L'analyse des technologies de l'information et de la communication de Lille Métropole et du Nord-Pas-de-Calais : numéro 13

Publié par

Un partenariat, auquel collabore l’Insee, a été mis en place entre la CCI Grand Lille, la Chambre régionale de Commerce et d'Industrie, DigiPort-TLM, Lille Métropole Communauté Urbaine et la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) pour favoriser l’apport mutuel de compétences dans le secteur d’activité des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Cette volonté se traduit par un outil, destiné à l’ensemble des acteurs de la métropole lilloise et de la région, «l’Observ@toire », dont l’objectif est de mesurer les différents impacts du développement des activités liées aux TIC. Dans la 13e édition de l'Observ@toire, sont présentés les parcs d’activités spécialisés dans les TIC. Ce numéro retrace leur histoire et présente les entreprises qui les animent. Ce numéro vous propose également un arrêt sur image de la progression du e-commerce et fait la lumière sur la nouvelle approche des TIC à travers la nomenclature d’activité française 2008.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 58
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins

°N 13 L’OBSERV TOIRE
nd2 semestre @
Magazine des technologies de l'information et de la communication de Lille Métropole et du Nord-Pas de Calais
2009
Le Nord-Pas de Calais
Terre d'excellence en TICVISION D'EXPERT
HEI, acteur
au cœur des TIC
1HEI , Hautes Études d’Ingénieur, est une école d’ingénieurs généralistes dont les trois métiers
complémentaires sont la formation, la recherche et le transfert de l’innovation aux entreprises.
Ces trois composantes nous permettent d’être à l’écoute et au service du monde économique.
Grâce à cette écoute, nous avons intégré très rapidement dans notre cursus un enseignement
2en informatique, puis en TIC sous la tutelle d’un département Informatique.
Nous entretenons par ailleurs des liens très forts et en constante évolution avec des organisations
3professionnelles. Citons le GUN (le club des managers des systèmes d’informations) qui, au travers
de son président Jean-Michel Soyez et de ses membres, participe aux activités de l’école. Citons
4également l’AS2I (Association des Sociétés en Ingénierie Informatique), présidée par Daniel
Malot, dont les membres contribuent régulièrement à assurer la promotion des métiers
de l’informatique auprès des futurs ingénieurs. Cette valorisation des métiers des TIC est aujourd’hui
indispensable, incontournable.
Le choix de l’installation du département informatique au sein d’EuraTechnologies, parc d’activités
dédiés aux TIC, implique une immersion totale de nos étudiants et de nos enseignants-chercheurs
dans le monde de la fi lière TIC.
Cette proximité, le contact quasi-quotidien avec les professionnels présents à EuraTechnologies,
dans un lieu emblématique et agréable, va favoriser l’intérêt et l’appréhension du monde
de l’entreprise par nos élèves-ingénieurs. Ils seront au cœur même de l’action.
Nous profi terons également de cette proximité pour renforcer nos liens avec les entreprises
de cette fi lière. Dans un premier temps, nous leur proposerons des formations en nous appuyant
sur l’expertise de nos enseignants-chercheurs et de nos infrastructures, 75 stations de travail
répartis sur deux salles et un laboratoire CISCO. Dans un second temps, des prestations
d’assistance technique, un soutien et la participation à des projets d’entreprise et des projets
de R&D.
À l’heure où j’écris, les élèves ingénieurs de notre première promotion "EuraTechnologies" auront
foulé le sol de ce site de référence dont nous souhaitons être un acteur à la croisée de l’enseignement,
de l’entreprise et de la recherche.
Thierry Sobanski
Responsable du Département Informatique
1www.hei.fr
2Technologies de l’Information et de la Communication
3www.gun.asso.fr
4.as2i.asso.fr
ndMagazine de l'analyse des TIC de Lille Métropole et du Nord-Pas de Calais//N° 13//2 semestre 2009L’OBSERV TOIRE@VISION D'ENSEMBLE
PANORAMA
LE NORD-PAS DE CALAIS
Terre d'excellence en TIC P. 4
1 EuraTechnologies, "cathédrale" du e-business P. 5-7
EuraTechnologies, des services matériels et immatériels
de pointe très appréciés... P. 6-7
2 Parc de la Haute Borne,
tourné vers les hautes technologies P. 8-10
CIEL, valoriser la recherche pour une économie innovante P. 10
3 Plaine Images, pierre angulaire
du pôle d'excellence régional Images P. 11-13
Le groupe Mélody enchaîne la création
de chaînes de qualité... P. 12
L'Union, un potentiel remarquable et une position stratégique P. 13
4 Les Ateliers Numériques, pour créer des synergies P. 14-15
5 Parc des Bonnettes, du haut de gamme P. 16
6 L'Hôtel des Technologies, bienvenue au haut tertiaire P. 17
7 E-placenet, tout à disposition P. 17
ARRET SUR IMAGE
"Net" progression dans le e-commerce P. 18-20
MISE AU POINT
Une nouvelle approche des TIC
par la nomenclature d'activités française 2008 P. 21-23A 23
A 1
E 42
A 25
E 15
TVG
E 17
TVG
A 21
A 27
PANORAMA
Hôtel des technologies
DUNKERQUE
E-PlaceNet
Plaine Images
BOULOGNE SUR MER
TOURCOING/ROUBAIX
EuraTechnologies
Haute BorneLILLE
VILLENEUVE D'ASCQ
Les Ateliers Numériques
VALENCIENNESParc des Bonnettes
ARRAS
©LMCU-DDEC-Jérôme Van Oost/Valorisation graphique : Agence IdoineLE NORD-PAS DE CALAIS
Terre d'excellence en TIC
L’accueil des entreprises évolue et les parcs d’activités dits spécialisés
se multiplient aujourd’hui dans la région, notamment dans le secteur
des Technologies de l’Information et de la Communication.
Leviers du dynamisme économique régional, ces parcs sont aussi des outils
de valorisation des entreprises d’un territoire ou d’un secteur d’activité.
Devenus de véritables écosystèmes, ils répondent à différents objectifs :
participer à la dynamique de développement cohérent d’un territoire,
que ce soit une commune, une agglomération ou une métropole ;
fi xer sur ce territoire des compétences en créant un lieu d’échanges
et d’émulation entre recherche, enseignement, entreprises et pouvoirs
publics afi n de favoriser l’innovation et le développement économique ;
favoriser l’émergence de pôles d’excellence par un maillage d’entreprises
avec comme exemple le Pôle Images Nord-Pas de Calais.
Dans la région, ces parcs constituent l’épine dorsale de la fi lière TIC
avec plus de 170 entreprises et près de 6 000 emplois.
Ce numéro de l’Observ@toire est dédié aux parcs d’activité spécialisés
dans les TIC. Il retrace leur histoire et celle des hommes et des femmes
qui les ont voulus, pensés et construits et présente les entreprises
qui les font vivre.
nd4 Magazine de l'analyse des TIC de Lille Métropole et du Nord-Pas de Calais//N° 13//2 semestre 2009L’OBSERV TOIRE@
A 16
A 2
A 221
A 221 EuraTechnologies,
"cathédrale" du e-business
odèle unique en France
dans sa conception
et dans sa réalisa-
tion, EuraTechnologies s’ins-M
crit dans un vaste projet de
reconquête urbaine, "les Rives
de la Haute Deûle", s’étendant
©sur une centaine d’hectares à LMCU-Vincent Lecigne LOCATAIRES
la charnière de Lille et Lomme. E-business & pure players
Pôle d’excellence de la métro- Ce site dédié aux TIC est imprégné site et de l’ensemble du projet ALTER’WAY GROUP,
ARTIFICIAL SOLUTIONS, pole lilloise, EuraTechnologies des traces de son passé indus- des Rives de la Haute Deûle a
AWAK’IT, CADEAU GATEAU,
a été conçu comme le lieu de triel, à travers son architec- été pensé pour mettre en valeur COMPARIO, CYO, E-FIJY,
convergence des acteurs, des ture emblématique (réhabili- cette mémoire tout en réinven- KEYLIANCE, NEOWEB,
e NETIM, NOMADES projets et des innovations de tation d’anciens châteaux de tant la forme urbaine du XXI
SERVICES, POLE
la fi lière TIC métropolitaine et l’industrie textile Le Blan Lafont) siècle. Ce projet architectural POSITIONNING, VCULT
régionale, tout en favorisant mais aussi dans la mémoire de innovant respecte le principe de
la création et le développe- ses habitants. Il donne ainsi à Haute Qualité Environnementale Systèmes d’information
& édition de logicielsment des entreprises spécia- son quartier une identité spéci- et s’inscrit dans une démarche
ADISTA, ALTITUDE lisées dans le high tech. fi que. Le réaménagement du de développement durable.
TELECOMS, ANNVA,
ANTOLOGIA, AUDITIEL,
CAP GIMINI, CAP RH, COOP
CARTE D'IDENTITÉ EURATEC, DSD SYSTEM,
HYGEOS, INEAT CONSEIL, Libellé : EuraTechnologies Accessibilité multimodale
J2S, JANUS TELECOM,
Métro : stations Canteleu et Bois BlancPorteur du parc : Lille Métropole Communauté urbaine MICROSOFT, NIJI, NO
Bus : ligne 72 PARKING, ONYME, P1G, Localisation : Lille-Lomme
? Proximité grands axes routiers : Autoroute A 25, Rocade Nord- PERIGEE, PRIMA, R&D
Lancement du projet : 1999 SOLUTIONS, SQUARE 6, Ouest D 652
STRATON IT, THERMOPAP, Prochainement : vélo libre service, station autopartage Inauguration : 2009 TELCIS, USILINK, VEKIA
et navette fl uvialeActeurs impliqués : Conseil général du Nord, Conseil régional
Artères principales : Avenue de Dunkerque, Quai HegelNord-Pas de Calais, DigiPort, État, Europe, LMCU, SORELI, Ville Industries de contenus
Superfi cie : 170 000 m² pour le parc d’activités des Rives de Lille ART’FX STUDIO, E-FIGY,
IP4U, PLANET NEMO, de la Haute Deûle (dont 22 000 m² pour le bâtiment EuraTechno-Aménageur : SAEM SORELI
STEREOGRAPHlogies qui est complet)
Nbre d’entreprises implantées : 65 aujourd’hui, 100 fi n 2009
Contact
Formation - Recherche - Nbre de salariés : 1 100 aujourd’hui ; 1 400, en fi n d’année,
Raouti Chehih Accompagnement et au sein du bâtiment EuraTechnologies ; 6 000, à terme, sur le
+ 33 (0)3 20 19 18 68 soutien à l’entrepreneuriat
site des Rives de la Haute-Deûle CEIS, CITC, COMEFIL, CRM rchehih@digiport.org
FORMATION, DELOITTE, Secteurs, fi lières représentés : E-business et pure players - www.euratechnologies.com
DigiPort, ENACO, GLOBAL Systèmes d’information et édition de logiciels - Télécommunications
KNOWLEDGE, HEI, INRIA,
et réseaux - Industrie de contenus - Formation et Recherche NEXT FORMATION
5PANORAMA
AtriumEuraTechnologies,
des services matériels et immatériels
de pointe très appréciés...
vec 10 500 m² de bureaux En effet, plusieurs espaces communs alliances stratégiques avec les
modulables, EuraTechno- et services viennent s’ajouter aux acteurs internationaux du secteur,
logies permet une vérita- bureaux pour faciliter l’activité des comme avec Microsoft en 2007,
ble souplesse d’implantation et entreprises : et aussi avec les places fortes du A
d’évolution, adaptée à tous les un auditorium de 370 m² secteur des TIC dans le monde,
types d’entreprises et aux différen- (300 places), telles que la Silicon Valley.
tes phases de leur développement un centre de ressources multimé-
(incubation, essaimage, hôtel d’entre- dia de 180 m²,
prises) et ce, grâce à une réponse un espace d’exposition et de
immobilière étudiée. réception de 130 m²,
un studio numérique de 160 m² Outre l’aide et le soutien à la
sécurisé et entièrement équipé,création et au développement des
4 salles de réunions (50 m² entreprises TIC avec une offre
chacune),immobilière adaptée, sont également
un salon VIP sur 230 m² : une proposés :
salle de réunion, un espace de
des services et équipements
représentation, une terrasse et
spécifi ques,
une cuisine,
une offre technologique à très
une salle de projection "Prestige"
forte valeur ajoutée,
(30 places),
un environnement de qualité,
un Atrium de 1 600 m², lieu
des services aux personnes
d’échange et de vie conçu pour
et des services techniques.
répondre aux différents besoins
liés à l’organisation d’événe-
ments,
un espace de restauration et
de détente,
des plateaux projets.
L ’ambition est de faire d’EuraTech-
nologies une référence européenne
Plateau Salle Prestige
dans le high tech en nouant des
nd6 Magazine de l'analyse des TIC de Lille Métropole et du Nord-Pas de Calais//N° 13//2 semestre 2009L’OBSERV TOIRE@
©
LMCU-Vincent Lecigne
©
LMCU-Vincent Lecigne
©
LMCU-Vincent LecigneSTEREOGRAPH
POLE
Stereograph a été fondé en NEOWEB POSITIONING 2006 sur le site d’EuraTech-
En 2005, Neoweb est la nologies, à l’initiative de Pole Positioning est un spécia-
première société arrivée sur Manuel Gomes et Christo-liste du référencement, depuis
le site d’EuraTechnologies. phe Robert.1997. Originaire et implan-
Neoweb est une société de tée au cœur de Douai, Pole Les sept passionnés de l’équipe
services en logiciels libres positioning a ouvert une Stereograph réalisent des
(SSLL ou SS2L), c’est à dire nouvelle agence en 2009 à images de synthèse, des
une société de services en EuraTechnologies. vidéos et des visites virtuel-
ingénierie informatique (SS2I) les dans le domaine de l’archi-Les 12 spécialistes de Pole
spécialisée dans la réalisa- tecture et de l’urbanisme et Positioning conseillent et
tion de projets informatiques rendent ainsi les plans et accompagnent leurs clients
basés sur des logiciels croquis d’architectes accessi-dans le choix de solutions
libres. bles au plus grand nombre.permettant de générer du
Les 9 experts de Neoweb trafi c ciblé sur leur site, puis Le savoir-faire de Stereo-
réalisent principalement des de l'analyser afi n de prendre graph s’étend de l’illustra-
sites Internet de type institu- de bonnes décisions dans tion conceptuelle qui doit
tionnel, e-commerce, collabo- leur stratégie de référence- avant tout susciter l’émotion,
ratif, communautaire, Intranet, ment et augmenter leur retour à l’image photo réaliste.
Extranet. sur investissement.
Christophe Robert
Fabien Lanselle Sabri Heddadji Manuel Gomez
+ 33 (0)3 20 06 14 17 + 33 (0)3 27 94 52 51 + 33 (0)3 61 76 07 50
www.neoweb.fr www.polepositioning.fr www.stereograph.fr
L ’ambition du projet EuraTechno- DSI au directeur de communica- Ce partenariat trouve également P ourquoi logies, le lieu, emblématique, le tion ou marketing- confortés par son prolongement en dehors du
Néoweb, Pole potentiel et les services d’accom- l’intérêt de prospects communs cadre strict du business, au travers
Positioning pagnement proposés par DigiPort rencontrés lors d’une mission d’un projet commun, communau-
et Stereograph ont convaincu les dirigeants de organisée par DigiPort à Dubaï en taire, dans lequel on retrouve les
ont-ils choisi Neoweb, Pole Positioning et Stereo- 2008, démontrent que les compéten- mêmes valeurs : Kalenga.
EuraTechnologies ?graph de l’intérêt d’une implan- ces de Stereograph ont tout à fait
tation sur le site. leur place dans un projet Web.

Ce constat sera suivi par la réalisa-L ’intérêt s’est aussi concrétisé par
tion d’un site de vente en ligne l’opportunité de travailler ensemble,
de papiers peints, www.chante-de faire jouer les synergies existant
mur.com, intégrant un simula-entre les 3 sociétés. Si pour Néoweb
teur 3D qui permet dans différen-et Pole Positioning, la complé-
tes ambiances de valider le choix mentarité de leurs activités est
d’un papier peint.évidente, sites Internet et référen-
Au-delà des expertises des 3 cement allant de pair, il n’en était
sociétés, ce sont également autour pas de même pour Stereograph. Simulateur 3D, site www.chantemur.com
de valeurs partagées et symboles Cependant, la démocratisation de
d’EuraTechnologies, passion, respect, la 3D sur la toile fi n 2007 , le change-
convivialité, qualité, performance, ment d’interlocuteur auprès des
que ce partenariat s’est scellé.prospects et clients -passage du
Kalenga : communiquer, fédérer et stimuler
Kalenga est né d’un désir de communiquer sur les expertises respectives de Néoweb,
Pole Positioning et Stereograph, mais dans un cadre moins formel que les sites de
chaque entreprise, voire décalé. Ce portail est ouvert à l’ensemble des équipes
des 3 sociétés. Pour preuve, l’article le plus lu est "Habillez votre mannequin virtuel",
rédigé par Nana (http://www.kalenga.fr/author/nana/), assistante administrative
chez Néoweb. Il favorise les rencontres, les échanges et l’émulation entre les
différentes équipes. Il impose également à chacun de sortir la tête du guidon : la
règle est simple, publier une actualité par jour et gare au réfractaire car au bout
de 3 infractions, il se voit dans l’obligation d’accomplir une tâche d’intérêt collec-
tif, descendre les poubelles, faire la vaisselle ou préparer un petit déjeuner !
www.kalenga.fr
7PANORAMA
LOCATAIRES
Campus CNRS
IRCICA ; IRI ; RMN
EUROPARC
AJILON IT ; COMPUTACENTER
XEROX GLOBAL SERVICES
BEECOM ; CRECHE 123 SOLEIL
ELFY DATA
Centre Innovation CIEL2 Parc de la Haute Borne, DELFMEMS ; GIGACOMM
GPU TECH ; IDÉES-3-COM
IKOMOBI ; IXSANE ;
PHOREXY ; PÔLE MAUD ; tourné vers l'innovation TEHMS ; RUCHE
D’ENTREPRISES CIEL
Parc Horizon
ALTEN ; TATE & LYLE
itué à proximité immédiate une dimension internationale Campus Grand Lille. OVERLAP GROUPE
de la Cité Scientifi que à forte avec la présence d’entre- Le parc de la Haute Borne
Park Plaza I
Villeneuve d’Ascq, pôle prises étrangères (Japon, USA, intègre des principes d’amé-
TELEPERFORMANCE NORD
d’enseignement et de recherche Canada, Pays- Bas, Royaume- nagement de haute qualité S CHAMPAGNE
de dimension européenne, le Uni…). environnementale. Il privilégie LASER CONTACT
INRIA LILLE-NORD EUROPEparc scientifi que de la Haute Tourné vers l’innovation, ce pôle par des cheminements séparés
Borne est le lieu privilégié pour d’excellence de la métropole les circulations piétonnes et Park Plaza II
DUMEZ EPSaccueillir des activités de R&D et lilloise regroupe des laboratoires cyclistes. Enfi n, il est équipé
FORMA’MEDdes entreprises ayant des projets de recherche de renommée natio- d’une infrastructure d’accueil
GRAINS DE NATUREcollaboratifs avec des laboratoires nale, voire internationale (INRIA permettant aux opérateurs de
SAEM HAUTE BORNE
dans les secteurs tels que les Lille-Nord Europe, IRCICA…). communication électronique de
SOGÉA CARONI
STIC, la chimie et les matériaux Il est également concerné par les déployer une offre haut débit,
Synergie Parkou encore le développement projets qui seront développés voire très haut débit, pour les
CANDÉLIANCE
durable. Aujourd’hui, il a acquis dans le cadre de l’opération entreprises du site.
CLASS’CROUTE
COMATELEC
GESWAY SOLUTIONS
INNOVENTCARTE D'IDENTITÉ
KOOP DUURZAME ENERGIE
Libellé : Parc scientifi que de la Haute Borne Développement durable
MAC CAIN EUROPE
Localisation : Villeneuve d’Ascq - Sainghin-en-Mélantois Dessertes MEADWESTVACO
Métro 4 Cantons - Station Vélopole PICTIMECréation de la concession d’aménagement : 1999
Lignes bus 314 et 321 SAKURA FINETEK
Aménageur : SAEM Haute Borne
Proximité A 27 , A 23, A 1 SELARL NCA
Structure d’animation : SAEM Haute Borne, SOFTTHINKS Superfi cie : 140 hectares
Centre Innovation CIEL 2Foncier disponible : 130 000 m de droits à construire Autres programmes
2Acteurs publics impliqués : LMCU, Ville de Villeneuve immobiliersDisponibilités immobilières à court terme : 9 000 m
d’Ascq, Ville de Sainghin-en-Mélantois, CCI Grand Lille COFIDIS
Contact :
EKIANbre d’entreprises implantées : 50 (dont laboratoires, Philippe Collette (SAEM Haute Borne)
OLIVARIUS APART’HÔTELstructures et centres de R&D) + 33 (0)3 28 76 99 00 OSYRIS
Nbre de salariés : 4 200 contact@parc-haute-borne.fr RÉSEAU ENTREPRENDRE
www.parc-haute-borne.fr NORDSecteurs, fi lières représentés : Recherche, Développement
TERENEOet Innovation sous toutes ses formes dont STIC, Chimie,
VISU-AD
nd8 Magazine de l'analyse des TIC de Lille Métropole et du Nord-Pas de Calais//N° 13//2 semestre 2009L’OBSERV TOIRE@
©
AltiRéfl exIdées-3com, des pros de la 3D !
Quel est le parcours questions d’environnement, d’éner- du projet REACTIVE (http://www2.
d’Idées-3com ? gie, de qualité et de sécurité. lifl .fr/GRAPHIX/Reactive/doku.
php). Ce projet, accepté par l’ANR Idées-3com a tout d’abord été pré-
Pourquoi avoir choisi le parc (Agence Nationale de la Recher-incubée par Cré’innov de l’USTL Idées-3comde la Haute Borne ? che), a pour objectif le dévelop-(université Lille 1), de fi n 2005 à des pros de la 3D temps
Les raisons du choix du parc de la pement d'un outil de rééduca-fi n 2006. La société a été créée réel et de la 3D pour
Haute Borne sont multiples. Tout tion pour les accidentés en septembre 2006 et a rejoint la la formation à distance
d’abord, c’est la suite logique du vasculaires cérébraux en réalité ruche d'entreprises CIEL fi n 2006.
passage chez Cré’innov, situé sur virtuelle. Cette collaboration se Depuis, Idées-3com poursuit sa
le campus universitaire de Villeneuve poursuit avec l’arrivée en octobre croissance, passant d’un effectif
d’ Ascq, à proximité du parc. Ensuite, 2009 d’un thésard de l’INRIA-de 3 personnes et un chiffre d’affai-
c’est l’opportunité de se retrou- Graphix/Alcove (http://www2.lifl .res de 220 K€ en 2006 à 17 person-
ver dans le cadre de la ruche du fr/GRAPHIX/index.php) pour le nes et un C.A. prévisionnel de
Centre Innovation CIEL avec des développement d’une nouvelle 700 K€ pour 2009. Il est à souligner
créateurs d’entreprises ayant une interface Homme-Machine. À que la société est rentable depuis
forte connotation technologique l’horizon 2010, un nouveau projet sa création.
et donc de fortes affi nités. Puis, se dessine, renforçant encore
le développement du parc et l’arri-Quel est le métier d’Idées- les liens entre Idées-3com et
vée de l’INRIA ont renforcé ce 3com ? l’INRIA Lille-Nord Europe, E-lab.
choix. Ce projet consiste à créer une À l’origine, le principe de base
équipe de R&D de 3 à 4 person-est d’utiliser la 3D temps réel Quelles sont les relations nes, fi nancée à 50 % par Idées-pour bâtir des solutions d’aide à qu’entretient Idées-3com 3com et 50 % par l’INRIA Lille-la vente et de fi délisation pour avec l’INRIA Lille–Nord Nord Europe sur 2 ans.le e-commerce. Idées-3com a Europe ?
par exemple développé pour SFR, Jean-Michel Flamant
Idées-3com et l’INRIA Lille-Nord une boutique en ligne en 3D (http:// + 33 (0)3 20 59 49 03
Europe ont commencé à travailler www.idees-3com.com/projet_ contact@idees-3com.com
ensemble dès 2007 , dans le cadre sfr.php). Rapidement et naturel-
lement est venue se greffer l’acti-
vité de concepteur de contenus
3D pour la formation à distance.
Idées-3com est impliquée dans
le cadre du programme européen
Leonardo da Vinci, dans le projet
"Game 4 manager". L ’objectif est
de développer une formation en
ligne sous forme d’un "Serious
Game" principalement destiné aux
ingénieurs et chefs d’entreprise
qui doivent se former sur les
L'INRIA à la Haute Borne : une question de synergie
L'INRIA, Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique, a choisi la Haute Borne comme implantation
principale pour sa proximité avec l'USTL et l'École Centrale de Lille, afi n de faciliter les synergies scientifi ques et le
couplage de la recherche avec la formation, d'autant que bon nombre de chercheurs impliqués dans ses équipes projets
sont des enseignants-chercheurs. Le centre INRIA Lille-Nord Europe, offi ciellement créé en 2008, possède actuellement
2un bâtiment de 4 000 m qui héberge 220 personnes dont la moitié sont rémunérées par l'INRIA. Pour faire face à son
développement, l'INRIA aura doublé ses surfaces dès 2011, grâce au soutien des collectivités et des fonds européens.
Cette extension sera consacrée aux activités de recherche autant qu'aux activités à l'interface avec le monde des entrepri-
ses, notamment les pôles de compétitivité. Placé sous la double tutelle des ministères de la Recherche et de l’Industrie,
l'INRIA a en effet vocation à développer ses activités tant en recherche fondamentale qu'en valorisation économique,
transfert de technologies, expertise et participation à des programmes internationaux. Pour cette raison, l'INRIA rayonnera
sur la région et l'Eurorégion à partir de son site charnière de la Haute Borne, sans s'y confi ner. C'est ainsi que l'INRIA
inaugurera aussi fi n 2009 un plateau de démonstration à EuraTechnologies, au contact des PME du site.
Max Dauchet
+ 33 (0)3 59 57 79 02 - www.inria.fr/lille/
9PANORAMA
CIEL : valoriser
de la métropole et les entreprises que l’automobile, la traçabilité,
afi n de favoriser la valorisation les technologies RFID (Radio la recherche
économique des résultats de la Frequency Identifi cation) ou
l’intelligence ambiante.recherche publique et d’accroître
les transferts de technologies vers L’équipe CIEL est actuellement pour une économie
les entreprises de la métropole et située dans le bâtiment CIEL aux
de la région. côtés de :
La métropole concentre des compé- la ruche technologique (membre innovante
tences reconnues en matière d’ensei- du réseau des Ruches du Dépar-
gnement supérieur et de recherche tement du Nord) ;
qui contribuent de manière effec- l’équipe d’animation du pôle
late-forme de services
de compétitivité Matériaux et tive au développement écono-
et d’accompagnement
mique local. Ces compétences Applications pour une Utilisa-
de projets, le dispositif
promues à l’international par CIEL tion Durable (MAUD).
CIEL a pour objectif de favoriser P offrent des réponses scientifi ques Une réfl exion est actuellement
le développement, la création et et technologiques aux besoins menée sur la mise en place d’un
l’implantation d’activités innovantes d’innovation des entreprises. Pour dispositif continu d’accompagne-
en lien avec la recherche technolo- intensifi er l’innovation en métro- ment de projets et d’hébergement
gique et non technologique sur le pole, CIEL a impulsé : d’entreprises ou de centres de
territoire de la métropole lilloise et des manifestations (zooms R&D sur la Haute Borne. Au-delà
de la région Nord-Pas de Calais. technologiques et P’tit Dej’R&D) de ses missions actuelles, CIEL
permettant à des chercheurs de A ce titre, il constitue un outil original assurerait l’animation du continuum
promouvoir leurs savoir-faire et d’intermédiation entre les labora- Incubation - Ruche d’entreprises -
innovations auprès d’industriels toires de recherche universitaires Hôtel d’entreprises, l’incubation se
ou donnant l’occasion à des entre- faisant en lien avec le pré-incubateur
prises de présenter leurs axes de Cré’innov de l’USTL et l’incubateur
R&D à une communauté scien- généraliste régional MITI.
tifi que. D’ailleurs, la prochaine
CIEL accompagne donc toutes les
manifestation est l’organisation
entreprises qui recherchent des
d’une journée portes ouvertes
compétences dans les labora-
1des laboratoires qui s’inscrit
toires informatiques, électroni-
dans le cadre de la semaine
ques, télécommunications…
de l’innovation ;
l’organisation de galeries de Stéphane Meuric
la recherche et de l’innovation + 33 (0)3 28 76 14 80
axées sur des thématiques telles www.centre-innovation-ciel.fr
1Journée portes ouvertes le 24 novembre 2009. Renseignement et inscription sur www.jinnove.com
nd10 Magazine de l'analyse des TIC de Lille Métropole et du Nord-Pas de Calais//N° 13//2 semestre 2009L’OBSERV TOIRE@
©
Centre Innovation CIEL
©
Francis Bocquet

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.