Excédent commercial : l'Alsace confirme ses bons résultats

De
Publié par

Malgré une conjoncture nationale moins favorable en 2001, l'Alsace continue de développer ses échanges commerciaux. Les exportations augmentent plus vite que les importations. L'excédent commercial continue de s'accroître.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

COMMERCE EXTÉRIEUR
Excédent commercial :
l’Alsace confirme ses bons résultats
Les échanges extérieurs de l'AlsaceMalgré une conjoncture
poursuivent une progression ralentienationale moins favorable
200,0
en 2001, l’Alsace continue Base 100 en 1990
180,0de développer
ses échanges commerciaux.
160,0
Lesexportationsaugmentent
plusvitequelesimportations. 140,0
L’excédentcommercialcontinue
120,0
des’accroître.
100,0
’Alsace se classe au pre-
80,0L mier rang des régions fran- 1990 1991 1992 1994 1998 1999 2000 20011993 1995 1996 1997
çaises en termes d’exportation par exportations Alsace exportations France
habitant. Les échanges extérieurs
impor importations France
revêtent donc une importance
considérable pour son économie.
En dépit du ralentissement écono- millions d’euros en 2000, à 1 531 tés vers l’exportation explique le
mique, les exportations de la ré- millions d’euros en 2001. rôle prépondérant de ces activités
gion ont progressé de 2,6 % en dans le commerce international.
2001. Le commerce extérieur a Viennent ensuite les produits issusL’automobile, premier secteur
donc mieux résisté en Alsace que de l’industrie de la chimie, duà l’exportation
dans l’ensemble des régions fran- caoutchouc et du plastique, puis
çaises, où les ventes à l’étranger L’industrie automobile est le sec- les équipements mécaniques.
n’ont augmenté que de 0,3 %. Les teur qui compte le plus dans la va-
En 2001, les échanges extérieursimportations régionales n’ont aug- leur des échanges extérieurs. L’im-
menté que de 1,4 %. Il en est résul- des produits de l’industrie automo-plantation en Alsace de grands
té une augmentation de l’excédent bile, ainsi que de ceux de l’industriegroupes industriels (Peugeot, Mer-
commercial, qui est passé de 1 267 pharmaceutique ont augmenté for-cedes, General-Motors, etc.) orien-
L’automobile permet à l’Alsace de conserver un solde commercial élevé
Exportations Importations
Solde
valeur évolution valeur évolution (en millions
(en millions 2000-2001 (en millions 2000-2001 d’euros)
d’euros) (en %) d’euros) (en %)
Ensemble (*) 20 812,1 2,6 19 280,6 1,4 1 531,5
dont : Produits de l’industrie automobile 4 142,7 10,5 2 428,2 8,0 1 714,5
Produit chimiques, caoutchouc, plastique 3 341,7 -1,2 3 282,1 3,5 59,6
2 620,7 5,3 2 222,5 0,1 398,2Équipements mécaniques
1 797,8 0,0 1 006,3 -16,8 791,6Produits des industries agricoles et alimentaires
Équipements électriques et électroniques 1 785,1 14,4 1 603,4 25,1 181,7
1 645,0 35,9 1 543,3 26,9 101,7Produits pharmaceutiques, de parfumerie ou d’entretien
(*) Principaux produits échangés en 2001
21
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 3 · L'année économique et sociale 2001 · juillet 2002
Source : Direction Régionale des Douanes
Source : Direction Régionale des DouanesCOMMERCE EXTÉRIEUR
Méthodologie
L’affectation géographique des échan- L' Est de la France en tête du palmarès
L’Alsace perd une placeges est faite en fonction du lieu d’ori-
gine ou de destination de la marchan- en faveur de Midi-Pyrénées
dise. Il peut être différent du lieu de
production ou de consommation du Au palmarès des régions les plus expor-
bien : entrepôts ou centres de "dispat- tatrices, l’Île-de-France, Rhône-Alpes et
ching", par exemple.
Nord-Pas-de-Calais conservent les trois
premières places. L ’Alsace passe duDe plus, les échanges entre régions
quatrième au cinquième rang au profitfrançaises ne sont bien évidemment
pas pris en compte. Ces limites doi- de Midi-Pyrénées.
vent amener à une grande prudence
dans l’interprétation de ces données,
Toutefois, les structures des deux
qui ne peuvent en aucun cas être
régions sont très différentes. Lesanalysées comme des échanges à un
exportations de la région Midi-Py-niveau national.
rénées sont constituées en grande
Exportations par habitant (en centaines d'euros)majorité de biens d’équipements
Plus de 80tement. Les importations de pro- aéronautiques (79,6 %). La struc-
De 60 à 80
duits pharmaceutiques se sont ac- ture des exportations alsaciennes De 35 à 60
Moins de 35crues de près de 27 %, les ventes à est plus proche de celle des expor-
l’étranger d’un peu moins de 36 %. tations de la région Basse-Nor-
mandie : les produits de l’industrie près de 61 % des importations ré-
En ce qui concerne le solde com- automobile, de l’industrie des biens gionales.
mercial, deux secteurs se distin- d’équipement et de l’industrie des
guent très nettement : l’industrie biens intermédiaires sont en effet Les échanges commerciaux de la
automobile et l’industrie agroali- prépondérants dans les deux ré- région avec l’Europe des 15 sont
mentaire.L’excédent en produits de gions. excédentaires. Le taux de couver-
l’industrie automobile a augmenté ture avec ces 15 pays culmine à
de 14 % entre 2000 et 2001, et re- 124,8 %. L’Alsace enregistre desLes échanges avec l’Allemagne
présente plus du double de celui déficits commerciaux avec seule-toujours déficitaires
des industries agricoles et alimen- ment trois pays de l’Union : l’Alle-
taires. En revanche, les combusti- Les échanges avec les pays de magne, l’Irlande et la Finlande. Le
bles et carburants, l’habillement et l’Union européenne occupent une déficit commercial avec le voisin
le cuir, ainsi que les métaux et pro- germanique a augmenté de 48,5 %place privilégiée dans le commerce
duits métalliques présentent les entre 2000 et 2001.extérieur alsacien. Ils représentent
déficits les plus élevés. plus de 71 % des exportations et
Les échanges avec l’Association
des nations de l’Asie du Sud-EstL’Allemagne, partenaire privilégié de l’Alsace
(Asean) ou les états signataires
Pays (*) Exportations 2001 Importations 2001 Solde 2001 (États-Unis, Canada et Mexique)
Ensemble 14 862 11 907 2 955 de l’accord de libre échange
Allemagne 6 232 7 197 -965 nord-américain (Alena) restent dé-
Royaume-Uni 1 772 673 1 099 ficitaires.
Pays-Bas 1 134 704 430
Suède 263 142 121
Grèce 145 25 120 Matthieu LAPON
Finlande 103 124 -21
Autres 5 213 3 042 2 171
(*) Echanges commerciaux de l’Alsace avec l’Union européenne
22
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 3 · L'année économique et sociale 2001 · juillet 2002
Source : Direction Régionale des Douanes
Source : Direction Régionale des Douanes

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.