Épisode n° 11 - Le bon usage des minuscules et des majuscules

De
Publié par

Épisode n° 11 – Le bon usage des minuscules et des majuscules

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Savoir compter, savoir conter
Épisode n° 11 – Le bon usage des minuscules et des majuscules
! Alain Gély*
ombien faut-il attribuer de majus- Cette règle générale admet toutefois che, la cinquième est une nouvelle Ccules au directeur général des des exceptions subtiles. phrase.
Impôts ou au ministre des Affaires
Ainsi les points d’exclamation, d’in- Autre exception :étrangères ? Trois, pour ne pas ris-
terrogation ou de suspension n’exi-quer de les vexer ? Aucune, consi-
C’est aux cris de Vive l’empereur ! gent pas de majuscule à leur suite dérant qu’aucun des mots utilisés
que la foule accueillit le souverain.n’est un nom propre et ne se situe lorsqu’ils ne servent qu’à détacher des
en début de phrase ? Une seule, éléments successifs d’une phrase.
Ici, le deux-points est éludé ainsi que
pour faciliter la lecture et, si oui, où la
les guillemets qui, d’ordinaire, enca-Un exemple célèbre : situer ? Et pourquoi les Bretons ont-
drent le texte cité. On remarque que
ils droit à une majuscule alors que
le point d’exclamation, dans ce cas, « Au voleur ! au voleur ! à l’assassin ! au les paysans ou les pêcheurs bretons
n‘achève pas la phrase et n’exige meurtrier ! Justice, juste ciel ! Je suis ne peuvent généralement prétendre
donc pas de majuscule à sa suite.perdu, je suis assassiné ; on m’a coupé qu’à du « bas de casse » ?
la gorge : on m’a dérobé mon argent. »
Le « Lexique des règles typogra- (Molière, L’avare, acte IV, scène VII.)
phiques en usage à l’Imprimerie
* Article publié dans le n° 126, janvier-avril nationale » (dernière édition en 2007) Les quatre premières locutions inter-
2009. Au moment de la rédaction de cet article,
apporte des réponses précises à ces jectives, clairement liées, constituent
Alain Gély était rédacteur en chef du Courrier
questions et à beaucoup d’autres. Le en fait une seule phrase. En revan- des statistiques.
lecteur ou futur rédacteur scrupuleux
s’y reportera.
On tentera simplement ici d’en
Encadré 1 – Majuscules, minuscules, capitales, haut et bas de casseextraire et d’en illustrer l’essentiel
avec une idée principale : que nos À l’instar du Parlement, la langue française écrite est dite bicamérale : chaque
textes soient clairs et agréables à lettre de l’alphabet existe en deux versions, les minuscules et les majuscules.
lire, ce qui suppose d’en assurer la « Majuscules » ou « capitales » ? En toute rigueur, capitales s’emploie pour qua-
meilleure lisibilité et la plus grande lifier le style typographique et majuscules pour désigner le style orthographique,
l’écriture manuscrite. cohérence possibles.
Ainsi, dans la phrase « LONGTEMPS MARCEL S’EST COUCHÉ DE BONNE
HEURE », écrite ici en capitales, seules la première lettre et la dixième lettre sont
majuscules. Majuscules et minuscules :
En pratique, nombre de dictionnaires considèrent capitales et majuscules comme les règles de base synonymes et, souvent, les logiciels de traitement de texte les confondent allè-
grement.
On le sait, les majuscules sont requi- On parle aussi de haut de casse pour les capitales et de bas de casse pour les
ses comme lettres initiales des noms minuscules. En typographie, la casse est une boîte plate divisée en comparti-
propres. Elles ne s’appliquent pas ments et servant à ranger les caractères. Le bas de cette boîte contenait les
caractères minuscules tandis que les caractères majuscules était rangés dans aux noms communs ni aux adjectifs,
la partie supérieure. Cet emplacement a servi, dans la profession, à désigner les sauf quand ils se situent au début
divers types de caractères. Par « bas de casse » ou « bas-de-casse » il faut donc d’une phrase, après un point ou des
entendre les minuscules..
signes équivalents (points d’excla-
Notons aussi l’existence :
mation, d’interrogation ou de sus- – des « petites capitales », capitales de la taille des minuscules, qui peuvent être
pension). Il en est de même après un utiles, voire recommandées ;
deux-points quand celui-ci introduit – et des lettrines, grandes capitales qui se déploient souvent sur plusieurs lignes
une citation, généralement présentée au début d’un article.
entre guillemets.
Courrier des statistiques, Hors-série, décembre 2009 45Alain Gély
L’emploi de la capitale est également – la caisse régionale de sécurité o la République ;
requis au départ : sociale ;
o l’Administration (au sens de l’auto-
rité administrative ) ; – d’un alinéa (même s’il ne se situe – la cour d’assises du Rhône ;
pas en début de phrase) ;
o le Congrès (en tant que réunion des
– le service des Eaux et Forêts ;
deux chambres du Parlement)… ;
– d’une énumération matérialisée par
e– l’état-major de la 5 armée ;des numéros ou par des lettres de
– des adjectifs qui qualifient des
classifications ;
« quasi-noms propres » mais à la
– l’institut Pasteur de Bordeaux.
condition qu’ils se situent avant eux :
– au premier mot d’un vers de type
Ainsi, il n’y a pas lieu, par exemple, classique. o le secrétariat d’État aux Anciens
d’attribuer une capitale aux ministè- Combattants ;
res et encore moins aux directions. En revanche, la minuscule est de
o le ministère des Affaires étrangères.règle lorsque des alinéas commen-
Les cas où un nom commun exige cent par des tirets.
Pour ce qui est des organismes uni-une majuscule sont principalement
ques, le premier mot nécessaire à les suivants :
l’identification portera une majuscule La délicate question
– les « quasi-noms propres » qui ainsi que l’adjectif qui le précède des organismes publics
spécifient une conférence ou un éventuellement :et des sociétés
congrès :
– le Bureau des longitudes ;
La capitale n’est pas seulement le
o la conférence des Six ;
signe distinctif de la première lettre – la Cour des comptes ;
des noms propres et des phrases. o la conférence du Désarmement.
– le Comité de salut public ;
On l’emploie aussi : – quelques noms communs qui dési-
– la Haute Cour de justice ;gnent des institutions :
– pour les sigles (on y reviendra plus
o les États baltes ; – la Sécurité sociale (l’institution).loin) ;
– pour certaines abréviations ;
Encadré 2 – Exemples d’alinéas non séparés par des points
– pour mettre en exergue un mot
er1 cas : énumération avec tirets dans une phrase ou les « mots carac-
La Grande-Bretagne comprend : téristiques » dans certaines locutions
– l’Angleterre ;
ou expressions.
– l’Écosse ;
– le pays de Galles.
Arrêtons-nous sur ce dernier point en
e2 cas : alinéas sans tirets et sans numérotation l’illustrant par l’exemple des organis-
Nous étudierons successivement : mes publics.
L’illusion de la sécurité collective ;
La diplomatie des coups de force ;
Il faut distinguer les organismes mul- Le déclenchement de la guerre.
tiples (ceux dont il existe un certain
e3 cas : énumération avec numéro ou lettre de classification nombre du même type) et les orga-
Le Code pénal français distingue trois catégories d’infractions :
nismes uniques.
1. Les crimes ;
2. Les délits ;
Pour les organismes multiples, leurs 3. Les contraventions.
noms sont des noms communs d’es-
e4 cas : vers de type classiquepèce qui restent en bas de casse. Ils
Mignonne, allons voir si la rose,
peuvent être individualisés soit par
Qui ce matin avait déclose
un nom propre, soit par des termes Sa robe de pourpre au soleil,
de spécialisation qui sont en quelque A point perdu cette vesprée
sorte des « quasi-noms propres » et …
qui requièrent la capitale. On notera que les minuscules s’imposent aussi dans le cas d’une liste, même
numérotée, au sein d’un même paragraphe :
On écrit : « La communauté se dissout : 1° par la mort naturelle ; 2° par la mort civile ; 3°
par le divorce ; 4° par la séparation de corps ; 5° par la séparation de biens. »
– la chambre de commerce de (Code civil, article 1441).
Lyon ;
46Épisode n° 11 – Le bon usage des minuscules et des majuscules
En théorie ces règles s’appliquent Dates et lieux
aussi aux sous-ensembles de ces Encadré 3 – Titres de civilité,
honorifiques et religieuxorganismes. Les sous-directions,
La logique des règles énoncées pour divisions ou bureaux, voire sections
Ces titres ne peuvent s’abréger que les organismes est transposable aux
ou autres unités, devraient être trai- lorsque l’on parle de la personne et dates et aux lieux. tées comme le « ministère du Travail, que le titre est suivi du nom ou de
des Relations sociales, de la Famille, la qualité de cette personne.
Ainsi, le cap Vert, la mer Morte et le
de la Solidarité et de la Ville »… Mais, inversement, ces titres seront
mont Blanc exigent une capitale pour composés en toutes lettres cha-Inconvénients de cette pratique : elle
les mots qui les singularisent et seu- que fois que l’on s’adressera à la alourdit sensiblement la lecture et
personne (avec du bas de casse lement pour eux. Idem pour la fête du donne un côté pompeux. Dans le
lors d’une adresse verbale, avec Travail, le Mardi gras et le mercredi Courrier des statistiques, on cherche à
une capitale lors d’une adresse des Cendres. résister à l’emploi abusif des capitales, écrite) ou lorsque ces titres seront
ne serait-ce que pour bien faire res- employés seuls, car ils ont alors
Ici aussi, on met la capitale à l’adjec-sortir celles qui s’imposent vraiment, une fonction grammaticale dans la
tif précédant le substantif considéré mais les spécialistes ne sont pas tous phrase.
mecomme un nom propre, sauf toutefois J’ai rencontré M. Dupont et M sur la même longueur d’onde.
Martin.s’il y a une idée de comparaison ou
Bon appétit, messieurs ! S’agissant des sociétés, associa- d’opposition entre deux états, situa-
Veuillez agréer, Madame, l’expres-
tions, centres, comités, compagnies, tions… car il a alors une fonction
sion…
syndicats… la capitale est attribuée d’adjectif qualificatif : Elle faisait la conversation avec le
au premier mot « faisant indiscuta- monsieur du banc.
blement partie de la raison sociale ». – le Grand Canyon ;
Si ce premier mot est un article ou un
adjectif, le nom qui suit porte égale- – la basse Seine.
ment une majuscule :
De nombreuses subtilités peuvent ici On met la capitale aux différents mots
– l’association Les Amis de la intervenir. On n’y entrera pas dans le reliés par un trait d’union, à l’excep-
nature ; cadre du présent article : le lecteur tion des articles et des prépositions.
curieux se reportera aux « Règles
– la Banque industrielle du Nord ; typographiques… » (op. cit.) – Colombey-les-Deux-Églises ;
– la compagnie d’assurance – les députés du Val-de-Marne ;
L’Urbaine et la Seine ; L’emploi des capitales dans
– les Pays-Bas. les sigles et les abréviations
– la société La Grande Maison de
blanc. Les dates ne requièrent pas de majus- Les sigles sont des groupes de lettres
désignant certains organismes dont cules sauf quand elles désignent un
S’agissant maintenant des person- le nom comporte plusieurs mots. Ils événement historique :
nalités qui dirigent ces organismes, à sont formés de la première lettre, ou
qui attribuer des majuscules et com- – le 22 septembre, aujourd’hui, je des premières lettres ou encore de
bien ? Un ministre « quelconque » n’a la première syllabe de chacun des m’en fous (G. Brassens) ;
pas droit à la majuscule, que peut constituants les plus importants. On
seul revendiquer le Premier ministre. – les massacres de Septembre ; parle d’acronymes lorsque le sigle
On pourra craindre de vexer tel prési- peut se prononcer comme un mot
dent de chambre à la Cour des comp- – le 14 Juillet ; ordinaire.
tes en ne l’appelant pas « Président »
mais, dans le paragraphe suivant, on – le 14 juillet au matin, le roi se leva Quand et où opter pour des capita-
n’attribuera qu’une minuscule à un comme à l’accoutumée. les ? Il n’y pas de règle stricte qui
président d’association locale… Où stipule un nombre de lettres mini-
tracer la frontière entre les personnes Les noms d’habitants, de pays ou de mum ou maximum, à partir duquel on
qui seraient suffisamment importan- villes utilisés adjectivement s’écrivent emploierait des minuscules.
tes et celles qui ne le seraient pas ? en bas de casse (minuscule), sinon
Le mieux est sans doute de réserver Dans le Courrier des statistiques, on avec une capitale initiale :
le même sort à tous les présidents en adoptera la pratique la plus cou-
leur attribuant le bas de casse (voir rante : – les Français ;
aussi l’encadré sur les titres de civi-
lité). A fortiori, les directeurs, même – pour les sigles qui comportent trois – les Canadiens français ;
généraux, se contenteront d’une lettres ou moins (CGT, ONU,…) on
minuscule. – les agriculteurs français. utilise toujours des capitales ;
Courrier des statistiques, Hors-série, décembre 2009 47Alain Gély
– pour les sigles non prononçables, ment, de mots longs et fréquemment résumé (bd pour boulevard, fg pour
ceux qu’on doit épeler, ils s’écrivent employés dans l’ouvrage considéré. faubourg).
aussi en capitales quel que soit le Ces abréviations sont bien utiles, par
nombre de lettres (SNCF, DGDDI,…) ; exemple, dans des tableaux statisti-
ques chargés ; Résumé
– on réserve la capitale à la pre-
mière lettre des acronymes de plus de – les abréviations conventionnelles. On évitera d’abuser des lettres capi-
trois lettres (Insee, Unesco, Coreper, tales en dehors des cas qui exigent
Qu’elles soient conventionnelles ou Miviludes…). leur emploi, en début de phrase et
de circonstance, les abréviations se pour les noms propres.
Notons que les lettres qui constituent terminent généralement par un point
les sigles perdent leurs accents (EDF), et conservent les majuscules des À l’exception de ces cas, les capitales
même en bas de casse : Insee... mots qu’elles résument. ne s’imposent que lorsqu’on a affaire
à un caractère unique, bien spécialisé
Remarquons enfin que la pratique Exceptions : ou particulier. Ainsi, les « quasi-noms
consistant à séparer les lettres des propres » qui spécifient les attribu-
– les abréviations de trois lettres ou sigles par des points est désormais tions d’un ministère, requièrent des
moins passent en capitales quand tombée en désuétude. Ceci les allon- capitales ; mais ce n’est pas vrai pour
elles sont analogues à des sigles, geait inutilement. On n’écrit donc plus le mot ministère lui-même, non plus
qu’elles soient ou non prononçables D.G.S.E. mais DGSE. que pour le ministre, ni a fortiori pour
(CV pour curriculum vitae, JO pour un directeur, même général !
Mais cette règle quasi-unanimement Journal officiel de la République fran-
admise pour les sigles ne vaut pas çaise et R.S.V.P. pour répondez s’il On peut aussi recourir aux lettres
toujours pour les abréviations. vous plaît… avec des points, s’il vous capitales quand on veut mettre un
plaît !) ; mot ou une expression en exergue
Les abréviations sont de deux sortes : dans une phrase. n
– on ne met pas de point à la fin
– les de circonstance, d’une abréviation quand celle-ci
destinées à simplifier l’écriture, notam- s’achève par la dernière lettre du mot
48

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.