Épisode n° 7 - Le jargon statistique : l'éviter autant que possible, sinon l'expliquer... dans le texte

De
Publié par

Épisode n° 7 - Le jargon statistique : l'éviter autant que possible, sinon l'expliquer... dans le texte

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Tags :
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

Savoir compter, savoir conter
Épisode n˚ 7 – Le jargon statistique : l’éviter autant que possible,
sinon l’expliquer… dans le texte
! Daniel Temam*
e statisticien qui écrit est amené chômeurs. Mais ils sont tellement sociale, s’expriment en terme de ris-Là employer des mots ou des habitués à cette expression qu’ils ques : risque maladie, risque invali-
expressions qui font partie de son sont, inconsciemment, persuadés dité et, par analogie, risque vieillesse.
vocabulaire propre, son « jargon ». qu’elle est familière à tout le monde, Là encore, ils sont habitués à cette
Quand il s’adresse à des spécialistes et qu’ils peuvent l’employer sans expression ; les personnes avec les-
de son domaine, cela ne pose pas risque de ne pas être compris. Qui quelles ils travaillent le sont aussi.
de problème. Mais s’il écrit pour un plus est, les personnes qui forment Mais les lecteurs, en dehors des spé-
public plus large, ses lecteurs ris- leur environnement professionnel cialistes, confrontés à l’expression
quent de ne pas connaître la signifi- connaissent elles aussi le sens de « risque vieillesse », ne saisissent pas
cation de ses expressions, ou de mal l’expression, si bien qu’elles ne les immédiatement qu’elle évoque les
la connaître. interrompent pas pour demander retraites. Pour eux, et à juste titre,
une explication. Ceci ne fait que les retraites ne constituent pas un
Une difficulté supplémentaire est que renforcer les statisticiens dans l’idée « risque ». Certes, compte tenu du
tous les lecteurs n’ont pas le même que tout le monde sait qui sont les contexte, ils parviennent peut-être à
niveau : certains sont moins spécia- « actifs occupés ». Mais, faut-il le faire le lien. Mais cet effort de décryp-
listes que d’autres et ont donc besoin souligner, ce n’est absolument pas tage leur fait perdre le fil de la lecture,
d’explications plus détaillées. Mais, le cas, et l’expression risque de voire les pousse à l’interrompre.
d’une manière générale, il vaut mieux laisser perplexes bien des lecteurs.
Dans les deux cas précédents, la donner trop d’explications que pas Le jargon est, de ce point de vue,
solution est assez simple : parler assez. un véritable piège, dans lequel il est
d’actifs ayant un emploi dans le pre-bien difficile de ne pas tomber.
mier cas, de retraites dans le second,
Autre exemple, les statisticiens, même si cela oblige à modifier un peu Le piège des mots du
quand ils traitent de la protection la rédaction.langage courant
Il existe bien d’autres exemples ana-Les lecteurs peuvent être induits en
logues. Ainsi les démographes par-erreur par des expressions formées
lent d’accroissement naturel. Pour à partir de mots du langage courant,
se faire comprendre d’un public plus mais employées dans une acception
large, il vaut mieux employer l’expres-particulière. Ce problème est d’autant
sion différence entre les naissances plus ennuyeux qu’il est beaucoup
et les décès, même si elle est un peu plus fréquent que ne le croient les
plus longue.statisticiens. Ainsi, lorsqu’ils parlent
d’« actifs occupés ». Pour les non-
De même pour le statut d’occupation spécialistes, cette expression est
du logement. Plutôt que d’employer impossible à déchiffrer : qui sont donc
ces actifs « occupés » ? Et d’ailleurs,
comment peut-on à la fois être actif
* Article publié dans le n° 121-122, mai-et inoccupé ?
décembre 2007. Au moment de la rédaction
de cet article, Daniel Temam était le chef de
la division Rédaction des publications au sein Les spécialistes savent bien sûr que
du département de l’Offre éditoriale de l’Insee,
les actifs occupés sont ceux qui
et en particulier rédacteur en chef d’Insee
ont un emploi, par opposition aux Daniel Temam Première.
Courrier des statistiques, Hors-série, décembre 2009 29
Source : Insee, 2007Daniel Temam
cette expression, il vaut mieux parler classées dans des secteurs inno-Lorsque le jargon ne peut
de ménage propriétaire ou locataire, vants » dans le texte : les lecteurs être évité : deux fausses
quitte à tourner la phrase un peu dif- auront une idée approximative, mais solutions
féremment. Certes, il existe d’autres suffisante, de ce que cette expres-
statuts, mais la distinction proprié- sion recouvre. En encadré figurera la Il arrive toutefois que la situation ne
taire/locataire recouvre la grande liste précise des secteurs considérés soit pas aussi favorable et que l’em-
majorité des situations, et c’est pres- comme innovants, que les lecteurs ploi du jargon soit impossible à éviter.
que toujours la seule qui importe. pourront consulter après avoir lu le En effet, les statisticiens, pour décrire
texte principal. les phénomènes qu’ils étudient, ont
En ce qui concerne les nomenclatures, construit des notions spécifiques. Ce
les intitulés des postes ne suffisent L’explication des termes de jargon sont ces mêmes notions qu’ils doi-
pas toujours à suggérer suffisamment peut aussi être renvoyée en note vent ensuite utiliser pour présenter
leur contenu. Ainsi, dans la nomen- de bas de page. Les difficultés sont leurs résultats, parce qu’il n’existe pas
clature économique de synthèse, le les mêmes, un peu atténuées, que d’expression équivalente plus sim-
poste « conseil et assistance » com- pour le renvoi en encadré : néces-ple : il en est ainsi de l’espérance de
prend les activités informatiques, ce sité de retrouver le point de départ vie, des unités de consommation, des
qui n’a rien d’évident ; de même les après avoir lu la note, perte du fil et prélèvements obligatoires, du seuil de
« services opérationnels » incluent la donc risque d’abandon de la lecture. pauvreté… Quand ils s’adressent à
sélection et fourniture de personnel, À cela, il faut ajouter que l’usage un public non spécialiste, les statis-
autrement dit l’intérim. Si l’auteur ne des notes s’est complètement perdu, ticiens utilisant ces notions doivent
le précise pas, les lecteurs risquent dans la presse comme dans les livres donc les expliquer s’ils veulent se
de passer à côté de l’essentiel. (à l’exception des revues et ouvrages faire véritablement comprendre.
scientifiques). Résultat : les lecteurs
Autre exemple, le « moral des ména-
Une première idée est de renvoyer n’ont plus l’habitude des notes, ce
ges » : il est un peu trompeur d’utiliser
qui rend la présence de ces dernières l’explication dans un encadré. En
cette expression courte pour parler
de plus en plus gênante.théorie, cette solution est parfaite :
de « l’indice synthétique de l’enquête
le lecteur qui ignore le sens du mot
mensuelle de conjoncture de l’Insee
La seule bonne solution est de don-ou de l’expression concerné le trou-
auprès des ménages ». Cette enquête
ner l’explication dans le corps même vera dans l’encadré puis reviendra
ne porte en effet que sur des ques-
du texte. Mais cela ne suffit pas : il au texte. En pratique, le lecteur doit tions d’ordre économique : situation
faut aussi faire saisir les raisons pour trouver l’encadré correspondant, y financière personnelle, niveau de vie,
lesquelles la notion a été introduite. lire la définition, la comprendre. De opportunité d’acheter. Elle n’intègre
L’exercice n’a évidemment rien de fait, bien souvent, le non-spécialiste
pas d’aspect psychologique, ce que
facile, mais il est indispensable si l’on arrêtera là sa lecture, découragé par suggère pourtant le mot « moral »,
veut se faire comprendre par les non-la complexité de la définition qui lui employé ici au sens de l’expression
spécialistes. Tout cela sans se perdre est proposée. S’il veut revenir au « avoir, ou de ne pas avoir, le moral ».
dans trop de détails, qui pourront être texte, il doit retrouver l’endroit où il l’a Mieux vaut donc que le statisticien
précisés en encadré pour les spécia-abandonné, puis reprendre sa lecture, emploie des expressions à la fois
listes.ce qui n’est pas si facile car le fil a été plus précises et plus neutres, telles
interrompu. Là encore, il risque de se que « l’opinion des ménages » ou
décourager.« l’indicateur résumé d’opinion des
Pas de sigle non explicitéménages », quitte à préciser dès le
Anticipant sur ces difficultés, bien des début de son texte sur quoi porte
Les sigles constituent un cas particu-lecteurs renoncent à consulter l’en-cette opinion.
lier de jargon. Seuls les plus connus cadré. Résultat : ils ne comprennent
d’entre eux peuvent être employés pas l’expression ou le mot concerné, Il arrive aussi que la préférence pour
sans explication : SNCF, Smic, Insee et donc comprennent mal le texte, un langage édulcoré conduise à des
(du moins peut-on l’espérer…). Mais ce qui n’est pas très satisfaisant et expressions que les lecteurs auront
les lecteurs non spécialistes ne risque de leur faire abandonner la du mal à décrypter. Ainsi, les « ten-
savent pas ce que sont la DNRD, les lecture.sions s’accroissent sur le marché du
SIFIM, les ZUS, l’IPC, et encore moins travail » est devenue une manière de
Cela ne signifie pas pour autant qu’il l’IPCH. Il faut leur dire qu’il s’agit de dire que le chômage augmente ; pour
soit inutile de mettre des définitions la dépense nationale de recherche et un lecteur non prévenu, elle signi-
en encadré : elles serviront à ceux développement, des services d’in-fierait plutôt que les entreprises ont
qui veulent connaître la signification termédiation financière indirectement du mal à trouver les salariés qu’elles
recherchent. Là encore, si l’on veut précise des termes employés, sou- mesurés, des zones urbaines sensi-
se faire comprendre par tous les vent des spécialistes ayant déjà été bles, de l’indice des prix à la consom-
lecteurs, mieux vaut s’exprimer plus intéressés par le texte. Ainsi, il est mation, et de l’indice des prix à la
directement. possible de parler d’« entreprises consommation harmonisé.
30Épisode n° 7 - Le jargon statistique : l’éviter autant que possible, sinon l’expliquer… dans le texte
Mais, le plus souvent, il ne suffit pas plus loin, le lecteur risque fort d’avoir Chaque fois que possible, remplacez-
oublié entre temps sa signification. Il de développer le sigle, il faut, comme les par des mots ou des expressions
dans le cas des expressions de jargon, est alors utile de la lui donner à nou- qu’ils comprendront. Sinon, expli-
expliquer la notion, faire comprendre veau, ce qui est bien rarement fait ! quez-les dans le texte.
son intérêt. Dans le cas de l’IPCH,
il faut préciser que l’harmonisation
Le renvoi en encadré ne sert que pour
dont il s’agit est une harmonisation En résumé
donner les détails destinés aux spé-
au niveau de l’Union européenne,
cialistes et il est préférable aux notes
nécessaire pour l’application du traité Repérez avec soin les mots et les
de bas de page.expressions auxquelles vous êtes de Maastricht.
habitués, mais que vos lecteurs non
Faites aussi attention à bien expliciter Par ailleurs, si le sigle a été déve- spécialistes risquent de ne pas com-
loppé une fois et qu’il est réemployé prendre ou de mal interpréter. les sigles. n
Courrier des statistiques, Hors-série, décembre 2009 31

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.