur moyenne de long terme, signe financières (+ 0,7 % contre + 2,6 % en 2008). Dans les
que les chefs d'entreprises sont moins optimistes sur la services aux particuliers, l'activité, pour la seconde année
situation globale du commerce. Les intentions de consécutive, est restée sur un rythme fortement ralenti
commandes et les prévisions de ventes qui se sont (+ 0,3 % après + 0,4 % en 2008). Globalement, au premier
contractées en 2009, se stabilisent désormais en deçà trimestre 2010, l'activité ralentirait à nouveau et serait moins
de leur niveau moyen. Les stocks, après avoir largement soutenue.
diminué en mars 2009 se stabilisent en début d'année à
En Rhône-Alpes, le commerce a perdu 5 000 postesun niveau inférieur à la normale. Les prix sont jugés comme
en 2009. Cette contraction de l'emploi est sensiblementétant à un faible niveau, cependant les baisses de prix
identique à celle observée en France métropolitainedevraient être moindres dans les mois à venir.
(- 1,5 %). Dans les services, l'emploi est resté stable
Les détaillants rhônalpins continuent de considérer contrairement au reste de l'Hexagone où il a reculé
le volume de leurs ventes de 2009 en recul par (- 0,8 %). L'emploi dans les services a progressé dans les
rapport à 2008. Cette diminution s'observe dans le départements de la Drôme, du Rhône et de la Savoie et
commerce spécialisé comme dans le non spécialisé, mais s'est maintenu dans la Loire et l'Ardèche. Il a en revanche
elle est, cette année, plus nette dans le commerce diminué dans l'Ain, la Haute-Savoie et l'Isère. On constate
spécialisé, contrairement à 2008. Les ventes se sont un recul dans les transports (- 3 000 postes), les activités
améliorées en fin d'année 2009 retrouvant ainsi leur niveau immobilières ainsi que celles de la communication-
de long terme. Les stocks se sont à nouveau renforcés information (- 700 postes pour chacun des secteurs).
après avoir atteint un niveau historiquement bas début L'emploi progresse en revanche dans les secteurs de
2009. Ils varient désormais peu et se stabilisent à un l'hébergement et de la restauration (+ 2 100 postes) ainsi
niveau légèrement inférieur à la moyenne de long terme. que dans les activités financières et d'assurance
Les intentions de commande, se sont redressées et (+ 1 000 postes) compensant ainsi quasiment les pertes
restent mieux orientées depuis le printemps. Les prix de d'emplois observés dans les autres secteurs. Fin 2009, le
vente continuent de baisser selon les professionnels et secteur du commerce représente 294 000 emplois en
plus particulièrement dans le commerce non spécialisé. Rhône-Alpes et celui des services 780 900 emplois, soit
Enfin les effectifs, comme en 2008, continuent de diminuer. 10 % de l'ensemble de l'Hexagone pour ces deux secteurs.
Au niveau national, la production de services
Cynthia Battumarchands a diminué de 1,6 % en 2009 (après + 1,3 %
Insee Rhône-Alpesen 2008). C'est au cours du premier semestre 2009 que
la production de services s'est contractée. Elle a en
L'emploi touché dans la plupart des secteurs Pour comprendre les résultats
du commerce et des services
Emploi salarié privé hors intérim Emplois salariés du secteur privé
en Rhône-Alpes
120
* èmeCJO-CVS , base 100 au 4 trimestre 2001 Le champ couvert est celui de l'emploi du secteur concurrentiel privé, horsHébergements et restauration115
agriculture, administration, éducation, santé et action sociale.
110
Pour les années 2007 et antérieures, les estimations annuelles sont issues
Activités financières
105 de la source ESTEL (Estimations d'emploi localisé) et élaborées à partir des
Commerce et réparation Déclarations Annuelles de Données Sociales (DADS). À partir du point100
annuel 2007, sont appliqués des taux d'évolution trimestriels qui se basent
95 Transports
sur les indices trimestriels d'Epure (données Urssaf exploitées par l'Insee).
90 Le choix a été fait d'exclure l'intérim des séries ainsi définies et de le traiter
85 à part.
Activités immobilières
80
Les séries sont corrigées des variations saisonnières (CVS).2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
* Corrigé des jours ouvrables et des variations saisonnières
Source : Insee - Epure
L’année économique et sociale 2009 - Dossier n° 155 37

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.