Forte dégradation pour les échanges extérieurs de Rhône-Alpes

De
Publié par

Commerce extérieur Forte dégradation pour les échanges extérieurs de Rhône-Alpes La contraction sans précédent qu'a connu le commerce mondial en 2009 s'est traduite, pour le commerce extérieur régional, par une rupture drastique avec l'évolution enregistrée au cours des cinq années précédentes. Les exportations chutent en valeur de 22,5 %, les importations de 15,4 %. Le solde de la balance commerciale s'est réduit de plus des deux tiers par rapport à 2008, tombant à moins de 2 milliards d'euros. La région, parmi les plus durement frappées par la crise économique internationale, conserve néanmoins son deuxième rang, au niveau national, après l'Île-de-France. es exportations régionales se sont élevées Les exportations de Rhône-Alpes restent très largementLà 36,3 milliards d'euros seulement en 2009 - soit un orientées vers les pays d'Europe Occidentale, qui peu moins qu'en 2004 - alors qu'elles avaient atteint le absorbent près des deux tiers de ses ventes, chiffre record de 46,8 milliards en 2008. principalement l'Union Européenne, avec 60 % du total, dont 49 % pour la seule zone euro. La baisse enregistréeLes principaux fleurons de l'industrie régionale ont avec l'Union Européenne avoisine les 25 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Commerce extérieur
Forte dégradation
pour les échanges extérieurs de Rhône-Alpes
La contraction sans précédent qu'a connu le commerce mondial en 2009 s'est traduite, pour le
commerce extérieur régional, par une rupture drastique avec l'évolution enregistrée au cours des
cinq années précédentes. Les exportations chutent en valeur de 22,5 %, les importations de 15,4 %.
Le solde de la balance commerciale s'est réduit de plus des deux tiers par rapport à 2008, tombant
à moins de 2 milliards d'euros. La région, parmi les plus durement frappées par la crise économique
internationale, conserve néanmoins son deuxième rang, au niveau national, après l'Île-de-France.
es exportations régionales se sont élevées Les exportations de Rhône-Alpes restent très largementLà 36,3 milliards d'euros seulement en 2009 - soit un orientées vers les pays d'Europe Occidentale, qui
peu moins qu'en 2004 - alors qu'elles avaient atteint le absorbent près des deux tiers de ses ventes,
chiffre record de 46,8 milliards en 2008. principalement l'Union Européenne, avec 60 % du total,
dont 49 % pour la seule zone euro. La baisse enregistréeLes principaux fleurons de l'industrie régionale ont
avec l'Union Européenne avoisine les 25 %. La zone Asie-particulièrement souffert : les produits chimiques,
Océanie, en baisse de plus de 20 %, se maintient enreprésentant 20 % des ventes régionales à l'étranger,
deuxième position, avec 12 % des ventes ; malgré uneavaient crû de 18 % en 2008 et ont chuté d'autant,
chute de 30 %, les États-Unis demeurent le quatrièmeretrouvant la valeur enregistrée en 2007. Les produits
pays client, avec 6,3 %.pharmaceutiques (5,4 % du total) résistent mieux, avec
Les importations, pour ces mêmes secteurs leaders dansune quasi-stagnation des ventes par rapport à 2007 et
la région, enregistrent également un recul important. Avec2008. Les machines, les produits électroniques et le
un montant global de 34,4 milliards d'euros, ellesmatériel électrique ont vu leurs ventes baisser
dépassent à peine le montant atteint en 2005 et accusent,respectivement de 30 %, 23 % et 13 %. Mais les
par rapport à 2008, une baisse de 15 % (toutefois moindrediminutions les plus spectaculaires sont observées dans
que le chiffre national qui est de 18 %). Ce mauvais chiffrele secteur des matériels de transport : les produits de la
laisse craindre une poursuite de la baisse des activitésconstruction automobile (- 50 %) et les équipements pour
régionales, en particulier pour les secteurs de la sous-automobiles (- 26 %) ne représentent plus que 9 % du
traitance. Tandis que les produits pharmaceutiques voienttotal des exportations, contre 12 % en 2008.
Le Rhône et l'Isère, principaux acteurs
du commerce extérieur
Très fort repli du commerce extérieur en 2009
Répartition des échanges extérieurs par département
DépartementRhône- Évolution des Imports/Exports France Exportations Importations Solde
Alpes en millions d'euros - hors matériel militaire (millions
Millions % total Millions % total50 000 500 000 d'euros)
France Importations d'euros d'euros
Ain 5 080 14,0 4 009 11,7 1 07145 000 450 000
Rhône-Alpes Exportations Ardèche 645 1,8 866 2,5 -221
Drôme 4 263 11,8 3 868 11,3 395
40 000 400 000 Isère 7 866 21,7 6 735 19,6 1 131
Loire 2 679 7,4 2 102 6,1 577
Rhône 10 695 29,5 13 469 39,2 -2 774Rhône-Alpes Importations35 000 350 000
Savoie 1 886 5,2 881 2,6 1 005
France Exportations Haute-Savoie 3 147 8,7 2 422 7,1 725
30 000 300 000
Rhône-Alpes 36 261 100,0 34 352 100,0 1 9092004 2005 2006 2007 2008 2009
Source : DouanesSource : Douanes
16 L’année économique et sociale 2009 - Dossier n°155Commerce extérieur
leurs importations augmenter de près de 25 %, celles des les pays à forte croissance et avec des potentiels
produits chimiques chutent de 17 %. Les achats de produits importants d'investissement et de consommation.
de la construction automobile se rétractent de 9 %, les
équipements chutant de près de 50 %. Les machines Arlette Chadebec
industrielles, agricoles et diverses accusent une baisse DIRECCTE Rhône-Alpes
de 30 %. Les hydrocarbures naturels enregistrent une
chute de 43 % en valeur et retombent pratiquement au Les échanges avec les principaux pays partenaires
même niveau qu'en 2007. Enfin, les entrées des principaux
Rhône-Alpes / Allemagne : L'Allemagne reste le premier client (14,3 %) etbiens de consommation ne régressent que faiblement,
le premier fournisseur (15,5 %) de Rhône-Alpes. Plus des deux tiers des
traduisant une certaine stabilité de la consommation des exportations régionales vers ce pays se concentrent sur quatre secteurs :
ménages français. produits chimiques, produits informatiques, électroniques et optiques,
machines et métallurgie. Elles ont chuté de 26 % en une année. LesL'homogénéité entre pays fournisseurs et pays clients
importations qui en proviennent ont également baissé (de 18 %), et les cinq
de la région est très grande : l'Union Européenne principaux secteurs (plus de 70 % des achats) accusent 20 % de baisse :
représente 60 %, et les deux tiers des importations produits chimiques, matériels de transport, machines, métallurgie, produits
pharmaceutiques. Le solde, traditionnellement excédentaire, accuse en 2009régionales sont atteints en ajoutant la Suisse. La zone
un déficit de 123 millions d'euros.Asie-Océanie gagne deux points par rapport à 2008 avec
Rhône-Alpes / Italie : L'Italie conserve son rang de deuxième client (10 %)15 % de l'ensemble, grâce notamment aux résultats de la
et de deuxième fournisseur (14,2 %) pour Rhône-Alpes en 2009. Les cinqChine, qui conforte son rang de troisième fournisseur avec principaux secteurs d'exportations représentent 56 % de celles-ci et accusent
8 %, derrière les deux grands partenaires voisins, une baisse de 25 % : produits chimiques ; métallurgie ; machines, produits
agricoles et matériels de transport. Les quatre secteurs majeurs d'importationsl'Allemagne et l'Italie. Les États-Unis restent le sixième
connaissent une évolution parallèle (57 % du total, en baisse de 24 %) :pays fournisseur, avec 4,5 % de part de marché, en baisse
matériels de transport, machines, métallurgie, équipements électriques. Lede 11 %. déficit traditionnel au détriment de Rhône-Alpes est en diminution de 22 %.
Si le commerce extérieur régional avait, ces dernières Rhône-Alpes / Chine : La Chine a conquis depuis 2006 le rang de troisième
fournisseur de la région avec 8 % du total des achats ; elle est passée duannées, plus progressé qu'au niveau national, sa chute
onzième au huitième rang des clients sur cette même période et de 2 à 3 %s'avère maintenant plus sévère et il est à craindre que les
du total des ventes régionales. Quatre secteurs représentent 75 % des
activités économiques se ressentent encore de la crise exportations : machines, produits chimiques, équipements électriques et
pendant les prochains mois, compte tenu de la faible produits informatiques-électroniques. 73 % des importations sont constituées
de produits des secteurs suivants : textile-habillement-chaussures, produitscroissance enregistrée par nos principaux partenaires de
informatiques-électroniques, équipements électriques et ménagers. Avec unla zone Euro. Plus que jamais, les entreprises régionales
solde de -1,6 milliard d'euros, ce pays constitue toujours le premier déficit
devront aller à la conquête de nouveaux marchés, dans bilatéral de la région.
Tous les secteurs d'activité touchés par la baisse de l'activité
Échanges extérieurs par secteur d'activité *
Exportations Importations Solde Évolution en %Secteurs
(millions
Importationsd'euros) ExportationsMillions d'euros % total Millions d'euros % total
2009/2008 2009/2008
Chimie, parfums, cosmétiques 7 258 20,0 5 580 16,2 1 677 -17,4 -10,3
Machines industrielles, agricoles, diverses 4 594 12,7 3 406 9,9 1 188 -30,5 -29,9
Équipements électriques et ménagers 3 727 10,3 2 410 7,0 1 316 -13,3 -9,6
Produits informatiques, électroniques, optiques 3 696 10,2 2 662 7,7 1 034 -23,1 -18,1
Matériels de transport 3 331 9,2 3 605 10,5 -274 -39,8 -23,0
dont Construction automobile 1 637 4,5 2 621 7,6 -984 -50,2 -9,3
dont Équipements automobile 1 501 4,1 787 2,3 714 -26,3 -49,4
Produits métallurgiques, métalliques 2 986 8,2 4 047 11,8 -1 061 -32,8 -10,1
Produits pharmaceutiques 1 968 5,4 1 461 4,3 507 -1,1 24,8
Produits caoutchouc, plastiques 1 730 4,8 1 652 4,8 77 -16,9 -17,7
Produits des IAA 1 702 4,7 2 002 5,8 -300 -4,9 -2,1
Textiles, habillement, cuir, chaussures 1 527 4,2 2 126 6,2 -599 -11,3 -5,6
Autres secteurs 3 741 10,3 5 400 15,7 -1 659 n c * * n c * *
TOTAL 36 261 100,0 34 352 100,0 1 908 -22,5 -15,1
Source : Douanes* Une nouvelle nomenclature économique a été adoptée depuis 2009 pour présenter la structure sectorielle des flux du commerce extérieur.
Elle privilégie une décomposition par type de produits. Ce changement s'inscrit dans un processus de révision d'ensemble des nomenclatures d'activités et de produits aux niveaux mondial, européen et français.
** Non significatif en raison du changement de nomenclature.
L’année économique et sociale 2009 - Dossier n°155 17

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.