Indice des prix à la consommation : en mars, les prix augmentent de 1 %

De
Publié par

En mars 2012, l’indice des prix à la consommation augmente de 1 %. En glissement sur les douze derniers mois (mars 2012 / mars 2011), les prix augmentent de 0,9 %. Claudine Forgerou, Véronique Daudin, Insee

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 17
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

ÉCONOMIE
N° 57 - Avril 2012
Indice des prix à la consommation
En mars, les prix augmentent de 1 %
En mars 2012, l’indice des prix à la consommation augmente de 1 %. En
glissement sur les douze derniers mois (mars 2012 / mars 2011), les prix
augmentent de 0,9 %.
La hausse des prix provient de l’augmentation des plique principalement par une hausse des prix des
prix des produits manufacturés et, dans une moindre « autres produits manufacturés » (+ 13,5 %), qui
mesure, des produits alimentaires et des services regroupent notamment les aliments pour animaux,
aux ménages. les matériaux de construction et les bijoux, etc. Les
prix des appareils ménagers augmentent également
En mars 2012, les prix des produits alimentaires et (+ 1,0 %), ainsi que ceux des « autres articles d’équi-
boissons augmentent de 0,7 % en raison de la
pement du ménage » (+ 1,0 %). Enfin, les prix des
hausse des prix des produits céréaliers (+ 2,9 %),
produits d’hygiène et de santé s’accroissent de
des boissons non alcoolisées (+ 1,4 %) et des vian-
0,7 %. Malgré cette hausse en mars, les prix des
des et volailles (+ 1,0 %). Ces hausses de prix sont produits manufacturés sont stables sur un an
en partie compensées par la baisse des prix des
(– 0,2 %).
boissons alcoolisées (– 1,0 %), des poissons
(– 0,6 %) et des produits frais (– 0,5 %). En glisse- Les prix de l’énergie et du tabac sont stables ce
ment sur un an, les prix des produits alimentaires mois-ci. Néanmoins sur douze mois, ils ont augmen-
ont diminué de 1,2 %. Les produits frais (– 5,8 %) et té de 4,3 % pour l’énergie et de 6,8 % pour le tabac.
les viandes et volailles (– 3,7 %) ont particulière-
Les prix des services aux ménages augmentent de
ment baissé en raison de la fixation de prix plafonds
0,7 % en mars 2012, du fait de la variation saison-
lors des négociations de décembre 2011. Ces prix
er nière des transports et communications (+ 1,5 %).négociés ne seront plus en vigueur à partir du 1 avril
Les prix des services liés au logement augmentent2012.
également (+ 0,7 %). Sur un an, les prix des services
En mars 2012, les prix des produits manufacturés aux ménages ont augmenté de 2,6 %.
sont en hausse de 1,8 %. Cette augmentation s’ex-
Évolution des prix par grands postes à Mayotte depuis janvier 1997
Source : Insee, indices des prix à la consommation.
Insee Mayotte Infos n° 57 - Avril 2012 1
MAYOTTE INFOSL'indice des prix à la consommation à Mayotte en mars 2012
base 100 en décembre 2006
Indice pour le mois de Variation (%) au cours
du de
du mois
trimestre l'année
Regroupements Pondération mars 11 sept. 11 nov. 11 déc.11 janv. 12 fév. 12 mars 12
(mars 12/ (mars 12/
déc. 11) mars 11)
Ensemble 10 000 112,8 114,8 113,6 113,8 113,9 112,9 114,0 1,0 0,1 0,9
Produits alimentaires et boissons 2 712 127,4 128,4 125,1 125,2 124,9 125,1 125,9 0,7 0,5 - 1,2 céréaliers 416 115,3 117,8 112,5 112,5 109,7 109,6 112,7 2,9 0,1 - 2,3
Produits frais 386 150,5 145,8 145,8 146,1 144,1 142,5 141,8 - 0,5 - 2,9 - 5,8
Viandes et volailles 839 138,4 138,9 131,5 131,8 132,7 132,1 133,4 1,0 1,2 - 3,7
Œufs et produits laitiers 185 110,0 114,0 114,0 113,5 112,5 115,6 115,9 0,3 2,1 5,4
Poissons 289 133,9 137,0 136,6 136,6 136,5 136,8 136,0 - 0,6 - 0,5 1,6
Boissons alcoolisées 61 106,8 108,0 106,0 106,9 106,7 104,9 103,9 - 1,0 - 2,8 - 2,5 non 223 107,3 108,1 108,8 107,9 109,3 111,1 112,7 1,4 4,4 5,0
Autres produits alimentaires 313 107,5 109,5 107,7 108,2 109,2 110,3 109,9 - 0,4 1,6 2,2
100,6 99,9 100,6 99,3 99,4 98,6 100,4Produits manufacturés 3 177 1,8 1,1 - 0,2
Habillement et chaussures 798 91,4 89,8 90,4 90,2 89,3 86,0 85,6 - 0,4 - 5,1 - 6,3
Meubles 166 95,8 93,8 93,8 93,8 93,8 92,0 92,0 0,0 - 1,9 - 3,9
Appareils ménagers 121 94,0 94,1 94,1 93,6 94,0 94,0 94,9 1,0 1,4 1,0
Autres articles d'équipement du ménage 322 101,2 96,3 95,0 95,7 93,7 94,0 95,0 1,0 - 0,8 - 6,2
Produits d'hygiène et de santé 243 106,3 106,6 105,3 106,9 107,3 108,9 109,6 0,7 2,6 3,1
Véhicules 808 106,9 107,3 110,4 107,6 107,6 107,6 107,6 0,0 0,0 0,6
Papeterie, presse 133 111,7 117,3 117,3 117,0 117,0 117,0 117,3 0,3 0,3 5,0
Audiovisuel, photo et informatique 184 76,6 73,8 73,9 73,9 74,8 74,9 73,8 - 1,4 0,0 - 3,5
Autres produits manufacturés 402 116,5 118,1 118,2 111,8 116,0 116,6 132,3 13,5 18,3 13,5
104,0 108,5 107,8 107,2 107,2 108,6 108,6Énergie 699 0,0 1,3 4,3
158,7 163,2 163,2 164,9 165,4 169,6 169,6 0,0 2,8 6,8Tabac 70
113,9 119,0 117,2 119,2 119,4 116,7 117,5Services aux ménages 3 342 0,7 - 1,4 2,6 liés au logement 1 317 116,8 120,0 120,0 120,1 120,1 119,6 120,4 0,7 0,3 3,1
Transports et communications 943 106,1 118,9 112,3 118,2 118,3 112,0 113,6 1,5 - 3,9 4,9
Services financiers 268 105,6 106,0 106,4 106,1 106,1 106,1 106,1 0,0 0,0 0,4
Restauration 270 127,5 125,9 125,9 129,5 129,5 119,9 119,9 0,0 - 7,4 - 5,9
Autres services 544 117,8 119,1 119,9 119,9 120,9 120,9 120,9 0,0 0,9 2,6
Produits manufacturés, énergie et tabac 3 946 102,3 102,5 103,0 101,9 102,0 101,7 103,1 1,5 1,2 0,7
Source : Insee, indices des prix à la consommation.
Évolution des prix à Mayotte,
à La Réunion et en France entière depuis janvier 2008
Depuis 1998, les prix à Mayotte, à La
Réunion et au niveau national ont
augmenté de façon comparable (de
l’ordre de 27 %). L’écart se creuse entre
Mayotte et les autres territoires sur la
période 2003-2006, les prix augmentant
moins vite à Mayotte. À partir de 2007,
l’inflation s’accélère et l’indice des prix
à la consommation à Mayotte converge
vers les niveaux de France entière et de
La Réunion. Depuis début 2009,
l’évolution des prix à Mayotte oscille
entre les deux. La maîtrise des prix
intervenue fin 2011 a permis à Mayotte
de retrouver un indice proche de l’indice
national.
Source : Insee, indices des prix à la consommation.
2 Insee Mayotte Infos n° 57 - Avril 2012Prix moyens de certains produits consommés à Mayotte
en euros
er er er er
1 trimestre 1 trimestre 1 trimestre 1 trimestre
Produit
Unité 2009 2010 2011 2012
Baguette de pain 200 à 250 g 200 g 0,70 0,65 0,65 0,68
500 g 1,38 1,42 1,33 1,46Pâtes sèches de marque
1 kg 1,09 1,04 1,13 1,04Riz - sac de 5 kg et plus
Farine type 55 1 kg 0,88 0,95 0,88 0,87
1 kg 1,52 1,67 1,89 2,06Pommes de terre
1 kg 7,08 5,43 4,80 4,68Tomates
Concombres 1 kg 2,85 3,15 3,14 3,18
1 kg 2,67 2,11 4,39 3,06Aubergines
1 kg 1,58 1,81 2,96 2,97Oignons
Pommes 1 kg 3,51 2,27 3,25 3,19
1 kg 4,50 4,39 4,82 4,79Boeuf import - carton 10 kg congelé
1 kg 3,18 2,74 2,68 2,87Poulet entier import congelé-1à 1,3kg
Ailes de poulet import congelées - 10 kg 1 kg 2,68 2,65 3,02 2,61
unité 0,30 0,28 0,29 0,29Oeuf calibre 55 - boîte de 18 à 30 unités
1 kg 5,67 6,00 6,00 6,17Poisson local - vente hors grande distribution
Lait UHT demi-écrémé 1 litre 1,01 1,13 1,19 1,27
1 litre 2,25 2,23 2,23 2,46Lait caillé local - sachet 1 litre
1 kg 12,88 11,48 12,49 12,70Fromage pâte cuite à la coupe
Yaourt local - pot de 125 g 125 g 0,51 0,51 0,51 0,55
1 kg 0,86 0,98 1,12 1,30Sucre blanc
1 litre 1,95 1,97 1,86 1,99Huile végétale hors huile d'olive - bouteille 1 litre
Haricots blancs - boîte 1/2 400 g 1,09 0,96 1,07 1,08
70 g 0,28 0,25 0,28 0,26Tomate concentré - boîte de 70 g
125 g 0,55 0,56 0,59 0,56Sardines à l'huile - boîte de 125 g
Bière de luxe - boîte alu 33 ou 34 cl 33 cl 1,18 1,16 2,42 1,24
33 cl 0,72 0,73 0,73 0,74Boissons gazeuses - boîte alu 33 ou 34 cl
Pétrole lampant 1 litre 0,58 0,67 0,85 0,95
Gaz butane - bouteille de 12,5 kg - 28,13 27,25 29,93 25,00
1 1 kwh 0,11 0,10 0,14 0,14Électricité - prix composite
Super sans plomb 1 litre 1,18 1,27 1,43 1,52
Lessive à la main de marque - paquet carton 550 à 700 g 1 kg 5,64 6,32 7,00 7,22
400 ml 2,13 1,95 1,95 1,95Bombe insecticide pour insectes volants
26,40 26,40 27,40 27,40Consultation médicale simple - médecin de ville
Main d’oeuvre mécanique auto 1 heure 37,97 41,33 41,00 41,00
1,10 1,20 1,20 1,20Taxi - 1 course taxi-ville
Barge - 1 ticket barge piéton 0,75 0,75 0,75 0,75
13,38 13,38 13,38 13,38Abonnement mensuel ordinaire Orange
0,14 0,17 0,23 0,23Recharge téléphone portable - prix à la minute vers même opérateur
Abonnement mensuel télévision satellite (bouquet complet) 54,33 55,00 55,00 57,00
Source : Insee, indices des prix à la consommation.
1. Le prix moyen d 'un kWh pour un abonné domestique, quelque soit son contrat, et intégrant l'abonnement.
erAu 1 janvier 2012, le salaire minimum Évolution comparée des prix et du SMIG depuis 2009
interprofessionnel garanti (Smig) mensuel
1net mahorais s’élève à 1 047,06 euros, en SMIG mensuel brut Indice des prix (IPC)
augmentation de 3,0 % par rapport à Variation du pouvoir
er ervariation en % variation en %au 1 janvier au 1 janvierjanvier 2011. Sur la même période, l’indice d'achat du SMIG en %
année n-1 année n-1des prix à la consommation a augmenté de
0,9 %. Depuis 2010, la revalorisation du
2009 868,13 € 12,4 108,8 4,7 7,6er
SMIG intervient au 1 janvier de chaque
année, tout en respectant le code du travail 2010 940,65 € 8,4 109,5 0,6 7,7
qui prévoit des revalorisations
2011 8,1 112,9 3,1 5,01 016,79 €intermédiaires dans le cas de
dépassement du seuil de 2 % de hausse
2012 1 047,06 € 3,0 113,9 0,9 2,1
des prix.
Source : Insee, indices des prix à la consommation.
1. Indice base 100 en décembre 2006.
Insee Mayotte Infos n° 57 - Avril 2012 3L'indice des prix à la consommation : Questions - Réponses
Qu’est ce que l’indice des prix ?
L’indice des prix à la consommation (IPC) est l’instrument de mesure de l’inflation. Il permet d’estimer, entre deux périodes données, la
variation moyenne des prix des produits consommés par les ménages. C’est une mesure synthétique de l’évolution de prix des produits, à
qualité constante.
Que mesure-t-on ?
L’IPC cherche à mesurer une évolution « pure » des prix, c’est-à-dire à qualité constante des produits. Il est fondé pour cela sur l’observa-
tion des prix d’un ensemble fixe de produits et de services, de caractéristiques constantes. Cet ensemble est représentatif de la consom-
mation des ménages, chaque produit ou service suivi contribuant à hauteur de son poids dans celle-ci. Les différents produits et services
qui le composent et leurs poids respectifs sont mis à jour au début de chaque année en fonction des changements des modes de
consommation.
À quoi sert-il ?
L’IPC est la référence pour déterminer l’évolution de certaines dépenses et de certains revenus. Il sert ainsi à revaloriser les loyers (via
l’indice de des loyers), les retraites, ainsi que les pensions alimentaires et les rentes viagères. De même, l’IPC est pris en
compte pour l’indexation du Smic.
L’IPC a par ailleurs un usage économique. Il permet de diagnostiquer, au mois le mois, une éventuelle accentuation des tensions infla-
tionnistes au sein de l’économie.
L’IPC mesure-t-il l’évolution du pouvoir d’achat ?
L’IPC ne mesure pas directement le pouvoir d’achat, mais il sert à son calcul. L’évolution du pouvoir d’achat est calculée pour l’ensemble
des ménages, par différence entre l’évolution du revenu des ménages et l’évolution de l’indice des prix. Le pouvoir d’achat augmente si
les revenus augmentent plus vite que l’indice des prix, et baisse dans le cas contraire.
L’IPC couvre-t-il l’ensemble des dépenses des ménages ?
L’IPC couvre tous les biens et services consommés sur l’ensemble du territoire, par les ménages résidents et non-résidents (comme les
touristes). Une faible part des biens et services ne sont pas observés par l’indice : il s’agit principalement des services hospitaliers privés,
de l’assurance vie et des jeux de hasard. L’indice des prix ne retient pas non plus les remboursements des emprunts liés à l’achat d’un
logement. Les crédits à la consommation ne le sont pas davantage car les remboursements d’emprunt relèvent d’opérations financières.
Comment sont suivis les prix des produits et services retenus dans l’indice des prix ?
La majorité des prix sont suivis par des relevés mensuels sur les lieux de vente. Le prix des mêmes produits sont ainsi relevés sur les
mêmes lieux de vente mois après mois.
À ces prix relevés sur le terrain s’ajoutent des évolutions de prix collectées chaque mois de manière centralisée auprès d’organismes
locaux tels que les opérateurs de télécommunications, EDF, les banques, les services publics locaux etc.
L’indice des prix à Mayotte
À Mayotte, 1 150 relevés de prix sont effectués chaque mois par des enquêteurs de l’Insee. Ces relevés sont effectués auprès de 137
points de vente et fournisseurs de biens et services. Ils permettent de calculer près de deux cents indices de base, qui suivent l’évolution
des prix des différents groupes de produits de même type (par exemple, les postes de télévision). Ces indices de base sont ensuite agré-
gés puis publiés dans une nomenclature en 24 postes.
La pondération des différents produits est calculée à partir de l’enquête Budget de famille qui a été réalisée par l’Insee à Mayotte en
2005. Elle respecte la structure de la consommation des ménages et est actualisée régulièrement de manière à prendre en compte l’évo-
lution du comportement de consommation des ménages.
INSEE MAYOTTE INFOS - Une publication de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques
Direction régionale de La Réunion-Mayotte Directrice de la publication : Valérie Roux
ZI Kawéni - Immeuble pôle d'affaires Kawéni Rédactrice en chef : Claire Grangé
B.P. 1362 - 97600 MAMOUDZOU Rédactrices : Claudine Forgerou, Véronique Daudin
Tél : 02 69 61 36 35 Maquettiste : Jocelyne Damour
Fax : 02 69 61 39 56 ISSN : 1291-2786
Site internet : http://www.insee.fr/mayotte
email : antenne-mayotte@insee.fr Dépôt légal : Avril 2012 -© Insee - 2012
4 Insee Mayotte Infos n° 57 - Avril 2012

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.